AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Les livres du moment #77 - jeudi 16 septembre

Quelles sont les recommandations des lecteurs cette semaine ?

Article publié le 16/09/2021 par Mélisande Cornec, Nicolas Hecht et Pierre Krause

 

Connaissez-vous les pages de recommandations par genre sur Babelio ? Chaque jour, l'équipe du site trie et sélectionne les livres les plus appréciés des Babelionautes pour vous faire découvrir des parutions récentes, agrémentées d'une critique de lecteur. Et chaque semaine nous vous proposons de retrouver une liste de dix ouvrages, soit un par catégorie, afin de suivre l'actualité littéraire au plus près.

 

 

Non-fiction : Michaeleen Doucleff, Chasseur, cueilleur, parent

Leduc, traduit de l’anglais par Elise Peylet, 480 pages, 21,90 €


Le truc assez drôle, quand on a des enfants, c’est de voir à quel point les méthodes d’éducation divergent, et disent souvent tout et son contraire. Car au-delà du bien-être global de l’enfant, les parents sont souvent poussés à faire de leur(s) enfant(s) le centre de leurs vies (on exagère à peine). Aux antipodes de cette approche parfois délétère, la journaliste scientifique Michaeleen Doucleff propose des solutions qu’elle a elle-même dû trouver pour éduquer sa fille, à un moment où elle ne savait plus comment faire. Cette aide, elle l’a trouvée dans les cultures ancestrales (Maya, Inuit, Hadza) en appliquant la responsabilisation, l’intelligence émotionnelle et en revoyant sa définition de la « santé ».

Voilà un livre qui rencontre un très gros succès aux Etats-Unis, et a déjà séduit Lizzy135 sur Babelio : « Et si, la solution à l'éducation était de puiser dans les ressources ancestrales ? L'autrice nous fait découvrir à travers les "anciennes civilisations" une nouvelle manière d'éduquer les enfants. » 


Découvrez notre sélection du moment en non-fiction



Littérature française : Patrick Deville, Fenua

Seuil, 368 pages, 20 €



Un voyage littéraire, géographique mais aussi historique et bien évidemment poétique, c’est ce que nous propose Patrick Deville dans son dernier roman consacré en cette rentrée à la Polynésie française. Fenua est un terme tahitien qui signifie « terre », « île », « pays ». Dans ce pays qui ressemble à un tableau sous la plume de l’auteur, on rencontre quelques figures marquantes telles que Paul Gauguin, Jack London ou encore Hermann Melville. C’est un vrai voyage érudit et passionnant qui apporte un peu de sable fin à cette rentrée littéraire.

Ce roman a été un dépaysement revivifiant pour Clytemnestre : « De Bougainville à Gaston Flosse, des îles Marquises à Mururoa, Deville propose une fois de plus un travail littéraire sérieux, documenté mais toujours aussi plaisant. Comment voyager de son canapé dans le mal de mer ! »


Découvrez notre sélection du moment en littérature française



Littérature étrangère : Luca Di Fulvio, Mamma Roma

Slatkine & Cie, traduit de l’italien par Elsa Damien, 686 pages, 23 €



Alerte aux amateurs de romans historiques qui fleurent bon la Méditerranée : Luca Di Fulvio est de retour, et il est en grande forme. Après ses succès Le Gang des rêves et Le Soleil des rebelles, il met cette fois en scène la Ville Eternelle à travers trois personnages que le destin conduit à Rome en 1870, alors que l’unification de l’Italie est toute proche. Un roman bien épais pour redécouvrir la ville et cette période charnière, un récit idéal pour se croire encore quelques heures en vacances, loin de la grisaille.

jumale est charmée, et compare même l’auteur aux plus grands : « Luca c'est une plume poétique à la Victor Hugo ! [...] Mais Luca c'est surtout sa plume, ses mots, son écriture lyrique qui t'emportent, autant dans la noirceur que dans la beauté. Un virtuose des mots, un conteur né qui captive, dès les premières pages, ton attention. » 


Découvrez notre sélection du moment en littérature étrangère

 

 

Polar & thriller : Dean Koontz, Dévotion

L’Archipel, traduit de l’anglais par Antoine Guillemain, 500 pages, 22 €



On retrouve dans Dévotion le triptyque de genres favoris de Dean Koontz : thriller, fantastique et horreur. Woody Bookman est un jeune garçon de 11 ans, autiste et très intelligent, mais qui n’a jamais parlé. Persuadé qu’un laboratoire se livrant à des expériences génétiques est responsable de la mort de son père, il tente de déjouer les plans d’un tueur génétiquement modifié. Il sera secondé par Kipp, un golden retriever télépathe. Si vous aimez les thrillers violents et horrifiques avec un scénario bien ficelé, n’hésitez pas.

