AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Agathe Sanz (Traducteur)
ISBN : 2266176951
Éditeur : Pocket Jeunesse (2008)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 560 notes)
Résumé :
Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets tout la distingue des autres habitants du Monde émergé. Fille d'un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons. Mais la nuit, des voix plaintives et des images de mort hantent l'esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit La Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L'heure du véritable combat a sonné.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (116) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
gouelan18 juillet 2016
  • Livres 5.00/5
Nihal est une jeune fille pas tout à fait comme les autres. Les cheveux bleus, les oreilles pointues, les yeux violets, et une allure de garçon manqué. Elle rêve de devenir guerrier et de combattre le Tyran qui étend son pouvoir sur les terres du Monde Émergé.
Pour elle, la guerre, c'était un jeu. Puis, face aux évènements elle y mettra de la haine , de la colère et l'esprit de la vengeance. Pourtant, au fil des rencontres, grâce à son ami Sennar, puis à son maître, elle se forgera un autre esprit.
La guerre ne peut être combattue que par le désir de paix, et non par la haine.
Un premier tome où l'on s'immerge dans ce Monde fantastique, un monde de dragons et de magiciens, d'hommes féroces, de guerriers et de sages conseillers. Nihal apprend de ses erreurs et de son expérience douloureuse. Nihal et Sennar portent l'espoir de la paix. Un roman fascinant et des personnages attachants, qui incite fortement à se plonger dans les tomes suivants.
Commenter  J’apprécie          270
facteur84
facteur8425 septembre 2010
  • Livres 3.00/5
Quelques genres littéraires ont ce défaut de n'être pas assez variés pour ne pas tarir les sujets. Toute la difficulté consiste à trouver une histoire qui soit assez nouvelle sans plagier les autres ou trop s'en approcher. Avant de lire ce livre, je me suis dit que cette histoire allait se rapprocher d'autres récits plus célèbres. Je ne voyais pas assez non plus les prémices de la puissance ou la profondeur de l'histoire pour qu'elle puisse tenir plusieurs tomes. Une fois que l'on a lu le livre, il faut dire que le résumé est assez sommaire sur la direction de l'histoire.
Au fur et à mesure que je lisais, je me disais que l'histoire ne prenait pas assez d'essor et d'originalité. Il faut dire que ce qui m'a trompé, est que l'écriture de l'auteur est très posé. Elle présente tous les protagonistes sans aller trop dans l'action, préférant la description, dans différentes situations. En avançant, je me suis dit que certains évènements ou autre restaient quand même classique pour une histoire comme ça.
Mais après avoir posé les bases de son récit, l'auteur attaque le gros morceau, de façon douce et enveloppante. Des évènements graves pour l'héroïne principale vont s'enchainer. La mettant dans une sorte de situation oppressante et qui vont avoir un impact lourd sur son caractère et la destinée qu'elle se donne elle-même. Éprise de vengeance elle veut atteindre son but par tout les moyens. L'héroïne en devient sauvage et presque sans émotions d'après le ressentit des autres.
Tout le talent de l'auteur est dans sa façon de choisir ces mots pour nous faire ressentir ce que vit Nihal (l'héroïne), la situation dans laquelle elle est par rapport à son caractère bien trempé. Car Nihal est une jeune fille entreprenante et obstinée. A tel point qu'elle en perdrait peut être le but des vrai valeurs de la vie. Sera-t-elle capable de se battre pour un vrai but ? Laissera-t-elle tomber ses amis ? Ouvrira-t-elle les yeux sur l'auto-flagellation qu'elle s'inflige ?
Ce qui m'a plus dans ce livre, c'est que malgré un monde et un début d'histoire fantasy semblable à un certain Eragon, la suite de l'histoire et les ressentis se différencient et prennent leur indépendance. On découvre un monde inconnu, organisé en différentes terres biens distinctes (l'eau, le feu, la nuit, le vent...) avec des peuples humains dans chacun, mais aussi des espèces propres à leur terre natale ou d'adoption. Chaque monde à ses propres coutumes, sa propre histoire, et d'autres particularités dont certaines sont présentées. Mais on sent que l'on pas encore découvert tout les mondes. L'héroïne malgré certains traits de caractère est attachante à cause de son histoire, des douleurs, et de la solitude qu'elle ressent. Mais elle reste quand même à certains moment une tête brulée !
Je l'ai dit auparavant, son écriture est posée et enveloppante, certes. Mais à mon avis, très personnel, je trouve qu'elle n'as pas assez de puissance narrative pour maîtriser la force de son histoire. A moins que cela ne vienne après dans les autres tomes ? Si son écriture avait été un peu plus surprenante dans la présentation des choses, ou même un peu plus prestigieuse, cela aurait donné un peu plus d'appétit de ma part dans ma lecture. Mais je ne boude quand même pas l'histoire, car je me suis quand même fait attrapé pour découvrir le reste de ce monde, les révélations d'autres secrets, et la découverte d'autre mondes, car qui dit « mondes émergés » dit « mondes ….... ». A vous de deviner en lisant !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
claireo
claireo08 mars 2016
  • Livres 4.00/5
J'ai vraiment apprécié ce livre.
Ce n'est pas un livre de fantasy de plus, les personnages sont intéressants et approfondis, on est vraiment happés par le monde de la terre du vent. Si la mise en place de l'histoire peut paraître un peu lente, le reste du récit est plein d'action, et d'aventure. Les sentiments ne sont pas oubliés dans l'histoire , mais amenés subtilement ; c'est surtout la recherche d'elle même qui anime Nihal dans ce premier tome. Tous les éléments sont en place pour la suite, qui s'annonce prometteuse.
Commenter  J’apprécie          220
matane85
matane8502 août 2014
  • Livres 2.00/5
Alors, après lecture mon avis est mitigé. Beaucoup ont adoré ce livre, pas moi. Il fait partie de mes moutons noirs de la Fantasy. Plus la couverture est belle, plus le livre est pourri. Plusieurs lecteurs vous le diront, il existe une malédiction de la couverture. Et oui, les éditeurs nous piègent, nous les amoureux de la beauté, et on se retrouve avec ce livre. D'accord j'exagère, légèrement...

L'histoire raconte simplement l'évolution et la vie de Nihal. Gros points négatif, ce livre reprend beaucoup trop de stéréotypes! Youpi, encore un autre! En gros, l'héroïne veut devenir une guerrière dans un monde de guerriers où les femmes sont aux fourneaux.
Nihal, l'héroïne est donc une jeune demi-elfe (léger spoil mais bon vu la couverture...). Son personnage est vraiment bien fouillé, ses sentiments retranscrient avec justesse. En effet, le fait que Nihal soit perdue (mentalement) tout au long du tome 1, rend la lecture à la fois passionnante et floue. On est content d'avoir des explications pour essayer de la comprendre un maximum.
Les personnages secondaires sont très (trop) vite brossés, ils rentrent dans l'histoire pour en sortir aussi vite (excepté Sennar). Ok, cela accentue le fait que notre héroïne soit seule, sans attaches ni amis mais bon c'est dommage.

Malheureusement, Nihal :
- est une déesse au combat (elle excelle)
- possède un lien avec la magie
- survie/combat malgré la douleur car c'est une héroïne,
- va recevoir une épée inestimable, sublime et trop super puissante
- va devenir la meilleur épéiste de son école militaire
- aura son dragon (Nihal réussira à devenir son amie car c'est une héroïne)
- possède sa propre prophétie
- va sauver le monde (sûrement)...
- est une beauté qui fait tomber tous les homme mais elle ne s'en rend pas compte...
Pardon, mais j'ai envie de crier un énorme, MAIS ÉVIDEMMENT!
L'histoire en est bourrée de ces clichés, entre les créatures fantastiques qui sont là on ne sait pas trop pourquoi (l'auteur avait-elle un quota ?) et les méchant pas beau qui tuent la démocratie et qui sont les résultats d'expériences horribles et ignobles... OK, les méchants doivent être méchants mais bon là c'est du classique, aucune inventivité: le magicien maléfique veut détruire le monde...

D'ailleurs, l'univers de ce livre est très peu exploité, les gens vivent dans des tours/villes, c'est tout. En général, le tome 1 sert d'intro à une trilogie donc je m'attendais à plus de bla-bla (sur leur mode de vie, l'univers, les races...)... Un peu plus de background serait apprécié.
Autre chose qui m'a déçue, c'est le peu d'émotion transmise par le livre. Toutes les choses horribles qui arrivent à Nihal ne m'ont absolument pas touchées tels que les morts, l'amour (d'ailleurs là j'étais comme ça quand j'ai lu O_O, sérieux, l'auteur avait-elle une liste de sentiments a donnée à Nihal ?), et sa peur de ses "fantômes", d'ailleurs super mal introduite et écrite... Les passages sont si fugaces que notre intérêt n'est pas attisé.

D'accord, ça fait une foule de points bien négatifs mais il y a quand même des éléments intéressants. La relation de Nihal et de son dragon m'a particulièrement touchée et est bien retranscrite. Particulièrement le fait que ce soit difficile de l'approcher et le courage/obstination de NIhal envers son dragon. Mais bon, encore une fois, l'auteur n'a pas inventé l'eau chaude...
La complexité de Nihal est attirante elle aussi, toutes ses réflexions nous font réfléchir aussi. Son tourment ne devient pas le nôtre mais il a piqué ma curiosité. L'évolution de Nihal est aussi prenante, de l'enfant vers la femme. La fin du livre nous apporte de très belle phrase sur la vie, son sens, les raisons de se battre... Cela peut sembler lourd et classique mais certaines étaient assez belles. L'histoire en elle-même reste intéressante malgré tous les défauts.
Enfin j'ajouterai que le roman possède un autre énorme point faible: la prédictibilité! En effet, vu que notre héroïne doit souffrir (c'est une des lois des héros) vous voyez arriver à 100 mètre que lorsque les méchants attaquent sa ville, quelqu'un de proche va mourir. Qu'elle va combattre le Grand Méchant à la fin (je précise que je n'ai pas lu les tomes suivants), Que, de toutes façon, elle réussit tout ce qu'elle veut entreprendre (surtout quand elle sauve quelqu'un). Pourquoi ? Parce que c'est l'HEROINE!
On voit quand même que l'auteur a fait un faible effort pour essayer de ne pas tomber dans le stéréotype total, la magie de Nihal est faible et ne sert qu'au soin. J'avoue que je m'attendais à ce qu'elle maîtrise tout, héros oblige. +1 pour l'auteur.

