AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Les livres du moment #113 – jeudi 26 mai 2022
Quelles sont les recommandations des lecteurs cette semaine ? 

Article publié le 26/05/2022 par Nicolas Hecht, Florin Nogueira et Déborah Zitt

Connaissez-vous les pages de recommandations par genre sur Babelio ? Chaque jour, l'équipe du site trie et sélectionne les livres les plus appréciés des Babelionautes pour vous faire découvrir des parutions récentes, agrémentées d'une critique de lecteur. Et chaque semaine nous vous proposons désormais sur le blog de retrouver une liste de dix ouvrages, soit un par catégorie, afin de suivre l'actualité littéraire au plus près.    



 

 

Manga : Chia Teshima, Our green birdcage, tome 1
Soleil, 176 pages, 6,99 €



Midori n’est pas une lycéenne comme les autres. Au lieu de profiter de l’insouciance de ses années d'étudiante, elle a basculé plus vite que prévu dans la peau d’une adulte et d’une vie faite de responsabilités, avec la prise en charge de son petit frère depuis le décès de leur mère. Un quotidien douloureux et lourd en charge mentale qui va être adouci lors de sa rencontre avec Sakiya, un jeune homme de dix ans son aîné. En lui, elle va trouver une oreille attentive mais aussi un véritable soutien sur lequel elle va pouvoir compter. Dans ce shojo d’une mangaka que l’on découvre tout juste en France, on aborde les questions de la mort et du deuil de façon douce et rafraîchissante.

Un premier tome qui a su surprendre lesvoyagesdely : « Si le manga a un graphisme et un déroulé qui peuvent sembler assez classiques, il sait également nous prendre à la gorge, jouer avec notre cœur, avoir des touches plus originales et les deux personnages principaux sont si attachants qu'on a envie de continuer la route avec eux. »

 

 

 

Jeunesse : Marie-Aude Murail, À l'hôtel du pourquoi-pas ?
L’école des loisirs, 416 pages, 17 €

 

 

À l’hôtel du pourquoi-pas ?, c’est peut-être l’histoire d’Angie et de son éventuel ami, le capitaine de police Maupetit, qui mènent potentiellement l’enquête pour l’hypothétique bureau des affaires classées. Possiblement accompagnés de Rose-May et d’une chienne renifleuse, les acolytes essayerons éventuellement de découvrir la vérité sur un fait divers semblable au thriller de Cornelia Finch qu’Angie lit sans doute au même moment. En trouvant une pièce à conviction, Angie élaborera peut-être une théorie qu’elle publiera sur YouTube, sans penser aux tueurs en série qui rôdent pourquoi pas sur Internet. Il s’agit du troisième et dernier tome de la série de livres Angie, que Marie-Aude Murail a co-écrite avec son frère Lorris Murail, qui est malheureusement décédé en août dernier.

CAMELIABLEU a été touchée par les personnages : « Au-delà de l'intrigue, ou plutôt des intrigues, très bien ficelées et qui s'imbriquent à merveille les unes dans les autres, les auteurs ont su créer une galerie de personnages à la fois très originaux, voire un peu loufoques, et très humains, dont les failles nous émeuvent. »
 

 

 


Jeune adulte : Annelise Heurtier, Des sauvages et des hommes
Casterman, 288 pages, 14,90 €

 


Cannibales : c’est ce qu'on peut lire sur la pancarte posée devant l’enclos où est parqué Edou, lors de l’exposition coloniale de Paris, au jardin d’Acclimatation. Lui et une centaine d’autres sont venus de Nouvelle-Calédonie pour présenter leur culture, mais victimes d’une supercherie, ils se retrouveront enfermés et forcés à se comporter en sauvages, dans des conditions terriblement dégradantes, pour se conformer à ce qu’étaient alors les représentations de l’exotisme au temps du colonialisme en France. Les vrais sauvages, ici, ne sont pas ceux qui sont désignés comme tels. Le roman, basé sur des faits réels, se déroule en 1931, à l’apogée de la politique colonialiste française. En parlant de « zoos » humains, Annelise Heurtier montre dans son livre la manipulation à l’encontre des peuples des colonies et les mécanismes du racisme. La préface est signée par Pascal Blanchard, historien spécialiste de la question coloniale.

hashtagceline a été bouleversée par ce roman : « Encore une fois, j'ai passé un excellent moment avec ce nouveau récit de l'autrice dont je suis sortie chamboulée. C’est une histoire terrible. Mais c’est aussi une belle histoire d'amitié qui, derrière le pire, met en avant le courage et la bienveillance de certains contre tous les autres. »