Dean Koontz a réussi à complètement bluffer coquinnette1974 : « J'ai tout de suite accroché avec l'histoire, les personnages, l'ambiance très particulière qui se dégage de ce roman. J'ai adoré le duo Woody et Kipp, ils sont surprenants, hors du commun et très attachants. J'ai été fascinée par ma lecture, comment donc peut on imaginer un truc pareil ? Quant à la fin, elle est très réussie car on sait ce qu'il arrive à qui. Il n'y a pas de sensation d'inachevé. »  


Découvrez notre sélection du moment en polar et thriller

 

 

 

Bande dessinée : Aurélie Lévy (scénario) et Elizabeth Colomba (dessins), Queenie, la marraine de Harlem

Anne Carrière, 147 pages, 24,90 €
 
Etonnant destin que celui de Stéphanie St Clair. Née en Martinique en 1897, la jeune Stéphanie émigre aux Etats-Unis à la mort de sa mère. Sans famille et sans argent, la jeune fille apprend l’anglais lors de sa traversée jusqu’à New York. Arrivée à destination, elle s’éprend de quelques gangsters avant de rapidement prendre le dessus sur le monde criminel de Harlem. Elle tient ainsi tête aux mafieux italiens mais aussi à la police dont elle dénonce la corruption dans les journaux. C’est la vie de cette figure du crime aussi étonnante que passionnante qu’Aurélie Lévy raconte dans cette bande dessinée biographique bientôt adaptée au cinéma par un gros studio américain.  

Aderu a trouvé la narration très réussie : « Le superbe dessin est mis en valeur par une narration qui sait se montrer inventive, jouant notamment avec les codes du cinéma le temps de quelques planches. »  


Découvrez notre sélection du moment en bande dessinée

 

 

 

Manga : Nozo Itoi, Le goût des retrouvailles

Akata, traduit du japonais par Alexandre Goy, 176 pages, 6,99 €

 

 

Les récits les plus touchants sont parfois les récits les plus simples, ceux qui ne parlent pas de grandes batailles épiques mais ceux qui racontent le quotidien de quelques personnages attachants qui cachent quelque douleur muette. Il y a de cela dans Le Goût des retrouvailles, un récit dans lequel Rutsubo, une petite fille qui a été élevée par ses grands-parents, retrouve son père alors que sa grand-mère est hospitalisée. La petite fille de 9 ans n’a aucune envie de revoir celui qui a abandonné sa famille mais va tout de même passer du temps avec lui. Rutsubo pardonnera-t-elle à son père ?

Clemia a aimé passer du temps avec ces différents personnages : « Un premier tome réussi aux personnages attachants. On a envie qu'ils se parlent, qu'ils s'ouvrent leur cœur et qu'ils réussissent à se pardonner et à rétablir la relation de père à enfant qu'ils semblent tous deux mériter amplement. » 


Découvrez notre sélection du moment en manga

 

 

 

Jeunesse : Tristan Koëgel (texte) et Giulia Vetri (illustratrions), Je ne suis pas un monstre

Didier jeunesse, 224 pages, 15,90 €
 
En allant rejoindre son frère, son bateau fait naufrage et Asha échoue sur une île, celle de la magicienne Circé. Celle-ci transforme tout ce qui y vivent en monstres, et Asha ne fait pas exception. Au-delà de cette transformation physique, la jeune fille devra se battre pour que cette monstruosité n’altère pas qui elle est et devra prouver qu’elle n’est pas un monstre. Sur un fond de mythologie gréco-romaine, Tristan Koëgel aborde des problématiques actuelles comme l’entraide, l’ouverture aux autres ou encore le déracinement. 

