AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

4 livres à lire absolument selon Marguerite Abouet
Article publié le 18/11/2022 par Déborah Zitt

Après le polar et les littératures de l'imaginaire, c'est la bande dessinée qui est à l'honneur en cette fin d’année 2022. Dans le sillage du festival Quai des Bulles qui a eu lieu début octobre 2022, nous avons en effet demandé à plusieurs auteurs et autrices de nous recommander leurs derniers coups de cœur. Quels sont les albums et romans qu'ils conseillent ? Découvrez-le dans notre série d'articles. 
 


Plusieurs séries de bandes dessinées à destination de la jeunesse composent la bibliographie de Marguerite Abouet. Elle a notamment imaginé les personnages d'Akissi, du Commissaire Kouamé et de Bienvenue pour lesquels elle a successivement été accompagnée au dessin par Mathieu Sapin, Donatien Mary ou Singeon. Mais son personnage phare reste Aya de Yopougon, créé avec Clément Oubrerie, dont les aventures sont déclinées en 7 tomes parus entre 2005 et 2010 aux éditions Gallimard. Elle y raconte avec une voix et un humour inédits une Afrique loin des clichés, de la guerre et de la famine. La série a été récompensée à deux reprises : par le prix Révélation d'Angoulême en 2006 (pour le tome 1) et par le prix de la BD du Point en 2007 (pour le tome 3).


La particularité des coups de cœur de Marguerite Abouet, c’est qu’elle les partage avec son fils. Ensemble, ils lisent les mêmes livres et ils en discutent ensuite : « C’est important, c’est une forme de transmission. C’est un grand lecteur, c’est même souvent lui qui me conseille des livres à découvrir. »

Gauz, Cocoïans
Éditions de l’Arche, 106 pages, 14 €
 
« Ce que nous avons aimé dans ce roman, c’est cette histoire autour de la poudre de cacao qui oscille entre mythe et réalité. L’auteur raconte l’histoire d’un groupe de planteurs de cacao ivoiriens qui se rebellent, en décidant de transformer eux-mêmes les graines de cacao au lieu de les vendre aux multinationales.

C’est un livre drôle, militant, on apprend beaucoup notamment sur la Côte d’Ivoire et sur la colonisation. On comprend aussi pourquoi ce pays est le premier producteur de cacao au monde et pourquoi ceux qui en cultivent sont les plus pauvres alors que le chocolat est presque une forme de drogue pour les Occidentaux. »

 
Isaac Asimov, Le Cycle de Fondation - intégrale, tome 1
Gallimard, 832 pages, 14,90 €


« Grand pavé de 832 pages, mais quel roman incroyable ! Si vous voulez savoir d’où viennent Star Wars ou Star Trek, il faut lire ce roman phare de la science-fiction. L'histoire se passe en l’an 25000 et l'on apprend que l'air que nous respirons va peu à peu disparaître... Il semblerait que la seule solution pour survivre serait que les Hommes se mettent ensemble pour réfléchir. 


On embarque facilement dans ce livre rassembleur et la question nous taraude durant toute notre lecture : trouveront-ils la solution pour que leur monde ne s’effondre pas ? C’était (très) long mais c’était super ! »


Marion Montaigne, Tu mourras moins bête, tome 1 : La science, c’est pas du cinéma ! 
Ankama Editions, 256 pages, 17,90 €

 

 

« On aime beaucoup cette autrice ! Marion Montaigne met ici en scène le professeur Moustache qui répond à des questions insolites de manière humoristique mais en même temps, on ressort de cette lecture plus intelligent (et en meilleure santé car vous avez beaucoup ri !). C’est un peu notre lecture doudou avec mon fils quand on est un peu déprimés.

Je trouve qu’il n’y a pas d’âge pour lire cette série. Si vous vous demandez s’il y aura un jour un ascenseur pour aller dans l’espace ou si on va pouvoir acheter des sabres lasers sur eBay, le professeur Moustache aura une réponse pour vous ! »

 
Ivan Perey, Le Paris de Brassens
Éditions Alexandrines, 158 pages, 10 €
 
« Encore un artiste que l’on aime bien ! On trouve qu’à lui seul, il raconte la vie des gens qu’on ne voit pas, dont on ne parle pas et ses paroles sont terriblement vraies et quand on écoute ses chansons, on a l’impression de regarder un film.

Dans ce livre, l’auteur raconte l’histoire de Brassens, de son arrivée à Paris sans un sou, de sa rencontre avec une femme dont il parle dans presque toutes ses chansons. Il fait aussi découvrir les rues de Paris autrement, de façon poétique. Brassens a dit un jour qu’il aimerait bien avoir la nationalité parisienne, et je revendique ça aussi. Je me retrouve beaucoup dans ce livre de Brassens. »

 

Merci à Marguerite Abouet d'avoir pris le temps de nous répondre !

 

Avez-vous lu ces livres ? Dites-le nous en commentaire...

Commenter  J’apprécie          112