AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Les livres du moment #87 - jeudi 25 novembre

Quelles sont les recommandations des lecteurs cette semaine ?

Article publié le 25/11/2021 par Nicolas Hecht, Pierre Krause et Malaury Moyen

 

Connaissez-vous les pages de recommandations par genre sur Babelio ? Chaque jour, l'équipe du site trie et sélectionne les livres les plus appréciés des Babelionautes pour vous faire découvrir des parutions récentes, agrémentées d'une critique de lecteur. Et chaque semaine nous vous proposons de retrouver une liste de dix ouvrages, soit un par catégorie, afin de suivre l'actualité littéraire au plus près.

 

Non-fiction : Annabel Abbs, Méfiez-vous des femmes qui marchent
Arthaud, traduit de l'anglais par Béatrice Vierne, 288 pages, 21,50 €

 


On connaît depuis longtemps les bienfaits de la marche, mais aussi l'amour de nombreux auteurs et philosophes pour cette activité devenue le sujet de nombreux livres. Dans cet essai féministe original, Annabel Abbs nous raconte l'histoire de femmes plus ou moins célèbres (notamment Nan Shepherd, poétesse écossaise ; ClaraVyvyan, voyageuse et randonneuse ; l’écrivaine et philosophe Simone de Beauvoir) qui ont marché pour affirmer leur indépendance, avancer dans leur vie, et simplement exister comme elles l'entendaient. Ou quand la marche, en plus d'être vecteur poétique, devient outil existentiel et politique.

Le Babelionaute Ana_Kronik, bon pied bon œil, nous recommande chaudement cet ouvrage orné d'une superbe couverture : « Le livre esquisse leur biographie tumultueuse et leur volonté d'indépendance, leur recherche de la solitude - qui est comme le dit l'auteure, le contraire de l'esseulement. Il faut pas mal de courage pour marcher seule, surtout au XIXe siècle, quand on se voyait refuser l'accès à une auberge pourtant vide, ou pourchasser par les assiduités de mâles priapiques. »

 


 

 

 

Littérature française : Ian Manook, À Islande
Paulsen, 304 pages, 21 €



Grand voyageur qui aime poser ses valises dans des contrées aussi exotiques que reculées, Ian Manook nous raconte dans ce roman un morceau d’Histoire, celui de l’Islande du début du XXe siècle alors qu’une jeune infirmière française, Marie Brouet, débarque dans une île en plein tourment politique puisque sur la voie de l’indépendance. C’est dans cet environnement hostile tourné vers la mer et ses difficiles conditions que Marie Brouet construit un hôpital contre vents et marées.

bookpass a apprécié le voyage même si celui-ci n’est pas de tout repos : « Ian Manook nous immerge dans la vie des hommes du début du XXe siècle enrôlés sur des bateaux à la solde d'un armateur peu scrupuleux pour les eaux froides du nord de l'Europe, partis de Paimpol pour de nombreux mois sans la certitude de revenir vivants et indemnes, dans l'espoir de pêcher suffisamment de tonnes de morues et pour échapper à la pauvreté. [...] Un magnifique roman qui met en lumière l'histoire de ces hommes. »



 

 

 

Littérature étrangère : Maren Uthaug, Là où sont les oiseaux
Gallmeister, traduit du danois par Marina et Françoise Heide, 368 pages, 23,60 €



Pour se préparer à l'hiver, rien de tel qu'un roman danois situant son action sur une île au large de la Norvège. Ce deuxième livre de Maren Uthaug nous invite à plonger dans le destin et l'histoire familiale de Johan, Marie et Hannah, dans un décor glacé balayé par les tempêtes. Johan rêve d'épouser la belle Hannah, mais il choisit la sécurité en épousant la fille du pasteur, Marie, et en prenant le poste de gardien du phare de Kjeungskjær. Vite encombré de deux enfants, Johan voit son rêve de partir pour l'Amérique avec Hannah s'éloigner. Là où sont les oiseaux est un roman choral familial noir, aux nombreux rebondissements, dans lequel on entend les voix de trois personnages amenés à donner des points de vue différents sur les mêmes événements. Un livre qui, selon certains lecteurs, nous marque pour longtemps.

Et un bon bol d'air frais et tempétueux qui a fait le plus grand bien à ceciloule : « Aux confins du naturalisme, flirtant parfois avec la tragédie, ce roman aux pages poisseuses emporte au plus profond de l'homme, dans ses plus bas instincts alors qu'il est livré aux éléments déchaînés et face à lui-même. »


 

 

 

 

Polar & thriller : Shirley Jackson, Hangsaman
Payot et Rivages, traduit de l'anglais par Fabienne Duvigneau, 288 pages, 21 €

 


Initialement publié en 1951, ce n’est que 70 ans plus tard que Hangsaman débarque sur nos étals de librairies françaises, pour notre plus grand bien ! Ce roman nous fait suivre la jeune Natalie Waite dans sa quête d’identité, lors de sa première année à l’université. Étouffée entre un père narcissique et une mère dépressive, elle peine à se faire une place auprès des autres élèves, hors de son cocon familial. Bien vite, elle s'empêtre dans des ennuis qui peu à peu la feront sombrer. Avec une histoire vraie en toile de fond, Shirley Jackson fait le pari de nous livrer un récit mystérieux où la frontière entre la réalité et les fantasmes de la narratrice, doucement, se délite.

Ce livre a su piquer la curiosité de sandranae : « Quel livre déroutant à lire, à nouveau pioché dans le catalogue des nouveautés Rivages Noir. Un Shirley Jackson inédit en France - au titre étrange et exécutoire - dont l'histoire s'inspire d'un fait-divers. Soit un récit centré sur un personnage féminin répondant au nom de “Waite”, qui nous est donné à voir de dos et sortant de l'ombre sur la première de couverture. Que de bons présages ! »

 

 

 

 

 

Bande dessinée : Alex Alice, Siegfried, tome 3 : Le crépuscule des dieux
Dargaud, 88 pages, 16,50 €



A tous ceux qui seraient passés à côté de cette œuvre mythique de la BD, Dargaud propose une réédition de la saga Siegfried de Alex Alice, un récit plein de bruit et de fureur librement inspiré de l’opéra de Richard Wagner et notamment la Chanson des Nibelungen. Ce troisième tome conclut l’histoire de Siegfried, un jeune garçon sans histoire vivant dans une forêt reculée qui découvre un jour l’épée brisée de son père. Un glorieux destin l'attendrait-il en dehors de la triste forêt où il vit ?

Dannoral a été emporté par le souffle de cette épopée : « Épique, et superbe ! Alex Alice conclut de façon brillante sa trilogie sans décevoir. Une fin à la hauteur des espérances nées au fil des deux tomes précédents ! »



 

 

 

Manga : Hiroshi Sakamoto (scénario) et Utako Yukihiro (dessins), Cléopâtre, destinée d'une reine d'Egypte
Kurokawa, traduit du japonais par Jasmine Bretcha, 160 pages, 7,95 €


On se retrouve cette semaine en Égypte en compagnie de l’une des reines les plus fascinantes de l’Histoire, Cléopâtre, même si ce n’est encore qu’une princesse que l’on découvre au début de ce manga qui retrace justement le parcours mais aussi la personnalité de cette femme hors du commun, dont la vie n’a rien à envier aux pièces les plus tragiques de Shakespeare (il s’est d’ailleurs lui-même inspiré de sa vie pour une tragédie mémorable).

Lesvoyagesdely a été conquise par la façon dont les auteurs ont fait revivre ce personnage historique : « Nous avons l'occasion de rentrer et suivre la vie houleuse de Cléopâtre depuis son plus jeune âge. C'est une reine, qui en ressort avec beaucoup de dignité, pour son affection pour les livres, le savoir, et le fait qu'elle fasse certaines choses par elle-même. »

 

 

 

 

 

Jeunesse : Davide Cali (texte) et Fatinha Ramos (dessins), Tourmaline
Alice, 32 pages, 14 €

 


La princesse Tourmaline est prisionnière ! La pauvre vit seule enfermée dans une tour imprenable. Des chevaliers se succèdent à son secours : Ruby, Or, Onyx… Mais tous semblent échouer lamentablement. Lequel réussira à délivrer la belle princesse ? Et y parviendront-ils un jour ? Original par ses choix engagés et ses dessins, vous ne serez pas déçu par cet album inventif qui ravira petits et grands.

Boom a été transportée par sa lecture : « Je me suis très vite plongée dans cette courte aventure destinée aux lecteurs dès 6 ans. J'ai souri devant les essais infructueux de ces braves chevaliers. Mais j'ai surtout été scotchée par la chute de l'histoire qui m'a donné un sourire jusqu'aux oreilles ! L'auteur a réussi à me mener par le bout du nez et l'illustratrice m'a charmé avec ces belles planches pleines de couleurs et de vivacité ! »


 
  

 

Jeune adulte : Benoît Minville, Mauvaises Graines
Sarbacane, 408 pages, 17 €
 

Suite des Belles Vies, on retrouve Vasco, 15 ans plus tard, qui vivote maintenant au Portugal, au gré des petits boulots qu’il arrive à décrocher. Une rencontre va cependant tout chambouler : il tombe par hasard sur Melissa, une vieille connaissance de France, qui lui propose d’occuper la place d'entraîneur dans son club de futsal dans la banlieue dans laquelle ils ont grandi. Il se retrouve donc à s’occuper de ces « mauvaises graines », adolescents de cité un peu paumés, tout en ayant un petit faible pour la jolie Melissa. Pouvant se lire indépendamment du premier volume, ce deuxième volet nous apprend à connaître cette équipe aussi attachante qu’intriguante, et nous permet de la suivre dans des péripéties la menant (peut-être) à la victoire.

FreiheitDR a adoré se plonger dans ce livre à couper le souffle : « Ce roman apporte beaucoup d’espoir et de positivisme. On a envie d’être sur le terrain avec les joueurs, d’aller toujours plus loin, de repousser les limites. Chaque émotion est bien présente, on est plein de fierté et de nouveaux objectifs. (...) C’est une super histoire, même si vous n’aimez pas le football, même si vous ne faites pas de sport. Donnez-lui une chance, car je suis presque certaine que vous ne le regretterez pas ! »



 


Imaginaire : P. Djèlí Clark, Ring Shout
L'Atalante, traduit de l'anglais par Mathilde Montier, 176 pages, 12,90 €

 


 
L'Atalante a fait un pari un peu fou ces derniers mois : faire découvrir l'œuvre de Phenderson Djèlí Clark (Dexter Gabriel de son vrai nom) au public français à travers des nouvelles et novellas. C'est donc le troisième livre de cet auteur américain jusqu'alors inconnu en France que publie la maison nantaise depuis avril 2021, après deux ouvrages salués par le public et la critique. En 176 pages, Ring Shout réécrit l'histoire américaine en opposant au Ku Klux Klan tout puissant des années 1920, une petite armée de traquées (notamment une tireuse d'élite et une Harlem Hellfighter) bien décidées à résister. Un texte forcément politique, tout en étant empreint de magie et d'horreur, par un écrivain atypique qui pourrait bien devenir l'un des grands noms de l'imaginaire dans les années à venir.

JustAWord, l'un des grands spécialistes de l'imaginaire sur Babelio, nous recommande chaudement cette lecture : « Fantasy brillante et enragée, Ring Shout retrouve pourtant toute sa nuance quand il parle de la haine et de ce qu’elle fait aux hommes. P. Djèlí Clark impressionne par sa maîtrise absolue des genres et des parts d’ombres de l’Histoire américaine, transformant ce qui aurait pu être une banale fantasy horrifique de plus en un récit intense, émouvant et intelligent. »

 

 

 

 

Roman d’amour : Samantha Morgan,My fucking bodyguard
BMR, 330 pages, 5,99 €


Depuis Bodyguard avec Kevin Costner et Whitney Houston, on sait que les histoires de gardes du corps peuvent être bien plus sensuelles qu'initialement prévues. Difficile pourtant d’imaginer une romance entre Lilou Sugar, jeune et sulfureuse star de la téléréalité et Butch Cassidy, un arrogant et très sérieux bodyguard chargé de protéger Lilou après que cette dernière fut victime d’une possible tentative de meurtre. À moins que les deux aient plus de choses en commun qu’ils ne le pensent ? 


Lesplumesensorceleuses ont très justement été ensorcelées par cette romance : « C’était très sympa et j’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure qui se lit vraiment très bien… et en prime j’ai beaucoup ri ! Alors si vous aussi vous voulez une petite love story à la Whitney Houston, lancez-vous… »

 

 



 

Vous avez vous aussi des livres récents à recommander ? N'hésitez pas à partager vos lectures en commentaire de cet article !

 

Commenter  J’apprécie          21