AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Critiques de Gringe (60)
Classer par:   Titre   Date   Les plus appréciées


Ensemble, on aboie en silence
  28 décembre 2020
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Partagée, partagée...



Les sujets qui traitent des maladies mentales m’ont toujours intéressée. Mais ici, j’ai trouvé ce récit assez brouillon et décousu.



Guillaume et Thibault sont deux frères unis même si ô combien différents. Jusqu’à ce que la schizophrénie de Thibault éclate au grand jour. Les doutes et la culpabilité s’immiscent dans la tête de Guillaume.



Parsemé des écrits de Thibaut au cœur de sa folie et de sa détresse, j’ai pourtant manqué le coche. Il y a des passages très intenses et interpellants mais aussi des longueurs qui mettent trop de distance entre ces deux frères. Les déboires de Guillaume lors de son succès médiatique en tant que rappeur, je n’y ai pas vu le moindre intérêt. J’aurai davantage préféré une plongée dans les émotions de ces deux frères, une danse borderline teintée d’émoi. Dommage car le sujet sur la schizophrénie était riche d’intérêt.
Commenter  J’apprécie          707
Ensemble, on aboie en silence
  30 avril 2021
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Je "connaissais" Gringe depuis mon adolescence, je me rappelle des écouteurs dans mes oreilles, lorsque je rentrais à l internat et que j écoutais en boucle son featuring "Entre bien et mal". J aimais beaucoup sa voix, que je trouve claire, agréable, séduisante. Par la suite, j ai ri devant la série "Bloqués", enchaînant les épisodes sans prise de tête et en m amusant beaucoup. Quand son album solo est sorti, j ai bondi dessus. J ai adoré. Je suis passionnée de rap français et j ai trouvé les textes sincères, les thèmes prenants, et toujours cette voix si particulière. Je l ai écouté dans la voiture, en boucle, à m en faire fondre les oreilles, à connaître toutes les chansons par cœur. J ai vu quelques interviews de Guillaume Tranchant qui parlait de ce livre, et c était une évidence pour moi de le lire.



J avais un ami, à l époque, psychotique avec une légère tendance schizophrénique. Et c est un thème qui me touche. Tout ce qui est décrit et écrit par Guillaume et Thibault est d une réelle justesse. Ce côté qu ont les personnes atteintes de cette maladie, d'avoir un univers bien à elles, d avoir la vision de comprendre certaines choses que nous ne comprenons pas, est réel. Ce livre met cela en exergue et casse les clichés débiles de la personne ayant cette maladie qui se dedoublerait pour trucider les gens comme dans les films. J ai beaucoup aimé les touches artistiques de Thibault, ses photos, ses phrases, qui sont justes, qui créent un monde à elles seules et qui nous sont inaccessibles, à nous, qui n entendons pas des voix...



J ai aimé ce témoignage de fraternité et d amitié. Ces liens de sang plus forts que tout, cette recherche d'être ensemble, de s aider. J ai beaucoup aimé la simplicité de Guillaume, lorsqu il relate leur enfance, la difficulté à accepter le divorce de ses parents, les voyages, l alcool et la drogue.



J ai apprécié son humilité. A aucun moment Gringe ne se met en avant, en mode "Je suis une star, j ai du succès". C est tout à son honneur. Ce livre est écrit pour et avec son frère. Le challenge est réussi.



J ai moins aimé le côté brouillon du livre, même si finalement le côté "no prise de tête" correspond plutôt bien au personnage. Cependant, je devais parfois retourner en arrière pour savoir si j'avais le point de vue de Guillaume ou de Thibault, parfois certains passages manquaient de développement. J aurais aimé que le livre soit plus long qu on ait davantage de détails, de points de vue. Peut-être ce sentiment est il lié au fait que j'adore l artiste (Gringe, si tu passes par là :-)) et que j'aurais aimé en savoir plus sur sa vie. Peut être aussi est ce lié au côté mystérieux de son frère et que j'aurais aimé savoir quels avaient été les premiers signes avant coureurs de la maladie de Thibault. J aurais aimé avoir plus d informations sur ces internements en hôpital psychiatriques, qui ne font parfois pas de bien du tout aux patients schizophrènes, parce que les délires des autres peuvent parfois rajouter une couche d ombre sur leur monde intérieur.



