AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations de Adonis (333)


 Adonis
Je marche vers moi et vers tout ce qui vient.
Commenter  J’apprécie          592
 Adonis
Écris. C'est la voie souveraine pour te lire toi même et écouter le monde.
Commenter  J’apprécie          550
Je descends des escaliers interminables qui mènent
jusqu'aux tréfonds de ton être
Parfois il me semble que je suis arrivé
mais aussitôt je découvre d'autres marches
attendant ma descente
Ô très proche - où habites-tu
Commenter  J’apprécie          500
 Adonis
Ouvre tes bras, j’aime voir comment tremble entre eux ma mémoire.

Extrait de Pollens
Commenter  J’apprécie          470
Après que le poème eut déchiré le vêtement des jours
j'invitai le vent et lui montrai la voie
pour que ses doigts se fassent
aiguilles
et qu'il couse l'espace avec les restes du temps.
Commenter  J’apprécie          472
J'apprends - à mettre mes yeux dans l'alphabet de tes yeux
pour voir en une seule seconde
comment tes yeux écrivent les miens
comment tombent nos membres dans
le piège de la vie,
et se dénouent nos rêves
dans les lacs de nos jours stagnants.

MUSIQUE II
Commenter  J’apprécie          430
 Adonis
Avoir faim de la beauté du monde : tel est l’état qui permet la naissance du poème.
Commenter  J’apprécie          430
Comment marcher vers moi-même,
vers mon peuple
Avec mon sang en feu et mon histoire en ruines

Soutenez-moi
J'ai dans ma poitrine un incendie, des fifres
montagnes, vignes, distances
corps rampants des âges
étoiles
Miroirs sont les chroniques
Miroirs brisés les civilisations

Non, laissez-moi – j'entends des voix
chanter dans mes cendres
Je les vois cheminer
comme les enfants de mon pays

Extrait du poème "La Perle".
Commenter  J’apprécie          340
Je ne veux pas que mes yeux nagent dans un espace
autre que celui de ses yeux
je ne veux pas pour mon amour et son univers plus de clarté
je ne veux ni appartenance ni parenté ou identité

je ne veux qu’être langage avec toi
dans l’insoumission de nous
avec nos membres pour alphabet.

MUSIQUE II
Commenter  J’apprécie          330
 Adonis
C'est terrible de faire d'un poème ou d'une œuvre une chose utile ! L'inutile est notre fortune.
Commenter  J’apprécie          320
Le chemin qui mène à toi
Je ne sais d’où il vient, ni comment il mène à toi,
Comment y pénétrer et me transformer en festin pour ses désirs
Je me demandais
Vais-je peut-être y revenir?
Commenter  J’apprécie          290
 Adonis
Son amour court dans les plumes du vent
il vole là où il n'y a point de limites
En direction du ciel du ciel du ciel
Commenter  J’apprécie          270
« Si tu veux reposer ton coeur
dis à tes larmes de se fatiguer », dit-elle en séchant ses larmes.


ALPHABET
Commenter  J’apprécie          270
H : Selon toi, on ne peut aucunement parler de plusieurs islam.
A : Il n’existe pas un islam modéré et un islam extrémiste, un islam vrai et un islam faux. Il y a un islam. Nous avons en revanche la possibilité de faire d’autres lectures.
Commenter  J’apprécie          270
Chaque nuit la tristesse pose une lampe
au chevet de la joie
et déchiffre l'histoire de l'amour.
Commenter  J’apprécie          260
Je prierai pour mon corps
et lui dirai de prier avec moi
pour les lieux de ses secrets, pour ses lunes, ses rivières et ses forêts.

Je l'écoute
qui danse ensorcelé. Et qui susurre dans le charme et l'allégresse:

L'herbe est lignes,
La terre un cahier
et je suis l'encre de ce lieu.
Commenter  J’apprécie          251
 Adonis
Écris
c'est la voie souveraine
pour te lire toi-même
et écouter le monde
Commenter  J’apprécie          230
Je n'obéis pas à ton appel, soleil
Et ne me le lèverai pas maintenant. Non.
Les oreillers restent encore ivres
De la splendeur de nos corps
Et le lit est nostalgie...

Notre sommeil est voyage dans la galaxie de nos passions
Notre sommeil est notre soleil
Commenter  J’apprécie          220
« Tout amour est souffrance - »
ou illusion disent ses adeptes.

Je n’aime pas pour m’emparer de quelque chose
mon amour n’est ni masque ni étendard.

Comme afflue la source
comme se lève le soleil
j’ai aimé : déferlement sans but.

Mon amour n’est pas une illusion
mon amour n’est pas souffrance.


MUSIQUE I
Commenter  J’apprécie          210
 Adonis
Je me fatigue...



Je me fatigue
et me repose dans l’azur
– ma fatigue devient lune et soleil
en un seul instant.
Commenter  J’apprécie          190



Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Adonis (186)Voir plus

Quiz Voir plus

Tintin encore ?

De quel couleur sont les cheveux de Tintin ?

Brun
Roux
Blond
Noir

3 questions
142 lecteurs ont répondu
Thème : HergéCréer un quiz sur cet auteur

{* *}