AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 21 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Montréal , 1947
Mort(e) le : 25/10/2012
Biographie :

Figure marquante de sa génération, Aude (de son vrai nom Claudette Charbonneau-Tissot) a reçu le Prix littéraire du Gouverneur général du Canada (romans et nouvelles) pour Cet imperceptible mouvement (XYZ éditeur) en 1997, et le Prix des lectrices de Elle Québec, en 1999, pour L'enfant migrateur (XYZ éditeur). Elle a été finaliste à de nombreux prix littéraires : Prix de l’Académie des lettres du Québec, Prix France-Québec, Prix Paris-Québec, prix Molson, Grand Prix du livre de Montréal, Prix des libraires, prix Archambault, etc.

Source : http://www.editionsxyz.com/auteur/48.html
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Joualvert   07 octobre 2015
Contes pour hydrocéphales adultes de Aude
Je ne pouvais élucider la situation dans laquelle j'étais mais j'avais la très nette impression d'avoir rejoint le rang des souris de laboratoire. Tout ce qui s'était passé depuis le début était beaucoup trop calculé pour ne pas être un artifice machiavélique.
Commenter  J’apprécie          70
Lucie16   31 mai 2013
Éclats de lieux de Aude
Ils s’attachent de plus en plus à cette maison où des vies se sont inscrites au fil du temps, entre autres dans le bois des planchers creusé à certains endroits par le pas de tous ceux qui, comme eux, y sont passé et repassés, encore et encore, sans fin. Comme si une grande part des secrets d’une vie résidait précisément dans ce va-et-vient intime, ordinaire, de quelques personnes familières dans un espace clos, où l’on continue de marcher longtemps après avoir quitté les lieux.
Commenter  J’apprécie          20
JonathanAsselin   07 mars 2013
Banc de brume ; ou les aventures de la petite fille que l'on croyait partie avec l'eau du bain de Aude
Celle qui me parlait ne portait plus aucune parure ni aucun ornement. Avec l'étoffe qui recouvrait son lit, elle s'était fait un vêtement très ample qui ne laissait voir que sa tête et parfois ses mains et la pointe de ses pieds.
Commenter  J’apprécie          10
Joualvert   26 mars 2017
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
168 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur cet auteur