AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.1 /5 (sur 40 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Gaspard d'Allens est titulaire des licences d'histoire et de sociologie à Nanterre et d'un master Affaires Publiques à Sciences Po Paris.

Il a commencé à travailler pour Cécile Duflot au Ministère du Logement, où il a passé près de deux ans, avant de tout plaquer, à 25 ans, pour aller à la rencontre de ces urbains qui désertent les villes pour réinventer la campagne.

Avec son amie Lucile Leclair, rencontrée sur les bancs de Sciences Po, ils sont partis un an sur les routes de France à la rencontre des néo-paysans.

Journaliste, il a déjà publié, avec Lucile Leclair, "Les néo-paysans" dans la collection "Reporterre" en 2016, un livre qui a révélé l'importance d'une passionnante mutation agricole, et qui connaît un grand succès.

En 2017, il a publié "Bure, la bataille du nucléaire", écrit en collaboration avec Andrea Fuori.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Gaspard d` Allens   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Pour sa 5e édition le Prix du Livre du Réel dévoile dévoile ses lauréats, rencontre par animée par Eric Fottorino. Il est organisé par la librairie Mollat en partenariat avec Sciences Po Bordeaux et le CIC Sud Ouest. Pour la littérature française : Joy Sorman avec "À la folie", paru aux éditions Flammarion. https://www.mollat.com/livres/2486144/joy-sorman-a-la-folie Pour la bande dessinée documentaire : Gaspard d'Allens, Pierre Bonneau et Cécile Guillard avec "Cent mille ans", paru en co- édition le Seuil/La Revue dessinée. Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat

+ Lire la suite

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
 Gaspard d' Allens
Ziliz   25 janvier 2021
Gaspard d' Allens
■ Le combat des amies de Morgan, tué lors d’une battue, pour réguler la chasse - 25 janvier 2021 / Gaspard d’Allens et Alain Pitton (Reporterre).

-----

Un mois et demi après la mort de Morgan Keane, tué par des chasseurs, ses proches réclament toujours justice. Samedi 23 janvier, près de 300 personnes ont manifesté à Cahors pour exiger une réforme de la chasse et défendre le droit de vivre sereinement dans nos campagnes.

-----

• Cahors et Carjac (Lot), reportage

-----

Au chagrin s’est ajouté le besoin d’agir pour ne pas laisser l’indifférence reprendre le dessus. Le 2 décembre 2020, Morgan Keane était abattu par des chasseurs dans son jardin alors qu’il coupait du bois à quelques mètres de sa maison, terrassé par une balle dans le thorax. Parmi ses proches, la douleur est toujours béante, la colère encore viscérale. Morgan est mort à 25 ans alors que ses bras étaient ouverts à la vie. Sur une photo partagée par son entourage, ses yeux rieurs éclairent un visage enfantin plein de malice et de douceur. Le jeune homme aurait dû fêter ses 26 ans ce week-end des 23 et 24 janvier. « Ce n’est pas normal de mourir à cet âge-là », se révoltent ses amis.

-----

Dans le Lot, le drame a créé une onde de choc qui est loin d’être dissipée. Au cœur de ce département rural, la parole se libère contre l’emprise des chasseurs. Un ras-le-bol général se fait sentir. De nombreux habitants se sentent dépossédés de leur territoire et vivent dans l’insécurité, au milieu d’un champ de tir à ciel ouvert où tonnent les fusils.

-----

(...)

Les six jeunes femmes [amies de la victime] veulent mettre l’État face à ses responsabilités et plaident pour une réforme en profondeur de la chasse.

« Quand on a commencé à se plonger dans le fond des dossiers, on a halluciné, dit Zoé. Comment se fait-il qu’on autorise les chasseurs à avoir des armes de guerre qui ont une portée plus longue que la vue des tireurs ? Comment se fait-il que j’aie besoin d’un certificat d’aptitude pour faire de la danse alors qu’une déclaration sur l’honneur suffit pour la chasse ? D’ailleurs, pourquoi peut-on obtenir son permis de chasse à seize ans, deux ans avant sa majorité ? On ne comprend pas, la majorité de la population française ne comprend pas. »

Le collectif a commencé à lister une série de mesures qu’il souhaite présenter aux autorités. Il propose, entre autres, d’augmenter la distance minimale entre les battues et les habitations et de créer un jour férié sans chasse pour que les promeneurs puissent se balader librement. Les six amies avancent sur une ligne de crête. Elles ne se revendiquent pas « anti-chasse ». Leurs réformes seraient également bénéfiques pour les chasseurs, clament-elles.

« Entre 2000 et 2020, d’après la Fédération de la chasse, il y a eu 3.330 accidents, dont 421 morts, dit Sara. La majorité des victimes était des chasseurs. C’est dans leur intérêt de changer. Il faut qu’ils renouent la confiance avec le reste de la population. »

-----

Dans le cas de Morgan, un procès se profile, mais il n’aura pas lieu avant deux ans. Un chasseur aveyronnais de trente-trois ans a été mis en examen pour « homicide involontaire ». Il venait de passer son permis de chasse, en juin 2020. En plein confinement, les chasseurs avaient obtenu des dérogations et le tireur avait été invité à une battue à cinquante kilomètres de son domicile. Aux enquêteurs, il a dit avoir confondu le jeune homme de 1 mètre 90 avec un sanglier. Morgan portait pourtant des oreillettes fluo pour atténuer les bruits de sa tronçonneuse.