Le livre se lit très vite. Je l ai dévoré ce matin.



Je le conseille à toutes les personnes qui seraient intéressées sur le sujet sensible et poignant de la schizophrénie. C est un bel ouvrage, criant de sincérité, d honnêteté, et qui ne sombre absolument pas dans la pathos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          468
Ensemble, on aboie en silence
  16 octobre 2020
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
« Ensemble on aboie en silence »est l’histoire d’une fratrie particulière, qui ne se conforme pas, accepte sa différence.

C’est un livre qui se lit d’une traite. Une partition à quatre mains spontanée et sans fioritures.

Nous découvrons Guillaume et Thibault gamins, une fratrie comme tant d’autres, l’aîné est turbulent, le second facile à vivre pourtant à l’adolescence il deviendra schizophrène.

Ce livre est une histoire d’amour et de tendresse car même si son frère est une énigme, Guillaume est toujours là pour lui. Il éprouve parfois de la colère envers les autres et leur regard, il lui arrive de se sentir coupable mais pas de ressenti envers ce petit frère, ils voyagent même ensemble.

C’est très beau et très émouvant car même Thibault exprime sa tendresse.

Gringe nous offre une réalité troublante mais ce qu’il dit est tellement juste.

Il nous offre un magnifique passage :

« Vivre dans un éternel présent.

Voilà ce qui nous lie, Thibault et moi. C’est notre privilège. Évoluer sur une même échelle de temps, ensemble ou séparément. »

Mon coup de cœur de la saison.

Merci aux éditions Harper Collins de leur confiance

#Ensemble on aboie en silence # NetGalleyFrance#

Rentrée littéraire 2020

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
Ensemble, on aboie en silence
  13 octobre 2020
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Profonde compassion. Quelques très beaux passages où l'amour est criant, où Gringe nous fait ce cadeau de se livrer et de partager certains troubles qui peuvent isoler son frère. Petit bémol, regret que ce texte à 4 mains soit parfois assez confus et confusant.
Commenter  J’apprécie          320
Ensemble, on aboie en silence
  18 janvier 2021
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Parfois, je me demande sur quelle planète je vis, parce que Gringe, jamais entendu parler avant ce livre... Pourtant, nous sommes de la même génération.



La photo de la couverture, je l'adore ! Ces deux p'tits garçons sont trop choux. Et si j'ai bien saisi l'une des remarques de l'auteur à la fin de l'ouvrage, c'est une photo de lui et de son frère quand ils étaient enfants.



Se raconter, expliquer sa famille qui semble parfois dysfonctionnelle, l'exercice n'est pas simple. Gringe livre ici la maladie de son frère, la schizophrénie, mais aussi les failles de ses parents, et les siennes. Pas de fil conducteur dans la narration, ce sont des souvenirs, des ressentis, des expériences vécues qui sont jetés sur le papier, de manière brute et écorchée. On adhère ou non. La zone qui a été floue pour moi, c'est de deviner à chaque chapitre qui raconte : Guillaume ou Thibault ?

Mais surtout ici, l'auteur y fait une belle déclaration d'amour fraternel.
Commenter  J’apprécie          130
Ensemble, on aboie en silence
  31 décembre 2020
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
En commençant ce livre, je ne savais pas ce que j’allais lire. J’ai juste été attiré par le titre et la couverture, je ne me suis pas retrouvé face à un roman mais à un témoignage. Témoignage d’un homme et de son frère souffrant de schizophrénie.

C’est très bien écrit, c’est drôle et émouvant, instants de vie racontés avec honnêteté, de très courts chapitres, des épisodes, des souvenirs.

Ce n’est que lorsqu’il en a fait mention que j’ai réalisé que l’auteur est celui que j’ai écouté en duo avec Orelsan, normal que j’aime cette écriture.

