Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2809410437
Éditeur : Panini France (2009)


Note moyenne : 4.19/5 (sur 116 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
A Fableville, où les personnages de contes de fées cohabitent avec les New-Yorkais, la question est sur toutes les lèvres. Mais seul Bigby, le Grand Méchant Loup, peut résoudre l'énigme et, avec l'aide de Blanche Neige, empêcher la communauté des Fables de voler en écla... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (16)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par garrytopper9, le 07 septembre 2014

    garrytopper9
    Ce premier tome de Fable est des plus surprenant. J'avoue que le concept de base ne m'inspirait pas grandement. Je ne suis pas spécialement fan des héros que l'on détourne de leur contexte pour en faire n'importe quoi.

    Mais ma curiosité est quand même plus forte que mon scepticisme et j'ai donc tenté l'aventure. de plus c'est édité chez Urban Comics, une maison d'édition que j'adore et qui sort des séries de grandes qualités.
    Fable nous plonge dans un univers complètement décalé, je ne parlerais pas de l'intrigue, car elle est assez simple au final, et se résout à la fin du premier tome. Par contre, les personnages sont fantastiques ! Détourner à ce point des personnages issus de divers univers et les mettre en scène, sous une personnalité différente mais en gardant tout de même une certaine cohérence avec ce qu'ils étaient auparavant, c'est vraiment bien fichu !
    On découvre avec plaisir des personnages tels que : la belle et la bête (qui ont des problèmes conjugaux) , le prince charmant (qui n'est qu'un gigolo baratineur), Barbe Bleu (qui est un riche homme d'affaire sans scrupules) etc…
    Il y a également beaucoup d'humour, de répliques cinglantes, caustiques à tel point que l'intrigue principale, n'est pas vraiment le plus intéressant dans cette histoire, on suit avec envie les relations entre les personnages.
    J'ai regretté que la série ne se lance pas immédiatement, j'aurais aimé une intrigue qui s'installe sur plusieurs tomes, mais d'après les autres critiques que j'ai lues sur Babelio, dès le deuxième tome, un suivi va s'installer. Ce tome sert vraiment à poser les bases solides pour la suite des aventures.
    Je crois qu'à ce jour il y a une vingtaine de tomes sortis, car je prends la série un peu un retard, mais je pense m'y lancer sérieusement très prochainement, à condition que le portefeuille soit d'accord :)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 40         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Dionysos89, le 18 mai 2014

    Dionysos89
    Grâce à ma petite Bichette, j'ai enfin pu me lancer à l'assaut du monde des Fables : féérie, aventure et enquêtes au programme !
    Bill Willingham nous crée un scénario à première vue classique : les personnages des contes et des fables que nous connaissons bien sont parmi nous et vivent leur vie comme ils peuvent. Un méchant ultime guette peut-être, des tensions naissent entre eux et la menace d'être découvert par les humains est toujours présente. L'auteur nous livre une histoire de lancement où le polar est bien choisi et bien mené, mais il va falloir aller creuser ailleurs, plus loin, pour nous tenir sur des histoires plus longues. Un peu comme dans la série 100 Bullets, les débuts ne représentent sûrement pas le potentiel de la suite, heureusement.
    Pour le reste, les dessins de Lan Medina font le travail et, un peu à l'image de Fiona Staples sur Saga, nous l'attendons forcément au tournant dès qu'il s'agit de nous présenter une nouvelle créature fantastique, et il y a de quoi avec ces personnages de contes et fables comme les trois petits cochons ou de gros crapauds bien flippants. C'est dans l'ensemble une très belle mise en œuvre avec de nombreuses allusions référencées : à vous de toutes les dénicher dans les décors. Toutefois, au vu des quelques dessins présents en bonus en fin de volume, nous pourrions quand même regretter que Bill Willingham n'ait pas le temps de faire à la fois le scénario et les dessins, car le petit aperçu est vraiment de toute beauté.
    Une mise en bouche alléchante, sans être parfaite, mais le duo Bill Willingham – Lan Medina est suffisamment captivant pour poursuivre l'aventure après cet avant-goût. Fables est quand même un étendard du label Vertigo depuis des années, ce n'est pour rien. La série Once Upon a Time en a tiré ses principales idées, mais mieux vaut s'en tenir au comics Fables, voire à l'adaptation en jeu vidéo, The Wolf Among Us.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          7 30         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Etherckhos, le 21 octobre 2014

    Etherckhos
    Des remakes de contes de fées, des détournements de princesses et autres personnages exemplaires de l'enfance, combien de fois a-t-on pu en voir ?...
    Alors, quand j'ai ouvert Fables, j'étais plutôt dubitatif, et ce qui m'a choqué en premier ce sont les dessins. Non, pas qu'ils soient mauvais, au contraire... Mais, j'ai eu l'impression de replonger dans les Journaux de Tintin de mon enfance et les bandes dessinées telles Guillaume Tell. le trait, la colorisation, les arrière-plans semi-colorés, tout fleure comme une bande dessinée de l'ancien temps. Toutefois, c'est bien un dessinateur de comics qui tient le crayon, mais on ne retrouve aucun des codes de la bande dessinée américaine, tout le travail graphique sent le franco-belge d'il y a plusieurs décennies, jusqu'au choix de polices, très "old school".
    Passé cette surprise, à l'analyse du travail, découpage des cases, détail du trait, choix des couleurs selon l'ambiance, il n'y a pas grande chose à redire au travail de Lan Medina, mis à part un point noir qui est, quand même, d'une certaine importance : il a une difficulté avec les yeux, et en fait ceux-ci ne reflètent rien, aucune expression, ce qui fait que les visages s'en retrouvent désespérément comme morts. Les japonais disent que les yeux sont le miroir de l'âme, et c'est encore plus vrai avec le dessin, sans eux, les visages ne sont rien. Cela, est à mettre en balance, me dira-t-on, avec le style vieillot de l'œuvre, et les yeux et visages qui étaient exactement dessinés ainsi à cette époque, mais les techniques ont évolué, les styles ont été influencés, et ne pas donner vie à des visages, pour moi, vaut un sérieux malus.
    Alors, après cette critique mi-figue mi-raisin des dessins, il nous reste le scénario, et là tout était à craindre, étant donné tout ce qui a déjà été fait.
    Mais, pour une fois, on est dans une adaptation très libre des personnages des contes et légendes, une véritable appropriation de ceux-ci pour apporter un peu de nouveauté dans ce secteur mille fois revisité. Pas de sordide pour être sordide, pas de politiquement correct pour ne pas choquer ceux tenant coûte que coûte à leurs souvenirs d'enfance, pas de facilité dans le placement des personnages dans leurs nouveaux rôles. L'équilibre est parfait, et on prend plaisir à découvrir, petit à petit, ce que sont devenus chaque personnage
    Devenus ? Oui, devenus ! Car Bill Willingham, n'a pas cherché à faire table rase des contes du passé, mais plutôt, en introduisant un élément déclencheur, à leur inventer une suite commune et complètement bouleversée, traumatisée.
    Pour le reste, ce qui sert de moteur à cet album est une enquête policière, encore une fois, menée et racontée comme un film policier des années 50/60. Rien d'extraordinaire, mais une résolution dont le secret est soigneusement gardé au lecteur jusqu'à la fin.
    Toutefois, ce n'est que le moteur, car l'album est bien là pour dresser le décor, présenter les personnages principaux et une part de secondaires, en vue d'autres histoires, et, encore une fois, il n'y a rien à redire, au contraire, à la manière dont chacun est amené et présenté. On a un large panel qui aurait très bien pu être indigeste à avaler, ou trop facilement survolé, mais il n'y a que des félicitations à adresser sur ce point.
    Une histoire banale, mais sympathique, des personnages qui promettent, un background bien posé et qui pourrait constituer un excellent terreau, et des dessins passables qui s'accordent bien à l'ambiance. C'est dommage que Lan Medina ait ainsi fauté car cet album aurait pu facilement avoir quatre étoiles, toutefois, ce n'est pas ce qui m'empêchera de lire la suite ; histoire de voir où vont nous mener les graines plantées par ce premier tome.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          3 9         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Ewylyn, le 04 juin 2014

    Ewylyn
    Mon tout premier comics et ça se fête ! Plus sérieusement, je commence très bien cette immersion dans un univers singulier (le comics), très différent de la bande dessinée. Fables, c'est une réécriture très sympathique des contes, adulte et sombre, je suis déjà sous le charme.
    Il va falloir que je poursuive la série, parce que ce premier tome pose des bases très intéressantes et me donne sacrément envie d'en connaître davantage. Comme pour Once upon a time, les contes sont si riches qu'il est fascinant de les exploiter et Fables reprend cette idée. On a certes quelques protagonistes connus, mais il y a une trame de fond intéressante : ils ont été chassés de chez eux à cause d'un adversaire. Ils ont dû s'exiler à Fableville. Chacun possède ses petites histoires, Blanche Neige a divorcé du Prince Charmant, le Grand Méchant Loup... C'est un univers complexe et palpitant que nous offre cette série. J'ai bien envie d'approfondir cette excursion avec le jeu The wolf among us.
    Franchement, le comics est un monde atypique dans le paysage du livre, j'adore la présentation soignée, le dessin codifié sans pour autant oublier la liberté de style, les couleurs, le degré de maturité et de réalisme. J'avais déjà vu des extraits des Marvel, mais en lire un en entier, ce fut une belle et agréable découverte. D'autant plus que j'aime les contes et leur réécriture.
    L'intrigue nous présente des personnages de contes exilés depuis des années et semblant vouloir vivre en paix dans leur coin, loin des communs. Seulement, la mort de la petite sœur de Blanche Neige, prénommée Rose Rouge va chambouler le quotidien de ces Fables. L'univers est comme je l'ai déjà dit maîtrisé avec intelligence, parce que l'on pose les bases petit à petit à cause de sa grande richesse. L'histoire est elle aussi bien menée, quoi de mieux qu'une intrigue policière pour nous familiariser avec les protagonistes principaux ou les notions importantes à la série ? Cette enquête m'a beaucoup plût, elle riche en rebondissement et le dénouement est pour ma part, inattendu.
    J'adore les personnages de Blanche Neige et de Bigby. Ils ont tous deux un certain cynisme et leur duo est aussi déroutant que plaisant. Ils sont loin d'être les personnages tout beaux, tout lisses ; ici, place aux défauts, au côté plus humain et plus sombre. Barbe-Bleue, j'en ai un ressenti mitigé, il est classe, mais il est dérangeant. La Belle et la Bête m'ont amusée avec leur problème de couple rendant à la Bête son aspect d'autrefois. Pinocchio fait une courte apparition, mais il m'a fait beaucoup rire, le Prince Charmant est un brin détestable. Jack est plutôt sympathique. Bref, il est facile de s'attacher à eux.
    Comme je l'ai dit plus haut, le comics a une nature plus mature et adulte. Sur celle-ci, il est précisé qu'elle s'adresse à un public averti. C'est une histoire de meurtre, d'amour et d'adultère, d'argent. Ce n'est pas tout rose. Toutefois, ça ne m'a pas dérangée plus que cela, ça déroute au début, mais l'on finit par s'y habituer. le texte est de très bonne qualité, soigné et doté d'un vocabulaire varié. Les répliques fusent avec fluidité, elles permettent au passage de mieux cerner la psychologie des personnages rencontrés. Quant aux dessins, ils sont très beaux. J'adore l'aspect comics, avec ces lignes réalistes et ces couleurs vives. Dès qu'on l'ouvre, on entre dans une atmosphère singulière. Les personnages sont facilement identifiables, les lieux sont clairement représentés pour que l'on sache où l'action se déroule, les objets sont soignés. Les couleurs sont réussies, pures et elles s'harmonisent bien entre elles, c'est un vrai régal à regarder !
    En conclusion, ce premier comics est une vraie merveille ! Si vous adorez les réécritures de contes avec une forte note de « sombre », vous serez ravie de découvrir cette série. Fable est doté d'un univers mature, maîtrisé avec un texte et des illustrations de très bonne qualité, les personnages sont un vrai régal. le tout avec une bonne pincée d'humour et de cynisme, avec une superbe intrigue policière, je ne me suis pas ennuyée une seule minute. Je continuerais volontiers la série.

    Lien : http://la-citadelle-des-livres.skyrock.com/3220865237-Legendes-en-ex..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Ys, le 06 juillet 2012

    Ys
    Imaginez...
    Imaginez que les habitants des contes, chassés de leurs lointains royaumes, ont trouvé refuge dans notre monde. Imaginez qu'ils y aient développé une société bien à part, où de très vieux pouvoirs couvent sous les apparences de la normalité.
    Blanche Neige est devenue le bras droit du maire-roi de Fableville. le Prince Charmant est un gigolo hâbleur et inconsistant, et le Grand Méchant Loup un shérif aux méthodes un poil rudes et au flair infaillible.
    C'est justement ce flair qui va être mis à l'épreuve, lorsque l'appartement de Rose Rouge, la petite sœur de Blanche, est retrouvé saccagé et tout éclaboussé du sang de la demoiselle. Pour empêcher la communauté des Fables de s'effondrer, le Loup mène l'enquête aux côtés de la princesse...
    L'intrigue policière, de facture très classique, est sans doute un peu légère. Sans doute aurait-il été intéressant de pousser plus loin la confrontation la confrontation des Fables au monde réel. Pourtant ce premier tome, mélange impeccable d'action, d'humour et de noirceur sous-jacente, est un vrai régal. J'ai beaucoup aimé cette réinterprétation des contes de fées, par laquelle se crée un univers bien à part, original et intrigant, et peuplé de personnages très accrocheurs. Bigby Wolf, surtout, est un parfait héros selon mon coeur - et il est évident que cet aspect-là a joué dans mon intérêt pour l'ensemble !
    Petits plus qui contribuent aussi au charme : les très jolis dessins de James Jean intercalés entre les différents chapitres, et la nouvelle écrite et illustrée par Bill Willingham, qui à la fin du volume nous raconte l'histoire de Blanche et du Loup. Cette nouvelle m'a particulièrement touchée... et donne très envie d'en savoir plus sur le passé des personnages !

    Lien : http://ys-melmoth.livejournal.com/127226.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique


Critiques presse (3)


  • BulledEncre , le 15 mai 2012
    Un premier tome qui vaut plus pour son univers débridé, jubilatoire et irrévérencieux que pour une intrigue trop légère.
    Lire la critique sur le site : BulledEncre
  • ActuaBD , le 26 avril 2012
    Le scénario de Bill Willingham nous entraine dans une enquête bien réelle, agréablement construite. Son récit est servi par des illustrations de Lan Medina, au trait simple mais diablement efficace.
    Lire la critique sur le site : ActuaBD
  • Sceneario , le 17 avril 2012
    L'intrigue est fort bien menée. Nous avons droit à un très bon récit policier qui tient ses promesses jusqu'au bout. Bigby Wolf, qui n'est autre que Le Grand Méchant Loup, s'avère être un détective à la hauteur de sa tâche. Il en a le look, avec son imper et sa clope toujours allumée.
    Lire la critique sur le site : Sceneario

> voir toutes (11)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Dionysos89, le 07 octobre 2013

    De quel droit se permet-elle de critiquer la vie privée des gens après ce qu’on raconte de sa petite aventure salace avec les sept nains ?...
    (La Belle à propos de Blanche-Neige)

    Commenter     J’apprécie          0 26         Page de la citation

  • Par Etherckhos, le 21 octobre 2014

    Le Grand Méchant Loup :: Vous comptiez faire quoi avec votre pic à fondue ?
    Blanche Neige :: Vous aider.
    Le Grand Méchant Loup :: Je suis touché... et content que vous ne soyez pas arrivée plus tôt. Barbebleue est épéiste jusqu'à la moelle, ce que vous n'êtes pas.
    Le Grand Méchant Loup :: Ils vous aurait arraché ça, et il s'en serait servi pour nous étriper tous les deux.
    Blanche Neige :: Pas avant que je l’aie frappé un bon coup, et ça aurait suffi. C'est la lame vorpale rendue célèbre par le Bredoulocheux. "Fulgurant d'outre en outre, la lame vorpale virevolte perce et tranche : Flac-Vlan ! Elle terrasse la bête !" Bref, il se bat à votre place !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par garrytopper9, le 07 septembre 2014

    Malgré ce que l’on voit à la télé, la vie d’un flic lambda consiste souvent en des heures interminables de travail ennuyeux et ingrat…

    Commenter     J’apprécie          1 21         Page de la citation

  • Par Enki, le 11 juillet 2014

    « Les femmes portent des décolletés pour distinguer les gentlemen des chiens. Les rares hommes qui vous regardent dans les yeux, même face à des seins comme les miens, ont un potentiel. »

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par deslivres, le 30 octobre 2014

    Banche neige . je compatis mais je ne peux rein pour vous. La plupart des fables ont perdu leurs terres, leurs titres et leur fortunes lorsque l' ADVERSAIRE les a chassés de chez eux. Nous devons faire avec.

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
12,29 € (neuf)
11,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Fables, Tome 1 : Légendes en exil par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec ce livre (4) > voir plus

> voir plus

Lecteurs (185)

> voir plus

Quiz