-----

« On aimerait quelque chose de plus global qu’une simple application des peines, souligne Peggy. On voudrait aller au-delà de la punition individuelle, qu’il y ait un changement général. »

Les jeunes femmes s’interrogent : « Évidemment, la prison ne sert à rien, mais s’il a une peine minime quel signal cela enverra-t-il ? s’inquiète Zoé. On risque d’être dégoûtées. »

En matière de chasse, c’est régulièrement le cas. En 2017, dans le nord de l’Aveyron, une femme de soixante-neuf ans a été abattue chez elle derrière sa haie. Le chasseur n’a été puni que douze mois de prison avec sursis, un retrait de dix ans du permis de chasse, et huit mille euros de dommages et intérêts à payer.

(...)



-----



https://reporterre.net/Le-combat-des-amies-de-Morgan-tue-lors-d-une-battue-pour-reguler-la-chasse
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          235
 Gaspard d' Allens
Denis_76   25 novembre 2020
Gaspard d' Allens
"Cent mille ans" ; BD.

A Bure, Meuse, il y aura des risques d'incendie, d'infiltration, et naturellement radioactifs. L'idée du gouvernement, c'est d'enterrer les déchets radioactifs à cet endroit de faible densité de population.

" Cent mille ans", c'est le temps qu'il faudra pour que les déchets radioactifs disparaissent. C'est le temps à rapporter, comparer aux 60 petites années passées depuis le début du nucléaire.



( Interview sur Arte )
Commenter  J’apprécie          72
Chouchane   09 juillet 2016
Les néo-paysans de Gaspard d' Allens
"Ce n'est pas le monde qui est perdu, c'est nous qui avons perdu le monde, et le perdons incessamment. Ce n'est pas lui qui va bientôt finir, c'est nous qui sommes finis, amputés, retranchés, nous qui refusons hallucinatoirement le contact direct" affirmait Ivan Illitch p.93
Commenter  J’apprécie          31
Acerola13   10 juillet 2022
Main basse sur nos forêts de Gaspard d' Allens
Et devinez quel est le deuxième poste de dépense qui grève notre balance commerciale à hauteur de 6,7 d'euros par an, juste après les hydrocarbures? Le bois, oui, le bois! Alors que nous possédons la troisième forêt européenne, notre filière est en berne. Elle représente à elle seule plus de 12% du déficit commercial et sa valeur a doublé depuis 1995.
Commenter  J’apprécie          20
Chouchane   09 juillet 2016
Les néo-paysans de Gaspard d' Allens
Revenir sur Terre, c'est commencer par ne plus vivre dans l'ignorance des conditions de notre existence.
Commenter  J’apprécie          30
JeannineOtte   12 juillet 2021
Main basse sur nos forêts de Gaspard d' Allens
La révolte des Demoiselles fut avant tout une lutte sociale à travers laquelle s'opposèrent deux rapports antagonistes à la forêt. La défense des communs contre la propriété privée. Le droit de vivre contre le droit de produire. L'attachement à un monde peuplé de mythes, de fées et de mystère contre celui, ordonné, cartésien, d'une nature ressource à exploiter.Et si les misérables attaquaient les demeures des grands propriétaires, n'était-ce pas pour faire voler en éclats une terrible hypocrisie ? Qui détruit réellement nos forêts: l'essor de l'industrie ou le mode de vie ancestral des montagnards ?
Commenter  J’apprécie          00
Acerola13   11 juillet 2022
Main basse sur nos forêts de Gaspard d' Allens
La réalité physique est gommée par la volonté politique. Les responsables de l'UE s'obstinent malgré les faits et les alertes qui se multiplient. Les psychologues appellent ce phénomène la dissonance cognitive. C'est une maladie qui nous conduit droit vers l'impasse. La combustion de la biomasse émet des gaz à effet de serre. Elle dégage autant d'oxyde d'azote que le charbon, 51% de plus de CO, et davantage de particules fines. Selon plusieurs études, elle libère aussi sept fois plus de dioxines.
Commenter  J’apprécie          00
JanisJoplinInWonderland   24 décembre 2020
Main basse sur nos forêts de Gaspard d' Allens
Les yeux face aux écrans, aveuglés par le béton et le gris terne de l'asphalte, nous avons perdu le contact charnel avec ce qui nous entoure. La forêt est là, avec ses couleurs chatoyantes, sa vie palpite et foisonne, mais nous ne savons plus la lire. Nous sommes devenus analphabètes. Qui sait encore reconnaître un érable sycomore, un tremble, un alisier torminal ? Qui sait comment la forêt pousse ? Qui maîtrise son cycle et ses équilibres ?
Commenter  J’apprécie          00
V0kS   08 mai 2022
Main basse sur nos forêts de Gaspard d' Allens
"Croire que l'écosystème serait interchangeable, que la forêt se résume à une addition d'espace, une somme de biodiversité que l'on pourrait mettre en équivalence en faisant fi de l'attachement des êtres à un lieu. La nature n'est pas déménageable. On ne remplace pas un milieu vivant avec une plantation en ligne de peupliers, ni avec une prairie artificielle ou un lâcher d'œufs de poissons dans une rivière toxique." [p. 130]
Commenter  J’apprécie          00
Acerola13   10 juillet 2022
Main basse sur nos forêts de Gaspard d' Allens
Ce livre part d'un constat. Depuis cinquante ans, quelque chose a été brisé. Nous avons été dépossédés. À l'exode rural, amplement raconté les historiens, par s'est ajouté l'exil forestier, bien plus méconnu. Nous avons fui les bois. Toute une culture a disparu sans que l'on s'en rende réellement compte. Sans que l'on s'en émeuve. Avec sa richesse. Ses savoir-faire.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Gaspard d` Allens (146)Voir plus


Quiz Voir plus

Savez vous compter jusqu'à 10 ?

"Les .............dragons " de Michaël Connely

8
9
10

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur