Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2253117668
Éditeur : Le Livre de Poche


Note moyenne : 3.36/5 (sur 246 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
« Je m’appelle Jimmy, j’ai 32 ans et je répare les piscines dans le Connecticut. Trois envoyés de la Maison-Blanche viennent de m’annoncer que je suis le clone du Christ ».
D.V.C.
« Tout le livre est brillant, touchant et diablement ou divinement habile »<... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (24)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Dionysos89, le 05 juin 2013

    Dionysos89
    C'est un sentiment étrange de lire ce livre, car aussi bizarre que cela puisse paraître, L'Évangile de Jimmy faisait partie des livres que je comptais lire depuis particulièrement longtemps. Et ce n'est pas une image, car il me semble que je comptais me l'acheter depuis que j'ai une quinzaine d'années, ni plus ni moins (dès sa sortie donc, en 2004) : quelques réflexions pertinentes d'une professeure d'anglais en classe de seconde, ça tient à peu, me direz-vous ! Et donc, après dix ans d'attente, j'ai finalement piqué l'exemplaire de mon cher beau-papa pour débuter ma découverte de ce qui semble être le violon d'Ingres de Didier van Cauwelaert : la fameuse question du clonage du Christ !
    Partant de cette idée folle mais pas irréalisable pour autant, l'auteur prend un malin plaisir à dévoiler le véritable but de son roman : analyser notre société gangrenée par les religions, le scientisme, les politiques et autres entités globalisantes et abrutissantes. Pour cela, l'intrigue se lance vers une anticipation peu joyeuse de ces prochaines décennies où le mégaphone est aussi interdit que toute arme à feu et où le poids maximum toléré est régi par la loi. En-dehors de ces quelques désagréments, la religion, elle, se porte mieux que jamais, puisque les grandes religions actuelles se sont multipliées en des dizaines de sectes, toutes plus influentes les unes que les autres, à grand renfort de politiques et de show télévisés. Cette histoire de clone du Christ est d'ailleurs avant tout l'occasion de refaire l'histoire des trois religions du Livre en accéléré, d'autant plus qu'elles ont toujours été plus complémentaires que ce leurs représentants respectifs ne voudront bien jamais l'avouer.
    Toutefois, plus qu'un pamphlet contre l'hypocrisie religieuse ambiante, l'ambiance de ce roman est en tout point prenante. Non seulement, par l'ironie et le cynisme, Didier van Cauwelaert nous fait passer d'un humour franc et désintéressé à une tristesse inimaginable, mais en plus, au fur et à mesure de chapitres de plus en plus courts, on quitte la vision très subjective de Jimmy Wood pour celle beaucoup trop détachée de spectateurs de son calvaire : ce recul progressif, pris inconsciemment, m'a lentement fait réfléchir à la condition humaine en général et ce que nous pouvons garder des siècles passés (les réflexions sur l'héritage de Laurent Gaudé porteraient-elles leurs fruits ?). C'est pourquoi, je ne mets pas la note maximale en raison d'une histoire plus énorme que les autres ou en raison d'un style plus fabuleux qu'aucun autre. Non, je mets cette note maximale, car l'ensemble est à la fois complet et habilement dosé, entre des faits plausibles dans notre société sclérosée, un style percutant qui oscille d'un extrême à l'autre, et surtout une réflexion qui, je l'avoue, m'a bouleversée.
    Un récit d'une tristesse maladive donc, dont la première partie et l'épilogue tiennent lieu de bouffées d'air frais nécessaires pour accepter notre si frêle réalité. C'est peu de dire que cette lecture est loin de m'avoir déçu entre horrible ironie et besoin de rire de thèmes aussi sérieux et complexes. La patte de Didier van Cauwelaert donne vraiment envie de se pencher sur ses écrits…
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          13 61         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par carre, le 23 novembre 2013

    carre
    Jimmy Wood est un type ordinaire, dans une vie ordinaire. Puis un jour patatras, le ciel (divin) lui tombe sur la tête. Pour le meilleur ou le pire ?
    DVC s'attaque à un de ces sujets qui le passionne, et, il le fait ma foi très bien. Jimmy serait un clone du Christ (rien que ça), le voilà embarqué dans une spirale aussi passionnante qu'inquiétante. VC en profite pour porter un regard cynique, drôle, cruel sur la puissance des religions, dans une période ou leur attrait semble s'amplifier.
    « L'évangile selon Jimmy » nous interroge aussi sur nos propres croyances et sous le vernis de la légèreté, c'est une réflexion bien plus profonde que nous propose C. Et comme toujours l'empathie pour son héros renforce notre plaisir.
    Toujours aussi agréable à lire.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 38         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par aaahhh, le 15 août 2012

    aaahhh
    Haletant, drôle, osé! J'ai beaucoup aimé ce petit roman coup de poing de Didier van Cauwelaert qui sort ici des sentiers battus, même si on retrouve sa patte pleine de tendresse et certains éléments qui firent et font encore tout son charme : un héros très attachant, un humour doux et intelligent, une pointe de magie et surtout une intrigue pleine d'humanité!
    Ici, le héros bon et touchant dont nous suivons le parcours s'appelle Jimmy, et la pointe de magie tient au fait qu'un beau jour, le FBI vient gentiment lui annoncer qu'il pourrait bien être le clone du christ... Quant à l'intrigue, je ne veux rien en dévoiler ici mais je peux dire qu'elle tient en haleine et qu'elle est finement et puissamment menée! Je vous le recommande chaudement!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique

  • Par PiertyM, le 21 janvier 2014

    PiertyM
    Cloner le christ!!! du Cauwelaert!!! Ce livre est la somme de certains livres de DVC, dans le personnage de Jimmy on retrouve celui de Hors de moi à la recherche de l'identité, dans la manipulation de la société on retrouve les personnages de Rencontre sous X, dans le conflit entre religion et science on retrouve l'apparition...
    Autour du point focal de la religion, on découvre le côté sombre de la marche du monde. La création (truquée) par le clonage de Jimmy qui est le réveil du christ n'est qu'une machination politique, religieuse et scientifique visant à réduire le monde au service de quelques poignées de personnes. Une perturbation identitaire, servant aux intérêts des individus, pousse incessamment à se demander qui sommes-nous? de la même manière que se l'est posé Jimmy à la découverte de la vérité sur sur sa naissance. Car les plus forts peuvent faire de toi ce qu'ils veulent que tu sois et non ce que tu dois être...
    Une fois de plus j'ai été épatée par un Didier van Cauwelaert!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Metaphore, le 18 octobre 2012

    Metaphore
    Une idée ambitieuse ou tordue ? Que deviendrait le Christ si on le clonait et qu'il vivait à notre époque où la foi n'est plus ce qu'elle a été ? Comment redevenir la figure d'un prophète quand popularité rime avec téléréalité ?
    Quel étrange parcours de ce Christ cloné, à qui l'on va divulguer son origine. Que feriez vous si vous appreniez une nouvelle pareille alors que vous aviez une petite vie tranquille dans le Connecticut ayant deux passe temps : nettoyer les piscines et draguer les filles ?
    C'est un livre bien documenté, qui permet de se poser beaucoup de questions. le style ne m'a pas particulièrement touché mais la lecture est agréable.
    C'est un challenge comme je les aime, et je dois avouer que Didier van Cauwelaert s'en sort bien.
    En somme : Original !

    Lien : http://metaphorebookaddict.wordpress.com/2012/10/11/levangile-de-jim..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la critique

> voir toutes (25)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Dionysos89, le 02 juin 2013

    Sur BNS, dimanche, au nom des messianistes, le pasteur Hunley a appelé l’ensemble des brebis à s’unir derrière lui pour rejoindre le grand troupeau du Seigneur. Comme toutes les Eglises disent la même chose, on n’est pas sorti de l’étable. Je suis bien content de ne croire en rien : au moins je ne m’engueule avec personne.

    Commenter     J’apprécie          0 37         Page de la citation

  • Par Dionysos89, le 14 juin 2013

    Je sais pas ce qu’ils vont me demander, mais c’est sûrement d’aller jouer les ambassadeurs dans les pays pétroliers. Genre : « Je suis l’Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde ; je vous donne la paix, laissez-nous le sous-sol. »

    Commenter     J’apprécie          0 33         Page de la citation

  • Par ilea, le 18 octobre 2007

    "Je fixe le corps tout raide la chemise déchirée. Je prends une longue inspiration je ferme les yeux et je murmure avec toute la force de persuasion que je trouve en moi comme si j'y croyais réellement:

    -Lève toi et marche

    j'attends les oreilles aux aguets. Au bout d'un instant je risque un coup d'œil. Rien. Il est toujours mort. Et pourquoi en serait il autrement? Il ne suffit pas de croire au père noël pour qu'il existe. Un distributeur qui se dérègle et me voilà aussi sec en Terre sainte multipliant les pains et réveillant les cadavres. Pauvre con. Rentre chez toi va, bourre toi la gueule et continue de rêver c'est tout ce qui te reste."
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par Dionysos89, le 10 novembre 2013

    Ma Trinité à moi, c’est d’incarner à la fois le fils légitime, l’adopté, la bâtard. D’aimer de la même manière ceux qui me revendiquent, me rejettent et me tolèrent.

    Commenter     J’apprécie          0 28         Page de la citation

  • Par Dionysos89, le 17 juin 2013

    Quand les pisciniers se mettent à connaître l’Evangile mieux que les évêques, l’Eglise a du souci à se faire.

    Commenter     J’apprécie          0 35         Page de la citation

> voir toutes (52)

Videos de Didier Van Cauwelaert

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Didier Van Cauwelaert

L'écriture du roman | Le principe de Pauline - Didier van Cauwelaert .
L'auteur revient sur deux expériences personnelles qui ont nourri l'écriture du roman "Le principe de Pauline". Découvrir le livre sur http://www.albin-michel.fr/page.php?n=300.








Sur Amazon
à partir de :
3,30 € (neuf)
0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir L'Evangile de Jimmy par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (447)

> voir plus

Quiz