AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.89 /5 (sur 209 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Cagliari , le 26/09/1958
Biographie :

Igor Tuveri publie ses œuvres sous le nom d'Igort.

A vingt ans, il s'installe à Bologne où il débute sa carrière d'auteur de BD. Dans les années 80, il collabore à de nombreuses revues internationales, comme Métal Hurlant ou Vanity.

Ses albums sont traduits en 7 langues et publiés en France par divers éditeurs: Les Humanoïdes Associés, Cornélius et Casterman.

Il reçoit 3 fois le Prix Micheluzzi, celui du meilleur livre de bande dessinée pour "Fats Waller" (avec Carlos Sampayo) en 2006, celui de la meilleure bande dessinée pour "Les Cahiers russes: La Guerre oubliée du Caucase" en 2012 et celui du meilleur dessinateur pour "Les Cahiers japonais" en 2016.

Source : Bedetheque, wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Igort   (20)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (45) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les nouveautés Futuropolis de juin 2018


Citations et extraits (60) Voir plus Ajouter une citation
KATE92   17 décembre 2015
Les Cahiers Japonais : Un voyage dans l'empire des signes de Igort
Le papier enveloppe les objets, dans ce rite de l’emballage qui nécessite la feuille oblique (en losange) et non orthogonal (en carré, comme chez nous). Sur le couvercle des boîtes, souvent en carton vergé, sont imprimés des idéogrammes par simple gaufrage, invisibles en apparence, sur lesquels le papier d’emballage créera d’autres transparences. Le toucher et la vue, le jeu du voir et du ne pas voir, deviennent un art, un rite qui tourne ici au sublime selon la coutume qui prône “le don” comme geste de partage symbolique plus important que le cadeau lui-même.
Commenter  J’apprécie          350
cicou45   08 octobre 2013
Les cahiers russes de Igort
"La férocité humaine dépasse largement l'imagination..."
Commenter  J’apprécie          290
KATE92   17 décembre 2015
Les Cahiers Japonais : Un voyage dans l'empire des signes de Igort
Je vis le présent au Japon comme un voile léger qui laisse transparaître le passé.
Commenter  J’apprécie          190
KATE92   17 décembre 2015
Les Cahiers Japonais : Un voyage dans l'empire des signes de Igort
Bien vite, j’ai appris à apprécier le caractère intime, recueilli des choses. Bien que Tokyo soit une mégapole de presque 9 millions d’habitants, la structure de la ville garde cette dimension d’agglomérat de villages. (…) Cette ville avait le don de me calmer, de laisser déposer sur le fond le sable de mon existence.
Commenter  J’apprécie          150
cicou45   26 octobre 2013
Les Cahiers ukrainiens de Igort
"La tristesse arrive en traître, quand on affronte le sujet de l'avenir."
Commenter  J’apprécie          140
krzysvanco   25 octobre 2015
Les Cahiers ukrainiens de Igort
Deux mots sur Ania...

Elena me parle d'Ania qui, il y quelques années, s'est fait surprendre par une averse dans la ville d'Energidar, où il y avait une centrale atomique.

Une fois rentrée chez elle, elle a pris une douche et s'est mise à faire son train-train quotidien.

Puis elle est allée se coucher.

Quand elle s'est réveillée, elle était chauve. Ses cheveux sur l'oreiller. Les médecins disent que ce qu'il y avait dans l'air, et que la centrale rejetait, a réagi avec l'eau.

Elle avait 30 ans, Ania. Elena ne l'a plus revue. Elle ne sait pas si elle est encore en vie. Les gens de villes comme Energodar ou Tchernobyl ont l'interdiction de parler de ce qui s'y passe.
Commenter  J’apprécie          100
Coccinelle2   02 mai 2011
Les Cahiers ukrainiens de Igort
Au début pour moi, l'Ukraine était quelque chose d'indistinct, un nuage appartenant au firmament soviétique. Et puis j'ai commencé à la visiter et les noms exotiques que j'entendais chez moi depuis l'enfance, Kiev, Odessa, Poltava, Sébastopol, Leopoli, Yalta, sont devenus des paysages concrets. Je me demandais sincèrement comment était la vie pendant et après le communisme là-bas.
Commenter  J’apprécie          70
 Igort
PatriceG   10 décembre 2020
Igort
"Le 23 avril 1849, Fédor Dostoïevski est arrêté, accusé de conspiration contre le tsar, et condamné à mort. Sa peine va être commuée en condamnation aux travaux forcés à perpétuité, mais selon l'usage sadique en vigueur à l'époque, la nouvelle de la grâce ne lui a été notifiée que lorsqu'il se trouvait déjà devant le peloton d'exécution.

Psychiquement dévasté, le traumatisme de la fausse fusillade sera probablement la cause des crises d'épilepsie qui le marqueront toute sa vie et dont on trouve trace dans ses romans. "



Ce n'est pas un usage sadique, il s'est trouvé que . On a vu dans l'histoire des erreurs plus lourdes, des condamnations à mort exécutées alors qu'il y avait un contrordre d'en haut lieu qui n'est pas arrivé à temps : ils n'étaient pas équipés de smartphones: .Et à propos de ses crises d'épilepsie, Dostoïevski eut sa première crise avant cette condamnation à mort avortée, même si ça n'a pas dû arranger sa santé.
Commenter  J’apprécie          60
laurent35   20 mai 2019
Les Cahiers Japonais : Un voyage dans l'empire des signes de Igort
Selon un vieux dicton, la patience est le bijou du corps

si tu sais être patient, tu ne seras jamais malheureux

si tu ne sais pas être patient, tu seras malheureux

la patience est une question d'auto contrôle
Commenter  J’apprécie          70
alouett   23 janvier 2012
Les cahiers russes de Igort
Mais dans un contexte où le massacre des Tchétchènes est une pratique quotidienne et le passe-temps préféré des soldats russes en garnison dans le Caucase, les zatchistkis ne sont rien d’autre que des razzias, des expéditions punitives. La violence gratuite contre les gens sans armes, les femmes, les vieux ou les enfants, est comme une drogue, une dépendance. A tel point que les soldats qui sont retournés en Russie ne peuvent pas s’en passer et se dépouillent entre eux
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..