Je ne peux que vous conseillez de lire ce livre que vous soyez concernés ou non par cette maladie qu’est la schizophrénie.
Commenter  J’apprécie          91
Ensemble, on aboie en silence
  08 août 2020
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Roman autobiographique où s'entrecroisent les textes de Guillaume (Gringe) et Thibault, son frère. Des textes sur l'amour fraternel, des textes sur la folie, la schizophrénie, sur la vie.

Ces deux frères que tout oppose, qui se déchirent, témoins de l'abandon, sont deux rocs qui se soutiennent l'un l'autre, pour toujours et à jamais, envers et contre tous.

Une immersion dans la schizophrénie qui nous perd parfois. Qui parle ? Guillaume ou Thibault ? Car au fond, chacun vit sa propre folie, non ?



Un récit extrêmement touchant, emprunt de tendresse, d'une justesse incroyable et au flow incomparable. Les mots sont puissants, rythmés, lumineux et vibrants.

A lire d'une traite !
Commenter  J’apprécie          80
Ensemble, on aboie en silence
  04 octobre 2020
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
J'ai lu ce livre dans le cadre d'un masse critique de Babelio. Etant moi même dans la même fratrie qu'une personne en situation de handicap, j'étais touchée par le thème du roman et curieuse d'en découvrir le contenu. J'ai malheureusement été déçue par ma lecture. J'ai trouvé le récit trop morcelé et flou, j'avais parfois du mal à savoir quel frère était le narrateur. Malgré l'émotion mise dans les mots, ceux ci ne m'ont pas touché. J'ai pourtant aussi connu la colère et l'impuissance d'être l'enfant "en bonne santé" confronté au mal-être de son frère, pourtant je ne me suis pas reconnu dans ce texte. Je n'ai pas particulièrement apprécié le style d'écriture ni la plume de l'auteur, que je ne connaissais que de nom avant de lire ce livre.

Un témoignage sincère sur un thème trop peu abordé, qui parlera à certains lecteurs mais qui en laissera d'autres sur le bord du chemin.
Commenter  J’apprécie          70
Ensemble, on aboie en silence
  11 septembre 2020
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Comment parler de la schizophrénie, en restituer douleurs et lucidité, comment ne pas s'approprier cette parole de l'autre, l'ombre d'incompréhension qu'elle véhicule ? À travers le récit de la schizophrénie de son frère, Gringe illumine les non-dits, l'incompréhension, la tendresse et son soutien nécessairement défaillant et ouvre ainsi un dialogue avec cette folie qu'on enferme, comme on tente de se retrouver.
Lien : https://viduite.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          70
Ensemble, on aboie en silence
  05 mai 2021
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Cette photo noir et blanc, un titre évocateur d'une douleur sourde et un sujet des plus touchants : le diagnostic de la schizophrénie... C’était un programme prometteur et alléchant pour moi mais j’ai été un peu déçue...



Ce récit autobiographique est le résultat de la collaboration de 2 frères : Gringe, alias Guillaume Tranchant et Thibault, atteint de schizophrénie : un beau projet. Plus qu'un récit construit, ce texte m'est apparu comme un ensemble de flashes parmi lesquels j'ai lu quelques belles pages pour raconter les moments sombres liés à la séparation des frères. J'ai parfois eu le sentiment d'y être perdue.

Malgré tout, Gringe lève le voile sur la maladie qui a parfois entraîné son errance, le déchirement de sa famille suite au diagnostic. Il aborde la culpabilité... la complicité...l'amour inconditionnel malgré les conflits et les incompréhensions. C'est un livre qui sonne un peu comme une réconciliation après les tempêtes parsemées de moments de grâce. Il se conclut par une belle déclaration d'amour de Thibault.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ensemble, on aboie en silence
  26 février 2021
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Thibault est diagnostiqué schizophrène en 2001. Thibault est le petit frère de Guillaume, un frère aimé et protégé. Les deux frères sont en effet extrêmement proches, presque fusionnels pendant l’enfance. C’est cette belle relation que nous conte Gringe dans ce récit-témoignage mais aussi la maladie de son frère au fil de chapitres courts au milieu desquels viennent s’intercaler des textes de Thibault.



J’aimerai dire que j’ai retrouvé dans ce texte la fibre qui habite l’œuvre musicale du rappeur Gringe. Mais en fait je n’en sais rien puisque (dois-je l’avouer ?) j’ignorais totalement son existence. C’est donc sans a priori et sans points de comparaison que j’ai abordé ce livre que j’ai lu en quelques heures. Pas tant parce qu’il m’a happée que parce que j’attendais à chaque page que quelque chose m’emporte enfin.



Sur cette thématique probablement très difficile à traiter surtout lorsqu’elle vous touche aussi intimement, Gringe me paraît être resté en surface. Il y a quelques très beaux passages sur Thibault et aussi sur leur mère mais le tout manque de souffle et bizarrement d’émotions. Gringe joue sur une alternance d’humour et de colère, sans doute en protection, mais cela m’a totalement éloignée de l’histoire et de l’empathie que j’aurais pu éprouver.



Peut-être que le chapitre d’introduction ne m’a pas non plus aidée à me sentir totalement convaincue par ce livre même si on peut imaginer qu’il a été écrit dans une veine humoristique. Sur moi, il a eu un effet plutôt rebutant car il donne vraiment l’impression que ce livre a été pensé et écrit pour de mauvaises raisons, ce qui expliquerait cette impression qu’il manque de profondeur et d’analyse.



C’est en tous les cas un point de départ intéressant pour traiter de la schizophrénie, des ravages que cause la maladie sur le malade mais aussi sur ses proches, sur la culpabilité que peut ressentir la famille et un très joli hommage aux liens fraternels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ensemble, on aboie en silence
  10 juin 2021
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Je suis assez fan de ce que fait Gringe musicalement parlant. Je l’écoute depuis de nombreuses années maintenant. J’ai aussi forcément beaucoup aimé la série avec Orelsan : « Bloqués ». Donc quand il s’essaie à l’écriture avec une autobiographie, j’étais plus que curieuse de le lire. Bon en l’occurrence de l’écouter en audio livre.



Ici il se livre sans filtre et sans détours. Quand on connaît un peu le personnage, j’ai eu le sentiment de bien retrouver sa patte et sa signature. C’est brut, authentique. Il raconte avec honnêteté et parfois humour son parcours de grand frère un peu particulier. Thibault, son petit frère, est schizophrène. Une maladie connue et pourtant encore très stigmatisée et jugée.



Il s’expose et nous parle de sa place par rapport à la maladie de son frère, de leur relation pas toujours rose, de son statut d’artiste, de sa manière de percevoir lui-même et de son parcours.



Il n’y a pas besoin de connaitre l’artiste pour lire le livre et être touché. C’est court mais percutant. Qu’on aime ou pas, qu’on soit d’accord ou pas avec la démarche, il ne laisse pas indifférent.



En bref, je suis forcément pas super objective avec ma lecture mais je suis convaincue qu’elle pourra plaire. Si vous aimez les plumes électriques, musicales, brutes et humaines : vous avez un livre qui vaut le détour.
Lien : https://madamepointvirgule.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ensemble, on aboie en silence
  16 septembre 2020
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Texte très court. Peut-être trop court. J’ai l’impression d’avoir approché une histoire mais d’en avoir eu que des bouts de ficelles. J’espérais une belle pelote qui aurait permis la réalisation d’un roman plus étoffé de témoignages dans le vif de la maladie, ses répercussions sur la vie de famille. Je reste sur ma faim...
Commenter  J’apprécie          50
Ensemble, on aboie en silence
  12 septembre 2020
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Ensemble on aboie en silence

GRINGE



Guillaume (Gringe) et Thibault.

Un grand frère et un petit frère.

Guillaume est réservé mais ça ne l’empêche pas de protéger son turbulent petit frère des grands.

Et un jour la protection de Guillaume n’est plus suffisante face au monde de Thibault.

Les voix entendues annoncent l’entrée dans la schizophrénie du plus jeune.

Deux mondes différents, deux fonctionnements différents mais toujours cette envie de protéger le plus faible.

Un beau récit de fraternité.



Je ne connais pas Gringe, j’ai donc lu ce récit comme celui d’un anonyme qui relate bien l’impuissance et l’incompréhension d’un tel diagnostic.

La terrible difficulté de rester « en contact » avec la personne atteinte.

Ce n’est pas de la grande littérature à mon sens mais c’est touchant.
Commenter  J’apprécie          50
Ensemble, on aboie en silence
  16 mars 2021
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
La citation d’entrée de jeu annonce le ton : au pays du sarcasme, âmes sensibles s’abstenir.

Il est question d’HP comme si de rien n’était. Il est question de voix comme si de rien n’était.

Il faut jucher deux paires de lunettes pour saisir ce récit écrit par deux frères : celles de Guillaume, l’aîné impuissant, tourmenté et perdu devant la maladie de son frère - la schizophrénie - et celles de Thibault qui nous ouvre une lucarne sur son monde intérieur.



Guillaume et Mathieu ont bien fait d’enjamber la boîte noire qu’est la maladie mentale et de « s’unir proche de la reliure » par leurs joies et leurs peines.

Je salue la prise de risque de ces deux frères, se mettant à nu l’un devant l’autre toutefois timidement et sans oser ôter complètement le pagne du sarcasme – aussi délicieux et cathartique soit-il.



Livre à accueillir !
Commenter  J’apprécie          40
Ensemble, on aboie en silence
  22 septembre 2020
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Étant particulièrement intéressée et fascinée par la schizophrénie, je ne pouvais passer à côté de ce témoignage. Avant de commencer ce roman, je ne connaissais pas du tout Gringe… c’est ma sœur, en passant chez moi un soir, qui me dit « mais Gringe ?! Le rappeur ? ». Et peut-être n’aurais-je pas réussi à appréhender ce texte de la même façon si j’avais su qui Gringe était avant de commencer ma lecture.



Dans ce court livre, l’auteur nous raconte Thibault, son frère, diagnostiqué schizophrène en 2001. Ses mots sont emplis d’une poésie et d’une sensibilité incroyables. C’est un texte écrit par et avec amour. De ces récits qui respirent l’authenticité.



Quand la maladie psychiatrique arrive, la culpabilité des proches accoure au galop. Parfois, la honte n’est pas loin derrière. Comment accepter ce que l’on ne peut même pas expliquer ? Comment aider l’autre alors qu’on ne connaît même pas vraiment ce qu’il se cache derrière le terme « schizophrène » ?



Guillaume Tranchant (Gringe) a souhaité mettre tout cela par écrit. Il a voulu poser les mots. Et pour ce faire, il a demandé à Thibault, son frère, de lui parler de son histoire, de ses voix. Ainsi, le récit alterne entre le point de vue des deux frères et oscille entre tristesse, humour et tendresse. Ensemble, ils aboient. Ensemble, ils livrent une bataille contre une maladie encore bien trop méconnue. Parce que la stabilité ne peut avoir lieu, sans l’appui des proches.



Guillaume et Thibault signent un livre sur la schizophrénie, oui. Mais ils nous parlent avant tout de ce lien si puissant, indéfectible, incroyable qui se développe au sein d’une fratrie. C’est un livre sur la maladie. Mais surtout sur l’amour fraternel. Un amour qui peut faire des merveilles.



Lisez ce livre. Offrez-le. Relisez-le. Cornez les pages. Prêtez-le.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ensemble, on aboie en silence
  20 septembre 2020
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
« La littérature, c’est sérieux. »

Les mots disent les maux quand leur violence a la force d’un coup de pied du Chevalier Lumière, l’indicible souffrance quand la voix fait défaut, comblent le vide et le silence, solitude de l’astre solaire dans l’univers.

Le soleil a rendez-vous avec la lune ; l’écrit répond à l’oral, « sons d’étoiles et lunes chantantes ».

La solitude, noirceur sépulcrale, répond aux voix intérieures, brouhaha permanent exerçant une incandescente fascination.

Guillaume répond à Thibault.

Deux frères, une antithèse.

Le soleil à sa lune.



« La littérature, c’est sérieux. »

L’échange pour briser un silence à la solidité d’une forteresse de vide et de solitude impénétrables.

Le discours, voix réelles pour dire celles, irréelles, qui habitent ce sanctuaire insondable qu’est l’esprit de Thibault.

Sa voix, ses voix, se mêlent à celle de son frère pour évoquer la maladie, la souffrance, la culpabilité, l’isolement, la violence.

La schizophrénie dont souffre Thibault.



« La littérature c’est sérieux »

Celle de Guillaume et de Thibault s’articule en fragments de vies déchirées, constellation d’éclats de rire, de voix et de larmes, mise en orbite aux trajectoires parallèles, éternels rendez-vous manqués.

Des épisodes d’une chanson de geste à la violence d’un morceau de rap quand la maladie engendre déchirures, autodestruction, mal.

L’histoire d’un être dépossédé de son histoire, irradiante d’amour et d’espoir.

L’Epopée subjective et personnelle d’une bataille contre les préjugés et clichés autour d’une maladie vécue par ce frère, ce héros.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ensemble, on aboie en silence
  25 août 2020
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
Un livre lu dans un souffle, suivant le rythme donné au roman. J'ai eu l'impression que ce dernier avait été écrit vite, sans que cela soit négatif au contraire , pour être certain de le finir, d'aller jusqu'au bout de cette aventure. Jai beaucoup aimé ce roman. Difficile de dire pourquoi.

Je dirai tout de même que j'ai apprécié son rythme donc, le sentiment d'urgence à raconter, la relation fraternelle entre ses deux hommes, leurs voyages, leur poésie et une certaine forme de brutalité dans la manière de dire. J'ai trouvé cela touchant. J'ai été prise dans le flot des mots jusqu'à la fin.



Coup de coeur donc pour cette relation fraternelle et cette écriture ayant un petit goût d'urgence. Je vous le conseille.



Merci à #netgalleyfrance et aux éditions Harper Collins de m'avoir donné la possibilité de lire ce roman.



#ensembleonaboieensilence

Commenter  J’apprécie          40
Ensemble, on aboie en silence
  12 mai 2021
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
L'acteur et rappeur Gringe, de son vrai nom Guillaume Tranchant, raconte ses liens avec son frère Thibault, diagnostiqué schizophrène il y a une vingtaine d'années. L'auteur nous fait découvrir la façon dont la schizophrénie altère le comportement et la perception du malade, et la difficile prise en charge de son frère. Son récit très personnel est entrecoupé de textes et de photos de Thibault, d'une poésie déroutante et fulgurante.



Plongée intimiste dans une maladie mentale, ce récit est aussi un bel hommage aux relations fraternelles. Cependant, le choix de l'auteur de mélanger les époques et de ne pas toujours identifier le narrateur – on ne sait pas toujours qui parle, de Guillaume ou de Thibault – rend l'ensemble un peu confus.


Lien : http://usine-a-paroles.fr/le..
Commenter  J’apprécie          30
Ensemble, on aboie en silence
  08 mai 2021
Ensemble, on aboie en silence de Gringe
J’aime le Gringe musicien, chanteur, compositeur, mais aussi acteur, et j’avais envie de le découvrir en tant qu’auteur. (oui oui si ça vous dit quelque chose c’est Gringe des Casseurs Flowters, il a aussi joué dans le film Carbone aux côtés de Magimel, j’ai adoré ce film d’ailleurs je vous le conseille!!)



C’est avec ses mots et sa sensibilité qu’il nous dévoile des morceaux de vie, touchants, plein d’humilité, criants d’amour. Il nous parle de son frère Thibault, diagnostiqué schizophrène. On ne bascule pas trop dans le drama ni le pathos, c’est un simple récit de vie qui nous montre l’envers du décor, et j’ai apprécié la simplicité et l’humour avec lesquels il nous transmet de beaux messages. Je suis contente d’avoir pu découvrir plus en détail son histoire, les choses difficiles qu’il a vécues. Cette autobiographie nous montre la différence, expose des sujets complexes comme les maladies mentales.



Il se lit très vite et très facilement, je l’ai lu en une soirée car il est tout fin. C’est une belle découverte.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30




Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quiz Harry Potter (difficile:1-7)

De quoi la famille Dursley a-t'elle le plus peur?

des voisins curieux
des hiboux
de Harry
de tout ce qui peut les faire paraître étranges

20 questions
3923 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur