AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Nationalité : France
Né(e) à : Guingamp, Cotes d'Armor , le 26/04/1967
Biographie :

Briac, de son vrai nom Briac Queillé, est un auteur de bandes dessinées.

En 1985, il commence les Beaux-Arts à Brest, puis suit à Paris la formation de l'atelier bande dessinée à l'Académie Charpentier de la grande chaumière. En 1989, il fait son service militaire à Brest, au Centre national des relations internationales du Finistère. Devenu bucheron pendant deux ans, il a ensuite repris les pinceaux pour réaliser des fresques décoratives, affiches et quelques illustrations.

Il se lance tardivement dans la bande dessinée mais connait un succès immédiat avec sa première œuvre, "Armen", en janvier 2008. Entre-temps, il aura toutefois obtenu deux prix récompensant les jeunes auteurs, l'un au festival "Quai des bulles" de Saint-Malo, l'autre à Landerneau, les deux en 1998. En 2010 sort sa seconde BD, "Les gens du Lao Tseu". Après une ballade littéraire originale en hommage à l’auteur Pierre Mac Orlan ("La nuit Mac Orlan", 2014), où son style et son talent ont explosé, Briac signe "Méridien" (2022), un ouvrage, réalisé avec le scénariste Arnaud Le Gouëfflec.

Marié et père de deux enfants, il habite près de Morlaix dans le Finistère.

pages Facebook :
https://www.facebook.com/briacq
https://www.facebook.com/BriacBD
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Briac   (10)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Méridien


Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
S'il pouvait mettre toute la forêt sous cloche et embouteiller l'Amazone, il le ferait. Et il déplacerait tout le Brésil jusque dans le jardin du roi Louis XV.
Commenter  J’apprécie          170
[Condamine]
Auprès d'indiens, j'apprends beaucoup de choses sur les plantes et leur usage.
Sur le curare dans lequel ils trempent les pointes de leurs flèches.
Et sur cette étrange gomme qui saigne au tronc des arbres et que Fresneau mentionne dans son traité sous le nom de caoutchouc.
Caotchu, en quechua, signifie "bois qui pleure", n'est-ce pas charmant ?
Commenter  J’apprécie          150
Dès qu'on s'arrête quelque part, il faut que vous examiniez tous les gueux de la ville ! A force de s'occuper des pauvres, on finit par tomber malade de leur maladie de pauvres.
Commenter  J’apprécie          140
Mais heureusement pour moi, le diable de cet enfer s'appelait Kerninon. L'un des meilleurs gardiens que le raz de sein ait connu...
Le seul gars que j'ai connu qui préférait ce foutu phare à toutes les propositions de promotion des Phares et Balises... Tout ce qu'il voulait, lui, c'était s'occuper d'Armen. Et écrire des poèmes...
Commenter  J’apprécie          60
Et quand je regarde notre aimable compagnie, je me surprends à accorder aux animaux une plus large part de vie morale... comme si nous étions les bêtes, ne voyant le monde qu'à travers le lorgnon de nos désirs et de nos impulsions... et eux, les savants et les philosophes, se riant de nos gesticulations pathétiques.
Commenter  J’apprécie          50
Il faut prendre garde à la jungle car on y fait l'expérience d'une solitude infiniment peuplée.
Commenter  J’apprécie          50
Des Indiens, j'ai tout appris, car ce sont les savants les plus avisés du monde. Alors que nous, hommes de science, déambulons dans un monde obscur que nous tentons de déchiffrer… Leur univers est lumineux, sans nul besoin d'outil pour le mesurer… Et tout s'y lit comme dans un livre ouvert. Nous ne vivons pas dans le même monde. Le nôtre est un rébus, le leur une évidence, magnifique et transparente.
Commenter  J’apprécie          30
Quand la médecine me laisse un répit, je rends visite aux oiseaux.
Leur conversation me sauve.
Et quand je regarde notre aimable compagnie...
... Je me surprends à accorder aux animaux...
... Une plus large part de vie morale...
... Comme si nous étions les bêtes ne voyant le monde qu'à travers le lorgnon de nos désirs et de nos impulsions...
... Et eux, les savants et les philosophes, se riant de nos gesticulations pathétiques.
Commenter  J’apprécie          20
Amen Armen.
Commenter  J’apprécie          40
Remarque, faut reconnaître ça au frisé : c'est qu'il raconte bien. Parce que faire piger à un gars d'Ouessant comme moi, la vie d'un petit bourgeois allemand c'était pas gagné !
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Briac (78)Voir plus

Quiz Voir plus

Le jeu des titres

Quel animal est élégant pour Muriel Barbery ?

Le chat
Le hérisson
La taupe
L'écureuil

12 questions
9799 lecteurs ont répondu
Thèmes : littératureCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}