Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Olivier Debernard (Traducteur)

ISBN : 2352943523
Éditeur : Bragelonne (2009)


Note moyenne : 4.03/5 (sur 90 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Le tueur parfait n'a pas de conscience, il a une mission. Cénaria est un royaume brisé et exsangue où règnent la famine et le désespoir. Il n'est plus défendu que par une armée misérable. Kylar Stern voudrait placer son ami Logan sur le trône, mais comment réussir sans ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (17)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par basileusa, le 18 décembre 2013

    basileusa
    Un troisième tome à la hauteur des deux autres et qui clôt une excellente trilogie !
    Les intrigues se poursuivent ,la guerre approche et va réunir tous les personnages dans un final mouvementé.
    Ils vont me manquer ,j'ai vraiment été conquise par cette trilogie de fantasy et je ne peux que la conseiller à tous ceux qui aiment le genre .
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 18         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Ptitetrolle, le 24 octobre 2012

    Ptitetrolle
    J'avais vraiment adoré le tome 2, j'ai un peu moins apprécié le tome 3. Cependant, cela reste de la bonne Fantasy comme on l'aime ! Pourquoi cette petite pointe de déception, assez étonnante étant donné qu'en général, plus on avance dans les tomes et plus on apprécie l'histoire ? Pour tout vous dire, j'ai eu l'impression pendant une grande partie du récit qu'il n'y avait pas de trame principale, pas de fil conducteur. Comme si on voyait des scènes indépendantes impliquant chaque personnage, et que l'élément qui les reliait entre elles (car il y en a un bien sûr) était très ténu, comme une lointaine intuition. Bien sûr, on se doute que tout ça est lié, mais je ne sais pas comment l'expliquer, pour moi il manquait le petit quelque chose qui nous pousse à nous jeter sur la page suivante parce que subitement, on a compris les implications de tel événement sur un autre et qu'on veut voir ce qui va se passer.
    Ceci dit, ce tome ne manque pas de points positifs pour autant. Son attrait réside sans aucun doute dans l'évolution des personnages, aussi bien au niveau psychologique qu'au niveau des actions que chacun entreprend : ce tome est celui des grands chamboulements pour tous les protagonistes, c'est le temps où le destin de chacun se joue… On y apprend entre autres qui est le Loup, quel est le prix de l'immortalité, et le rôle de chacun dans l'histoire se précise.
    Vi est sans conteste mon personnage préféré, j'aurai presque aimé que Brent Weeks lui consacre un peu plus de développements. Mais son attrait réside aussi dans ses relations avec Kylar, donc les deux personnages sont indissociables. le personnage le plus étonnant de ce troisième tome est sans conteste Dorian le prophète. Si son rôle restait assez flou et effacé dans les tomes précédents, il est ici très important et ses décisions sont plutôt inattendues. de plus, ses actions nous poussent à la réflexion : tout au long du récit, on s'interroge sur la notion de Bien et de Mal. Beaucoup de personnages (ne serait-ce que Kylar) perpétuent des atrocités, font souffrir les autres (qu'ils soient amis ou ennemis), assassinent de nombreuses personnes, parfois dans un idéal de justice, ou en pensant au bien de leur peuple/de leurs proches. Se pose alors cette fameuse question : « est-ce que la fin justifie les moyens ? ». Est-ce que toutes les guerres ne sont pas partie d'un sentiment d'agir pour le Bien de la part de chaque protagoniste ? Ce qui est intéressant ici, c'est qu'on aborde le point de vue de plusieurs peuples sur une même guerre, et le point de vue de plusieurs personnes sur une même situation. Les réflexions que Dorian se fait à lui-même enrichissent notre questionnement, et ses pensées apportent une vision nouvelle aux sacrifices que chaque personnage consent à faire, qu'il soit de sacrifier des vies ou de sacrifier son bonheur personnel.
    Ce tome m'a donné le même sentiment de réflexion que Death Note (pour ceux qui ont lu le manga ou vu l'anime), dans lequel le personnage représentant le Mal tue en pensant faire le bien, pour un idéal de justice, et le personnage représentant le Bien utilise des méthodes parfois extrêmes pour arriver à ses fins. La frontière paraît parfois bien mince entre les deux… C'est un peu ce qui arrive ici (mais vous comprendrez que je ne peux pas en dire plus sur les personnages et les situations auxquelles je pense… Pour ça il vous faudra lire la trilogie !!).
    Pour conclure, une fin assez classique, avec de grandes batailles, un regroupement de tous les protagonistes, … et je n'en dirais pas plus (que c'est dur de parler de ce tome sans rien révéler de l'histoire !). Donc pas trop de surprises sur la fin, ce qui m'a laissé une petite pointe de déception. A moins que ça ne soit le fait de me dire que je ne verrais plus tous ces personnages ?
    En bref, une trilogie que je recommande à tous les amoureux de la Fantasy !

