AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2863744283
Éditeur : Mazarine (15/03/2017)

Note moyenne : 4.45/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique.
Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose : utiliser ses ta... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
atouchofbluemarine
22 mars 2017
★★★★★
★★★★★
J'ai ris, j'ai souri, j'ai même eu la mini larme à l'oeil à la fin. Bref, un moment parfait avec ces personnages plus vrais que nature ❤
Voilà, le ton est mis. J'ai adoré le nouveau roman de Marie Vareille. Autant que « Je peux très bien me passer de toi« , peut-être même plus aussi que « Ma vie, mon ex et autres calamités« . J'aime son style, ses références, ces histoires qui me donne envie de rester dans mon canapé jusqu'à avoir terminé ma lecture. Et puis ces personnages ! Ces personnages ! Isabelle (32 ans) et Nicolas (8 ans) : une combinaison improbable mais qui m'a véritablement touchée. Adriana un peu pimbêche et Zoé qu'on a parfois envie de recadrer… Et puis Quentin. Je me suis fait des véritables amis lors de cette lecture. J'ai eu l'impression d'entrer dans leurs vies et de jouer les espionnes. Une espionne qui a envie de que la situation aille mieux, qui a envie que les personnages se rabibochent entre eux.
Oui, ce quatrième roman est une très belle réussite. Marie Vareille commence son roman avec une situation incongrue. Une femme, la trentaine, rêve de devenir actrice. Mais puisqu'elle n'a pas encore trouvé son grand rôle, elle travaille en attendant aux caisses du McDo. Et puis un jour, une jeune fille se présente à son comptoir et lui propose 10.000 EUR pour draguer son père et ruiner son futur mariage. Adriana entre dans la place. Elles créent alors ensemble un faux profil, des faux papiers pour faire croire qu'Isabelle a étudié dans la meilleure école de « Babysitter / nounou ». Ce qui est bien le comble étant donné qu'Isabelle déteste les enfants. Cela va même ruiner son couple avec le cher Quentin… Dommage, ils avaient l'air si amoureux.
Nous sommes donc en partance pour l'Italie afin de passer deux semaines de folies aux côtés de la famille Kozlowski. Jan est un réalisateur très connu qui a perdu sa femme il y a quatre ans. Il n'est jamais présent pour ses enfants et il vient de se fiancer. Raison pour laquelle la famille a une nounou permanente. Lors de ces vacances, Isabelle devient la nouvelle nounou de Nicolas, le jeune prodige qui gagne des parties d'échecs seulement avec ses fous et qui n'a plus dit un mot depuis que sa mère est morte. Adriana et Zoé, les deux soeurs qui ne se ressemblent absolument pas, ne sont pas faciles à tenir non plus. Elles ont une légère tendance à s'engueuler, s'insulter et à se traiter comme des parfaites inconnues.
Des vacances qui s'annoncent mouvementées pour la jeune Isabelle qui ne comprend pas ce qu'elle vient faire là-dedans. Mais vous verrez, vous allez bien vitre comprendre qu'elle est parfaite pour le rôle. Bizarrement, elle est la personne qui arrivera à remettre un peu d'ordre dans cette situation. Avec humour et audace, prenez vite un bain de soleil à côté de cette femme délirante. Vous ne voudrez plus la quitter !
Une lecture rafraichissante, pétillante, amusante et surtout touchante ! Parce que la famille et les amis, c'est ce qu'il y a de plus important au monde. A lire d'urgence.
Lien : https://atouchofbluemarine.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PopcornandGibberish
21 mars 2017
★★★★★
★★★★★
Reçu jeudi, terminé samedi, autant vous dire que Là où tu iras, j'irai n'a pas fait long feu entre mes mains. En même temps, ce n'est pas ma faute si ça se lit trop vite (Marie, tu sauras que le prochain manuscrit c'est au moins le double sinon tu vas avoir un Popcorn tout rouge parce qu'elle l'aura encore fini trop vite !) et que ça relève du bonbon cette histoire. Ah oui, Là où tu iras j'irai est clairement comme le pot de Nutella : tu racles le fond jusqu'à avoir la dernière goutte.
Mais pourquoi l'ai-je autant aimé ? Parce que vous avez compris que je suis méga enthousiaste sur ce roman. Eh bien parce que Marie Vareille a su nous dépeindre une histoire pleine de pep's et à la fois attendrissante. Isabelle, elle est trentenaire, mauvaise actrice et fauchée et elle va accepter un plan foireux d'une ado de 17 ans (Adriana) qui ne souhaite pas voir son père se remarier avec Colombe, une coach de vie super zen (je me suis imaginée Camille dans Scènes de Ménages). A elle la belle vie en Italie pendant quinze jours.
Dans cette aventure délirante, Isabelle subira les foudres de la grand-mère, les menaces d'Adriana, la haine de Zoé et une relation qui prend forme petit à petit avec Nicolas. Nicolas, personnage que j'ai eu envie de protéger envers et contre tous. Nicolas qui, depuis la mort de sa maman, ne communique plus avec les autres et est incompris. Grâce à la magie Harry Potter, un contact s'établira entre Isabelle et Nicolas et cette relation vaut tout l'or du monde sachant qu'elle n'aime pas les enfants. Il sera son exception à la règle.
Oui, car outre le postulat de départ complètement loufoque, la véritable mission d'Isabelle est de ressouder une famille après la disparition d'un être cher. Comment fait-on face à la mort ? Chacun réagit différemment, attend une réaction de l'autre qui ne vient pas et cela crée des malentendus énormes qui peuvent détruire les relations. Marie Vareille a su retranscrire tout ça avec à la fois beaucoup d'humour et aussi beaucoup d'humanité. Au cours de ces 361 pages, il est aussi question pour Isabelle de grandir, se poser les bonnes questions que ce soit sur sa vie, son parcours professionnel. Et vous verrez qu'elle fera du chemin cette petite !
Alors voilà pourquoi ce roman m'a enchanté de bout en bout. J'ai bien essayer de lire un chapitre, le reposer, le reprendre et lire un autre chapitre.. Ça a duré sur les deux premiers.. Au troisième, j'étais mordue et c'était impossible de le lâcher. On rit, on est ému, on vit en lisant cette histoire. Alors foncez, n'hésitez pas à lire cette histoire qui pétille et dites-moi vos avis !
Lien : https://popcornandgibberish...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Leslecturesdenini
20 mars 2017
★★★★★
★★★★★
Nous rencontrons donc Isabelle, jeune trentenaire, sa carrière d'actrice -pourtant prometteuse- ne décolle pas, en attendant, elle exerce des métiers aussi divers que variés, le dernier en date étant serveuse au MacDo. Elle partage sa vie depuis 5 ans avec Quantin, mais lorsque celui-ci la demande en mariage, elle refuse, met fin à leur relation et se retrouve sans toit. Elle doit donc composer et accepte de devenir nounou et de séduire le père pour le faire rompre avec sa fiancée.
Isabelle est une héroïne maladroite, fait gaffe sur gaffe et très attendrissante. le côté miss catastrophe est bien dosé, nous ne sommes donc pas dans le surdosage de maladresse. Isabelle se rend compte qu'elle ne veut pas d'enfant car elle ne les aime pas, cette révélation va changer sa vie.
La vie joue de drôle de tour car elle va se retrouver Nounou d'un petit garçon de 8 ans. Malgré des méthodes peu orthodoxe mais qui vont faire leur preuves, les 2 vont s'apprivoiser. Dans cette famille touchée par le deuil, les relations ne sont pas faciles. Les enfants le vivent chacun de leur façon, le petit garçon est enfermé dans le mutisme, la cadette est une pro des jeux vidéos et l'ainée est star des réseaux sociaux. le père est absent, la grand-mère est très aimante et fait ce qu'elle peut. Isabelle va leur apporter une bouffée d'air, elle va aussi évoluer au contact des membres de la famille.
Les amis de Isabelle ont aussi une part belle dans l'histoire, ils apportent un bol d'air frais, l'histoire reste légère et on ne tombe pas dans le dramatique.
Les personnages, qu'ils soint principaux ou secondaires sont très attachants et ils apportent tous ce truc en plus à cette histoire.
L'histoire est addictive, on tourne les pages avec cette envie de savoir comment tous les personnages vont évoluer ensemble mais aussi pour savoir pourquoi Isabelle a été embauchée pour faire exploser un couple pour empêcher un mariage. La plume de l'auteure est légère, fluide et rythmée, on ne s'ennuie pas une seconde, je me suis laissée porter et emporter par cette jolie histoire. Il manque un peu de passion, de folie pour que cette histoire soit un coup de coeur.
Bref, si vous voulez passer un très bon moment, lisez Là ou tu iras j'irai.
Lien : http://www.leslecturesdenini..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Goewin
20 mars 2017
★★★★★
★★★★★
Coup de coeur ! Une comédie débordante d'humour et de tendresse !
Isabelle est une jeune femme de 32 ans désarmante qui déborde de charme. Lorsque nous faisons sa connaissance, elle vient de craquer pour une petite chienne chihuahua âgée, borgne et boiteuse qui ressemble à un rat d'égout d'après Quentin son compagnon. C'est bien connu, l'amour rend aveugle et Isabelle la trouve sublime. Actrice sans cachet, elle gagne sa vie en travaillant quelques heures au MacDo. Sa vie va prendre un tournant à 180° lorsqu'après avoir refusé la demande en mariage de Quentin parce qu'elle ne veut pas d'enfant et rompu avec lui, elle se retrouve à la rue complètement fauchée. Elle va alors accepter la proposition d'Adriana Valentini, une adolescente de 17 ans, qui lui propose 10.000 euros pour séduire son veuf de père et ainsi faire échouer son mariage avec Colombe de la Fontardière. Pour cela, elle devra remplacer la nounou de son petit frère pendant 15 jours durant leurs vacances en Italie. Problème : Isabelle déteste les enfants et Nicolas le petit frère n'a plus dit un mot depuis la mort de sa mère, il y a cinq ans. Mais bon, elle est actrice non ?
Ce livre est un petit bijou. Marie Vareille possède ce talent rare qui consiste à aborder les sujets les plus graves avec légèreté et délicatesse. Parce que ne nous leurrons pas, il s'agit de deuil, de la douleur d'avoir perdu une mère et une épouse. Nicolas est un petit garçon tellement blessé qu'il en est devenu muet. L'auteur a ajouté une touche de paranormal. En effet, Nicolas voit sa mère et les dialogues qu'il a avec elle sont surprenants et un peu déstabilisants. Ses deux soeurs Adriana et Zoé, son père Jan ont eux aussi chacun réagi à leur manière pour tenter de gérer cette absence.
Et malgré cela, j'ai ri d'un bout à l'autre du livre. Les aventures d'Isabelle et tout particulièrement sa rencontre avec la grand-mère italienne des enfants est à mourir de rire. Isabelle est confondante de naturel et elle a un don tout particulier pour mettre les pieds dans le plat et sortir des réflexions qu'il serait plus sage de taire. Ses démêlées avec les enfants sont très drôles mais en même temps pleines de tendresse et ce n'est pas un hasard s'ils s'apprivoisent mutuellement.
Marie Vareille nous offre des personnages tous plus attachants les uns que les autres qu'il s'agisse d'Isabelle, de ses amis ou de la famille qui l'a embauchée. Il y a beaucoup d'amour et de tendresse dans ce livre et je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Mazarine pour ce service presse. Marie Vareille est une auteure que je vais suivre. C'est le second livre que je lis d'elle, le premier étant « Elia la Passeuse d'âmes » que j'avais énormément apprécié. Elle écrit très bien, ses intrigues sont fascinantes et elle a l'art de croquer le quotidien avec humour.

Lien : http://au-pays-de-goewin.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ImeneFaith
21 mars 2017
L'histoire démarre sur le quotidien d'Isabelle. On rencontre cette trentenaire un peu paumée qui semble ne pas bien savoir ce qu'elle veut faire quand elle sera grande. On y rencontre aussi ses deux meilleurs amis et son petit ami. A eux quatre, on a un joli panel de ce que à quoi ça peut ressembler d'être adulte. D'une certaine façon, j'ai su dès ce moment-là que j'allais aimer ce livre. Non pas que je m'identifie totalement à Isabelle, mais approchant la trentaine et étant loin du modèle de la femme active, sûre d'elle et qui sait exactement ce qu'elle veut du moment qu'elle a soufflé ses trente bougies, je n'ai pas pu m'empêcher d'apprécier cette vision différente et très réaliste de ce que l'on appelle communément être adulte.
Toutefois il m'a fallu un petit moment pour vraiment rentrer dedans et commencer à réellement apprécier Isabelle. Il faut dire que par moments on a un peu envie de la secouer. Mais ça fait partie de sa personnalité, loin d'être parfaite. le premier tiers donc, nous fait rentrer dans la tête d'Isabelle, nous apprend à la connaître et à la comprendre. Mais il ne se passe pas grand chose dans cette phase de mise en place.
Par contre, à partir du moment où on arrive en Italie, les choses commencent vraiment. Isabelle se met d'elle-même dans des situations où, bien qu'on ait un peu pitié pour elle, on ne peut pas s'empêcher d'en rire. Elle est drôle, et cela bien malgré elle.
Elle rencontre la famille Kozlowski, et nous aussi en même temps. Cette famille marquée par la tragédie et comptant pas moins de deux adolescentes, lui en fait aussi voir de toutes les couleurs. Malgré tout, Marie Vareille nous entraîne subtilement sur le terrain des coeurs brisés qui se répondent, des vies déchirées qui se comprennent, et des appels à être aimés hurlés en silence.
Toujours sous couvert de situations cocasses et d'humour, les relations évoluent, de manière subtile et surprenante, mais surtout très naturelle (Harry Potter aidant, bien sûr). Tous les personnages sans exception évoluent. En deux semaines de vacances, chacun est touché d'une manière ou d'une autre, et le lecteur ne peut s'empêcher d'être touché aussi.
Mais bien sûr, évoluer ne veut pas dire changer, et j'ai eu la bonne surprise de voir que jusqu'au bout, bien que se remettant en question, Isabelle évolue mais reste fidèle à elle-même, et ce pour le plus grand plaisir de nos zygomatiques!
Ce livre est un bon livre « feel good » qui apporte sourire et sérénité, et semble aussi, d'une certaine manière, nous autoriser à accepter qu'avoir la trentaine ne veut pas nécessairement dire être adulte, et c'est pas plus mal!
Lien : https://faithinwordssite.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ShelunaitaShelunaita18 mars 2017
Même si c'est vrai que je n'aime pas les enfants. Mais pas toi. Parce que toi, tu es comme un anniversaire le lundi soir, comme les soirées Mojitos Gratos au King. Tu es une Free Daïquiris Party au Wiki. [...]
Toi, tu es l'exception qui confirme ma règle.
Commenter  J’apprécie          00
ShelunaitaShelunaita18 mars 2017
Arriva alors ce qu'il se passe chaque fois qu'un individu normalement constitué ouvre pour la première fois le premier tome de Harry Potter : le monde extérieur se dissipa peu à peu jusqu'à s'évanouir dans sa totalité.
Commenter  J’apprécie          00
ShelunaitaShelunaita18 mars 2017
L'employée se leva et ouvrit la porte de son bureau avec un sourire de commisération aussi factice qu'une contrefaçon Vuitton made in China.
Commenter  J’apprécie          00
ShelunaitaShelunaita18 mars 2017
Elle se sentit tout à coup aussi seule qu'un cheval de trait à un Salon de l'automobile.
Commenter  J’apprécie          00
LePetitCrayonLePetitCrayon16 mars 2017
Demain serait un autre jour, et comme Amina l’affirmait souvent : toute décision prise après vingt et une heures, après un verre ou après l’amour, était susceptible d’être source de regrets infinis. Conseil qu’elle prenait soin de ne jamais appliquer elle-même, soit dit en passant (...)
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
12326 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
. .