Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Édouard Riou (Illustrateur)

ISBN : 2253160881
Éditeur : Le Livre de Poche (2005)


Note moyenne : 3.95/5 (sur 187 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Sur la foi d'un message trouvé dans une bouteille et à demi rongé par l'eau de mer, le magnifique yacht anglais, le Duncan, part à la recherche du capitaine Grant naufragé. A son bord se trouvent les deux enfants du disparu, Mary et Robert. L'un des meilleurs géographes... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (12)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Glesker, le 21 mars 2013

    Glesker
    Lorsque lord Glenarvan découvre fortuitement une bouteille jetée à la mer, il ne se doute pas un seul instant que le message de détresse qu'elle contient va le conduire à effectuer un tour complet de l'hémisphère austral ! Afin de partir à la recherche du Capitaine Grant, lord et lady Glenarvan s'entourent d'une fameuse équipe à bord de leur yacht dernier cri, le Duncan, et prennent la direction des mers du sud. On trouve à bord les deux enfants du capitaine Grant qui fondent dans ce message l'espoir de retrouver leur père, Tom Austin le jeune et intrépide capitaine du Duncan, le major Mac Nabbs imperturbable aide de camp de lord Glenarvan, quantité de marins fort courageux et Paganel un extravagant géographe français étourdi et gaffeur.
    Un formidable périple de plusieurs mois les conduira à traverser les océans du sud, franchir les Andes, chevaucher dans la Pampa, parcourir les plaines du sud australien et pénétrer les forêts étranges de Nouvelle-Zélande.
    De tous les "voyages extraordinaires" écrits par Jules Verne, celui-ci est vraiment mon préféré. L'extrême richesse des aventures, la variété des paysages traversés, l'exotisme de ces terres reculées, tout y est ou presque. Bien entendu, l'auteur qui ne connaissait lui-même ces contrées qu'au-travers des ouvrages qu'il a lus et des témoignages qu'il a reçus prend parfois quelques menues libertés avec la réalité, bien vite oubliées cependant.
    Mais le point le plus remarquable du livre — qui se trouve d'ailleurs être une caractéristique récurrente de l'œuvre vernienne — est l'incroyable somme de connaissances embarquées dans le récit et distillées tout au long de celui-ci. On comprend toute la portée pédagogique qu'un tel roman a pu avoir à l'époque où il fut écrit — ainsi qu'à notre époque bien sûr même si elle est assurément moindre — tout y est ! histoire, zoologie, ethnologie et bien sûr géographie ; ou comment apprendre de tonnes de choses tout en suivant les addictives aventures du groupe d'Écossais.
    Une note dissonante cependant : Jules Verne, en notable de son temps d'une puissance colonisatrice, se conformes aux visions conservatrices de son époque et dépeint comme à son habitude de braves et ingénieux occidentaux parés de toutes les vertus, régulièrement aux prises avec de "stupides" autochtones perclus de vices. Quant à la vision de la femme, si ce roman a déjà la chance d'en comporter au moins deux dont on suit quelques faits et gestes, je n'ai pas l'impression que l'auteur les fait particulièrement briller par leurs initiatives.
    Enfin, malgré cette légère note d'amertume, que voilà une histoire savoureuse ! Un parfum d'exotisme indéniable entretenu tout au long du voyage et de la découverte de lieux vierges ou méconnus, le tout relevé par l'irruption du géographe Paganel dont les gaffes à répétition et la gentille arrogance pimentent le récit jusqu'à la dernière lampée. Un grand cru incontournable assurément.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 17         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par raynald66, le 08 septembre 2014

