Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> William Olivier Desmond (Traducteur)

ISBN : 2070398846
Éditeur : Gallimard (2009)


Note moyenne : 3.94/5 (sur 34 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Cloîtré depuis l'enfance entre les murs austères de la tour Matachine, l'apprenti bourreau Sévérian ignore tout des ruelles bruissantes de Nessus et, au-delà, des merveilles et dangers de la planète Teur... jusqu'au jour où il est témoin d'une scène mystérieuse dans la ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (4)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Charybde2, le 21 octobre 2014

    Charybde2
    Intense et gratifiant sommet de la littérature contemporaine, incidemment « logé » en SF.
    Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2014/10/21/note-de-lecture-le-cycle-du-nouveau-soleil-aka-lombre-du-bourreau-integrale-gene-wolfe/

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par maltese, le 30 septembre 2010

    maltese
    L'époque est floue mais au fur et à mesure que l'on avance dans la tétralogie, on s'aperçoit que les héros évolue bien sur Terre (Teur).
    Elevé au sein de la Guilde des Bourreaux, Sévérian, après son apprentissage, est nommé Exécuteur dans une cité lointaine qu'il doit rejoindre à pied.
    Tout au long des volumes, le lecteur suit Sévérian dans ce voyage initiatique qui le verra affronter diverses situations nouvelles pour lui, tout autant que les fantômes de son passé.
    Une fantasy très curieuse, aux relents parfois de science-fiction pure, qui enchaîne les idées originales dans une écriture particulière très travaillée. D'accès pas très aisé, le texte est également une réflexion sur le temps et la mémoire. Sévérian a cet étrange "pouvoir" de ne rien oublier.
    Un monde à part dont on ne peut que souligner la force d'évocation qui l'ancre à tout jamais dans l'imaginaire du lecteur.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Ced, le 13 juillet 2012

    Ced
    Ne jamais se fier à la couverture d'un livre !
    Je pensais lire un livre de Dark Fantasy dans la lignée de David Gemmell. Bref, de l'action, de l'action, de l'action... Mais pas du tout, le rythme est lent. On suit le héros dans ses questionnements métaphysiques, puis on vire dans le hardboiled américain, ensuite on frôle la SF...
    C'est objet curieux.
    Je l'ai lu très rapidement, ce qui est bon signe, mais j'avoue ne pas avoir compris où l'auteur voulait nous emmener.
    Ca reste un bon livre, car original.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Eressie, le 08 novembre 2011

    Eressie
    ça part d'un monde interessant mais je n'ai pas du tout accroché avec le style narratif

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Charybde2, le 21 octobre 2014

    Nous croyons inventer les symboles. La vérité est que ce sont eux qui nous inventent ; nous sommes leurs créatures, nous sommes modelés par leurs arêtes dures et bien dessinées. Quand les soldats prononcent leurs voeux, on leur donne une pièce, un asimi frappé à l’effigie de l’Autarque, vu de profil. En acceptant cette pièce de monnaie, ils acceptent également les devoirs et les charges de la vie militaire ; dès cet instant les voilà soldats, quand bien même ils ne connaîtraient rien au maniement des armes. J’ignorais encore tout de cette coutume, mais c’est une grande erreur que de s’imaginer ne pas être influencé par de telles choses parce que nous n’en savons rien ; et croire cela, en réalité, c’est croire en la forme la plus triviale et la plus superstitieuse de magie. Seul celui qui voudrait être sorcier met toute sa confiance dans le pur savoir et attend tout de son efficacité ; les personnes rationnelles, quant à elles, savent que les choses se produisent d’elles-mêmes ou pas du tout.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par Charybde2, le 21 octobre 2014

    Peut-être avais-je déjà éprouvé quelque pressentiment de ce qu’allait être mon avenir. Dans mon esprit, le portail rouillé et fermé qui se dressait devant nous, ainsi que les nappes de brouillard qui s’effilochaient et se tortillaient entre ses barreaux comme des chemins de montagne, sont restés les symboles de mon exil. Sans doute est-ce la raison pour laquelle j’ai commencé le récit en partant des conséquences de notre baignade ; c’est en effet au cours de celle-ci que moi, l’apprenti bourreau Sévérian, j’ai bien failli me noyer. (…) Il est dans ma nature – c’est mon bonheur et ma malédiction – de ne rien oublier. Le moindre bruit de chaine, le moindre souffle de vent, chaque chose vue, sentie ou goûtée, tout reste fixe, inchangé, dans mon esprit ; je sais fort bien qu’il n’en va pas de même pour tout le monde, mais je n’arrive pas à ma figurer ce que cela peut vouloir dire, oublier : comme si quelqu’un avait dormi, alors que ce qu’il a vécu s’est simplement éloigné dans le temps. Les quelques pas que nous avons fait dans l’allée toute blanche me reviennent maintenant. Il faisait froid, et le froid allait en augmentant. Nous n’avions pas de lumière, et le brouillard qui montait du Gyoll commençait à s’épaissir sérieusement. Quelques oiseaux étaient venus se réfugier pour la nuit sur les pins et les cyprès, et ils voletaient maladroitement d’arbre en arbre. Je me souviens du contact de mes mains sur mes bras que je frictionnais, d’une lanterne qui dansait parmi les stèles à quelque distance, comment aussi le brouillard faisait ressortir l’odeur de l’eau du fleuve qui imprégnait encore ma chemise, et du parfum âcre et fort de la terre fraîchement retournée. J’avais frôlé la mort ce jour-là, étouffant dans le réseau de racines dont j’étais prisonnier ; et la nuit allait marquer mon passage à la vie adulte.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
7,41 € (neuf)
2,95 € (occasion)

   

Faire découvrir Le livre du nouveau soleil, Tome 1 : L'ombre du bourreau par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

Listes avec ce livre (2) > voir plus

> voir plus

Quiz