Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique



ISBN : 2809414319
Éditeur : Panini France (2010)


Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Panini Comics a l’honneur de vous présenter l’un des plus beaux albums de l’année. Et il n’y a aucune exagération lorsque l’on sait qu’il est illustré par le fantastique Gabriele Dell’Otto, dessinateur de... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Unity, le 19 février 2013

    Unity
    Loin du côté pacificateur des x-men, les membres de X-force tuent. Si les promesses d'hémoglobine ne répondent pas présentes à tous les épisodes par souci scénaristique, le titre nous annonce d'emblée fastes sanglants et charnels. En fait de sexe, ne voulez attendez pas à des folies mais, pour la violence, les amateurs de dessins un peu gores seront ravis… Avec Wolverine sur le devant de la scène, peu de soucis à se faire.
    Le scénario n'invite pas franchement à la réflexion. Il ressemble un peu aux bandes annonces des plus mauvais blockbusters : beaucoup d'explosions, quelques répliques badasses et une vague impression d'histoire en fond. Ceci dit, vu les prouesses graphiques de Dell'Otto, personne n'oserait s'en plaindre. Tout se passe à l'époque où X-force était composé de Wolverine, Archangel, X-23, Elixir, le Vanisher, Warpath, mais surtout de Domino, une mutante qui attire la chance sans pour autant éviter les ennuis. La belle nous apparaît fraîchement balafrée après s'être mêlé des différents entre La Main et la Guilde des assassins… L'action est lancée. Deux organisations criminelles veulent sa peau, Wolverine s'en mêle, les organes peuvent tomber en pagaille. Ajoutez à cela une forte tension sexuelle entre les deux protagonistes et vous obtenez une lecture détendue où le trash vous giclerait presque au visage. le rythme est soutenu, aucune seconde de répit n'est accordée avant la fin tant la mort guette à toutes les cases.
    L'un de avantages de la série X-force est qu'elle exploite les parts sombres des personnages de X-men. Ici, plus le temps pour faire de la psychologie et se laisser aller aux états d'âmes. Les péripéties mettent cependant en scène une Domino bien sympathique, sexy, taquine et pas vraiment plus innocente que ses ennemis. Pas question sauver le monde, juste de régler ses comptes en restant en vie (idéalement). On appréciera donc la mise en scène d'un personnage secondaire plein de potentiel.
    Sexe + Violence est à la croisée de la bande dessinée et de l'artwork. Tout semble écrit pour donner quartier libre à l'illustrateur. Affranchi du texte, le dessin nous offre surtout un bel objet, si tant est, bien sûr, qu'on puisse apprécier la sensualité des chairs déchiquetées… Plus graphique qu'écoeurant, avec une dominance de bleu-gris et de rouges, le volume ne séduira pas tout le monde, mais devrait ravir un public averti. A noter que Dell'Otto nous fait aussi le plaisir de « tableaux » presque détachés du scénario pour représenter quelques super-vilains dépêchés par la Guilde des assassins.

    Lien : http://unityeiden.fr.nf/sexe-violence-mini-serie-de-x-force/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par thomas141, le 10 avril 2011

    thomas141
    Domino est poursuivie par la Guilde des Assassins et accompagnée de Wolverine elle va essayer de se débarrasser de ses poursuivants.
    Nommé Sexe+Violence, il y a plus de violence que de sexe, il y a même beaucoup de violence mais cela nous donne un ensemble assez jouissif où Kyle & Yost ont dû s'amuser. le scénario est totalement vide et ne se concentre que sur l'action, même si les touches d'humour sont bien maîtrisées et distillées de sorte à rendre le récit moins... scénario de Luc Besson. Gabriele dell'Otto est toujours aussi fascinant et ses planches superbes. Tout en peinture, il n'est pas comme Alex Ross qui reste très réaliste mais est parfaitement intégré dans le comics.
    Un ensemble plutôt satisfait, qui se laisse lire avec plaisir. de l'entertainment comme diraient nos amis outre-Atlantique.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Vance, le 04 mars 2011

    Vance
    C'est assez jouissif. Kyle et Yost, habitués désormais des tribulations de nos mutants, s'amusent réellement avec des dialogues vifs bourrés de sous-entendus, où la gouaille de Logan est régulièrement éclipsée par le tempérament très « rentre-dedans » d'une Domino qui n'a jamais été aussi séduisante. D'autant qu'ils ne nous ennuient pas avec des discussions interminables : les Assassins de Belladonna disposent de ressources aussi inépuisables que la Main, et nos deux héros auront fort à faire pour se sortir des multiples traquenards que ces organisations criminelles leur tendront. Ca va donc défourailler sec, et les griffes de Wolverine trancheront dans le vif, découpant les têtes et les membres et transperçant les torses ; le sang giclera abondamment.
    Et que croyez-vous donc que feront nos deux mutants boostés d'adrénaline à chaque pause après ces combats dantesques ? Ouaiiiis, vous devinez. C'est que Domino est loin d'être insensible aux regards que lui porte un Logan qui, décidément, a le chic pour tomber les filles farouches. Bref, c'est fougueux, torride et… ben non, ça n'ira pas plus loin.
    Un album agréable, plutôt fun et décomplexé

    Lien : http://journal-de-vance.over-blog.com/article-comics-x-force-sexe-vi..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique







Sur Amazon
à partir de :

29,90 € (occasion)

   

Faire découvrir X-Force : Sex + violence par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz