AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2742797661
Éditeur : Actes Sud (2011)

Note moyenne : 4.39/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Sommes-nous sur terre, comme on l'affirme si souvent, dans le seul but de servir notre propre survie et nos intérêts personnels ? Est-ce vraiment dans la nature humaine de se poignarder dans le dos pour gravir les échelons de la hiérarchie ? Dans ce livre stimulant, l'auteur de Le singe en nous, unanimement salué par la critique, examine comment l'empathie vient naturellement aux humains et à certains autres animaux. Le comportement égoïste et l'esprit de compétiti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
songtsen
20 décembre 2011
  • 5/ 5
Un superbe ouvrage de vulgarisation qui met à la portée de tous les dernières découvertes des primatologues, ethologues, psychologues, anthropologues sur l'empathie, cette disposition dont tous les mammifères disposent et font usage quotidiennement dans leurs relations sociales avec leur communauté mais aussi avec d'autres animaux d'espèces différentes. Voilà de quoi réviser nos points de vue sur le monde animal qui se montre très proches de nous et qui peut nous donner de bonnes leçons de "savoir vivre", à nous les humains qui nous nous sommes détachés de cette "essence naturelle". Dans ce livre ce sont les dauphins, éléphants, chimpanzés, bonobos qui nous interpellent !
Le ton de l'auteur, Frans de Waal, célèbre primatologue, est léger, plein d'humour et surtout mesuré, comme doit être celui de tout scientifique qui sait que ses connaissances ont leurs limites. Bref, chapeau bas !
Commenter  J’apprécie          70
ATOS
04 mai 2012
  • 5/ 5
Nous employons souvent les mots, nous les employons mais en connaissons-nous vraiment la définition? Empathie: SOS lancé actuellement sur toutes les ondes, mais empathie : capacité à connaître ce que ressent l'autre. Fraternité = rappel à notre nature sociable et socialisante.
Le livre de Frans de Waal s'appuie sur l'étude du comportement des primates et d'autres espèces du règne animal, donc également de l'homme. Très accessible, nourri par une longue expérimentation scientifique, cet ouvrage nous permet de mieux nous connaître et ainsi mieux connaître l'autre. L'empathie est une capacité, pas forcément une vertu. Une capacité que nous avons presque tous en nous ( 98 %). Elle est indispensable pour rendre nos sociétés acceptables et donc vivables.
Un grand moment de lecture. Et je vais faire preuve d'empathie avancée : je pointe ce livre du doigt, parce que je sais que comme moi vous en aurez un jour besoin.
Amis grands singes, bonne lecture !!!
Astrid SHRIQUI GARAIN
Commenter  J’apprécie          60
aliquis
07 novembre 2010
  • 4/ 5
Très bon. Un joli essai qui expérience animale à l'appui déroule l'idée selon laquelle notre espèce est faite pour l'empathie. Oui, vous savez cette capacité à se mettre dans la peau de l'autre pour mieux le comprendre.
Mammifère comme les autres, l'espèce humaine gagnerait beaucoup à approfondir cette voie de l'empathie et d'utiliser ses fantastiques capacités de communication pour une société où règnerait moins de compétition et plus d'entraide.
Un vrai message d'échange pour mieux concevoir nos sociétés écrit de manière très abordable et où le fourmillement de jolis exemples et d'expériences originales entretiennent l'intérêt pour un essai salutaire
Commenter  J’apprécie          70
colinmichel
11 avril 2014
  • 3/ 5
Un essais très intéressant sur la coopération innée au sein et entre les espèces, qui souffre toutefois d'un manque total de rigueur scientifique dans sa rédaction.
Aucune des nombreuses expériences dont l'auteur se sert pour soutenir ses convictions n'est référencée précisément dans le texte. Je n'apprécie guère ce genre de liberté qui ouvre grand la porte à la subjectivité : les progrès scientifiques viennent de la confrontation permanente de diverses analyses ; un spécialiste du sujet doit pouvoir se reporter aux études citées quand les allégations de l'auteur suscitent un questionnement (au lieux de devoir chercher ses réponses en fin d'ouvrage, dans une bibliographie touffue et inutilisable).
