AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La Demi-pensionnaire (28)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
sabine59
sabine5924 février 2016
  • Livres 4.00/5

Fraîcheur et tendresse, humour caractérisent ce roman, qui bien avant " Intouchables", présentait les difficultés d'être en fauteuil roulant de façon délicate et amusante.

le jeu d'identité est toujours présent, c'est un leimotiv de l'auteur, mais il est vécu ici comme la naissance d'une personnalité, sous l'influence de l'amour.

C'est farfelu, original, fort.Les héros sont émouvants, leur rencontre aussi.

Un moment de lecture qui m'a enthousiasmée.
Commenter  J’apprécie          140
lutinielle
lutinielle11 juin 2014
  • Livres 4.00/5
Si l'humanité était rangée dans des cases en fonction des variétés de folies douces, je pense que je serais dans une coordonnée se situant proche de celle de Didier van Cauwelaert. Forme de résistance poétique à la réalité, ce roman, tout comme L'éducation d'une fée (par exemple), est une ode à l'amour, la liberté et aux grains de folies.

La recette est connue, mais elle fonctionne à merveille; une femme forte et fragile rencontre un homme en devenir et l'aide à grandir. Profondément ancrés dans la griserie de notre société, englués dans le "métro-boulot-dodo", les personnages se dé-mazouteront, évidemment. Tout la question est de savoir grâce à quels procédés et outils...

Edmée, Thomas et Hélène sont des Don Quichotte préférant imposer à la réalité plutôt que de se faire imposer des chemins de vie par la société, les bonnes moeurs et le "qu'en dira-t-on". Contrairement au déni de réalité que Michel Onfray à put voir dans la célèbre oeuvre de Cervantès, c'est ici en raison d'une trop claire et objective vision de la réalité que les personnages choisissent de créer d'autres cheminements pour leurs vies, une résistance non-violente, initiant du changement, forçant les dés qui leurs sont distribués. Ouvreur d'espaces de libertés, montreur de possibles, Didier van Cauwelaert semble vouloir chuchoter à chacun une vibrante et joyeuse injonction à vivre sa vie au travers de ses romans.
Lien : http://unlivresurmeslevres.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
aaahhh
aaahhh13 août 2012
  • Livres 3.00/5
Quand Thomas tombe amoureux d'Hélène, la formidable jeune femme qui lui fait face à table, et qu'il découvre à la fin du repas son fauteuil roulant, il pense que ce handicap sera lourd à porter. Mais c'est sans compter sur la légèreté, la force et la vie qui habitent Hélène, et finalement, l'handicapé n'est peut-être pas celui qu'on croit puisque c'est la jeune femme qui va porter Thomas et petit à petit le ramener à la vie...
Drôle, tendre, passionné, ce roman est dans la digne lignée des bon van Cauwelaerts ! Un petit trésor qui ne paye pas de mine mais qui fait du bien au coeur!
Commenter  J’apprécie          130
Ness
Ness27 février 2013
  • Livres 3.00/5
J'ai retrouvé ce roman dans ma bibliothèque et je me suis dis pourquoi pas. Je n'avais encore jamais lu de van Cauwelaert même si j'en vois très souvent passés au travail.
Et je ne regrette pas du tout car j'ai passé un bon moment avec en permanence le sourire aux lèvres.

Thomas Vincent, réceptionniste à la Sacem, est engagé par une vieille veuve excentrique pour jouer le rôle de l'ancien amour de sa fille décédée quelques années en arrière. Afin d'entre dans le personnage, Thomas lit le journal intime du militaire et va jusqu'à se coiffer de la même manière.
Au premier regard, Thomas tombe sous le charme d'Hélène et ce n'est pas le fauteuil roulant de cette dernière qui les empêchera d'être heureux.
Mais Thomas ne sait pas encore à quoi il s'engage en tombant amoureux de cette jeune femme pleine de vie, amatrice de vol acrobatique et surtout fille de coeur d'une vieille dame sur le point d'être placée en foyer par sa vraie fille qui ne souhaite pas voir l'héritage dilapidé.

Le jeune homme se lance alors dans une drôle d'aventure qui va lui permettre de réapprendre à vivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
PaulineSUZANNE
PaulineSUZANNE12 avril 2014
  • Livres 5.00/5
C'est avec une grande attente que j'ai commencé la lecture de ce roman de par:
- de nombreux livres de Didier van Cauwelaert lus et qui m'ont transportée
- la quatrième de couverture

La demi-pensionnaire c'est l'histoire de Thomas qui travaille à la Sacem, avec une vie bien tranquille et triste..., qui rencontre Edmée une vieille femme ayant une demande bien particulière. Il doit jouer un rôle pour redonner de l'espoir à Hélène, perdue depuis la mort de son "aimé". S'ensuivent alors des éléments qui montrent que la personne étant dans le besoin n'est pas forcément celle que l'on croit être... Chacun est le médicament de l'autre.
Ce roman m'a transportée depuis le début: chaque personnage a sa part de malheur mais dans celui-ci il arrive à tendre vers un meilleur. le handicap n'est pas toujours signe de détresse mais au contraire une force qui permet aux plus valides d'en tirer profit alors que l'on croit que c'est l'inverse.

L'écriture fluide permet au lecteur d'être vite happé par le rythme du livre et ce n'est qu'avec regret que l'on doit refermer le roman.
Comme toujours, l'intrigue se révèle dans les dernières pages et sème le doute sur les vérités que l'on croyait acquises quelques pages auparavant...
Une très belle leçon de vie de par ce roman!

Décidément, je ne me détacherai jamais de cet auteur qui fait de formidables romans!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
prune42
prune4215 janvier 2015
  • Livres 2.00/5
Thomas est un modeste employé de la SACEM quand il reçoit la visite d'une vieille dame qui lui demande de se mettre dans la peau d'un militaire disparu et qui aimait une jeune fille. Thomas va aller de surprise en surprise quand il découvre que la jeune fille nommée Hélène est paraplégique et que la mamie en fait a la maladie d'Alzeihmer et qu'elle ne sait plus très bien ce qu'elle fait. Il va pénétrer dans leur vie et peu à peu tomber amoureux d'Hélène tandis qu'il sauvera la mamie d'une maison de retraite où veut l'enfermer sa fille pour protéger son héritage.
Je n'ai pas été vraiment séduite par l'univers de Didier van Cauwelaert dans ce roman qui m'a paru très (trop) fantaisiste. J'attendais aussi beaucoup plus de magie dans ce livre. Certes la lecture en est rapide mais je n'en garderais pas un souvenir flamboyant. Je m'y suis un peu ennuyée et parfois trouvé que certains détails étaient vraiment trop originaux.
Commenter  J’apprécie          70
cecilestmartin
cecilestmartin13 décembre 2015
  • Livres 3.00/5
Un livre optimiste, acheté parce que j'avais lu de belles critiques sur Babelio. Thomas, agent d'accueil à la Sacem, est embarqué dans une folle aventure par Edmée, vieille dame originale comme on les aime. Grâce à elle, il va rencontrer Hélène, en fauteuil roulant suite à un accident, et entre eux ce sera comme une évidence. Ensemble, ils vont tenter de sauver Edmée du placement en institution auquel la destine sa fille.
C'est une jolie histoire d'amour, entre deux êtres abimés par leur histoire, qui vont réapprendre à faire confiance, à réinvestir un avenir qu'ils pensaient définitivement bouché.
C'est également une réflexion sur les relations mère-fille, où les attentes des unes et des autres restent parfois sans réponse, où l'on se découvre davantage de proximité avec des étrangers qu'avec les siens. La fin du roman, sur ce sujet, ramène un peu de complexité - bienvenue pour éviter la caricature.
Beaucoup d'humour, de bons sentiments (mais pour autant, pas de niaiseries) et de simplicité touchante. Pas inoubliable mais quand même un très agréable moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Poulpe40
Poulpe4001 avril 2014
  • Livres 3.00/5
Magnifique et dure. Une histoire qui donne l'impression d'un conte de fée lorsqu'on lit la fin. Ils finissent tous heureux et vivant dans un merveilleux village au milieu des montagnes, là où personne ne viendra les embêter.
Un livre simple, sans chichi ni froufrou, que j'ai pris un réel plaisir à lire malgré que j'eus été septique avant de le commencer.
Une histoire qui pourrait ou qui a sans doute été vrai un jour. Quelque chose qui pourrait arriver à n'importe qui. Une aventure qui somme toute semble banale mais qui sous la plume de cet écrivain devient une véritable aventure inédite et intéressante.
Commenter  J’apprécie          614
lailasamburu
lailasamburu03 août 2010
Roman tendre, energique, ironique parfois...un roman qui se lit d'un trait...Le souffle d'une nouvelle vie qui ne laisse pas indifferent...
Commenter  J’apprécie          60
MagEv
MagEv20 septembre 2015
  • Livres 3.00/5
La Demi-Pensionnaire de Didier van Cauwelaert est un livre attendrissant qui porte un regard juste sur la maladie et l'handicap. Mémorable non, mais un petit moment de tendresse pour ce petit bouquin de 219 pages. Pour résumer court, un joli conte de fée moderne en fait !
Edmée demande à Thomas de se faire passer pour Charles l'amoureux de sa fille adoptive Hélène, mort au combat quelques années plutôt. Ils se retrouvent lors d'un dîner mais vite démasqué lui en tombe amoureux mais découvre qu'elle est en fauteuil roulant. le choc ! Mais l'appétit de vivre de la jeune femme est un électrochoc pour Thomas. Là, prise de conscience et oui, le plus infirme des deux n'est pas forcement celui qu'on croie !
Commenter  J’apprécie          50
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La demi-pensionnaire

Où travaille Thomas

Dans un théâtre
A la Sacem
Au Zénith
A Paris Bercy

12 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : La Demi-pensionnaire de Didier Van CauwelaertCréer un quiz sur ce livre
. .