Une épopée avec une profondeur intéressante pour JournalDuneBibliothecaire : « Un roman à l’écriture poétique qui vous entraîne sur l’île de Circé et dans la cabane d’un certain Marco. Un livre qui relève du merveilleux. Et qui aborde une toute autre thématique, beaucoup plus d’actualité… et bien réelle celle-ci. » 

 
Découvrez notre sélection du moment en jeunesse 

 

 

 

Jeune adulte : Holly Jackson, Meurtre mode d'emploi, tome 2 : disparition inquiétante 

Casterman, traduit de l’anglais par Corinne Daniellot, 528 pages, 17,95 €
 

Si vous n’avez pas encore lu le tome 1 de Meutre mode d’emploi, la sortie du deuxième opus de ce thriller jeune adulte est une excellente opportunité de s’y plonger. Après avoir élucidé l’affaire Andie Bell, Pippa est obligée de reprendre du service lorsque son ami Jamie Reynolds disparaît mystérieusement. La jeune fille remonte la piste de cette disparition en partageant  l’avancée de ses recherches sur son podcast. Créé pour informer à propos de sa précédente enquête, celui-ci devient très populaire. La ville entière écoute ses avancées, mais les tueurs aussi aiment les podcasts… 

Marilyn_summariesbooks confirme son coup de cœur du premier tome : « J'ai trouvé l'enquête et le rythme tout aussi passionnants que pour le premier tome, en grande partie grâce au personnage de Pip dont l'esprit logique, méthodique et pragmatique fait que l'on se sent complètement impliqué à ses côtés. (...) J'ai encore passé un excellent moment de lecture avec Meurtre mode d'emploi. Le récit était addictif et l'enquête vraiment bien construite. »  


Découvrez notre sélection du moment en jeune adulte 

 

 

 

Imaginaire : Raphaël Bardas, Le Voyage des âmes cabossées
Mnémos, 272 pages, 21 €

 

  
Oui, la fantasy se prend souvent au sérieux. En même temps, c’est pas facile de faire sourire un monstre, et les sorts impliquant de l’humour sont réputés pour être difficiles à maîtriser. Justement, avec son deuxième livre se situant toujours dans l’univers des Chevaliers du Tintamarre, Raphaël Bordas semble montrer une appétance particulière à casser les codes du genre pour produire un récit novateur. On y suit une nouvelle fois les trois compères Silas, Morue et Rossignol, cette fois missionnés par l’horlogère Margaux pour retrouver son amour de jeunesse. Mythes, magie, gouaille et hectolitres de bière : la recette parfaite d’un roman fantasy différent ? 

En tout cas, JessieL est aux anges et a pris beaucoup de plaisir à suivre cette joyeuse troupe intrépide : « Avec Le Voyage des âmes cabossées, Raphaël Bardas nous offre un nouveau récit mêlant humour et action à la juste dose. Personnellement, j'ai apprécié de retrouver cette plume désopilante qui n'hésite pas à réécrire les règles et les modalités du genre pour se démarquer. »
 


Découvrez notre sélection du moment en imaginaire

 

 

 

Roman d’amour : Fanny Myjany, The One I Want
Harlequin, 414 pages, 6,99 €

 

 

Une romance qui aborde la difficile thématique des réfugiés, voilà le combo étonnant que propose Fanny Myjany avec ce roman. Elle nous fait le récit de la rencontre entre Joram, qui vient de fuir Alep avec sa petite soeur, et Louise qui travaille dans un centre d’hébergement. Louise regretterait-elle déjà d’avoir proposé à Joram de dormir chez elle ? Elle commence à se poser la question alors qu’elle sort à moitié nue de la douche sous les yeux de ce bel étranger au passé si douloureux… 

Les_lectures_de_Mumu a été émue par la lecture de ce livre : « Ce livre est profondément humain ! Parce qu’on y découvre une facette dure et difficile de ce que vivent les réfugiés quand ils arrivent en France. Une histoire d’émotions, de valeurs humaines, de patience et de sincérité. »


Découvrez notre sélection du moment en roman d'amour

 

 

Vous avez vous aussi des livres récents à recommander ? N'hésitez pas à partager vos lectures en commentaire de cet article !

 

Commenter  J’apprécie          30