Commenter  J’apprécie          00
Olivius
03 octobre 2016
  • 5/ 5
Je suis tombé littéralement amoureux de ce livre ! L'auteur nous démontre à quel point l'empathie est une donnée majeure pour la vie, l'amour, le lien... C'est un livre de science rédigé par un grand scientifique, mais pour moi c'est plus que cela, de cet ouvrage émane quelque chose d'incomparable, de puissant. La force de l'attachement et l'importance de consolider nos liens affectifs, notre compréhension mutuelle. Sans oublier nos cousins primates qui sont tellement proches de notre sensibilité... Pas de suffisance théorique, pas de jugement, juste un homme, un scientifique qui exprime quelque chose de subtil et tendre : la chaleur n'est pas qu'humaine.
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
FioHFioH28 février 2016
Mais si je pouvais modifier une seule chose, ce serait pour amplifier le rôle de l’empathie. Le problème fondamental de nos sociétés aujourd’hui, alors que tant de groupes se côtoient sur une planète surpeuplée, tient à une loyauté excessive envers sa nation, sa société nous a religion. Les humains opposent un profond mépris à qui ne leur ressemble pas ou pense autrement, même entre populations voisines dotées d’un ADN presque identique, comme les Israéliens et les Palestiniens. Les nations se croient supérieures aux autres, les religions estiment détenir la vérité. Quand les contacts tournent à la bousculade, elles sont prêtes à s’évincer, voire à s’éliminer mutuellement. Au cours des années récentes, nous avons vu eux énormes tours de bureaux détruites par des avions qui les ont délibérément percutées, ainsi que des bombardements massifs sur la capitale d’une nation. Dans un cas comme dans l’autre, la mort de milliers d’innocents fut célébrée comme le triomphe du bien sur le mal. On n’accorde souvent aucun prix à la vie de parfaits inconnus. Interrogé sur la raison pour laquelle il ne parlait jamais du nombre de civils tués en Irak le secrétaire américain à la Défense Donald Rumsfeld répondit : " Nous ne décomptons pas les morts chez les autres".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FioHFioH28 février 2016
La recherche en neurosciences l’a confirmé. Curieux de voir comment les humains prenaient des décisions financières, les économistes s’aperçurent que, lorsque les hommes évaluent des risques monétaires, les régions du cerveau qui s’éclairent sont les mêmes que celles activées par des images sexuelles émoustillantes. De fait, après avoir vu ces images, les hommes envoient la prudence par-dessus les moulins et jouent encore plus d’argent qu’en temps normal. Pour citer un neuroscientifique : « Le lien entre la sexualité et la cupidité remontre à des centaines de milliers d’années, au rôle de l’homme dans l’évolution en tant que pourvoyeur ou accumulateur de ressources pour séduire les femmes. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
FioHFioH28 février 2016
Nous décrivons volontiers la condition humaine en termes sublimes : quête de liberté, aspiration à une vie vertueuse. Mais les sciences de la vie en ont une vision plus terre à terre. Tout tourne autour de la sécurité, de la camaraderie sociale et d’un ventre plein. La tension manifeste entre ces deux visions rappelle la célèbre conversation entre un critique littéraire et l’écrivain Ivan Tourgueniev lors d’un dîner : « Nous n’avons toujours pas résolu le problème de Dieu et vous voulez manger ! » lui hurla le critique. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
songtsensongtsen18 décembre 2011
L'empathie fait partie intégrante de notre évolution. Elle en est non pas une caractéristique récente, mais une capacité innée vieille comme le monde. Par leur sensibilité automatique aux visages, aux corps et aux voix, les humains sont en empathie depuis l'aube des temps.
Commenter  J’apprécie          60
Video de Frans de Waal (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frans de Waal
Frans de Waal : Le comportement moral des animaux
>Zoologie>Zoologie générale>Vie diurne et nocturne (Zoologie) (52)
autres livres classés : ethologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
181 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre