AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253152072
Éditeur : Le Livre de Poche (2001)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 1792 notes)
Résumé :
Que pensent les anges de nous ? Que peuvent-ils faire pour nous aider ? Qu'attendent-ils de l'humanité en général ? Lorsque Michael Pinson (stupidement tué dans un accident d'avion percutant un immeuble) a passé avec succès l'épreuve de la « pesée des âmes », il a accédé au royaume des anges. Mais passé le premier émerveillement, il découvre l'ampleur de la tâche. Le voilà chargé de trois mortels, qu'il devra désormais guider et aider tout au long de leur vie. Ses m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (78) Voir plus Ajouter une critique
Epictete
Epictete18 janvier 2016
  • Livres 4.00/5
Avons-nous un ange gardien ?
Chacun a son avis sur le sujet. En tous cas, Bernard Werber a décidé de nous faire connaître l'activité et les interrogations de ceux qu'ils connaît.
Ces anges, arrivant après un ultime accident terrestre dans leur nouvel environnement se voient confier une mission : s'occuper de trois humains quelque-part sur terre et tenter de les faire évoluer afin de les conduire dans de prochaines vies à des niveaux supérieurs de réalisation.
Dans un autre registre (En profondeur comme en type d'écriture) on pense aux représentations du ciel de Dante Alighieri.
La tâche n'est pas simple car chaque humain garde son libre-arbitre et les moyens d'action des anges sont très indirects.
En fait, à travers ces aventures mouvementées et amusantes, c'est l'occasion pour l'auteur de nous parler de destins individuels qui vont plus ou moins se croiser, se rencontrer.
Est-ce le destin, l'au-delà ou les conséquences de nos actes qui pilotent nos vies.
Tout cela nous amuse et nous fait passer un bon moment. Mais c'est aussi l'occasion, pour ceux qui le souhaitent de nous poser quelques questions.
Les anges nous conduiraient-ils à une certaine forme de philosophie ?
En tous cas, Bernard Werber nous transmet une sorte de leçon : Pour évoluer, il faut changer de plan, sortir du cadre.
Cela me rappelle une maxime de ma jeunesse : Quand on fait ce que l'on a toujours fait, on obtient ce que l'on a toujours obtenu.
Ce livre offre un moment de lecture agréable et qui laisse un bon souvenir. A essayer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          421
Tostaky61
Tostaky6122 décembre 2015
  • Livres 3.00/5
Ma première incursion dans le monde de Bernard Werber.
Qu'y a-t-il après la mort ?
Michael Pinson va le découvrir après qu'un avion soit venu s'écraser sur son appartement....
Son âme se retrouve donc condamné, puis graciée grâce à l'intervention de ce cher Emile Zola... oui, oui, vous avez bien lu... Et des personnages célèbres, Pinson va en croiser quelques uns, faisant même un bout de chemin avec la belle Marylin... excusez du peu...
Le voici donc transformé en ange gardien, pas de Jodéphine intervenant physiquement dans le destin des trois humains qu'il est chargé d'escorter au cours de leur vie, juste quelques coup de pouce. Enfin, pas que... parce que notre quidam, dans sa quête de connaître l'au-delà et ses mystères, en oublie parfois sa mission.
Werber nous entraine dans une histoire entre réel (la vie sur terre) et le fantastique (le sort de nos âmes).
A travers son personnage singulier et ses différentes rencontres, il nous donne sa vision de l'après, du monde, ou, des mondes, qui nous attendent.
Pas d'intervention divine dans son récit où l'humour n'est pas absent.
Dans un style qui m'a parfois dérouté, où quelques définitions extraites de l'encyclopédie du mystérieux Edmond Wells, et quelques interview micro-trottoir, viennent parfois hacher et perturber la narration.
J'ai malgré tout passé un bon moment à la lecture de ce roman et à la découverte de cet auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          344
Luniver
Luniver13 juillet 2012
  • Livres 3.00/5
Après avoir exploré en détail le continent des morts, Michael meurt à son tour : la direction du paradis a peu apprécié qu'il divulgue toutes ses explorations au grand public, ce qui a conduit à un chaos total sur la planète. Michael choisit de devenir ange : il reçoit en charge trois âmes, et son but est d'en amener au moins une au dessus de la barre des 600 points, qui fera accéder l'âme au niveau supérieur également.
Il apprendra son travail d'ange gardien auprès d'Edmond Wells, qui lui donnera toutes les ficelles du métier : système du bâton et de la carotte, communication via les chats et les médiums, signes soigneusement disposés, … Parfois, lassé du manque d'ambition angesque de ses protégés, il rejoindra ses anciens amis pour explorer l'univers.
Dans la suite des Thanatonautes, Werber crée un univers original, en mélangeant religions, superstitions, surnaturel, … pour créer une image du paradis très studieuse et assez éloignée du repos éternel empli de jouissances.
Toutefois, comme dans presque tous les livres de cet auteur, il y a des défauts d'écriture importants qui douchent mon enthousiasme. le premier est le manque de cohérence entre les Thanatonautes et ce tome-ci : l'auteur est déjà obligé de réécrire le dernier chapitre des Thanatonautes pour retrouver une base propre pour l'Empire des Anges. Il y a aussi beaucoup de petits détails qui ne collent pas avec le tome précédent : par exemple, le compteur des points, qui pouvait être négatif avant, ne peut qu'augmenter ici.
C'est un peu dommage, car il y a beaucoup de bonnes idées, mais on a l'impression que tout a été écrit dans la précipitation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
isa120268
isa12026803 septembre 2015
  • Livres 3.00/5
"Que pensent les anges de nous ?
Quelle est leur vision de notre espèce grouillant sur la terre ?
Bernard Werber nous fait découvrir le paradis comme un nouveau territoire où des êtres qui nous veulent du bien essaient de nous sauver malgré nous.
Le paradis n'est-il pas la dernière frontière à explorer après le ciel, la terre, la mer et les étoiles ?"
Deuxième volet du "Cycle des anges" après Les Thanatonautes, L'Empire des anges raconte l'histoire de Michaël Pinson, un ex-thanatonaute.
Victime d'un accident (qui n'est pas sans nous rappeler les attentats du 11 septembre), Michaël Pinson meurt. Son âme, détachée de son corps, entame alors son ascension vers le paradis pour y subir le Jugement Dernier présidé par les archanges Gabriel, Michel et Raphaël. Objectif : obtenir les 600 points nécessaires pour accéder au rang très convoité d'ange, faute de quoi, l'âme de Michaël devra à nouveau être réincarnée sur terre. Échouant de peu, il va néanmoins obtenir le soutien de son ange gardien, Émile Zola qui se révèlera être un excellent avocat et plaidera si bien sa cause qu'il lui fera finalement gagner son accès au Paradis.
Michaël est donc devenu un ange gardien. Son rôle : aider de son mieux, par tous les moyens mis à sa disposition, l'âme de trois terriens - dont il devient les anges gardiens - à s'élever suffisamment haut pour obtenir à leur tour la note nécessaire au passage au statut d'ange. S'il parvient à amener au moins un de ses trois "clients" au rang si prisé d'ange et lui éviter ainsi une énième réincarnation ici-bas, il pourra lui-même accéder au niveau supérieur du Paradis. Niveau dont tout le monde ignore tout.
La tâche ne sera pas aisée, t'autant plus que Michaël s'acharnera plus à chercher à savoir ce qu'il peut y avoir au niveau supérieur plutôt qu'à accomplir sa mission. Parviendra-t-il à aider les âmes dont il a la charge ? Découvrira-t-il le secret du niveau suivant ?
Premier livre de Bernard Werber que je lis, j'ai tout de suite été plongée dans une ambiance captivante et j'ai eu du mal à lever les yeux durant tout le premier tiers du roman. Cependant, passée cette partie, l'intrigue ralentit, s'étire en longueur et j'avais l'impression que je n'en verrais jamais la fin. J'ai péniblement réussi à terminer la lecture de ce roman mais pour, au final, être relativement déçue par la fin...
Bref, c'est loin d'être un mauvais roman, le style d'écriture de Bernard Werber est même très agréable, l'histoire assez originale mais l'intrigue un peu poussive ne permet pas à cet ouvrage d'atteindre, à mon sens, le rang de chef d'oeuvre tel qu'il m'avait été présenté par la personne m'ayant conseillé cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
aaahhh
aaahhh04 août 2012
  • Livres 3.00/5
Après avoir dévoré et adoré "Les Thanatonautes", j'ai bien sûr sauté sur "L'empire des anges" avec une grande envie de découvrir la suite des aventures de Michael Pinson et d'en apprendre plus sur l'au-delà et le royaume de la mort. Ici encore, Bernard Werber nous invite, tout en nous contant son histoire, à réfléchir à notre statut de mortel et nous initie aux différentes sagesses et philosophies qui pensent la vie et la mort. J'ai toutefois trouvé moins aboutis et intéressants les passages "hors histoire" et j'ai été un peu déçue de ne pas retrouver la force des réflexions du premier tome. J'imagine qu'il avait déjà beaucoup donné pour "Les Thanatonautes" et que, restant dans le même thème, il était difficile de reprendre sans faire un peu de réchauffé...
L'histoire en elle-même m'a moins séduite aussi que la précédente, même si il faut avouer que Werber a une sacrée imagination et qu'il fallait être bien créatif pour s'inventer un paradis où les anges apprennent à guider leurs mortels désignés à coup de rêves, d'intuitions et de griffes de chat!
Comme souvent avec les suites, "L'empire des anges" n'arrive pas à la hauteur du premier volet, mais j'ai néanmoins passé un très agréable moment de lecture et je n'hésiterais pas à classer ce roman dans mes petits coups de coeur littéraires!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Citations & extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
FlorelFlorel10 mai 2010
"Pour connaître la valeur d'une année, interroge l'étudiant qui a raté son examen.