    raynald66
    Il me manquant ce livre pour clôturer la trilogie de Jules Verne (avec 20000 lieux sous les mers et l'île mystérieuse).
    L'histoire = L'équipage du Duncan trouve une bouteille contenant un message de détresse de la part du capitaine Grant. Ce message, très abimé, indique le degré de latitude du naufrage du Britannia mais pas la longitude devenue illisible.
    Le commandant John Mangles et se second Tom Mangles, accompagnés des enfants du capitaine Grant, Mary et Robert, partent à sa recherche...
    Bonne trilogie de Jules Verne avec une préférence pour 20000 lieux sous les mers
    Extrait :
    Je me referais une vie nouvelle. Je chasserais, je pêcherais, j'élirais domicile dans une grotte l'hiver, sur un arbre l'été ; j'aurais des magasins pour mes récoltes ; enfin je coloniserais mon île.
    À vous tout seul ?
    À moi tout seul, s'il le fallait. D'ailleurs, est-on jamais seul au monde ?
    Ne peut-on choisir des amis dans la race animale, apprivoiser un jeune chevreau, un perroquet éloquent, un singe aimable ? Et si le hasard vous envoie un compagnon, comme le fidèle Vendredi, que faut-il de plus pour être heureux ? Deux amis sur un rocher, voilà le bonheur ! Supposez le major et moi...
    Merci, répondit le major, je n'ai aucun goût pour les rôles de Robinson,et je les jouerais fort mal
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Claudepuret, le 04 mai 2013

    Claudepuret
    Merveilleux voyage extraordinaire dans lequel nous emmène Jules Verne.
    Lord et Lady Glenarvan décident de partir à la recherche du Capitaine Grant après avoir découvert une bouteille contenant un message de détresse.
    Comme dans les autres voyages extraordinaires, Jules Verne nous offre une galerie de personnages pittoresques et on parcourt avec plaisir le monde que l'on découvre avec les personnages.
    On passe de très beaux moments à la recherche du capitaine Grant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 15         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Mandarinette, le 12 mars 2013

    Mandarinette
    Ce livre est tout simplement incroyable et incontournable pour moi pour tout ceux qui sont attirés par un peu d'aventures aux milles rebondissements.
    Vous l'aurez compris, je me suis pris une claque en pleine figure ; non d'un chien que cela fait du bien ! 926 pages et pas une seule secondes d'ennui : comment cela est-il possible ! C'est que je l'ai lu au bon moment ! ... certainement ! mais c'est surtout un livre hors du commun aussi.
    Il y a de l'aventure sur la mer, dans les terres. C'est l'époque où les explorateurs ont encore des terres à découvrir, ou des hommes partent chercher une vie meilleure à l'autre bout du monde, ou les missionnaires sont convaincus du bien fondé de leurs actions. C'est un voyage improbable plein de rebondissements en Amérique du Sud, en Australie et en Nouvelle Zélande que j'ai tout de suite accepté de faire avec Lord et Lady Glenarvan. Alors, oui, comme dans tous les Jules Verne, il est bon d'avoir un Atlas à porter de main, car on voyage vite et loin en suivant le fameux 37ème parallèle. Moi même j'ai fait quelques découvertes ... ! Heureusement tout au long de l'histoire, nous avons un savant géographe Paganel qui nous instruit : personnage très attachant et tout simplement irrésistible. Sans oublier l'humour est présent également dans ce livre grâce au major Mac Nabbs.
    Pour finir, je voudrais également souligner la place des femmes dans cette aventure, car elles ne sont pas en reste et elles vont montrer nombre de qualités durant ce périple (rappelons que cela se passe vers 1860 !!!)
    Pour finir, je me doute qu'un tel livre ne puisse être accessible à nos chers têtes blondes aujourd'hui. Mais sachez que ce titre de Jules Verne existe en Bandes dessinées chez Delcourt en trois tomes d'Alexis Nesme : un vrai Bijou !

    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par MissMarty, le 30 avril 2012

    MissMarty
    Jules Verne était un écrivain génial ! Il avait aussi bien une excellente plume mais aussi des connaissances extrêmement pointues dans la science (c'est lui qui a lancé le mouvement du roman scientifique d'anticipation, son œuvre L'île mystérieuse en est un bon exemple).
    Des romans de Jules Verne, Les enfants du capitaine grant est bel et bien mon préféré ! (Même si je n'ai lu que peu de ces œuvres... honte à moi.) Il nous fait voyager d'un bout à l'autre du monde : Argentine, Chili, Patagonie, Australie, Nouvelle-Zélande (pour n'en citer que quelques pays). de belles descriptions des pays, des aventures variées et palpitantes et bien sûr, du suspens !
    Et que ce serait ce roman sans la pointe d'humour qu'il mets souvent ? Que seraient ces voyageurs à bord du Duncan sans l'étourdi et savant géographe Paganel dont la personnalité, la distraction et ses "petites querelles" amicales avec le major Mac Nabbs nous amusent !
    Pour finir, la présence de bandits (dont un des voyageurs s'avérera être l'un d'entre eux), donne un côté un peu Far West à l'histoire. (même si l'histoire ne se situe nullement en Amérique du Nord !)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

> voir toutes (12)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par raynald66, le 08 septembre 2014

    Mon histoire, dit-il, est celle de tous les Robinsons jetés sur une île, et qui, ne pouvant compter que sur Dieu et sur eux-mêmes, sentent qu'ils ont le devoir de disputer leur vie aux éléments !

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par raynald66, le 08 septembre 2014

    Une Patagonie sans patagons, disait-il, ce n'est plus une Patagonie.

    Patience, mon digne géographe, répondit Glenarvan, nous verrons des patagons.

    Je n'en suis pas certain.

    Mais il en existe, dit lady Helena.

    J'en doute fort, madame, puisque je n'en vois pas.

    Enfin, ce nom de patagons, qui signifie « grands pieds » en espagnol, n'a pas été donné à des êtres imaginaires.

    Oh ! le nom n'y fait rien, répondit Paganel, qui s'entêtait dans son idée pour animer la discussion, et d'ailleurs, à vrai dire, on ignore comment ils se nomment !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par raynald66, le 08 septembre 2014

    Que savons-nous ? Nous savons que le 7 juin 1862 un trois-mâts, le Britannia, de Glasgow, a sombré ; que deux matelots et le capitaine ont jeté ce document à la mer par 37°11' de latitude, et qu'ils demandent du secours

    Parfaitement, répliqua le major.

    Que pouvons-nous conjecturer ? reprit Glenarvan. D'abord, que le naufrage a eu lieu dans les mers australes, et tout de suite j'appellerai votre attention sur le mot gonie. Ne vient-il pas de lui-même indiquer le nom du pays auquel il appartient ?

    La Patagonie ! s'écria lady Helen
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par raynald66, le 08 septembre 2014

    En y arrivant, les captifs furent horriblement impressionnés à la vue des têtes qui ornaient les poteaux de la seconde enceinte. Lady Helena et Mary Grant détournèrent les yeux avec plus de dégoût encore que d'épouvante.
    Ces têtes avaient appartenu aux chefs ennemis tombés dans les combats, dont les corps servirent de nourriture aux vainqueurs

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par raynald66, le 08 septembre 2014

    apprenez que les néo-zélandais ne mangent la chair que cuite ou fumée.
    Ce sont des gens bien appris et qui se connaissent en cuisine.
    Mais, pour mon compte, l'idée d'être mangé m'est particulièrement désagréable !
    Terminer son existence dans l'estomac d'un sauvage, pouah !

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (91)

Videos de Jules Verne

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Jules Verne


Philippe Vanderheyden présente Jules Verne, "Michel Strogoff", le livre de poche
Les provinces sibériennes de la Russie sont envahies par des hordes tartares dont Ivan Ogareff est l'âme. Ce traître, poussé par une ambition insensée autant que par la haine, projette...








Sur Amazon
à partir de :
7,60 € (neuf)
9,19 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Enfants du capitaine Grant par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (648)

> voir plus

Quiz

    Jules Verne

    Quel est le premier livres écrit par Jules Vernes?

    •   Robur le conquérant
    •   Les enfants du capitaine grant
    •   5 semaine en balon
    •   L'étoile du sud

    5 questions - 147 lecteurs ont répondu
    Thème : Jules Verne

    Créer un quiz sur ce livre.