En bref: un jeunesse fantasy bien trop stéréotypé sans originalité. J'ai eu l'impression que l'auteur avait suivi à la lettre une sorte de guide "livre-bateau-fantasy". Je n'ai donc pas accroché et ne lirai pas la suite.
Lien : http://under-books-spell.e-m..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
Bouchondesbois
Bouchondesbois31 janvier 2013
  • Livres 4.00/5
Rien de tel qu'un bon récit épique pour se remettre d'aplomb, c'est moi qui vous le dit. Sans surprise, j'ai beaucoup apprécié cette lecture, à un point tel que je l'ai littéralement dévorée en une journée. Et que je me suis trouvée bien embêtée de ne pas avoir le deuxième tome sous la main, histoire de poursuivre ce bon moment.
Nihal est une jeune fille pas comme les autres, peut-être un peu punk sur les bords avec ses cheveux bleus et ses yeux violets. La couture et la cuisine, très peu pour elle : elle préfère manier l'épée et rosser les garçons qui oseraient l'affronter. Vous comprenez pourquoi je l'ai tout de suite aimé, cette petite. Quand le Tyran envahi la Terre du Vent et que ses sbires assassinent le père de notre héroïne, elle jure de se venger. Aidée de Sennar, ami et magicien, elle va donc partir pour la Terre de l'Eau, afin de devenir une vraie guerrière et accomplir le destin qu'elle s'est fixé...
Je suis toujours enthousiaste quand il s'agit de Hight Fantasy. J'adore décidément ce genre et, peu importe que les romans soient semblables, chaque auteur arrive à y mettre son grain de sel pour rendre sa création unique. Alors, si la série de James Clemens (Les bannis et les proscrits) reste pour moi inégalée, je peux tout de même vous dire que, ces Chroniques du monde émergé, c'est le pied.
Licia Troisi nous embarque pour une épopée que nous ne sommes pas prêts d'oublier, dans laquelle elle mélange tous les ingrédients qui font de ce livre un petit bijou :
- Un univers creusé et original : j'ai beaucoup aimé cette idée de donner à chaque Terre une spécificité bien particulière, et j'ai vraiment hâte d'en apprendre plus sur les autres. Je ne parle pas non plus du Monde Submergé, dont on entend très peu parlé dans ce tome-ci. Une chose est sûre : entre ces deux territoires, Licia Troisi s'offre des possibilités hallucinantes.
- Des personnages hauts en couleur et peu nombreux : Non mais c'est vrai quoi, dans certains romans de Fantasy, tu n'arrives même plus à retenir leurs noms tant ils sont nombreux ! On se croirait au sein d'une guilde dans WoW, juste avant de faire un raid... D'accord, je m'égare. Nihal est bien entendue placée au centre de l'intrigue et, pour tout vous dire... Ce premier tome nous laisse avec plein de questions en suspens, en ce qui la concerne. En voyant cette couverture, on se doute bien qu'il y a quelque chose de louche avec elle, que ses yeux-violets-oreilles-pointues-cheveux-bleus ne sont pas juste dus à une malformation quelconque, ou à l'abus d'une drogue inconnue de nos contrées par sa mère durant la gestation. Et l'évolution du personnage est juste... frustrante, parce qu'on voudrait savoir ce qu'il va se passer ensuite. Je ne parle même pas de la fin, parce que je me dis que c'est vraiment trop triste que... Haha, je vous ai eu, hein !
- Sennar peut être considéré comme le second personnage principal. D'ailleurs, d'après ce que j'ai compris, il sera davantage mis au premier plan dans le second tome. J'ai beaucoup aimé ce personnage, pour sa morale et sa gentillesse. En plus, il est roux. Alors, excusez-moi, mais c'est quand même pas courant, un personnage principal roux.
Une flopée de personnages secondaires entourent nos deux compères, et je dois avouer que je meurs d'envie d'en apprendre plus sur eux. le Tyran, d'abord : qui, quand, comment, où ? On n'en sait que très peu sur lui et, comme tous les méchants, il exerce une étrange fascination sur le lecteur. Fascination n'est peut-être pas le mot juste, toutefois. Disons qu'il attise notre curiosité.
Soana ensuite : il s'agit de la "tante" de Nihal, et j'ai vraiment hâte de savoir où va la mener sa quête. Elle m'a tout d'abord parue froide et distante, mais j'ai comme l'impression qu'elle est bien plus que ça. A creuser, donc.
Fen aurait pu être LE mec sexy de cette saga. Je ne vous dirai pas pourquoi il ne le sera finalement pas, mais, entre nous, c'est un petit peu du gâchis. Enfin, je reste persuadée que Sennar a du potentiel. A voir dans le second tome !
- Des créatures en veux-tu, en voilà : Une chose est sûre : la faune d'un bouquin de Fantasy peut le faire passer du statut de daube à celui de chef d'oeuvre, et inversement. Licia Troisi ne fait pas ici preuve d'une grande imagination (pour l'instant, tout du moins), mais cela suffit à nous satisfaire : quelques créatures traditionnelles (nains, gnomes..) ajoutées à des créations tout droit venues de la tête de l'auteure (elfes-follets, fammins...) peuplent ainsi le Monde Emergé. Plus le bestiaire est complet, plus je me régale. Vous ne vous étonnerez donc pas de la joie que j'ai ressenti quand j'ai appris qu'il y avait également... des Dragons ! Et pas que des petits hein. Avec eux, Licia Troisi a conquis mon coeur :)
Ces trois points sont suffisamment éloquents à mon goût pour que je n'en dise pas plus. Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé cette lecture. Quelques ressemblances avec d'autres romans empêchent le coup de coeur mais, si vous voulez mon avis, vu le nombre de bouquins de Hight Fantasy paraissant jour après jour, c'est déjà bien de prendre son pied avec l'un d'eux. La plume de Licia Troisi ne m'a pas marquée plus que cela, j'ai repéré quelques erreurs grammaticales pas bien méchantes mais, sans cela, les quelques 500 pages de ce premier tome se lisent à merveille. On a tout simplement hâte de savoir ce qu'il va arriver à nos héros, de savoir ce que l'auteure leur réserve. Je ne peux que remercier Noisette pour m'avoir offert ce merveilleux voyage et, foi de Bouch', le deuxième tome ne tardera pas à rejoindre ma PAL.
En bref, un ouvrage qui sait nous surprendre et nous accrocher, un univers intéressant et prometteur, des personnages auxquels il est difficile de résister : On en redemande !
Lien : http://bouchondesbois.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Les critiques presse (1)
Lecturejeune01 décembre 2008
Lecture jeune, n°128 - Dans la cité de Salazar, la Terre du Vent, la jeune Nihal, vit avec son père Livon, célèbre armurier. Elle est le chef d’une bande, dont l’unique activité est d’affronter les terribles guerriers du Tyran, les fammins. Son rêve est de posséder une épée comme elle en voit dans la boutique de son père. Quand celui-ci lui en offre une, elle la perd lors d’un duel contre un magicien. Elle part s’initier à la magie auprès de sa tante Soana, qui vit recluse dans la Grande Forêt...