Pour connaître la valeur d'un mois, interroge la mère qui a mis au monde un enfant prématurément.

Pour connaître la valeur d'une heure, interroge l'amoureux qui attend son rendez-vous.

Pour connaître la valeur d'une minute, interroge l'homme pressé qui vient de rater son bus.

Pour connaître la valeur d'une seconde, interroge celui qui a perdu un être cher dans un accident de voiture.

Pour connaître la valeur d'un millième de seconde interroge le médaillé d'une finale olympique."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1470
PerdreUnePlumePerdreUnePlume21 juin 2010
" DE L'IMPORTANCE DE PORTER LE DEUIL : De nos jours, le deuil tend à disparaître. Après un décès, les familles s'empressent de reprendre de plus en plus tôt leurs activités habituelles.
La disparition d'un être cher tend à devenir un élément de moins en moins grave. La couleur noire a perdu ses prérogatives de couleur du deuil par excellence. Les stylistes l'ont mise à la mode en raison de ses vertus amincissantes donc chics.
[...]
Et il n'y a pas que les décès. Il y a aussi les "événements de fin" : quitter un travail, quitter une compagne, quitte un lieu de vie.
Le deuil constitue dans ces cas une formalité que beaucoup estiment inutile et qui pourtant ne l'est pas. Il importe de marquer les étapes.
Chacun peut inventer ses propres rituels de deuil. Cela peut aller du plus simple : se raser la moustache, changer de coiffure, de style d'habillement, au plus fou : faire une grande fête, s'enivrer à en perdre la tête, sauter en parachute...
Lorsque le deuil est mal accompli, la gêne persiste comme une racine de mauvaise herbe mal arrachée.
Peut-être faudrait-il enseigner l'importance du deuil à l'école. Cela épargnerait sans doute à beaucoup, plus tard, des années de tourment."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
isa120268isa12026803 septembre 2015
Pour connaître la valeur d'une année, interroge l'étudiant qui a raté son examen.
Pour connaître la valeur d'un mois, interroge la mère qui a mis au monde un enfant prématurément.
Pour connaître la valeur d'une heure, interroge l'amoureux qui attend son rendez-vous.
Pour connaître la valeur d'une minute, interroge l'homme pressé qui vient de rater son bus.
Pour connaître la valeur d'une seconde, interroge celui qui a perdu un être cher dans un accident de voiture.
Pour connaître la valeur d'un millième de seconde interroge le médaillé d'une finale olympique.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
PoccampePoccampe15 avril 2011
Chaque année des millions d'êtres humains naissent sur terre. Ils transforment des tonnes de viandes, de fruits et de légumes en tonnes d'excréments. Ils s'agitent, ils se reproduisent puis ils meurent. Ça n'a rien d'extraordinaire mais là réside le sens de notre existence : Naître. Manger. S'agiter. Se reproduire. Crever.
Entre-temps on a l'impression d'être important parce qu'on fait du bruit avec notre bouche, des mouvements avec nos jambes et nos bras. Moi je dis : nous sommes peu de chose et nous sommes amenés à devenir pourriture puis poussière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
xCallyxxCallyx29 mars 2013
Les scènes s'écrivent d'elles-mêmes comme si mes personnages s'émancipaient de ma tutelle. Je les regarde vivre dans mon roman comme des poissons dans un aquarium. C'est agréable et, en même temps, cela me fait peur. J'ai l'impression de jouer avec un explosif dont je ne possède pas le mode d'emploi.
Quand j'écris, j'oublie qui je suis, j'oublie que j'écris, j'oublie tout. Je suis avec mes personnages, je vis avec eux dans l'histoire. C'est comme un rêve éveillé. Un rêve éveillé érotique car mon corps tout entier exprime sa joie. Sensation d'extase. Transe. L'instant magique ne dure guère. Juste quelques minutes, quelques secondes parfois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Bernard Werber (83) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Werber
http://www.passion-bouquins.com http://www.facebook.com/pages/Blog-Passion-Bouquins/327561607257926
26e salon du livre Colmar 2015 Entretien avec Bernard Werber qui présente son roman : le sixième sommeil.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr