AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Les livres du moment #82 - jeudi 21 octobre

Quelles sont les recommandations des lecteurs cette semaine ?

Article publié le 21/10/2021 par Mélisande Cornec, Nicolas Hecht et Pierre Krause

 

Connaissez-vous les pages de recommandations par genre sur Babelio ? Chaque jour, l'équipe du site trie et sélectionne les livres les plus appréciés des Babelionautes pour vous faire découvrir des parutions récentes, agrémentées d'une critique de lecteur. Et chaque semaine nous vous proposons de retrouver une liste de dix ouvrages, soit un par catégorie, afin de suivre l'actualité littéraire au plus près.

  

 

 

Manga : Jinpachi Môri (scénario), Jirô Taniguchi (dessins), Un assassin à New York

Pika, traduit du japonais par Thibaud Desbief, 224 pages, 16 €

 

 

Ce ne sont pas vos guides de voyage habituels qui vous proposeront les promenades contenues dans ce manga. Si l’action se passe bel et bien à New York et que l’on y retrouve ses buildings iconiques, c’est plutôt dans les ruelles sombres et malfamées de la ville que nous entraînent Jinpachi Môri et Jirô Taniguchi. On suit en effet les actions redoutables d’un artiste japonais expatrié aux Etats-Unis qui se sert de son travail a priori sans histoire pour assassiner ses « clients ». Il faut toujours se méfier des artistes.

Levonslencre a trouvé cela aussi noir que réjouissant : « Les 7 chapitres, aux titres qui invitent tous à la réflexion, se dégustent comme 7 nouvelles palpitantes, rythmées par un trait fulgurant. »
 


 

 

 

Jeunesse : Estelle Faye, L'Arpenteuse de rêves

Rageot éditeur, 352 pages, 16,90 €



Estelle Faye s’est fait sa place dans la littérature jeunesse notamment avec sa trilogie Les Oracles. Dans L’Arpenteuse de rêves, elle nous conduit dans un nouvel univers où il est possible de s’immiscer dans les rêves des autres, talent que possède Myri. Cependant, pour elle, il s’agit plutôt d’une malédiction car c’est ce qui a causé la mort de sa jeune sœur. Mais, lorsque sa ville, déjà en proie à une inquiétante pollution, se fait envahir par le Mal des fantômes, Myri doit tout tenter pour protéger sa famille. Jusqu'à redevenir une Arpenteuse ? Entre roman jeunesse, fantasy et conte écologique, l’autrice nous embarque dans une aventure où à chaque instant les rêves peuvent définitivement se transformer en cauchemars.

inaji a dévoré les aventures de Myri : « Quelques chapitres après le prologue nous voilà déjà embarqués dans une histoire originale qui va à un rythme soutenu, dans laquelle l'élu n'est pas celui que l'on croit, la légende ou la romance non plus, et les dangers arrivent de tous côtés. Sans parler des rêves et de ce qu'il s'y passe ! C'est tour à tour mystérieux, révoltant, dangereux, enchanteur… » 

 

 

 

 

Jeune adulte : Mathilde Maras, Villa Anima

Gulf Stream éditeur, 320 pages, 16,50 €
 

Dans une société dystopique où chacun a accès à des droits en fonction de la couleur de l’écharpe qu’il possède, Magdalène, en plus d’être une femme, fait partie comme beaucoup de la catégorie sociale la plus basse. Lorsqu’elle tombe enceinte à seulement 16 ans, elle fait le choix d’obtenir plus de droits, dont celui d’avorter. Pour cela il n’existe qu’un moyen, affronter les épreuves de la Villa Anima. Pour son premier roman, cette jeune autrice belge nous propose un riche univers dystopique où la condition de chacun, et plus particulièrement celle des femmes, est remise en cause.

