AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.62 /5 (sur 74 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Né à Grenoble dans les années 80, Bouffanges est limousin de cœur.
Auteur d'une cinquantaine de nouvelles, Bouffanges a également commis quelques romans. Triumvirat, Zombies ou Rodden Eiland sont autant d'essais formels, alliant des histoires originales à des mises en forme singulières.
Explorateur de la langue, Bouffanges affectionne les littératures de genre, qu'il s'approprie pour les détourner. Son registre s'étend de la science-fiction au fantastique, en passant par le policier, l'anticipation, l'érotique, ou la littérature intimiste.

Ajouter des informations
Bibliographie de Bouffanges   (15)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (112) Voir plus Ajouter une citation
Patlancien   08 août 2022
Calamity Zombie de Bouffanges
Mon infirmière, dont j’appris plus tard qu’elle se prénommait Gisèle, était très appliquée, très professionnelle ; mais elle semblait s’évertuer à ne jamais croiser mon regard. Je m’appliquais, en retour, à essayer d’accrocher le sien. Mon regard n’est pas particulièrement perçant, ce n’est pas une première nouvelle ; aussi ne saurais-je lui tenir rigueur de n’avoir pas compris que j’essayais désespérément d’établir un contact. Je faisais de même avec tous ceux qui entraient dans ma chambre. Si j’avais eu ne fut-ce qu’un stylo-bille, j’aurais couvert la chambre, les murs, les draps, et jusqu’à la lunette des toilette de cette interrogation lancinante : « Dites-moi ce qu’est devenue ma femme ! »

Et mon chien.
Commenter  J’apprécie          157
Patlancien   01 juillet 2022
Rodden Eiland de Bouffanges
Je rentre à l’avion , en songnant à mon chat. Être orphelin et célibataire a un côté positif : personne ne se laisse mourir de chagrin en attendant de mes nouvelles. En revanche, pour Octave, mon vieux greffier, la vie doit être difficile. J’espère que quelqu'un pensera à aller le nourrir. Ce vieux poilu, ça fait si longtemps qu’il m'accompagne que je n'ai plus tellement d'attention pour lui, mais il commence à me manquer, Cest quand même con, à mon âge, de se faire du souci pour un chat !
Commenter  J’apprécie          2612
Patlancien   13 juin 2022
Do androids fantasize about electric orgasms ? de Bouffanges
- Je prends un exemple simple : actuellement, quand vous recevez des amis, que faites-vous de votre opératrice ?

- Eh bien ? Que voulez-vous que j’en fasse ? Je la mets au placard, et je la déconnecte.

- Exactement : elle serait incapable de tenir une conversation construite. Et quand vous allez chez vos amis, que font-ils ?

- Pareil, je suppose. En tout cas, je n’ai jamais vu leurs opératrices.

- Voila ! Alors qu’avec la Vale Lys, le degré de réalisme est parfait, Vous pourrez la présenter à vos amis, elle sera capable de soutenir une conversation sur n’importe quel sujet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2218
LaBiblidOnee   28 mai 2022
Do androids fantasize about electric orgasms ? de Bouffanges
Gérard s'approcha à pas de loup et posa la paume d'une main sur ce galbe parfaitement dessiné. Lily se cambra instantanément, sans pour autant délaisser ses cuillères en bois. Gérald appuya le menton sur son épaule, et déposa un baiser délicat sur la joue qu'elle ne manqua pas de lui tendre avec un petit sourire. Il l'étreignit un moment, laissant courir sa main sur sa fesse. Dépourvue de la moindre once de cellulite, sa peau était parcourue par une délicate horripilation qui lui donnait un aspect délicieusement granuleux.

- Tu me fais goûter ?

Lily sourit, et lui tendit une cuiller, qu'il lécha avec délectation.

-Hmm, curry ?

Lily opina, et se tourna vers lui. Ses mamelons pointaient sous le tissus blanc, qui lui laissaient entrevoir les ombres de ses aréoles. Les trois boutons supérieurs négligemment ouverts offraient en outre un décolleté affriolant. Gérald songea qu'il y manquait une petite tâche de curry, qu'il aurait pu lécher avec appétit ; mais Lily ne se tâchait jamais.

La jambe droite de Lily se pressa contre celle de Gérald, et remonta en se frottant lentement. En réponse, Gérald la serra plus fort contre sa poitrine et l'embrassa à pleine bouche. La main droite de Lily coula vers le bas ventre de Gérald, tandis que la gauche éteignit les feux dans son dos. Tandis qu'il fermait les yeux, elle dégrafa son pantalon, et s'accroupit devant lui. Après avoir suspendu le temps de longues secondes, elle engloutit sa verge. Elle était d'un appétit rare, et d'une science inégalée pour l'exercice. Gérald se sentait gonfler dans sa bouche mouvement après mouvement. Pour l'accompagner, il prit dans ses mains la chevelure soyeuse de Lily, qui redoublait d'application. Par moment, il donnait de petit coups de reins pour gagner la gorge de Lily, qui n'avait jamais ce réflexe désagréable de recul qu'ont habituellement les femmes, même avec les hommes modestement membrés comme lui.

Cependant, quelque chose clochait, et Gérald grimaça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          218
mcd30   23 juillet 2022
Rodden Eiland de Bouffanges
Le recensement des insectes, au demeurant, n'est pas une activité désagréable. Oscar en connaît un rayon, et il adore en parler ce doit être le seul domaine où il est capable d'aligner plus de deux phrases sans ironie. Coléoptères, diptères, hémisphères, aptères, hétéroptères... Moi qui ne connaissait guère que les puces et les poux, ça m'a permis de me remémorer mes cours de classe préparatoire.
Commenter  J’apprécie          210
elea2022   20 juin 2022
Rodden Eiland de Bouffanges
Je ne suis pas fait pour réinventer l’humanité. Je veux un briquet, je veux un couteau, je veux l’eau courante, l’électricité, je veux Wikipedia, je veux ma salle de chirurgie, mes instruments. Je veux ma bibliothèque ! Et je veux une bavette à l’échalote, nom de Dieu !



Page 38.
Commenter  J’apprécie          215
Patlancien   23 juillet 2022
Zombies de Bouffanges
En repensant au Dr Ribeiras du centre de Dijon, qui avait publié le premier cas de décès d'un non-mort, le Dr Lieberman enrageait. Tout le monde se doutait que la décapitation tuerait un non-mort, mais l'étude expérimentale restait délicate. Eux avaient eu la chance d'avoir un résident avec une très large plaie au cou, qui se résumait à la colonne vertébrale, quelques muscles et l'œsophage. Il avait suffit d'une simple chute dans un escalier aux marches de béton pour que la tête se détache.

Le Dr Lieberman ne put s'empêcher de songer combien le sort s'acharnait contre lui, réservant à d'autres la chance et la gloire.
Commenter  J’apprécie          2012
NicolaK   23 avril 2022
Do androids fantasize about electric orgasms ? de Bouffanges
Helen raccrocha le combiné. Autour d’elle, les sonneries battaient la mesure, et les réponses des standardistes s’unissaient en un vrombissement entêtant. Son téléphone ne tarda pas à la remettre au travail.

— PurpleVelvet, Helen à votre écoute ?

— Bonjour, j’ai un problème avec Lily.

— D’accord. Avant toute chose, puis-je me permettre de vous demander votre code client ?

— Euh… Attendez… Voilà : le 13039 FSK.

— Parfait, Monsieur… Legrand. Je vois que vous disposez d’un modèle Blue Orchid…

— Oui, voilà. Et là, ça ne va pas du tout, elle est toute sèche !

Helen travaillait depuis peu dans le centre d’appels, mais un algorithme minutieusement conçu permettait de répondre parfaitement à toutes les situations.

[sécheresse : ne pas mentionner la fréquence de la panne, courante sur les modèles Blue Orchid. Mener l’interrogatoire comme si la panne n’était pas évidente]

— Je vois ce que vous voulez dire. Avez-vous pensé à vérifier le niveau de lubrifiant ?

— Bien sûr ! Pour qui vous me prenez, ça fait six ans que je l’ai, vous pensez bien que je sais comment elle marche !

[Vérifier la validité du contrat de maintenance]

— Six ans, vous dites ? En effet. D’ailleurs, je vois que la garantie est expirée depuis quatre ans, et que vous n’avez pas renouvelé votre contrat de maintenance l’an dernier…

— Oh dites, hein, ça va bien, à quarante mille boules la machine, vous allez bien faire quelque chose, non ?

[Une fois inversés les rapports de force, mentionner la lourdeur probable de l’intervention]

— Bien sûr… Naturellement, Monsieur Legrand. Il va falloir nous la retourner pour révision. A minima, il faudra vérifier le circuit de lubrification, mais si le problème ne se situe pas à cet étage-là, il faudra une inspection logiciel. [Vérifier la date de dernière mise à jour : si elle date de plus de six semaines, le mentionner] Pouvez-vous me redire de quand date votre dernière mise à jour ?

— Oh là, qu’est-ce que j’en sais ? Je ne fais plus les mises à jour, depuis la dernière que j’ai faite, elle n’arrête plus de parler. Pourtant à l’achat, on m’avait certifié qu’elle n’ouvrirait jamais la bouche. Enfin, je veux dire, pas pour parler…

— J’ai parfaitement compris, Monsieur. Mais vous savez, ce n’est qu’une question de paramétrage. Il suffit d’aller dans votre compte client, et de redéfinir les options interactionnelles...Oh, oui, en effet, je vois que la dernière mise à jour date d’il y a plus de six mois !

— Mais de toute façon, quel rapport ? Puisque je vous dis qu’elle est toute sèche, c’est pas un problème de logiciel !

[Face à l’énervement du client, toujours opposer un calme absolu]...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1830
berni_29   16 juillet 2022
Abîmés de Bouffanges
« Il n’y eut rien qu’un éclair jaune près de sa cheville.

Il demeura un instant immobile. Il ne cria pas.

Il tomba doucement comme tombe un arbre.

Ça ne fit même pas de bruit, à cause du sable. »

A. de Saint-Exupéry



Je l’ai anesthésié, une petite piqûre dans la fesse, et il s’est endormi doucement, comme une poupée de chiffon qu’on dépose sur un oreiller.

Alors j’ai pensé au Petit Prince, à ce paragraphe que je connais par cœur tant j’ai souhaité, enfant, ne pas le comprendre.

Machinalement, j’ai tondu un cadran sur sa patte avant droite, j’ai passé un peu d’alcool, j’ai posé un cathéter que j’ai fixé avec un peu de bande collante. Et j’ai attendu qu’il soit tout à fait endormi ; machinalement. Mais dans ma tête, je pensais à ce Petit Prince qui meurt sans faire de bruit, sans se plaindre et je n’ai pas pu accepter d’être son serpent.
Commenter  J’apprécie          191
elea2022   18 juin 2022
Rodden Eiland de Bouffanges
Je pourrais attendre au plus près de la queue de l’avion, qu’ils verront probablement en premier ; mais cela interdirait toute exploration, et l’hypothèse d’autres survivants n’est pas écartée, ni celle d’une population autochtone… Comment hiérarchiser ? Il faut que je me méfie des labyrinthes mentaux, moi qui suis déjà sujet aux migraines, d’autant que je n’ai pas le moindre milligramme de paracétamol ou d’aspirine à me caler sous la dent.



Page 16.
Commenter  J’apprécie          190

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Je me suis fait assommer par Zola

la soûlerie du matin cuvée à midi et repincée le soir, les tournées de ...?... se succédant, se perdant dans la nuit, pareilles aux lampions d’une fête. Indice : Inspirez !

casse-tête
casse-poitrine

12 questions
189 lecteurs ont répondu
Thème : Émile ZolaCréer un quiz sur cet auteur