    Lien : http://lecturestrollesques.blogspot.fr/2010/12/au-dela-des-ombres-br..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Madaven, le 26 avril 2013

    Madaven
    Voici cette trilogie terminée!
    J'en retirerai plusieurs choses. La première c'est que Brent Weeks a un réel et magnifique talent. Son écriture est facile et aérée.
    Maintenant sur l'histoire en elle-même,elle est particulière dans l'ensemble de son oeuvre,on y voit certaines choses nouvelles. J'aurai cependant une critique moyennement négative. En effet,par moments,j'ai eu difficile de visualiser certaines phases de magie (Curoch - Iures). Nous sommes parfois perdus, enfin je l'ai été à plusieurs reprises, quand il s'agit des noms et des liens de différentes peuplades ou de certains artefacts qui sont sités,sans avoir pour autant une réelle et franche explication sur le pourquoi et le comment de telle chose ou de telle autre.
    C'est ce qui a fait qu'une fois le livre en main (2e et 3e tome),je n'ai pas dévoré les livres pour en savoir davantage. Il n'y avait pas de réelle passion qui fait que le lecteur est transcendé et qu'il puisse tourner les pages les unes après les autres sans voir les heures tourner.
    Néanmoins,cela reste une très belle aventure et je le recommande aux amateurs de Fantasy.
    Ma note globale pour la trilogie est de 3.5/5
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

  • Par Taylor, le 04 septembre 2012

    Taylor
    Comme le disait je ne sais plus qui les meilleures choses ont une fin et cette série n'échappe pas à la règle.
    J'ai retrouvé Kylar qui se débat pour installer son ami de toujours Logan sur le trone même si ce n'est pas tellement son souhait. En fait c'est plous la manière dont Kylar veut agir qui met Logan mal à l'aise.
    J'ai trouvé ce dernier volet beaucoup plus sombre que les précédents. Bon c'est sur que la guerre n'est pas une partie de rigolade ça se saurait non ?
    D'autant plus que tous les personnages vont devoir prendre une décision qui va sceller leur destin à chacun. Cela va occasionner beaucoup de sacrifices, de pertes humaines et de chagrin insurmontables.
    Je me suis une fois de plus laissée porter par la magie que l'auteur a su distiller dans son oeuvre. On est loin de la fantasy avec des gentilles fées et des gentils elfes. Ici, on a des rois sanguinaires et violents, des soldats peu recommandables et des mages totalement frappés. Mais de l'autre on a les gentils qui ont pourtant leur lot de casseroles à trainer derrière eux.
    Le seul bémol que je pourrais trouver est que le personnage d'Uly qui était pourtant très prometteur n'est pas du tout abordé dans ce dernier volume. Pourtant je pense qu'elle aurait pu avoir un grand role à jouer.
    J'espère vous avoir donné envie de vous plonger dans le royaume de Cenaria.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par dazboness, le 24 mars 2012