C’est le début d’un parcours initiatique aux multiples rebondissements, dans un monde en guerre. La réussite du roman repose sur son personnage principal, Nihal, une jeune fille tourmentée aux origines troubles. Bien qu’elle soit avant tout guerrière, elle n’en demeure pas moins émouvante et le lecteur s’attache à elle. Grâce à son atmosphère noire et son univers très riche, tous les fans de fantasy seront comblés par cette lecture.

Sébastien Féranec
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations & extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
judiejudie25 septembre 2016
- Tu as de la chance, il ne te reste que deux heures avant l'aube, dit-il en bâillant.
Il était presque poli, mais dès qu'il la reconnut à la lueur de la torche, il la regarda lui aussi avec animosité. Avant de s'en aller, il lui remit sa lance.
Le froid était pénétrant, et les ridicules pantalons qu'on lui avait donnés ne la réchauffait pas du tout : sans son manteau, elle serait morte de froid. Elle frissonna. Ses yeux se fermaient obstinément. Rien à dire, c'était un début parfait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Virginie94Virginie9425 septembre 2016
 Sa longue route vers Oarf se poursuivait. Nihal s’approchait de lui chaque jour davantage, un pas après l’autre. Le dragon ne protestait plus quand elle avançait, il se contentait de la fixer avec méfiance. La jeune fille sentait qu’il ne la craignait plus, qu’il ne lui était plus hostile. Elle décida qu’il était temps d’établir un lien moins distant avec lui.
Pendant deux semaines, elle passa ses après-midi accroupie face à lui.
C’était comme lors de son épreuve dans la forêt : elle se concentrait, et elle essayait de capter les pensées de la créature. Ido lui avait expliqué qu’entre un chevalier et son dragon il n’y avait de communication que si tous les deux l’acceptaient. Visiblement, pour le moment Oarf ne l’était pas.
Mais Nihal était sûre de réussir. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94Virginie9425 septembre 2016
 Oarf était attaché par une grosse chaîne à un pieu fiché dans le sol. Nihal serra contre elle son manteau avec un frisson de colère. Elle ne supportait pas de le voir comme ça : c’était son dragon, et il devait être libre. Elle s’élança vers lui à grands pas, mais Ido la rattrapa et la força à s’asseoir sur les gradins.
Il se planta devant elle et dit fermement :
— Souviens-toi qu’Oarf ne t’appartient pas. Si tu as de la chance, il sera ton compagnon, rien de plus. Fais-lui sentir que tu as confiance, et il aura confiance en toi. Tu dois trouver ta manière de le conquérir. Tu es prête ?
Nihal fit signe que oui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94Virginie9425 septembre 2016
 Oarf ne faisait pas exception. En le voyant ainsi assoupi, on ne pouvait pas imaginer qu’il était aussi féroce. Fascinée, Nihal s’assit pour le regarder en silence. Sa grande tête reposait sur ses pattes avant croisées ; ses flancs se soulevaient et s’abaissaient au rythme de sa respiration puissante, et sa queue était prise de temps à autre de petits frémissements. Voir cet énorme animal tout abandonné dans le sommeil était un spectacle à part entière. Elle ne s’était pas trompée : ce dragon était bien fait pour elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94Virginie9425 septembre 2016
c’est le pays le plus petit et le plus perdu du Monde Émergé.
Situé à l’ouest, il est bordé d’un coté par le grand fleuve Saar, et de l’autre par la Grande Terre, envahie par les troupes ennemies. Il n’y a pas un point d’où l’on ne puisse voir l’immense tour de la Forteresse, la demeure du Tyran, Elle domine telle une obscure menace la vie de tous les habitants de la région, leur rappelant sans cesse qu’il n’y a pas un lieu que le Tyran ne puisse atteindre.
Le royaume cependant est encore en partie libre,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Licia Troisi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Licia Troisi
Licia Troisi est en interview dans le numéro 5 (juillet 2014) de l'émission de Web-TV Le Manoir des Chimères, proposée par l'équipe du webzine Khimaira.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

chroniques du monde émergé, tome1: Nihal de la Terre du Vent

Dans quelle tour de la Terre du Vent Nihal habite-t-elle?

Salasard
Baltasar
Salazar
Serpantard

13 questions
137 lecteurs ont répondu
Thème : Chroniques du monde émergé, Tome 1 : Nihal de la Terre du Vent de Licia TroisiCréer un quiz sur ce livre
. .