AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Les livres du moment #132 – jeudi 6 octobre 2022
Quelles sont les recommandations des lecteurs cette semaine ? 

Article publié le 06/10/2022 par Nicolas Hecht, Camille Jobert et Pierre Krause

Connaissez-vous les pages de recommandations par genre sur Babelio ? Chaque jour, l'équipe du site trie et sélectionne les livres les plus appréciés des Babelionautes pour vous faire découvrir des parutions récentes, agrémentées d'une critique de lecteur. Et chaque semaine nous vous proposons désormais de retrouver une liste de dix ouvrages, soit un par catégorie, afin de suivre l'actualité littéraire au plus près.     

  


BD : Cécile Dupuis (dessin) et Valérian Guillaume (scénario), L'Ombre des pins
Virages graphiques, 112 pages, 20 €



C’est à l’ombre des pins que Pablo rencontre Carla, une femme qui ne voit le monde qu’à travers l’objectif de son appareil photo. Une rencontre inattendue et bouleversante pour Pablo qui, comme chaque été, passe ses vacances dans la maison de sa grand-mère et qui réalise que le temps passe de plus en plus vite à mesure que s’éloigne l’enfance.

Doms a aimé passer du temps à l’ombre de ces pins : « Peu à peu, une belle histoire se noue entre les deux adolescents, sous le regard complaisant et tendre d'une grand-mère comme on rêverait tous d'en avoir. Dans la chaleur de l'été, la grand-mère évoque des souvenirs anciens quand les jeunes s'en créent de nouveaux, un beau regard sur le temps qui passe, la vie à se construire, les rencontres mais aussi les relations avec la famille, parents, grands-parents, toutes ces choses qui font que l'on devient ce que l'on est. »


 
 

Manga : Nao Emoto (dessin) et Seiko Tanabe (scénario), Josée, le tigre et les poissons, tome 2
Delcourt, 224 pages, 7,99 €
 


Voici le deuxième et dernier tome d'un manga où une jeune fille paraplégique n'a que la mer, et la lecture, pour horizon. Quand le jeune Tsuneo est embauché pour s'occuper d'elle, leur relation est au début assez froide, distante. Mais leur passion commune pour les fonds marins va peu à peu les rapprocher. Ce shonen plein d'espoir nous invite donc à naviguer sur les rivages de la rencontre, de l'amitié et de la romance.

Lesvoyagesdely valide avec émotion ce dernier tome : « Des scènes très difficiles, d'autres terriblement belles et touchantes pour ce manga en 2 tomes dont il ne faut pas passer à côté. Un épilogue finit l'histoire. Elle sait toucher, intéresser, faire réfléchir, nous pourrions juste regretter de ne pas les suivre un peu plus longtemps, d'en savoir encore plus, mais cela serait sans doute une autre histoire. »



 

 


Jeunesse : Tamsin Winter, Girl, in real life
Slalom, traduit de l'anglais par Diane Gagneret, 320 pages, 15,95 €
 

Influenceuse à 13 ans, ou le revers d’être une enfant-star. À l'heure des réseaux sociaux, des buzz, des vidéos et de la course aux abonnés, les adolescents sont très exposés et c'est aux parents de les protéger. Pas comme ceux d’Eva, qui surfent la vague de sa popularité pour la contrôler. Girl, in real life nous montre la réalité des jeunes influenceurs. Un rêve pour de nombreux adolescents ! Sur le papier, ils rapportent plus d’argent que papa et maman, font des rencontres, tournent des pubs et apparaissent dans des vidéos. Dans la réalité, tout est éphémère et les personnes qui leur veulent du bien se comptent sur les doigts d’une main.

Hermione15 a aimé ce roman très actuel : « L'histoire m'a beaucoup plu, même si quelques mises en scène de la vie d'Eva étaient exagérées, quoique comiques pour certaines (le cours de gym !). J'ai été attendrie par Eva, en colère également après ces parents aveugles du mal-être de leur fille. Reste que quelques scènes/passages me paraissent futiles (la meilleure amie d'Eva qui la délaisse, la grand-mère danoise...). »


 




Jeune adulte : Séverine Vidal, Plus jamais petite
Nathan, 64 pages, 8 €



Lucie va voir son père en prison, un père qu’elle ne peut plus appeler « papa » après ce que ce dernier lui a fait subir. Lucie décide de lui parler et de mettre des mots sur ce qu’elle a vécu : un inceste. C’est une étape pour se libérer de cette enfance mais aussi se reconstruire. Séverine Vidal, qui nous avait conseillé 10 romans de littérature jeunesse, propose, avec Plus jamais petite, un roman aussi court que puissant.