Troispetitstoursdepage a adoré cette héroïne forte qui trouve le courage de se battre pour toutes les femmes : « Ce roman est une pépite. Une écriture fluide et rythmée qui sert des personnages forts. Magda est un peu l’archétype de la badass qui se découvre par la force des choses. Elle se bat pour elle mais aussi pour toutes les femmes, son objectif égoïste se transforme en quête pour le droit des femmes et l’évolution de la société. Elle est forte et courageuse, prête à abandonner une vie qu’elle croyait tracée pour une vie de sacrifices nécessaires. Les hommes sont décrits sans concession avec tous les vices. »

 


 

 

 

Imaginaire : Peter Watts, Vision aveugle
Le Bélial', traduit de l'anglais par Gilles Goullet, 448 pages, 22,90 €

 

  
D'abord paru aux Etats-Unis en 2006 avant d'être traduit en 2009 chez Fleuve Noir, rapidement épuisé, ce roman de science-fiction est aujourd'hui réédité chez Le Bélial'. Et c'est peu de dire qu'il s'agit d'un événement pour les fans de SF ! Impossible de résumer ici un livre aussi complexe et profond, mais sachez qu'il s'agit d'un récit de premier contact extraterrestre très particulier, en l'an 2082 : un équipage de cinq êtres improbables, tous avec des fonctions et caractéristiques aussi variées que complémentaires, vont tenter de percer le mystère d'objets artificiels qui se consument dans l'atmosphère, à bord du vaisseau Thésée. Un récit remuant pour ceux qui l'ont lu, dans une version à la traduction légèrement revue et comprenant en bonus une préface de l'auteur, une nouvelle inédite ainsi que des illustrations intérieures.

Les premières critiques sur Babelio sont très enthousiastes, à l'image de celle de blogconstellations qui a sorti la note maximale : « Vision aveugle est tout simplement la plus grosse claque que j’ai pris en lisant de la SF. Un livre superbe (beau travail d’édition) qui va trôner dans ma bibliothèque en attendant une prochaine relecture (et il y en aura croyez-moi) pour continuer de se révéler tant il est profond et incroyable. »



 

 

 

Roman d’amour : Paule Destin, Premières fois
L’Abeille bleue, 312 pages, 16,99 €

 

 

N’ayant connu aucune relation sérieuse, Olivia aimerait bien s'entraîner un peu avant d’espérer plaire à Liam dont elle est amoureuse. C’est donc avec un certain Connor qu’Olivia apprend peu à peu les arts délicats de la séduction et de l’amour. Hélas, les voies de Cupidon sont impénétrables et ce qui ne devait rester qu’un entraînement un peu coquin pourrait bien devenir un jeu dangereux : les deux amants tombent peu à peu sous le charme l'un de l’autre.

Ce premier roman ne sera pas le dernier de l’autrice que lira missNin : « Ce premier roman est vraiment une petite pépite. L’auteure joue avec les mots de façon magistrale, entre répliques mordantes ou émotions fortes, je suis passée par tous les stades ! Je me suis laissée embarquer avec un grand plaisir dans cette histoire. » 
 


 

 

 

Non-fiction : Aymeric Elluin et Sébastien Fontenelle, Ventes d'armes, une honte française
Le Passager Clandestin, 192 pages, 14 €


Voilà un titre de livre on ne peut plus clair. Dans ce court essai, le juriste Aymeric Elluin et le journaliste-auteur Sébastien Fontenelle entendent bien démontrer en quoi la vente d'armes par la France à des régimes autoritaires est une aberration, et pourquoi cela doit cesser. Plus que d'être moralement regrettable, elle est également dangereuse pour les ressortissants français pris au milieu d'intérêts qui ne sont, selon les auteurs, pas les leurs. Un livre utile pour réfléchir à une spécialité bien de chez nous, la France étant d'ailleurs le troisième exportateur mondial de matériel militaire.

ErnestLONDON a trouvé ce livre très instructif et clair : « Organisé en chapitres brefs, cet essai ne noie pas ses lecteurs sous des torrents de chiffres (tableaux et graphiques sont regroupés en annexe pour ceux qui souhaitent plus de précisions), mais s’attache à démontrer la continuité de la doctrine française pour justifier le commerce de matériels militaires avec des régimes qui s’en servent contre des civils. »

 


 

 

 

Littérature française : Laura Berg, Milady la nuit
Serge Safran, 172 pages, 16,90 €



Marie-Hortense est plus connue, la nuit, sous le nom de Milady. Cette belle jeune femme séduit deux hommes qui ont échoué dans le bar où elle officie. Milady vit un temps dans leur squat parisien jusqu’au jour où celle-ci disparaît en emportant tout avec elle : leurs économies tout autant que leurs cœurs. Les deux hommes ne vont cependant pas en rester là et se mettent en tête de la retrouver même s’ils doivent définitivement tout perdre.

Diamelee a aimé cette histoire et ses tristes héros : « Les faits sont superbement relatés. Le lecteur se laisse emporter dans la vie de chacun des personnages. Ces derniers ont un caractère bien affirmé. Le lecteur est emporté par toutes les émotions que fait naître le récit. Au point d’être aussi perdu que les héros quand le sort s’acharnera à les briser. »  



 

 

 

Littérature étrangère : William Gardner Smith, Le Visage de pierre
Christian Bourgois, traduit de l'anglais par Brice Matthieussent, 280 pages, 21 €



Pour mieux comprendre son propre pays, il est parfois bon de prendre un peu de recul. Avec Le Visage de pierre, cette idée est autant valable pour le lecteur français que pour l'auteur William Gardner Smith. L'histoire racontée dans ce roman se confond avec celle de l'auteur : Simeon, jeune afro-américain, fuit les Etats-Unis pour mener une vie normale à Paris, loin de la ségrégation raciale. Il y trouve beaucoup plus de liberté et fait face à moins de préjugés liés à sa couleur de peau. Mais en France, un autre conflit fait rage, la guerre d'Algérie, et les autorités françaises ne sont pas tendres avec les Algériens vivant en métropole. William Gardner Smith écrit à ce propos : « J'ai l'impression que les Algériens sont les nègres de la France. »

Un livre jusqu'alors inédit en français, que fanfanouche nous recommande chaudement : « Une lecture-coup de poing, dérangeante à plus d'un titre… car elle met en cause toutes les monstruosités induites par les discriminations raciales, en France et dans le monde ! Récit rédigé par un journaliste-reporter engagé ! »


 

 

 

 

Polar & thriller : Cédric Sire, La Saignée
Fayard, 550 pages, 21,90 €

 


Après Vindicta, L'Enfant des cimetières ou encore De fièvre et de sang, Cédric Sire vient de sortir son dernier roman, La Saignée. Dans ce thriller noir, l’auteur nous plonge dans les zones les plus sombres d’Internet, le dark web. Qui peut bien se cacher derrière ces vidéos de torture et de mise à mort en direct ? Que renferme cette pièce secrète appelée “La Saignée” ? C’est l’enquête que va tenter de résoudre Quentin Falconnier, policier spécialisé en cybercriminalité, qui va devoir faire face à des meurtres d'une perversité absolue.

Pour Therubrick, Cédric Sire a atteint les sommets de son art : « La Saignée est un thriller dur, qui cogne fort et qui ravira les amateurs de sensations fortes. C'est un peu la marque de fabrique de l'auteur, mais ici elle atteint son paroxysme. (...) Cédric Sire propose un roman bien plus profond qu'un simple thriller testostéroné, il y a de vraies réflexions sur notre monde actuel et ses dérives les plus inquiétantes. Les Red Room du dark web, dans lesquels des anonymes se livrent à un voyeurisme des plus infâmes, est le thème fort, mais pas le seul. »

 

 

 

 

 

Bande dessinée : Serena Blasco, Arcana, tome 1 : Le coven du tarot
Drakoo, 112 pages, 17,90 €


 
Fauna et Flora sont deux sœurs jumelles qui vivent chacune sur leur île et ignorent tout l’une de l’autre. Alors qu’elles sont envoyées sur l’île d’Aracana afin d’intégrer les brigades des Arcanes Majeurs au Coven du Tarot, les deux sœurs découvrent leur parenté. Les réjouissances sont de courte durée : d’une part les deux jeunes femmes n’ont rien en commun et d’autre part elles semblent être la proie de terribles créatures maléfiques… Les tarots ne seront pas de trop pour révéler leur destin.

Lesvoyagesdely a aimé prendre son temps pour lire cette BD : « Un beau graphisme et un univers complexe, intéressant, prometteur qui nous donnent envie de découvrir cette histoire, mais où il faut se prévoir le temps de pouvoir le faire. » 



 

 

 

Vous avez vous aussi des livres récents à recommander ? N'hésitez pas à partager vos lectures en commentaire de cet article !

 

Commenter  J’apprécie          74