AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Les livres du moment #44 - jeudi 28 janvier
Quelles sont les recommandations des lecteurs cette semaine ?

Article publié le 28/01/2021 par Mahaut Adam, Nicolas Hecht et Pierre Krause


Connaissez-vous les pages de recommandations par genre sur Babelio ? Chaque jour, l'équipe du site trie et sélectionne les livres les plus appréciés des Babelionautes pour vous faire découvrir des parutions récentes, agrémentées d'une critique de lecteur. Et chaque semaine nous vous proposons désormais sur le blog de retrouver une liste de dix ouvrages, soit un par catégorie, afin de suivre l'actualité littéraire au plus près.

 

Roman d’amour : Julia Quinn, La Chronique de Bridgerton, tome 1 et 2 (J’ai Lu)

 

Comment passer à côté du succès mondial de Netflix ? Julia Quinn explore dans sa Chronique des Bridgerton l’univers de la haute société anglaise sous les traits d’une romance historique, valsant entre rebondissements, bagarres mémorables et péripéties mondaines. Entre scandales, bals, mensonges et romantisme, ce livre vous plongera dans l’Angleterre des années 1800, dans une fusion alléchante de Gossip Girl et Downton Abbey

Cette lecture a enchanté Littera_priscilla, et lui a donné envie de découvrir l’adaptation télévisée : « C'est une lecture qui dépayse et qui tient ses promesses. Si vous aimez l’époque (Angleterre, XIXe siècle), vous vous régalerez, c'est une véritable plongée en apnée dans cet univers de faux-semblants et de corsets. Une lecture qui fait du bien donc, et qui me conforte dans deux envies : découvrir l'adaptation Netflix et poursuivre l’histoire des mariages Bridgerton. » 

Découvrez notre sélection du moment en roman d’amour



Non-fiction : Collectif, Bandits et brigands (L’Echappée)



Ce recueil littéraire se propose d’explorer la figure du bandit/brigand, à travers 8 textes signés par 8 auteurs nous racontant chacun une figure historique devenue légendaire. Que ces Robin des bois passés à la postérité aient opéré au Mexique (Joaquin Murieta) ou en Australie (Ned Kelly), en France (Cartouche) ou en Inde (Phoolan Devi), ils ont tous en commun un certain esprit de justice et de vengeance, en agissant dans l’intérêt des opprimés. Une caractéristique qui les éloigne de la criminalité pure et dure, dans laquelle l’enrichissement personnel et la prédation tiennent une place centrale. Bandits et brigands leur rend un hommage livresque, comme le faisaient les chansons populaires lorsque le souvenir de ces « héros sociaux » était encore bien vif.

C’est un carton plein pour ErnestLONDON, qui décerne au livre la note maximale : « Huit figures du “banditisme social” racontées par huit auteurs. Classique ou contemporain, solitaire ou en bande, sur tous les continents, chacun-e à sa manière s’est érigé-e en justicier-ère. » 

Découvrez notre sélection du moment en non-fiction


Littérature française : Nathalie Kuperman, On était des poissons (Flammarion)

 

Un roman fort quoique cruel sur les liens étranges qui peuvent unir une mère et sa fille. Un jour, la mère d’Agathe, une jeune fille sans histoire, emmène cette dernière sur la côte d’Azur et tant pis s’il faut pour cela qu’Agathe loupe les derniers jours d’école. Il y a quelque chose d’urgent dans ces vacances qui n’ont même pas été annoncées au père de la jeune fille. Sur la côte, cette mère si aimante et tant aimée se comporte bizarrement. Peu à peu les liens entre la fille et la mère se défont : comment aimer une mère qui se met brusquement à l’insulter ? 

Nineentreleslignes a été, tout comme les autres lecteurs, secouée par ce roman : « C’est l’histoire d’une femme-enfant dont la vie a volé en éclat, c’est l’histoire lumineuse bien que cruelle de deux petites filles qui voulaient être aimées. Et cette phrase terrible que l’une dira à l’autre : “Sois heureuse que je ne sois plus là, les mères sont un venin et je t’en ai libérée.” C’est un livre à la psychologie fine qui vous amène dans un maelstrom de sentiments contradictoires. Un coup au cœur. » 

 

Découvrez notre sélection du moment en littérature française


Littérature étrangère : Crissy Van Meter, Créatures (La Croisée) traduit de l’anglais par Mathilde Bach 

 



L’année 2021 commence fort pour les éditions Delcourt Littérature, avec 6 livres annoncés jusqu’au mois de mai, et un changement de nom. L’éditeur de littérature étrangère devient en effet La Croisée. Mais revenons à nos livres du moment, avec ce premier roman de l’Américaine Crissy Van Meter. A l’image de la couverture nous présentant la familière étrangeté des fonds marins, le style de l’autrice se veut à la fois clair et très singulier pour nous conter l’enfance bien particulière d’Evie, alors que ses noces s’annoncent compliquées. Son fiancé a disparu, une carcasse de baleine vient de s’échouer près de chez elle, et sa mère inconstante débarque. Un bon moment pour faire la paix avec son histoire familiale ?

HundredDreams y a trouvé une grande richesse, amplifiée par une construction méticuleuse usant notamment de flashbacks : « Un premier roman ambitieux et réussi sur les fractures familiales où l’océan, en perpétuel mouvement, sonde la complexité, la contradiction des sentiments et révèle les désirs, les fragilités, la solitude et le besoin de recevoir de la tendresse et de l’amour. »

 

Découvrez notre sélection du moment en littérature étrangère


Polar & thriller : Caryl Férey, Lëd (Equinox/Les Arènes)


Les accros au polar et autres adeptes de thrillers connaissent déjà Caryl Férey, un auteur français s’étant taillé une réputation à coups de machette avec Zulu, mais aussi plus récemment avec Mapuche ou Condor. Pour ce nouveau roman, il a suivi son éditeur Aurélien Masson, passé de la Série noire de Gallimard à la collection Equinox des Arènes, que ce dernier dirige depuis 2018. Et nous, lecteurs, suivons dans Lëd l’auteur en Sibérie, qui a trouvé dans cette région du monde une source d’inspiration depuis son enquête-récit Norilsk. Retour donc à Norilsk, alors qu’un ouragan arctique vient d’y avoir lieu et qu’on découvre un cadavre d’éleveur de rennes. L’occasion pour l’auteur de nous faire explorer cette ville de Sibérie la plus au nord et la plus polluée au monde, et surtout le destin de ses habitants marqués par la dureté de l’Histoire soviétique et des lieux dans lesquels ils vivent.

De quoi captiver eddantes87, qui nous recommande chaudement ce livre inspiré du froid : « Boris, policier russe au passé trouble doit mener l'enquête. Caryl Férey nous embarque une fois de plus dans une incroyable aventure. Une intrigue affûtée et coupante comme un terrible blizzard sibérien. »

 

Découvrez notre sélection du moment en polar et thriller


Bande dessinée : Alix Garin, Ne m’oublie pas (Le Lombard)

 

 

Sur un coup de tête, Clémence décide d’enlever sa grand-mère de sa maison de retraite. C’est que cette dernière perd peu à peu la tête et Clémence est bien décidée à lutter avec elle, de partager encore quelques souvenirs ensemble avant que ce ne soit plus possible. Clémence l’emmène donc dans sa maison d’enfance. L’occasion pour l’autrice de proposer aux lecteurs un road trip aussi juste que touchant sur une thématique difficile. 

Ce récit a beaucoup ému Croix59 : « Les incidents de parcours vont rapprocher la jeune fille qui se cherche et la vieille dame. Un dialogue va s'instaurer juste avant que l'oubli s'installe totalement. Très belle histoire liée à un dessin doux. »  

 

Découvrez notre sélection du moment en bande dessinée


Manga : Toshio Satou (scénario) et Hajime Fusemachi (dessins), La Sorcière invincible, tome 1 (Soleil), traduit du japonais


Si de sacrées sorcières ont eu un succès certain en 2020 dans le monde de la BD, on vous propose en ce début d’année de partir à la découverte d’un autre type de ces créatures, cette fois un peu plus sympathiques. Après s’être littéralement tuée à la tâche, la jeune Azusa Aizawa se réincarne en une sorcière immortelle qui vit paisiblement dans une cabane éloignée du monde. Cela fait 300 ans qu’elle vit là sans se soucier de rien et à l'abri de tous. Des aventuriers viennent pourtant peu à peu lui rendre visite. Est-elle vraiment une sorcière légendaire comme le prétendent ses visiteurs ? 

Enairolf a été conquis par ce premier tome absolument charmant : « Ce premier tome m’a entièrement convaincue. L’histoire est toute mignonne, toute légère et toute adorable. Les illustrations sont vraiment merveilleuses. La lecture est bien plus agréable grâce au coup de crayon du mangaka. J’ai vraiment beaucoup apprécié la finesse dans les traits. En plus d’être un manga avec une histoire géniale, on a un manga vraiment beau à lire. Je suis vraiment impatiente pour la suite, vivement le deuxième tome. » 

 

Découvrez notre sélection du moment en manga


Jeunesse :  Eiko Kadono, Kiki la petite sorcière (Ynnis Edition), traduit du japonais par Déborah Piérret Watanabe


Eiko Kadono choisit de reprendre le célèbre personnage japonais de Kiki la petite sorcière, pour nous proposer un 3e tome haut en couleur. La jeune fille a désormais 16 ans et ses sentiments deviennent plus complexes ; qu’en est-il de sa relation avec Tombo ? Quelle est la raison de sa réussite professionnelle ? Bientôt, une ombre inquiétante viendra bouleverser son quotidien, plongeant le lecteur au cœur d’un conte poétique et mystérieux...

Un retour en enfance plus qu’apprécié par Unbouquetdemots : « Je retombe en enfance quand le lis de la jeunesse aussi douce et poétique que celle de Kiki la petite sorcière ! Cette trilogie ravira les petits et les grands, à n’en point douter ! »

 

Découvrez notre sélection du moment en jeunesse


Jeune adulte :  Marie Alhinho, Sophie Adriansen, Marie Pavlenko, Flore Vesco, Cindy Van Wilder et Coline Pierré, Elle est le vent furieux (Flammarion) 


Elle est le vent furieux est un recueil de nouvelles de six autrices différentes qui s’interrogent tour à tour sur les problèmes écologiques et environnementaux de notre temps. L’une d’elles met en scène la figure d’une vieille femme dont la vengeance s’abat sur des hommes maltraitant le vivant, à l’image de la nature qui reprend ses droits sur l’Homme. Ce sont donc des nouvelles à la fois engagées et tendres que nous vous proposons cette semaine, et un recueil pour lequel nous avons eu l’occasion de vous proposer une rencontre virtuelle via Zoom. 

Un recueil qui a totalement conquis Pilly par sa richesse et sa diversité : « J'ai tout simplement adoré ce recueil de nouvelles. (...) Chaque nouvelle est à l'image de son autrice, ce qui rend cet ouvrage très riche. (...) Un livre à mettre entre toutes les mains, adolescentes ou adultes. » 

 

Découvrez notre sélection du moment en jeune adulte


Imaginaire : Walter Tevis, L’Oiseau moqueur (Gallmeister), traduit de l’anglais par Michel Lederer 


Côté imaginaire cette semaine, nous avons opté pour une réédition sous pavillon Gallmeister déjà largement saluée par les Babelionautes. Après une année 2020 qui a mis l’humanité à rude épreuve, le livre de Walter Tevis semble tout indiqué pour nous permettre de réfléchir à notre avenir commun, et questionner les valeurs humaines qu’il nous faudra certainement continuer de défendre. Dans cette dystopie, l’auteur nous fait observer des êtres humains qui se contentent de vivre sans exister, gavés de tranquillisants fournis par le gouvernement. Un certain Paul va rompre cet état végétatif en apprenant à lire et en entrant en contact avec Spofforth, un robot qui dirige le monde depuis l'université de New York. 

Echosdemots ne tarit pas d’éloges pour parler de ce livre : « Quarante ans après sa première parution, L’Oiseau moqueur reste un petit bijou de science-fiction qui a le bon goût d’être aussi subtil qu’intelligent. L’auteur mixe à merveille ses idées futuristes à ses réflexions intemporelles sur la nature humaine, la religion et l’intelligence artificielle offrant ainsi à ses lecteurs un roman pertinent de A à Z avec une fin parfaite. »

 

Découvrez notre sélection du moment en imaginaire

 

Vous avez vous aussi des livres récents à recommander ? N'hésitez pas à partager vos lectures en commentaire de cet article !

Commenter  J’apprécie          64