 

 

 

 

Imaginaire : Arnauld Pontier, Monsieur Merlin
Éditions 1115, 98 pages, 9 €

 


Ceux qui pensent que la SF est un genre réservé aux geeks, que l'on y met en scène uniquement des vaisseaux spatiaux et des futurs spécieux, devraient sans doute lire Arnauld Pontier. Avec Monsieur Merlin, il poursuit son œuvre littéraire, en parallèle de ses activités éditoriales et d'une passion pour les arts martiaux chinois et la méditation. Cette dernière novella se veut un hommage aux travaux du philosophe des sciences Etienne Klein, à travers l'histoire d'un personnage qui va recevoir un coup de téléphone du futur, comme un coup du sort. De quoi bousculer sa vie, et aborder les méandres de la notion de Temps.

bibliomanu est plus que conquis, et souligne la grande qualité de ce texte dans le fond comme dans la forme : « Une fois de plus, le vertige est assuré, servi par une écriture toujours aussi remarquable et une atmosphère intrigante au possible. Ce texte n'a pas été sans me rappeler certains chefs-d’œuvre de Dominique Douay (L'Impasse-temps, notamment), mais Arnauld Pontier a sa voix propre. Et celle-ci nous emmène dans un roman - enfin une novella, oui, mais tellement dense dans ce qu'elle propose d'explorations et de réflexions qu'on croirait lire un roman... -, ébouriffant ! »

 

 

 

 

Roman d’amour : Becca et Krista Ritchie, Like us, tome 1 : Damaged like us
MxM Bookmark, traduit de l’anglais par Mary Lange, 424 pages, 23 €

 


Ce spin-off de la série Addictions (qui peut se lire de manière indépendante) nous plonge dans le quotidien de familles célèbres, constamment poursuivies par des paparazzis, ce qui nécessite donc la présence d’un garde du corps à leurs côtés en permanence. Le jour où le sien part à la retraite, la vie de Maximoff Hale se complique car il est remplacé par… Farrow Keene, son amour de jeunesse ! Les années ont passé, mais les sentiments, eux, sont toujours présents. Toute relation leur est interdite mais entre les deux jeunes hommes, la tension est à son comble et cela risque bien de faire des étincelles…

 

Labibliophiliedalaine a été séduite par ces deux personnages: « Maximoff est un cœur pur, un loup protecteur. [...] Un héros surprenant et touchant que j'ai aimé découvrir. Farrow est une tête brûlée. Intelligent, sûr de lui, bosseur et totalement sous le charme de Maximoff depuis une compétition de natation [...] Un héros qu'on adore dès le début. »

 

 

 

 

Non-fiction : Charline Vanhœnacker, Aux vannes, citoyens !
Denoël, 160 pages, 16 €

 


Déjà 10 ans qu'on peut entendre Charline Vanhœnacker sur les ondes françaises ! Chroniqueuse de la vie politique et sociale sur France Inter, l'humoriste belge dézingue à tout va l'absurdité de l'Hexagone et de ses gouvernants et autres opposants. Dans ce livre, elle analyse l'humour politique, explique comment elle conçoit ses chroniques, et les rapports entre humoristes et personnalités politiques. 

Caramise a apprécié la démarche de la chroniqueuse : « Tout en gardant le ton mordant et l’humour qui la caractérise, Charline Vanhoenacker analyse dans cet essai les possibilités et les limites de l’humour politique, tel qu’elle le pratique sur France Inter. Elle y décrypte notamment la façon dont elle aborde les différentes personnalités politiques en fonction de leur caractère, de leur humour (ou manque d’humour), afin de faire passer le message sans jamais insulter. »

 

 

 

 

Littérature française : Elisa Vix, Qui voit son sang
Éditions du Rouergue, 208 pages, 18,50 €

 

 

Et si une vérité que vous pensiez immuable se révélait être… un mensonge ? C’est ce que découvre Rose lorsque le test de compatibilité pour un don de mœlle osseuse lui apprend que son père… n’a aucun lien de parenté avec elle. Après l’annonce de sa leucémie, cette nouvelle est un second coup dur. Quel est donc le secret qui se cache derrière sa naissance ? Son seul espoir de trouver un donneur compatible réside en Lancelot, son petit ami, qui va quitter leur domicile martiniquais pour l’île d’Ouessant, seule piste laissée par son « père » qui a pris la fuite. Intrigue familiale, vengeance et histoire d’amour sont au programme de ce roman qui vous fera voyager dans le temps, mais aussi entre le soleil de la Martinique et les embruns du Finistère.

 

Little_stranger s’est laissée porter entre ses deux décors : « Une aventure, une enquête qui sent bon les embruns, mais aussi le soleil des îles. L'histoire se termine sur une incertitude : j'espère que le soleil brille pour Rose. »

 

 

 

Littérature étrangère : Ernst Wiechert, Roman d'un berger

Éditions du Typhon, traduit de l'allemand par Sylvaine Duclos, 132 pages, 15,90 €

 

 

On ne pouvait décemment pas faire l'impasse sur ce livre, et ne pas vous le présenter ici. D'abord parce que nombreux sont les lecteurs à surveiller désormais ce que publient les éditions du Typhon, maison basée à Marseille depuis 2018 et publiant des textes anciens et d'autres contemporains au sein de deux collections, avec toujours une question centrale : « que faire des spectres ? » Aussi et surtout parce que depuis sa publication début avril 2022, Roman d'un berger reçoit d'excellentes notes et critiques sur Babelio. Ernst Wiechert nous y raconte le destin de Michaël, enfant promis à un bel avenir ; or, cet amoureux de la nature va choisir une vie humble, loin de la gloire et des passions souvent destructrices pour l'Homme. Préfacé par Franck Bouysse, comparé au souffle d'un Cormac McCarthy, voilà un roman qui devrait vous hanter longtemps. Alors, que faire des spectres ? Et pourquoi pas les accueillir en nous ?

 

La critique de JamesUgolin sur Babelio sonne comme un cri du cœur : « Ce roman est si bouleversant qu'il m'habite encore après une semaine de lecture. C'est comme si ce livre faisait désormais partie de moi, c'est comme s'il m'accompagnait et qu'il allait le faire longtemps. Les aventures de ce jeune berger, Michael, le plus humble du village, qui se révèle être le plus noble, non par la posture, non par la gloire, mais par son humanité, m'ont tellement marqué que je ne peux que chaudement le recommander. »

 

 

 


Polar & thriller : Rosalie Lowie, Mes nuits avec Bowie
Les Nouveaux Auteurs , 280 pages, 17,95 €
 


 

Romy est une adolescente pleine de vie, mais qui souffre des moqueries des élèves de sa classe. Un jour, Greta, qui a toujours été la plus dure avec elle, va disparaître. Romy est alors accusée de son meurtre et l’enquête est ouverte au Domaine, la maison de campagne de sa famille. Tandis que Romy tente de se construire et de faire face aux soucis de l’adolescence, pour lesquels ses parents semblent sans secours, sa famille et ses amis font ressurgir des secrets enfouis… Le thriller se déroule en huis-clos. Parfois drôle ou triste, riche en rebondissements et en détails psychologiques, le roman est rythmé par une bande-son de David Bowie, qui accompagne l'héroïne en bon compagnon d’infortune.

Polarette semble avoir vraiment apprécié les protagonistes de ce roman noir : « Les personnages sont hauts en couleur et très attachants. Leurs particularismes et leur identité psychologique sont parfaitement décrits. Le lecteur peut ressentir à la fois la souffrance de cette adolescente et sa joie de vivre. L’auteure use d’une belle plume, fluide, agréable et ponctuée d’humour. »


 

 

BD : Flore Talamon, Flore Saigot et Savine Pied, Ommm
La Boîte à Bulles, 112 pages, 19 €


 
 
On retrouve l’air iodé de la Bretagne dans un autre contexte avec ce roman graphique qui emporte Flore et son amie Flora sur le chemin du yoga aux côtés de Didier, leur professeur durant leur stage de trois jours. Avec ce récit, les co-scénaristes dévoilent un autre visage de cette pratique millénaire, souvent méconnue des débutant(e)s. Outre les asanas, ces postures physiques souvent assimilées à un sport dans la société occidentale, elles dévoilent les sept autres membres du yoga. Des codes de conduite à respecter envers les autres mais aussi envers soi à la méditation en passant par la respiration, ce sont des clés données par Patañjali pour avancer dans notre quête de la pleine conscience mais aussi vers une meilleure connaissance de soi.

debo_livres a été enchantée par cette aventure dessinée tout en spiritualité : « Découvrir ce roman graphique fut une jolie parenthèse humaine et pleine de sens dans une société parfois anxiogène. Elle permet de revenir à l'essentiel, de penser plus à notre bien-être et celui de ceux qui nous entourent. »


 
 
 

 

Vous avez vous aussi des livres récents à recommander ? N'hésitez pas à partager vos lectures en commentaire de cet article !

Commenter  J’apprécie          60