SamSam42 est sonnée : « Véritable uppercut, Plus jamais petite est pour moi le plus puissant cours-toujours que j'ai eu, à ce jour, la chance de lire. C'est flamboyant, c'est lumineux, c'est intense, comme toujours Séverine Vidal excelle dans l'exercice de ces textes courts. Immense coup de cœur. »


 



Imaginaire : J.O. Morgan, Machin-Machine
Liana Lévi, traduit de l’anglais par Pierre Reignier, 240 pages, 21 €



A travers une machine à téléporter, fantasme classique de la science-fiction, l'écrivain britannique J.O. Morgan questionne dans Machin-Machine notre rapport à la technologie, et plus largement notre volonté de contrôle, de vitesse et de confort. Cette machine s'installe dans les foyers au fil des chapitres de ce livre, construit comme un recueil de nouvelles ayant toutes cette même toile de fond. Assez vite, deux points de vue s'opposent quant à ces machines, que tous utilisent : d'un côté, les enthousiastes ; de l'autre, les sceptiques. Tous humains, tous nos descendants. Si cette machine vous rappelle les smartphones, ordinateurs et autres voitures autonomes, ça n'est certainement pas un hasard…

Jiby recommande cette fable très bien écrite, et compare même le style de son auteur aux plus grands : « L'écriture est à la fois délicate, poétique, accessible et efficace. On retrouve une subtilité à la Herbert George Wells ou à la Barjavel, peut-être un peu de Maupassant aussi. J'ose le dire, par ce roman, J.O. Morgan me semble appartenir à cette famille d'auteurs. Il a un véritable talent pour suggérer avec progressivité la survenue d'une catastrophe par des petites maladresses des gestes quotidiens. »




 

 

 

Roman d’amour : Fanfan Dekdes, Slave of one night, tome 1 : Pick me up
Hugo Poche, 638 pages, 8,90 €



Repérée lors du concours Fyctia Meetic, Fanfan Dekdes a gravi les échelons en intégrant la French Team New Romance. Lors du festival New Romance 2022 à Nice, les lecteurs ont pu découvrir cette touchante histoire qui mêle gourmandise et musique. Derrière un écran, il est si simple de cacher un handicap ou de rester anonyme. Pour Thibault alias Tray, la rock star du groupe Slave Of One Night, sa priorité est de trouver une mère pour son adorable fille. Et le meilleur moyen de la dénicher, c’est l’application de rencontre Pick Me. Lisa, quant à elle, les relations amoureuses lui sont presque impossibles. Difficile d’être en couple quand son bégaiement attire les moqueries ! La pâtisserie, les gâteaux, la cuisine… Un monde de gourmandises est bien mieux qu’un homme. Du moins en apparence. Dans la réalité, Lisa aspire à rencontrer l’homme de sa vie. Peut-être que son mystérieux correspondant sur Pick Up pourrait l’être. Tout est possible ! Il suffit juste de discuter, de taper les lettres sur un clavier et de se laisser embarquer dans une relation virtuelle pour réaliser ses désirs secrètement enfouis sous une couche de sucrerie et de notes de musique.

Beli_LivreSaVie a été charmée par le couple de ce premier tome : « J’ai adoré cette histoire et ces deux personnages. Ils sont craquants, et on découvre leur relation qui se fait avec tellement de naturel, et de bonté. La plume de l’auteure est belle, elle transcende ses personnages et elle y met de bien belles émotions pour nous les conter. »

 

 

 

 

Non-fiction : Anne Savelli, Musée Marilyn
Inculte, 432 pages, 20,90 €
 
Si vous pensez que tout a déjà été écrit sur Marilyn Monroe, voilà un essai qui pourrait bien vous donner tort - poupoupidou ! Dans ce musée sans image, Anne Savelli nous raconte une Marilyn bien humaine, l'une des femmes les plus photographiées du XXe siècle qui aura côtoyé les plus grands yeux de son temps : André de Dienes, Eve Arnold, Milton H. Greene, Cecil Beaton, Richard Avedon… Mais les images nous disent-elles vraiment qui était Norma Jeane Mortenson ? Anne Savelli passe ces images au révélateur, les plonge dans le bain des mots et des faits, pour construire ce livre-musée vivant.

Jenndrix a été charmée par cette entreprise originale et sa réalisation, loin des clichés (si l'on peut dire) : « J’admire la démarche de l’autrice vive et de longue haleine, on ressent le temps réflexif de mise en œuvre d’observation puis d’écriture. Un ouvrage dense et insolite, un bel objet de curiosité et d’attention. »


 

 

 

 

Littérature française : Laurence Potte-Bonneville, Jean-Luc et Jean-Claude
Verdier, 160 pages, 17 €

 

Jean-Luc et Jean-Claude ont leurs habitudes au café du petit bourg où ils se retrouvent chaque semaine. Mais ce jeudi, quelque chose a changé, chacun le sent. Est-ce que c’est le propre corps de Jean-Claude qui se transforme - car l’homme est malade et doit subir bientôt une opération ? Ou bien est-ce que ce sont les clients inhabituels du café qui donnent une nouvelle tournure à leurs habitudes ? Ou alors est-ce encore tout autre chose, une tempête bien plus violente qui s’apprête à s'abattre sur la ville ?

VincentGloeckler a trouvé ce premier roman très inspirant : « Ce court roman se lit comme un conte, avec une part de merveilleux pourtant plausible, nous invitant sans mièvrerie, mais avec une vraie force poétique, à reconnaître en nous notre face sauvage, pour mieux réapprendre à communiquer avec la nature. Et cette injonction-là, on peut bien encore l'écouter, non ? »

 

 

 

 

 

Littérature étrangère : Paco Cerdà, Le Pion
La Contre-Allée, traduit de l'espagnol par Marielle Leroy, 384 pages, 23,50 €

 

Allez, cette semaine côté littérature étrangère on prend la contre-allée avec ce livre paru chez l'éditeur du même nom. Entre la non-fiction et le roman, Le Pion revient sur une partie d'échecs aux implications hautement politiques. D'un côté, Arturo Pomar, prodige espagnol ; de l'autre, Bobby Fischer, chien fou américain passé à la postérité. Ces deux-là s'affrontent en 1962 à Stockholm, mais à travers eux c'est la confrontation entre le régime franquiste et les US de JFK qui se joue. Paco Cerdà nous raconte ici, au gré des 77 mouvements de cette partie, toutes les implications d'un jeu qui est souvent beaucoup plus que ça.

Un livre qui a mis La_bibliotheque_de_jujue échec et mat : « J’ai tout adoré ! La forme, le fond, l’écriture, les histoires des différents « pions » de l’Histoire, la vie de ces deux champions d’échecs… C’est passionnant ! Riche, documenté ! Un grand grand coup de cœur. »


 

 

 

Polar & thriller : Sophie Lebarbier, Les Liens mortifères
Albin Michel, 304 pages, 19,90 €
 

 
Il y a parfois des liens étranges entre des éléments qui n’ont rien à faire ensemble, comme une vieille légende médiévale par exemple et un meurtre on ne peut plus contemporain. Il suffit parfois de creuser un peu pour que des liens mortifères fassent jour. Dans ce premier roman de la créatrice de la série Profilage, Léonie apprend que sa sœur vient de disparaître en laissant derrière elle un bébé dont Léonie ignorait l’existence. C’est le début d’une enquête qui va déterrer des secrets tous plus surprenants les uns que les autres.

Guillaume17 a trouvé que ce roman s’inscrivait dans une belle lignée de polars : « Une écriture très cinématographique et métaphorique rarement rencontrée dans un premier roman. Une très bonne psychologie des personnages impossible à oublier. Il y a dans ce premier roman du Franck Bouysse, du Olivier Norek, et du Marlène Charine. »


 


Vous avez vous aussi des livres récents à recommander ? N'hésitez pas à partager vos lectures en commentaire de cet article !

Commenter  J’apprécie          12