Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Alexis G. Nolent (Traducteur)

ISBN : 2743616156
Éditeur : Payot et Rivages (2007)


Note moyenne : 3.85/5 (sur 71 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
A peine sorti de prison, Dortmunder retrouve son vieil ami AndyKelp qui lui propose un coup fumant: subtiliser, au beau milieu d'une exposition, une émeraude de grand prix appartenant à un petit état africain. Facile! Il suffit de réunir une bonne équipe et de concocter... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (10)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par lehane-fan, le 30 décembre 2012

    lehane-fan
    --- Critique de la BD chez Rivages / Casterman / Noir---
    A tous ceux qui, comme moi , adorent le polar et la BD , la collection Rivages / Casterman / Noir a pensé à vous . En effet , combinant judicieusement les deux , elle propose désormais un catalogue plutôt alléchant . Ellroy , Thompson , Lehane , Léonard , Lee Burke...autant d'incontournables désormais disponibles en format A4 , permettant à notre petit cervelet , dès lors en ébullition , d'y accoler un visuel adapté .
    Plat du jour : Pierre qui Roule de Westlake crayonné par Lax .
    Westlake , jamais lu . Lax , véritablement envouté par la découverte récente de L'aigle Sans Orteils .
    Je me disais donc que dans le pire des cas , à défaut d'un scénar' digne de ce nom , mes mirettes en auraient au moins pour leur argent . Et peu s'en fallu que je misse dans le mille...
    Juin 1969 . John Dortmunder vient de tirer quatre ans de cabane . Sitôt après avoir assouvi sa première priorité en la délicieuse personne de June , sa seconde et non des moindres – trouver le plus rapidement possible de l'oseille , du grisbi , du flouze , des fifrelins...- se verra tout naturellement résolue en :
    a - trouvant un emploi de sous-fifre au Mc Do du coin .
    b- cochant trois bons numéros au loto lui assurant ainsi pitance et hébergement pour les 5 mn à venir .
    c- réalisant les plans audacieux d'une machine à même de vous permettre de vous balader dans le continuum espace-temps . C'est le p'tit Marty McFly qui va être content !
    d- réalisant un gros coup pas forcément légal mais immédiatement rentable .
    Tin , tin . Temps écoulé . Il fallait bien sûr cocher la réponse number four . Repeat after me .
    Entouré de sa fidèle équipe de spécialistes à tendance légèrement maniaco-dépendante , voilà nos cinq lascars missionnés par le major Iko , ambassadeur du Talabwo , pour récupérer , de quelque manière que ce soit , un somptueux caillou présenté comme le clou d'une expo à venir , et induement échu à l'état voisin , l'Akinzi .
    Cette mission , si toutefois vous l'acceptez , si vous ou l'un de vos agents...on connait la suite .
    Et la suite , parlons-en , elle n'est que poisse de niveau olympique et élevage de chats noirs...
    Car comment qualifier autant de plans au cordeau ne se soldant que par un triste et récurrent échec ?
    Un scénario pas follement original mais qui tient malgré tout la route par un coup de crayon remarquable ! Magnifique rendu d'un New-York début seventies et de son ambiance du moment .
    Le trait est précis et nerveux . La colorisation gouachée parfaitement en adéquation avec la noirceur du récit . Faisant preuve d'un humour corrosif , ce récit , à défaut de faire dans la nouveauté , possède le réel pouvoir de vous immerger corps et âme dans un thriller 100% arabica digne de ce nom . Et rien que pour ça , il mérite le détour !
    Pierre Qui Roule...amasse un tas d'emmerdes incommensurable...
    Dans la série bras cassé , je demande Walter !
    http://www.youtube.com/watch?v=RrJXYiMNtyo
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 25         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par belette2911, le 07 novembre 2014

    belette2911
    Le climat automnal vous rend morose ? Les nouvelles à la télé et dans les journaux vous dépriment ? Votre vie vient de s'écrouler parce que belle-maman a décidé de venir passer une semaine dans vos pieds ?
    Un seul conseil : lisez un roman de Donald Westlake ! Son cambrioleur Dormunder devrait vous rendre guilleret.
    Voilà un roman qui vous déride les zygomatiques, sans pour autant vous faire hurler de rire, mais qui possède dans son style d'écriture et dans ses personnages de quoi vous faire passer un bon moment de lecture détente.
    Dormunder est un cambrioleur pour lequel on se prend d'amitié de suite. Par contre, pour ses plans, on a un peu des doutes quand même…
    À peine sortit de taule que notre Dormunder se voit engagé par l'ambassadeur du Talabwo pour voler leur grosse émeraude sacrée qui a échu à leurs rivaux du pays voisin, l'Akinzi.
    Ils montent le coup et ensuite, tout partira en couille… Pas possible de posséder une poisse pareille !
    Les personnages sont tous une bande de tarés sympathiques et nous voici embarqué dans le cambriolage aux côtés du pessimiste aux plans audacieux qu'est Dortmunder; de l'optimiste Andy Kelp; de Chefwick, l'ouvreur de serrure passionné de petits trains; de Stan Murch, le chauffeur qui teste divers chemins pour aller encore plus vite et d'Allan Greenwood, le joli cœur bellâtre tombeur de ses demoiselles.
    Si l'intrigue ne brille pas par sa créativité, on peut dire que le rythme et l'humour sont présent en quantité suffisante pour nous faire sourire de toutes nos dents.
    Ce qui fait le sel de ces histoires, c'est la poisse qui leur colle aux basques, leur côté pas sérieux et les bêtises des acolytes à Dormunder. Ce côté burlesque, c'est tout le contraire de l'autre personnage de Westlake, Parker. D'ailleurs, l'auteur fera un clin d'oeil à son Parker au travers d'une réplique de Greenwood.
    Quant au voyage, il se fera en petit train, en bagnole, en hélico, vous passerez d'un musée à un commissariat de police, à un asile de fou pour terminer dans une banque et échouer dans un terminal d'aéroport. Oui, ça bouge dans tous les sens.
    Westlake est assurément un auteur à découvrir de toute urgence !
    Pour les anciens, rendez-vous au O.J. Bar & Grill (Amsterdam Avenue et 84ème, pour ceux qui se sont perdu dans le Bourbon ou la bière salée).


    Lien : http://thecanniballecteur.wordpress.com/2014/11/07/pierre-qui-roule-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 24         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par encoredunoir, le 28 septembre 2012

    encoredunoir
    Tout juste libéré de prison, John Dortmunder retrouve son ami et complice Andy Kelp. Celui-ci lui propose immédiatement de tenter un coup dont il estime que seul Dortmunder saura le mettre en place. Il s'agit de dérober pour le compte de l'ambassadeur du Talabwo, petit pays d'Afrique, l'émeraude sacrée de son pays détenu par la nation rivale de l'Akinzi.
    Convaincu de la faisabilité du vol, Dortmunder monte son équipe dans laquelle, outre Kelp, se trouve un futur personnage récurent, le chauffeur Stan Murch, ainsi que Chefwick, serrurier amateur de trains électriques et le bellâtre Alan Greenwood qui, d'ailleurs, en fin de roman fera sous forme de clin d'œil, le lien avec la série des Parker. Cette fine équipe se lance donc dans un vol rocambolesque minutieusement orchestré… jusqu'à ce que grain de sable vienne se loger dans la machine et la dérégler. Dès lors, c'est toute une série de coups foireux qui est lancée, à la poursuite de cette satanée émeraude, le pessimisme naturel de Dortmunder ne faisant pas le poids face à l'optimisme béat d'Andy Kelp. « J'aurais pas cru qu'un jour je braquerais une prison. Ça soulève des questions intéressantes » philosophe Chefwick, le serrurier-cheminot, à l'aube du deuxième coup de la série. Et le lecteur de se demander jusqu'où cela pourra aller, pour son plus grand plaisir.
    Les bases sont donc posées. L'indéfectible pessimisme d'un Dortmunder qui prévoit toujours le pire est ne pourra que tenter de s'y adapter, des dialogues savoureux entre ces braqueurs-bras cassés particulièrement compétents dans leurs domaines respectifs mais qui, en dehors du crime ne se distinguent pas forcément par leur intelligence, les poivrots et Rollo le barman, du O.J. Bar & Grill et, bien entendu, des braquages tout à fait rocambolesques dans lesquels interviennent, comme souvent chez Westlake/Stark, des diplomates de pays imaginaires d'Afrique, d'Amérique du Sud ou d'Europe centrale, ou des tâcherons du crime arrivant avec un coup censément lucratif et immanquable.
    Les situations se télescopent, se croisent, s'annulent et partent invariablement en eau de boudin. C'est drôle, frais et rythmé. Tous les volumes de la série ne seront pas du même niveau, mais ils nous réservent leur lot de surprises et de bons moments de lecture.
    On signalera enfin la plutôt réussie adaptation en bande dessinée de ce premier roman mettant en scène Dortmunder dans le cadre de la collection créée en collaboration par Rivages et Casterman. C'est Lax qui dessine et c'est joliment fait.


    Lien : http://www.encoredunoir.com/article-retrospective-dortmunder-1-pierr..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par LN, le 24 novembre 2014

    LN
    Dortmunder sort de prison et est accueilli par son ami de toujours Kelp qui lui propose aussitôt un nouveau coup fumant : subtiliser une grosse émeraude valant un demi-million de dollars en plein coeur d'une exposition d'art à New-York, et ce pour le compte d'un petit état africain. Les bénéfices et le challenge poussent Dortmunder à accepter. Reste à savoir qui les accompagnera quand leurs acolytes sont tous pris : Whistler est en prison pour avoir libérer un lion, Lartz chauffeur de renom est à l'hôpital après avoir percuté un avion, Danforth est devenu prêtre. Ils choisiront finalement Chefwick passionné de trains "complètement marbré", Murch comme chauffeur, et Greemwood comme homme à tout faire. Servis par un plan concocté aux petits oignons par Dortmunder, l'équipe se lance alors à corps et coeur perdu dans cette quête de l'émeraude. Qui prendra un peu plus de temps que prévu... Mais ils iront au bout de leur mission car :
    "- C'est une question de fierté, dit Murch. C'est comme de pas se laisser doubler à droite."
    Un récit rythmé, loufoque, des dialogues qui font mouche, il n'en faut pas plus pour se laisser charmer par cette première aventure de Dortmunder, celèbre cambrioleur.

    Lien : http://www.lecturissime.com/2014/11/pierre-qui-roule-de-donald-westl..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par aurora2206, le 09 juillet 2012

    aurora2206
    Premier polar que je lis de Donald WESTLAKE et première aventure du cambrioleur, Dortmunder et j'ai particulièrement bien apprécié sa lecture.
    C'est véritablement une équipe de loufoques : 4 malfrats qui vont vivre péripéties sur péripéties pour subtiliser une émeraude de grand prix.
    J'ai vraiment beaucoup aimé cette fine équipe qui m'ont bien fait sourire notamment Greenwood quand il avale l'émeraude pour échapper à la police.
    Je n'ai pas de personnages favoris dans ce livre car je les ai tous apprécié à leur façon. J'ai adoré cette bande de joyeux drilles. Même si ce sont des cambrioleurs, je les ai trouvé très sympathiques et je n'avais pas envie qu'ils aillent en prison.
    Donald WESTLAKE a eu pour cet opus une écriture simple et fluide qui m'a fait assez vite avancer dans ma lecture. L'auteur m'a donné envie de poursuivre la lecture de cette première aventure de Dortmunder et de ses acolytes. Et j'aimerai maintenant découvrir toutes les autres.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par belette2911, le 07 novembre 2014

    — Pas la peine de prendre des cours. Il suffit d’attraper une queue et de s'y mettre. Ça viendra tout seul. Vous voulez que je vous montre ?


    [Pour les esprits mal tournés, on parle de billard et donc, la queue concernée est celle qui sert à frapper les boules...]

    Commenter     J’apprécie          3 11         Page de la citation

  • Par belette2911, le 07 novembre 2014

    — On bossait pour Iko, et il est Noir...
    — Ça, personne ne le sait.
    — Il suffit de le regarder !
    — Je veux dire, personnes ne sait qu'il est derrière tout ça, dit Kelp en secouant la tête.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par belette2911, le 07 novembre 2014

    Dormunder arrêta son geste, la cigarette à mi-chemin de sa bouche.
    — Les pubs pour le cancer ?
    — Ben ouais, à la télévision.
    — J'ai pas regardé la télévision depuis quatre ans.
    — T'as raté quelque chose.
    — Apparemment. Des pubs pour le cancer ?
    — Oui. Ça fait méchamment flipper, tu peux me croire. Attends d'en voir une.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par encoredunoir, le 28 septembre 2012

    J’aurais pas cru qu’un jour je braquerais une prison. Ça soulève des questions intéressantes.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
8,22 € (neuf)
4,30 € (occasion)

   

Faire découvrir Pierre qui roule par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz