AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1092111360
Éditeur : Editions de la Gouttière (24/06/2016)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Mon nom c’est Lomar, Philippine Lomar. J’ai treize ans et demi.
Ce que je veux faire plus tard, je le fais déjà : je suis détective privée.
J’écrabouille les embrouilles, et il vaut mieux s’offrir mes services que de subir mes sévices, parce que si je vous prends en grippe, vous n’avez pas fini de vous moucher.

Cette fois, l’affaire à laquelle j’étais confrontée sentait vraiment mauvais, une histoire de racket et le racket a une odeur, u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
31 octobre 2016
★★★★★
★★★★★
Philippine Lomar, collégienne et enquêtrice privée, ne manque ni d'humour ni de courage pour affronter les gros durs.
Elle n'est pas du genre à faire de la danse classique, mais plutôt de la boxe, et son cercle d'amis est assez inattendu pour une jeune fille.
Une BD jeunesse à l'ambiance fracassante, aux dialogues agréables à l'oreille. Sans être vulgaire, c'est bien envoyé, du genre :
" - Celui qui frétille devant moi en employant ce ton va vite se retrouver en miettes !
- Pas mal : "frétiller...thon...miettes"...Ça va, tu tiens la forme.
Une affaire à suivre avec cette enquêtrice qui "écrabouille les embrouilles".
Commenter  J’apprécie          270
Cyelle
22 décembre 2016
★★★★★
★★★★★
Cette bande dessinée s'adresse à un jeune public (à partir de 8 ans). Ce premier opus révèle les aptitudes d'enquêtrice d'une jeune fille nommée Philippine Lomar, âgée de 13 ans et demi, habitante d'Amiens. Elle est détective privée et écrabouille les embrouilles. Voyous, scélérats, ils n'ont qu'à bien se tenir !
Reconnues dans ses fonctions de jeune détective, une collégienne fait appel à elle, suite à un racket. Philippine va se donner les moyens pour comprendre les enjeux du racket et confronter deux petites frappes. Comme tout bon détective, Philippine à ses indics et ses opérateurs. Chacun dispose d'une personnalité et aptitude unique. La fine équipe s'apparente à celle de l'agence tout risque !
C'est dynamique ! le scénario se tient. Les répliques sont travaillées, énergiques et agrémentées de nombreux jeux de mots. C'est l'occasion pour le jeune lecteur d'enrichir son vocabulaire.
Cette BD peut être également un bon support pour évoquer le sujet du racket avec son enfant. Un sujet qui n'est malheureusement pas rare dans les cours de récré.
Le graphisme est rond. Quelques illustrations appuient l'action ou une réaction émotionnelle. Les couleurs sont vives. Les auteurs font quelques clin d'oeil comme l'apparition de Mademoiselle Jeanne de Gaston Lagaffe, ou encore la réplique de l'aquarium du dentiste dans Némo. A vous de scruter les bulles !
Petite remarque en aparté: les pages ne sont pas numérotées, dans ces conditions il apparaît difficile de faire une pause dans sa lecture ou de mémoriser un passage marquant. Bigre !
Voilà une première affaire, bien écrabouillée ! Il semblerait que Philippine soit amenée à vivre de nouvelles enquêtes...
Je remercie Babelio et les éditions de la Gouttière de m'avoir permis de découvrir cette bande dessinée jeunesse. Je vais pouvoir en faire bénéficier à mon entourage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
alouett
27 juin 2016
Philippe Lomar est une collégienne. Cette gamine futée veut devenir détective et elle n'a pas attendu l'âge de raison pour le faire.
« Mon nom c'est Lomar, Philippine Lomar. J'ai treize ans et demi.
Ce que je veux faire plus tard, je le fais déjà : je suis détective privée.
J'écrabouille les embrouilles, et il vaut mieux s'offrir mes services que de subir mes sévices, parce que si je vous prends en grippe, vous n'avez pas fini de vous moucher.
Cette fois, l'affaire à laquelle j'étais confrontée sentait vraiment mauvais, une histoire de racket et le racket a une odeur, une sale odeur de terreur. Les frappes qui voulaient extorquer de l'argent à ma jeune cliente avaient même essayé de m'intimider, les boulets ! Mais ils venaient de faire une grave erreur : ils m'avaient énervée… » (extrait de la fiche éditeur).
Contactée par la jeune Swong, Philippine décide de venir en aide à la jeune victime. Pour comprendre à qui elle a à faire et quelles sont leurs motivations, Philippine sollicite ses amis Mok et Gégé.

Avec Dominique Zay aux commandes du scénario, il fallait s'attendre à ce que l'intrigue ait de la gueule et du panache. Cet auteur qui a déjà fait ses preuves dans le domaine du roman policier jeunesse (voir sa bibliographie sur son site) et Philippine Lomar n'est pas née de la dernière pluie. La preuve en est puisque Philippine Lomar a fait sa première apparition en 1999 dans un roman jeunesse intitulé « Malice au Pays des Magouilles » (Editions Magnard). Sitôt l'album ouvert, on rentre dans le vif du sujet ; l'action bat son plein, Philippine est en fâcheuse posture, on ne connaît ni les tenants et les aboutissants… mais le peu d'éléments dont on dispose nous donne la conviction que cet album va être dévoré d'une traite. Passées ces quelques pages où les échanges fusent alors que Philippine tente de se dégager de l'étreinte qui la paralyse, on revient quelques jours en arrière et l'on s'installe dans l'ambiance. Jeune lecteur captivé interpelle ponctuellement parent lecteur pour des explications de termes présents à divers moments de la lecture… ni trop ni trop peu, ça passe d'autant que c'est l'occasion d'assimiler quelques mots de vocabulaire supplémentaire. Quant à la répartie de Philippine, c'est l'occasion de se frotter les mains car ils ne sont pas fréquents les ouvrages jeunesse qui emploient quelques noms d'oiseaux [sans vulgarité] et des répliques bien placées. Les quarante-huit pages de l'album nous font vivre une enquête rythmée qui a le mérite de s'attaquer à une situation vécue par de trop nombreux élèves : le racket.
Greg Blondin s'est quant à lui attaqué à l'ambiance graphique. Les illustrations installent facilement le rythme et les personnages, on comprend de suite que l'héroïne est une redoutable enquêtrice mais on perçoit en même temps qu'elle ne se prend pas au sérieux et ne manque pas d'humour. Les couleurs de Dawid rehaussent l'ensemble.

Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MarquePage
21 décembre 2016
★★★★★
★★★★★
Merci à Babelio et aux éditions de la Gouttière pour m'avoir fait découvrir cette BD via Masse Critique.
Une BD bien sympathique aux dessins colorés mais quand même très jeunesse.
L'enquête n'est pas très approfondie, sans enjeu ni surprise. Avec beaucoup de facilités malgré un début en fanfare. J'ai ça un peu plat. On va d'une donnée à une autre sans vraiment de liaison, sans suspense et au final avec une résolution rapide sans savoir le pourquoi du comment du racket. Et puis il y a cette histoire de "Castafiore" qu'on ne sait pas ce qu'elle est sensée apporter.
Les personnages sont bien pensés. Tous on une face cachée. Peut être pas assez exploitée. Mais ils restent tous sympathiques.
Les dessins sont vraiment sympathiques. Lumineux, agréables, avec simplicité et humour. Les pages referment plein de détails et de clins d'oeil, comme l'aquarium du dentiste dans Nemo.
On passe tout de même un bon moment malgré tous les défauts.
Commenter  J’apprécie          30
Bazart
30 décembre 2016
★★★★★
★★★★★
Découverte grâce à babelio et sa Masse critique spéciale BD? cette cette nouvelle série jeunesse signée Dominique Zay et Greg Blondin est une très belle surprise qu'on doit aux éditions La Gouttière.
Une nouvelle série qui multiplie les clins d'oeils à l'univers noir entre Chandler, Ellroy et aussi surtout Michel Audiard, dans lequel les dialogues sont particulièrement brillants et jubilatoires .
On l'aime cette héroïne, cette Philippine à la langue bien pendue qui n'hésite pas à aller aider toutes les victimes de petites frappes, comme cette jeune fille asiatique qui se fait racketter par des méchants garçons pas bien avenants.
Philippine, une jeune fille courageuse et pleine de détermination terriblement attachante qu'on est prets à suivre dans toutes ses aventures à venir, surtout évidemment, si elles sont aussi bien menées et rythmées que celle ci!!

On aime particulièrement le découpage très cinématographique des cases, augmenté par ce coté très "tontons flingeurs "des dialogues et des personnages secondaires, comme le gros Gégé, oncle adoptif, qui fait évidemment penser à notre Gérard Depardieu national...
Bref un premier volet de série particulièrement prometteur qui donne terriblement envie de découvrir les aventures de cette nouvelle héroïne, idéale pour la jeunesse
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Les critiques presse (1)
BDGest04 octobre 2016
Un découpage très cinématographique multipliant les cadrages (...) des dialogues incisifs et coupés au couteau qui semblent tout droit sortis d’un scénario de Michel Audiard.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
gouelangouelan31 octobre 2016
La rage est un bon moteur, mais pour éviter les ratés, mieux vaut mettre un peu d'huile, une huile spéciale, qu'on appelle la "stratégie" !
Commenter  J’apprécie          240
KorriganKorrigan31 octobre 2016
- Voilà, je... J'ai un problème...
Un sérieux problème.

- À cet instant précis, je me suis demandé si les problèmes pouvaient être légers et comiques.
Commenter  J’apprécie          70
gouelangouelan31 octobre 2016
Ça y est, l'hiver capitulait.
Le printemps avait même envoyé des bouquets de senteurs comme ambassadeurs.
Commenter  J’apprécie          50
KorriganKorrigan31 octobre 2016
L'important n'est pas tant de naître intelligente...
Encore faut-il ne pas mourir idiote.
Commenter  J’apprécie          40
MarquePageMarquePage21 décembre 2016
Mon père nos a laissées seules quand j'étais toute petite... Un accident de voiture, idiot, comme tous les accidents. Une mort survenue bien trop tôt, comme presque toutes les morts.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
autres livres classés : racketVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2545 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre