Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Nadine Gassie (Traducteur)

ISBN : 2743614838
Éditeur : Payot et Rivages (2006)


Note moyenne : 4.04/5 (sur 25 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Georgie Jutland est une femme chancelante. À quarante ans, sa carrière d’infirmière en miettes, elle vit isolée à White Point aux côtés de Jim, un pêcheur de langoustes. Le village est à la fois riche et frust... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Beatrice64, le 05 octobre 2012

    Beatrice64
    Georgie Jutland, quarante ans, infirmière ayant laissé tombé sa carrière, mariée à un pêcheur de langouste de la (même) côte ouest Australienne, se sent passer "Par-dessus le bord du monde" et épuise ses nuits à surfer sur le net en buvant de la vodka. Elle va rencontrer Luther Fox, ex-musicien au passé en miettes, qui braconne en bas de chez elle. Ils vont s'accrocher l'un à l'autre comme des naufragés pour tenter d'arrêter leurs dérives respectives.
    Beaucoup plus romanesque que ce que j'ai pu lire de Tim Winton auparavant, moins ramassé, mais tout aussi terriblement juste et touchant, ce roman est mené par cette prose tantôt brute, tantôt délicate, toujours sobre, qui entraîne de force le lecteur dans une histoire d'amour aux airs de road-movie dans les zones du bout du monde.
    Dénué de tout sentimentalisme ou de la moindre mièvrerie, c'est en même temps un roman sur l'errance et la perte, sur les relations de couple, sur la quête de chacun d'une vie un peu plus douce
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

  • Par mediathequelespennesmirabeau, le 25 août 2014

    mediathequelespennesmirabeau
    Deux personnes, un homme et une femme en pleine dérive se rencontrent et choisissent d'unir leur misère pour faire face au monde et tenter de se sortir de la nasse qui les retient prisonniers. Sauront-ils affronter ces villageois qui savent tout de tous, étouffant chacun de leur malveillance ? Pourront-ils sauver leur vie alors que la marginalité les isole et que la différence les stigmatise ?
    Ce roman touchant et sans mièvrerie est une chronique des relations dans le couple doublée d'une errance désordonnée et désespérée dans des paysages de bout du monde. le lecteur mesure à quel point le poids des convenances peut être un frein absolu au désir de changement et comment l'introspection devient torture lorsque rien ne peut en émerger.

    Lien : http://les-pennes-mirabeau.c3rb.org/index.php
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Plumisa, le 21 mars 2012

    Plumisa
    Voici une bien belle découverte !
    A peine les premières pages lues, le lecteur est happé dans un récit où intrigue, paysages - et dépaysement - personnalités, force et fragilité explosent au gré des pages et des plages.
    C'est un livre à la fois sauvage et tendre, un peu à pic comme les falaises qui bordent les côtes Australiennes où évoluent les personnages.
    Il y a dans ce roman toute une ambiance, une richesse de ton et de mots ainsi que des balades magnifiques.
    L'histoire est parfois assez rude, comme seuls peuvent l'être des pêcheurs qui s'épient, se jalousent et se laissent porter par des superstitions qu'ils n'avouent pas mais qui marquent leurs familles sur plusieurs générations. Ces villages isolés où tous se connaissent, où personne ne dit rien mais où tout se sait et où tout se règle de l'intérieur.
    De par le monde et de tout temps, la différence dérange. Qu'en est-il de l'originalité et du talent ? Faut-il prendre le taureau par les cornes pour changer son destin où se laisser porter par les convenances, voire par la peur ?
    Georgie et Fox sont des êtres écorchés, malmenés par la vie. Ils ont en commun cette sensibilité qui les mènera en marge du village. A force de courir, de se rattraper puis de fuir, d'aller encore plus loin, à bout de force et de possibilité, rejoindront-ils ce qu'ils cherchent ?
    Que ce soit par amour, par la musique ou l'envie d'ailleurs, ils nous entraînent avec eux tout au long de ce voyage, riche d'intériorité comme de paysages, sensible et tourmenté comme leur âme.

    Lien : http://isabelle-passions.over-blog.com/article-par-dessus-le-bord-du..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique







Sur Amazon
à partir de :
8,69 € (neuf)
3,71 € (occasion)

   

Faire découvrir Par-dessus le bord du monde par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz

    Rien n'est plus beau qu'un mot d'amour

    A quel roman cette citation appartient-elle ? « Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueuilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. »

    •   'Dom Juan' de Molière
    •   'Le Jeu de l'amour et du hasard' de Marivaux
    •   'On ne badine pas avec l’amour' de Musset
    •   'La double inconstance' de Marivaux

    11 questions - 48 lecteurs ont répondu
    Thème : amour , amours compliqués

    Créer un quiz sur ce livre.