Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2754018743
Éditeur : First (2012)


Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
La Traversée raconte le départ en France des pieds-noirs sur Le Ville d'Alger, en juin 1962, et plus particulièrement celui de l'auteur, alors âgé de 15 ans. Le récit, véridique, relate ce voyage sans retour, considéré comme l'exode le plus important de l'histoire du XX... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

  • Par Snow-White, le 24 février 2012

    Snow-White
    Grâce au dernier Masse Critique de Babelio, j'ai donc reçu La traversée, un livre d'Alain Vircondelet qui se centre sur le voyage de l'auteur quand il avait 15 ans d'Algérie à la France à la veille de l'indépendance algérienne. Si j'avais choisi ce livre, c'est car il se trouve que mes grands-parents et mon père sont pieds-noirs, si ce n'est qu'ils sont venus en France en avion.
    Premier constat : Alain Vircondelet est très nostalgique, et sa vision d'Alger et de sa vie – même en période de guerre – est alors teintée de ce filtre particulier qui est posé sur le passé et qui empêche à tout jamais de le voir clairement. Ce n'est pas aidé par son idéalisme excessif de la vie qu'il menait, et de sa façon de toujours rappeler le soleil, le parfum des orangeraies et son admiration plus que palpable (mais franchement rébarbatif au bout d'un moment) pour Albert Camus.
    La traversée de Vircondelet est donc entrecoupé par son existence avant le départ, la guerre, comment le pays vivait, etc. Il se répète régulièrement aussi, et même sa façon d'écrire est teinté de cette nostalgie et de la brisure du déracinement.
    J'ai donc eu beaucoup de mal à accrocher, car au départ, même quand il écrivait sur la guerre, c'était toujours contrebalancé par la façon naïve dont les pieds-noirs vivaient, avec une certaine insouciance bien que conscient de ce qui se passait - à un certain degré. L'auteur devient réellement pertinent et son ton plus incisif dans la dernière partie du livre quand il relate comment la France les a accueilli, comment les français les considéraient (mal), et comment le gouvernement les avaient traités. C'est au fond un peu dommage qu'il faille en arriver là pour que le livre devienne réellement accrocheur.
    L'auteur vogue dans le temps, donnant parfois l'impression de se laisser porter par le flot des mots et au moins, et de ce côté-là, cela n'est pas trop gênant.
    Le livre, en lui-même, n'est donc pas inintéressant, bien que malgré sa courte taille (269 pages), Vircondelet trouve le moyen de créer trop régulièrement un sentiment de répétition qui est plutôt néfaste et sans cela, j'aurais trouvé l'ouvrage plus captivant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par laurabazin, le 22 septembre 2014

    laurabazin
    Alain Vicontelet, fils de Pieds Noirs, se remémore La traversée.
    Les souvenirs vont et viennent, fatals, tous liés par cette ineffable douleur de l'exil.
    A l'image de la spirale dans laquelle l'auteur et ses comparses sont happés, Alains Vicontelet se souvient, et mêle ses impressions, les événements, les questions en boucle, comme il a pu le faire sur le bateau.
    Cerné par deux peuples qui lui furent hostiles mais qu'il adorait, l'auteur, bon bougre, essaie de dépasser sa douleur.
    Ce livre m'a beaucoup appris sur l'Algérie. C'est un excellent livre d'initiation à ceux qui cherchent à la fois des repères historiques et humains sur ce drame de l'été 1962.
    Grâce à ce livre, j'ai mieux compris combien la posture de la France fut lâche par rapport à ses enfants d'Algérie et combien furent cruels les dits révolutionnaires épris de liberté.
    Un beau livre, très mélancolique qui m'a décillé les yeux.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par cathe, le 02 avril 2012

    cathe
    Alain Vircondelet a quinze ans quand il embarque en juin 1962 avec ses parents sur le "Ville d'Alger" qui les emmène à Marseille. Avec eux, plus d'un million de Français ont choisi entre "la valise ou le cercueil". Mais pour tous ce départ est un déchirement, d'autant plus qu'ils ne sont pas les bienvenus en France. Mais avant tout ce sont les souvenirs des années heureuses qui sont dans toutes les mémoires lors de ce départ. Pour l'auteur, c'est l'occasion de revenir sur son enfance à Alger bouleversée dès le début des "troubles". Et pendant La traversée, il lit L'éducation sentimentale de Flaubert, comme si ce départ était pour lui un passage vers l'âge adulte.
    Nourri de souvenirs mais aussi de références littéraires (l'auteur est un grand admirateur de Camus), ce récit est un témoignage très complet bien que très personnel sur cette période de l'histoire. On trouve souvent cette nostalgie de la vie en Algérie dans les témoignages de Pieds-noirs, mais ici le fait que l'auteur retrace ses souvenirs d'adolescent est particulièrement touchant. Il n'aura de cesse de parler de ce "paradis perdu" en écrivant sur ce sujet, tout en poursuivant une carrière d'écrivain et de biographe. Je remercie Babelio de m'avoir envoyé ce livre que je n'aurais peut-être pas lu spontanément mais qui en fait m'a permis de mieux comprendre le ressenti de ces Français d'Algérie.

    Lien : http://les-routes-de-l-imaginaire.blogspirit.com/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par LesAubepines, le 18 février 2013

    Ma mère ne cherche plus à expliquer l'histoire, la nôtre, considérée de notre point de vue. C'est du temps perdu, dit-elle, car depuis des années, les mentalités ont été préparées à entendre le contraire de ce que nous disons. Elle préfère rassembler ses souvenirs, ne pas vivre uniquement d'eux, mais s'en nourrir, faire qu'ils deviennent un vivier riche d'émotions et de sensations, d'images lumineuses qui pourraient éclairer l'avenir. Elle n'a pris presque rien pour partir, mais son cahier de recettes "de là-bas" est avec elle. Elle pense que, par la cuisine, elle pourrait retrouver la mémoire passée, réensoleiller notre vie. Dans cette quête nouvelle de bonheur, elle range ses souvenirs en fonction de leur qualité de lumière. Celle que l'Algérie a réverbérée sur notre mémoire.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

> voir toutes (5)

Videos de Alain Vircondelet

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Alain Vircondelet

Alain Vircondelet - "Rencontrer Marguerite Duras" et "Marguerite Duras, La traversée d'un siècle" .
Alain Vircondelet vous présente "Rencontrer Marguerite Duras" aux éditions Mille et une nuits et "Marguerite Duras, La traversée d'un siècle" aux éditions Plon. http://www.mollat.com/livres/vircondelet-alain-rencontrer-marguerite-Duras-9782755507294.html http://www.mollat.com/livres/vircondelet-alain-marguerite-Duras-traversee-siecle-9782259221825.html Notes de Musique : India Song Et Autres Musiques de Films/1-10 India Song (Thème, Piano).








Sur Amazon
à partir de :
17,00 € (neuf)
10,96 € (occasion)

   

Faire découvrir La traversée par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz