AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4 /5 (sur 17 notes)

Nationalité : Allemagne
Biographie :

Förderverein Krisis fur d'abord un périodique autour duquel se constitua une association, déclarée à Nuremberg le 16/08/1991.

Depuis son origine, l’association Krisis était menée par Robert Kurz, Roswitha Scholz, Ernst Lohoff, Franz Schandl, Norbert Trenkle et Claus-Peter Ortlieb. Elle avait succédé en 1989 à la revue Marxistische Kritik

En 1999, Krisis décide pour la première fois de synthétiser ses réflexions théoriques en rupture avec les marxismes dans un livre à large diffusion.

Son succès a apporté une diversification naturelle, surtout depuis le Manifeste contre le travail.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
steka   17 septembre 2020
Manifeste contre le travail de Förderverein Krisis
Qu'il s'agisse de moutarde ou de lessive, de préférences sexuelles ou d'opinions politiques, tout ce qui peut être mis sur le marché est juste et tout ce qui se révèle invendable est faux. Le sujet moderne des marchandises ne vit sa vie sans réserves ni préjugés que dans la mesure où il a intériorisé l'idée que le marché était la seule instance de reconnaissance légitime et retraduit toujours déjà les relations sociales en relations d'offre et de demande.
Commenter  J’apprécie          51
ErnestLONDON   17 septembre 2020
Manifeste contre le travail de Förderverein Krisis
Socialistes et conservateurs, démocrates et fascistes se combattaient férocement, mais en dépit de la haine mortelle qu’il se vouaient les uns aux autres, ils ont toujours sacrifié tous ensemble à l’idole Travail. “L’oisif ira loger ailleurs“, ce vers de l’hymne ouvrier international a trouvé un écho macabre dans l’inscription Arbeit macht frei sur le portail d’Auschwitz.
Commenter  J’apprécie          20
ErnestLONDON   17 septembre 2020
Manifeste contre le travail de Förderverein Krisis
La fraction néo-libérale abandonne en toute tranquillité sa sale besogne du darwinisme social à la “main invisible“ du marché. C’est ainsi qu’on démantèle les structures de l’État social pour marginaliser, aussi discrètement que possible, tous ceux qui n’arrivent plus à suivre la concurrence. Seuls les membres ricanants de la confrérie des gagnants de la globalisation sont encore considérés comme des hommes. 
Commenter  J’apprécie          10
jamiK   11 septembre 2017
Manifeste contre le travail de Förderverein Krisis
Il faut redécouvrir la lenteur.
Commenter  J’apprécie          131
steka   07 février 2013
Manifeste contre le travail de Förderverein Krisis
Au XXIème siècle, la vente de la marchandise-force de travail est assurée d'avoir autant de succès qu'en a eu la vente de diligence au XXème siècle.

Mais dans cette société, celui qui ne peut pas vendre sa force de travail est "superflu" et se trouve jeté à la décharge sociale. Qui ne travaille pas, ne mange pas ! Ce principe cynique est toujours valable - et aujourd'hui plus que jamais, justement parce qu'il devient désespérément obsolète.
Commenter  J’apprécie          60
steka   07 février 2015
Manifeste contre le travail de Förderverein Krisis
Si, à l’avenir, les exclus ne veulent pas vivre de charité chrétienne et d’eau fraîche, ils devront accepter n’importe quel sale boulot, n’importe quel travail d’esclave, ou n’importe quel " contrat de réinsertion ", si absurde soit-il, pour prouver leur inconditionnelle disponibilité au travail.
Commenter  J’apprécie          50
steka   30 décembre 2014
Manifeste contre le travail de Förderverein Krisis
La machine capitaliste, qui n'a d'autre finalité qu'elle-même, accapare naturellement toutes les ressources de la planète.. Dès que celles-ci ne peuvent plus être mobilisées de manière rentable, elles doivent être mises en friche, même si, juste à côté, des populations entières meurent de faim.
Commenter  J’apprécie          50
steka   30 décembre 2014
Manifeste contre le travail de Förderverein Krisis
Aux États-Unis et dans la plupart des pays d'Europe centrale, il y a aujourd'hui plus d'hommes emprisonnés que dans n'importe quelle dictature militaire.
Commenter  J’apprécie          50
steka   07 février 2013
Manifeste contre le travail de Förderverein Krisis
La même loi du sacrifice humain vaut à l'échelle mondiale. Le totalitarisme économique broie sous sa roue chaque pays, l'un après l'autre, ne prouvant qu'une chose, encore et toujours : ces pays ont péché contre les "lois du marché".
Commenter  J’apprécie          40
steka   07 février 2015
Manifeste contre le travail de Förderverein Krisis
Une société centrée sur l’abstraction irrationnelle du travail développe nécessairement une tendance à l’apartheid social, dès lors que la vente réussie de la marchandise-force de travail, de règle devient exception. Depuis longtemps, toutes les fractions du camp du travail, qui englobe tous les partis, ont subrepticement accepté cette logique et poussent elles-mêmes à la roue. Elles ne s’affrontent plus pour savoir si une part toujours plus grande de la population sera ou non laissée sur le bord de la route et exclue de cette participation sociale, mais seulement comment faire passer, bon gré mal gré, cette sélection.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox