AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.02 /5 (sur 86 notes)

Nationalité : Syrie
Né(e) à : Qassabine, Syrie , le 01/01/1930
Biographie :

Adonis [en arabe أدونيس] est le pseudonyme d'Ali Ahmed Saïd Esber [ علي أحمد سعيد], un poète et critique littéraire syro-libanais.

Il commence à travailler dans les champs jeune mais son père l'incite aussi à apprendre la poésie et le Coran. En 1947, contre l'avis de ses parents, il se rend à la ville voisine où il trouve le président syrien Choukri al-Kouwatli. Adonis, alors âgé de douze ans seulement, veut se joindre à l'assemblée des poètes locaux pour honorer le président mais on l'écarte. En insistant il capte l'attention de ce dernier, qui demande à l'entendre. Il proclame sa prose et subjugue toute la foule. Le président décide alors de lui payer sa bourse.

Il part à l'école, au lycée français de Tartous (en 1942), puis à Lattaquié où il obtient son baccalauréat en 1949, c'est également à cette époque qu'il prend le pseudonyme d'Adonis lors de la publication de quelques poèmes. Il entre ensuite à l'Université syrienne de Damas qu'il quitte en 1954 avec une licence de philosophie.

En 1955, il est emprisonné six mois pour appartenance au Parti nationaliste syrien, un parti qui préconise une grande nation syrienne au Moyen-Orient. Après sa libération en 1956, il s'enfuit pour Beyrouth au Liban où il fonde avec le poète syro-libanais Youssouf al-Khal dans les années 60, la revue Chi'r (Poésie).

Adonis abandonne peu à peu son nationalisme militaire pour le panarabisme alors très en vogue avec la montée des partis Ba'as. Il choisit la nationalité libanaise en 1962. Adonis se consacre aussi plus principalement à ses activités littéraires qu'à ses activités politiques.

En 1968, il fonde la revue Mawâkif (Positions) qui se montre être un espace de liberté en même temps qu'un laboratoire de rénovation « destructurante » de la poésie — aussitôt interdite dans le monde arabe. C'est là qu'il traduit en arabe Baudelaire, Henri Michaux, Saint-John Perse et en français Aboul Ala El-Maari.

Suite à la guerre civile libanaise, il fuit le Liban en 1980 pour se réfugier à Paris à partir de 1985. Il est le représentant de la Ligue arabe à l'UNESCO.

Auteur de nombreux recueils poétiques ("Chants de Mihyar le Damascène", "Le Livre des migrations", "Le Livre"...) et d'essais ("Le Fixe et le Mouvant" (3 volumes), "Préface pour les fins de siècles"...), il a reçut de nombreux prix notamment le Prix Goethe en 2011.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

http://le-semaphore.blogspot.fr/2015/... Lors de l'émission “Cultures d'Islam” diffusée sur France Culture le 04 avril 2014, Abdelwahab Meddeb s'entretenait avec le poète et critique littéraire syrien, Adonis. Adonis (en arabe : أدونيس) est le pseudonyme d'Ali Ahmed Saïd Esber (علي أحمد سعيد), poète et critique littéraire syrien d'expression arabe et française né le 1er janvier 1930. Son pseudonyme se réfère au dieu d'origine phénicienne, symbole du renouveau cyclique. À 84 ans, le doyen des poètes arabes, qui publie depuis 1947, continue de cheminer sur la voie de la rébellion et de la radicalité fondatrices de son œuvre. Bibliographie Adonis : “Printemps arabes, Religion et Révolution”, La Différence, 2014 “Le Livre”, tome I et II, Le Seuil éd., 2010 et 2013 (ces deux oeuvres sont traduites de l'arabe) Invité : Adonis, poète “Cultures d’Islam” participe à la levée d’une méconnaissance pour que les références islamiques circulent dans le sens commun et, d’une façon plus ouverte, moderne et polyphonique, approche l’Islam en tant que phénomène de civilisation. Abdelwahab Meddeb, le producteur de “Cultures d'Islam”, s'est éteint dans la nuit du 5 au 6 novembre 2014. Abdelwahab Meddeb était romancier, essayiste, scénariste, traducteur et poète, et il était devenu au fil des années l'une des voix marquantes de France Culture. Thèmes : Idées| Civilisation| Poésie| Religion| Société| Printemps Arabe| Adonis Sources : France Culture et Wikipédia

+ Lire la suite

Citations et extraits (212) Voir plus Ajouter une citation
 Adonis
Piatka   01 février 2019
Adonis
Je marche vers moi et vers tout ce qui vient.
Commenter  J’apprécie          542
 Adonis
blanchenoir   23 septembre 2015
Adonis
Écris. C'est la voie souveraine pour te lire toi même et écouter le monde.
Commenter  J’apprécie          480
 Adonis
Piatka   29 mars 2018
Adonis
Ouvre tes bras, j’aime voir comment tremble entre eux ma mémoire.



Extrait de Pollens
Commenter  J’apprécie          450
Piatka   30 octobre 2015
Mémoire du vent de Adonis
Après que le poème eut déchiré le vêtement des jours

j'invitai le vent et lui montrai la voie

pour que ses doigts se fassent

aiguilles

et qu'il couse l'espace avec les restes du temps.
Commenter  J’apprécie          422
 Adonis
Piatka   15 juin 2016
Adonis
Avoir faim de la beauté du monde : tel est l’état qui permet la naissance du poème.
Commenter  J’apprécie          390
Piatka   19 juin 2016
Commencement du corps, fin de l'océan de Adonis
J'apprends - à mettre mes yeux dans l'alphabet de tes yeux

pour voir en une seule seconde

comment tes yeux écrivent les miens

comment tombent nos membres dans

le piège de la vie,

et se dénouent nos rêves

dans les lacs de nos jours stagnants.



MUSIQUE II
Commenter  J’apprécie          370
Piatka   04 juillet 2016
Commencement du corps, fin de l'océan de Adonis
Je ne veux pas que mes yeux nagent dans un espace

autre que celui de ses yeux

je ne veux pas pour mon amour et son univers plus de clarté

je ne veux ni appartenance ni parenté ou identité



je ne veux qu’être langage avec toi

dans l’insoumission de nous

avec nos membres pour alphabet.



MUSIQUE II
Commenter  J’apprécie          320
 Adonis
Piatka   30 juin 2016
Adonis
C'est terrible de faire d'un poème ou d'une œuvre une chose utile ! L'inutile est notre fortune.

Commenter  J’apprécie          310
Lali   30 juillet 2012
La forêt de l'amour en nous de Adonis
Le chemin qui mène à toi

Je ne sais d’où il vient, ni comment il mène à toi,

Comment y pénétrer et me transformer en festin pour ses désirs

Je me demandais

Vais-je peut-être y revenir?
Commenter  J’apprécie          270
Piatka   18 juin 2016
Commencement du corps, fin de l'océan de Adonis
« Si tu veux reposer ton coeur

dis à tes larmes de se fatiguer », dit-elle en séchant ses larmes.





ALPHABET
Commenter  J’apprécie          270

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Poèmes gruyère :))

(Le Corbeau et le Renard) - Maître Corbeau, sur un arbre ......... , Tenait en son bec un fromage. Maître Renard, par l'odeur alléché, Lui tint à peu près ce langage : Et bonjour, Monsieur du Corbeau. Que vous êtes ........ ! que vous me semblez ......... ! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le ......... des hôtes de ces bois

élevé - beau - bien - roi
perché - joli - beau - phénix
feuillu - noir - joli - meilleur
sec - haut - loin - phénix

6 questions
61 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , poésieCréer un quiz sur cet auteur

.. ..