    dazboness
    Troisième et dernier tome de la série consacrée aux aventures du plus étonnant, improbable, incompétent, surhumain, extraordinaire des pisse-culotte. Oui ces qualificatifs sont bien tous justifiés et concernent le même homme : Kylar Stern. Ayant traversé de nombreuses épreuves, meurtri aussi bien dans sa chair que dans son esprit, ayant éliminé le Roi-Dieu, il doit désormais tuer une déesse pour assurer la paix de Cénaria mais aussi des pays voisins.
    Car l'élimination du Roi-Dieu n'a pas encore permis de régler tous les conflits entre les différents pays entourant Cénaria. Et la légende du Haut Roi commence à prendre de l'ampleur à mesure que les actions de Kylar et ses alliés prennent forme. le pisse-culotte qui n'aspirait qu'à vivre auprès de celle qu'il aime une vie simple va se retrouver encore une fois en première ligne du destin, et ses alliés aussi improbables puissent-ils être, vont se battre pour préserver l'existence même de l'humanité en tentant d'anuler les plans de quelques séides de l'ancien Roi-Dieu qui veulent faire s'abattre sur la terre des fléaus des tempas anciens, aussi anciens que le Don.
    L'auteur réussit à conclure assez brillament et avec beaucoup d'inventivité et de cohérence son histoire, le tome tout entier préparant au combat ultime, au rôle de chaque personage, dont chaque choix décrit auparavant emprunte les chemins vus et énoncés avant par le prophète. Y compris les plus terribles d'entre eux.
    Petit bémol toutefois sur le rôle d'Hélène qui ici prend une teinte trop simpliste, trop idéale, en même temps qu'un grand flou entoure certaines de ses actions. Dommage.
    Une série qui trouve donc ici une vraie conclusion, avec suffisament de mystères et d'ouvertures pour que l'auteur puisse se réapproprier le monde mais sans toucher plus à cette histoire qui se suffit à elle même.

    Lien : http://homelaet.canalblog.com/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

> voir toutes (5)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Madaven, le 10 avril 2013

    Parfois,Kylar éprouvait de la pitié pour ses cadavreux. Il ne parvenait pas à s'en empêcher.Durzo lui avait appris que les bons pisse-culottes connaissaient leurs victimes mieux qu'elles se connaissaient elles-mêmes.Le jeune homme y croyait,mais chaque fois qu'il se préparait à inspirer la terreur,il se demandait s'il ne sacrifiait pas une partie de son humanité.Il ne voyait aucun inconvénient à terroriser quelques brutes,mais en allait-il de même avec une jeune femme dans l'intimité de sa chambre?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Madaven, le 24 avril 2013

    La tension qui était partie intégrante de sa vie commença à se dissiper.En Elène,il trouva le calme et,pour la première fois,la paix.
    Il la regarda avec des yeux nouveaux. Sa grâce le réchauffa comme une couverture par un froid matin d'hiver et il eut l'impression de rentrer chez lui après une longue absence.Il ne s'agissait pas d'une beauté qui excitait la convoitise,comme celle de Vi,mais d'une beauté qui appelait au partage.Vi était une oeuvre d'art sculptée pour éveiller le désir,Elène avait été créée dans la seule intention de susciter l'amour.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Suny, le 18 janvier 2012

    - Hu crachait sur tout, Dehvi. Chaque fois qu’il m’entraînait, je devais subir ses railleries, ses humiliations et ses coups. Putain de merde ! Aujourd’hui, je prends du plaisir à m’entraîner. Sans compter que j’apprends davantage avec toi. Tu es meilleur professeur qu’il l’a jamais été. J’en reste sur le cul.
    - Je sais par expérience que ce n’est pas la position idéale pour combattre.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Madaven, le 19 avril 2013

    -Je ne suis pas en train de rêver,n'est-ce pas? demanda-t-il.
    Dehvi haussa un sourcil.
    -Il y a un bon moyen de s'en assurer.
    -Lequel?
    -Va pisser dans les bois et si tu ressens une impression d'humidité et de chaleur entre les jambes, réveille-toi.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par schadows, le 07 février 2013

    la vie est vaine la vie est dénudé de sens en prenant une vie on prend rien de précieux . mes l immortalités a des coup bien plus chers quand est la vie dune personne qu on aime kylar l apprend a ses dépend

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
23,75 € (neuf)
19,02 € (occasion)

   

Faire découvrir L'Ange de la nuit, tome 3 : Au-delà des ombres par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (183)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz