AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Beroul (13)


 Beroul
hazzunah   03 novembre 2019
Beroul
La vie qu'ils mènent est âpre et dure, mais l'amour qu'ils ont l'un pour l'autre les rend insensibles à la douleur.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   23 juin 2016
Le roman de Tristan de Beroul
Un chien incapable de rester silencieux dans un bois ne rend guère service à un banni.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   23 juin 2016
Le roman de Tristan de Beroul
Jadis, il me semblait que ma mère aimait beaucoup la famille de mon père. Elle disait que jamais une épouse ne pouvait tenir à son mari si elle n’aimait pas aussi la famille de celui-ci. Assurément, elle disait vrai. Seigneur, à cause de lui, je vous ai beaucoup aimé et j’ai perdu pour cela ses faveurs.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   23 juin 2016
Le roman de Tristan de Beroul
Les légendes possèdent une vie propre et il est impossible d’en contrôler la mouvance voire la dérive.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   23 juin 2016
Le roman de Tristan de Beroul
La nostalgie de l’amour est trop forte. Tristan reste attaché à Yseut. Les amants inventent de multiples stratagèmes pour se rencontrer.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   23 juin 2016
Le roman de Tristan de Beroul
J’aime mieux vivre comme un mendiant avec elle, me nourrir d’herbes et de glands, plutôt que de posséder le royaume d’Otran. Ne me demandez pas de la quitter car, vraiment, c’est impossible.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   23 juin 2016
Le roman de Tristan de Beroul
Comment peut-on sauver un homme mort ? Il est bien mort celui qui persiste dans le péché ; s’il ne se repent pas lui-même, personne ne peut faire remise à un pécheur de sa pénitence ; accomplis ta pénitence !
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   23 juin 2016
Le roman de Tristan de Beroul
L’amour ne peut pas se dissimuler. Souvent, l’un fait des signes à l’autre. Souvent, ils ont des entrevues, en cachette ou devant des témoins. Nulle part, ils ne peuvent être tranquilles ; il leur faut prendre maints rendez-vous.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   23 juin 2016
Le roman de Tristan de Beroul
Béroul précise que cette chasuble existe vraiment : des gens l’ont vue et leur témoignage mérite d’être considéré. « On dit que », « on raconte que », « je l’ai entendu dire » : à chaque fois, le conteur mentionne un témoignage oral qu’il serait parfaitement déplacé de mettre en doute. Il trouve dans l’anonymat de la rumeur légendaire une caution indiscutable pour son récit.
Commenter  J’apprécie          30
JulienDjeuks   29 octobre 2020
Le roman de Tristan de Beroul
Regret d'avoir trahi son lien de vassalité, vers 2161 :
Ha ! Dex, fait il, tant ai traval !
Trois anz a hui, que riens n'i fal,
Onques ne me failli pus paine
Ne a foirié n'en sorsemaine.
Oublïé ai chevalerie,
A seure cort et baronie.
Ge sui essaillié du païs,
Tot m'est failli et vair et gris,
Ne sui a cort a chevaliers.
Dex ! tant m'amast mes oncles chiers,
Se tant ne fuse a lui mesfez !
Ha ! Dex, tant foiblement me vet !
Or deüse estre a cort a roi,
Et cent danzeaus avoques moi,
Qui servisent por armes prendre
Et a moi lor servise rendre.
Aler deüse en autre terre
Soudoier et soudees querre.
Et poise moi de la roïne,
Qui je doins loge por cortine.
En bois est, et si peüst estre
En beles chenbres, o son estre,
Portendues de dras de soie.
Por moi a prise male voie.
A Deu, qui est sire du mont,
Cri ge merci, que il me donst
Itel corage que je lais
A mon oncle sa feme en pais.
Commenter  J’apprécie          20
JulienDjeuks   29 octobre 2020
Le roman de Tristan de Beroul
Le beau couple endormi, vers 1816 :
Oez com il se sont couchiez :
Desoz le col Tristan a mis
Son braz, et l'autre, ce m'est vis,
Li out par dedesus geté ;
Estroitement l'ot acolé,
Et il la rot de ses braz çainte.
Lor amistié ne fu pas fainte.
Les bouches furent pres assises,
Et neporquant si ot devises
Que n'asenbloient pas ensenble.
Vent ne cort ne fuelle ne trenble.
Un rais decent desor la face
Yseut, que plus reluist que glace.
Eisi s'endorment li amant,
Ne pensent mal ne tant ne quant.
Commenter  J’apprécie          20
hazzunah   03 novembre 2019
Le roman de Tristan de Beroul
Il n'y a pas deux personnes qui se soient autant aimées ni qui eurent à le payer si cher.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur