AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.86 /5 (sur 48 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 21/10/1970
Biographie :

Elle publie aussi sous le nom de Marlène Jedynak

Auteur de romans fantastiques et de science-fiction, Marlène nous entraîne dans un univers entremêlant les destins contrariés de ses personnages…

Connue des amateurs de fanfictions pour son talent à tisser des romances cornéliennes en amenant les personnages de manga dans les situations les plus folles et les plus variées, celle qui fut connue sous le pseudonyme de Jijisub, entraîne désormais ses lecteurs dans son propre univers, à la fois plus adulte et plus sombre mais toujours aussi riche et passionnant.

Devenue auteur-éditeur, Marlène Jedynak donne libre cours à son imagination prolifique (huit romans et un recueil de nouvelles publiés en deux ans) et dévoile un univers riche, aux personnages forts et attachants, à travers des histoires explorant et mêlant tous les genres – de la romance, en passant par le fantastique, l’horreur, et la S-F – avec un sens du suspense et de l’intrigue qui rend accro dès les premières lignes.

Son premier roman, Losing my way en est à sa troisième réédition. Le premier tome de la trilogie A corps perdu, et le premier tome de son cycle sur les loups-garous Premières pleines lunes, en sont pour leur part à la seconde.
Seeliah,
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
Chrichrilecture   08 décembre 2016
Dans tes yeux de Jijisub
Vous savez, il n’est pas forcément utile de parler, mais avoir quelqu’un proche de soi dans les moments les plus difficiles de la vie, permet de briser la solitude qui nous pèse…

La femme bougea enfin. Pas rapidement, un peu comme une biche apeurée, mais elle avançait vers lui. Ses yeux s’embuaient de larmes.

Commenter  J’apprécie          220
Chrichrilecture   26 février 2017
Dans tes yeux de Jijisub
Emeline vit à sa grande horreur l’aveugle se tourner vers elle. Elle ouvrit des yeux immenses. C’était le plus bel homme qu’elle n’est jamais vi de toute sa vie. Elle retirait tout ce qu’elle avait dit plutôt à son sujet. Ce type devait finir dans son lit ! En rêve… Dieu n’avait pas créé des mecs aussi beaux pour qu’ils soient homos, ce n’était pas juste ! Arrivé devant elle, il lui adressa un sourire séducteur. Emeline crut qu’elle allait s’évanouir.
Commenter  J’apprécie          200
Chrichrilecture   14 janvier 2017
Dans tes yeux de Jijisub
Cette sensation de liberté, il ne l’avait que, lorsqu’il touchait ses pinceaux… et ils n’étaient plus dans la vie. Alors à quoi bon continuer à vivre cette vie ? Personne ne voulait plus de lui… De toute façon, quels étaient les gens réellement importants pour lui ? Sa tante… et…Raphael et Marion… ses employés…

Ce constat le fit rire. Ils s’attachaient aux employés pour survivre. Si n’était pas malheureux ! Joël se sentait fatigué brutalement. Si épuisé. Devait-il courir après quelques choses ? Lorsque sa tante disparaitrait, il serait sans nul doute seul ! Il ne ferait jamais assez confiance à qui que ce soit…La voix enveloppante d’Antonelli lui parvint au fond de son cerveau. Il détestait ce gars, c’était physique ! Vraiment ? Alors pourquoi se sentait il en sécurité avec lui ? Prêt à s’abandonner ? Cette chaleur qui caractérisait l’infirmier lorsqu’il s’approchait de lui…

Commenter  J’apprécie          160
Chrichrilecture   08 février 2017
Dans tes yeux de Jijisub
La ferme !

Il est préférable d’être un voleur que d’être pédé !
Commenter  J’apprécie          110
Sossolecture   10 janvier 2017
Dans tes yeux de Jijisub
Il était sous le choc. Il lui plaisait ! Une grimace se forma sur son visage. Joël songea qu’il avait toujours été attiré par les hommes, mais l’expérience dans le domaine raviva une certaine douleur. Hors de question qu’un type quelconque le mette dans son lit et la lui fourre dans le cul !

La honte cuisante qu’il avait ressentie en se retrouvant chez le proctologue était inscrite au fer rouge dans sa mémoire. Plus jamais, jamais, jamais ! Et pourquoi se débattait il sur le sujet avec lui-même ? Antonelli n’était qu’un crétin… Prétentieux et arrogant.

Commenter  J’apprécie          80
archi19   23 mai 2016
La nuit des chasseurs de Jijisub
Naka avait tiqué en entendant que tous dans le royaume pensent que tu es le troisième…

– Tonton ? Peux-tu me dire quel est mon rang dans la lignée successorale ?

L’empereur adressa un immense sourire à son neveu et déclara paisiblement.

– Saki m’a laissé la place pour pouvoir se marier avec Seiryo Jin. C’était pour elle le seul moyen de pouvoir s’unir à l’homme dont elle était tombée amoureuse. Ton père est très puissant tout autant par ses capacités de loup que par son rang dans la noblesse. Pour ne pas à subir la sphère de l’oubli ou un refus du Conseil des Anciens, elle a abdiqué pour moi. Mais… dans notre famille, il est toujours de droit que l’aîné de la famille prenne la succession. L’aînée étant Saki, c’est son enfant aîné qui doit reprendre la succession. Nous avions vérifié à l’époque sur les vieux textes sacrés. Plus personne ne les lit, mais nous voulions être sûrs parce que la situation n’avait plus eu lieu depuis de nombreuses décennies. Je suis sûr que même les membres du Conseil des Anciens ignorent cette règle. Même si tu devais abdiquer à ton tour, ta descendance serait toujours la lignée qui prévaudrait sur une branche cadette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Floreen   27 avril 2016
Dans tes yeux de Jijisub
« Mais oui ! Je me souviens à présent. Bastien ! Tu es le petit frère de Bastien… Et toi, je te surnom-mais bouboule ou la boule qui n’amasse pas mousse ! S’était exclamé ravi Joël heureux d’avoir remis la main sur son passé.

— Entre autres ! Répondit sèchement l’infirmier.

— Tu étais plutôt petit pour ton âge et tout rond… continuait le peintre perdu dans ses souvenirs. Tu étais amusant, tu rougissais tout le temps quand je t’adressais la parole.

— Heureux de voir qu’il y en avait un que cela divertissait.

— Je ne disais pas cela pour te blesser… »

Joël se grattait la tempe. Dans ses souvenirs de jeunesse, il ne lui semblait pas avoir été réellement méchant.

« Vraiment ? » Le ton était froid. Joël ressentit presque le souffle glacé de la bise d’hiver le pénétrer.

Il était réellement déconcerté par la manière dont le prenait l’infirmier.

« Je ne vois pas où je l’ai été et…

— Tu te moquais de moi à la moindre occasion, me rabaissais sans cesse. Coupa Matthieu furieux et amer des manières désinvoltes de son interlocuteur. Je dois dire que de te voir dans l’état où tu es actuellement est un véritable moment de délectation. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Floliseuse   24 février 2017
Dans tes yeux de Jijisub
Joel ouvrit de grands yeux et voulu repousser la tête Mathieu font la langue continuait de lécher son sexe pour remonter jusqu’au gland. Ses doigts s’accrochèrent à ses mèches, au lieu de le repousser lorsque la bouche avala en entier sa verge. Joel en eu un hoquet de surprise. La pression qu’exerçait l’homme sur son sexe lui fit monter des fourmillements dans tous les corps. Il s’aperçut que son compagnon relevait ses jambes pour les faire passer par-dessus ses épaules. Ses mains tenaient sa taille.

C’est dans un état second que Joel s’en aperçut. La succion qui s’entendait, cette langue qui le suçait avec insistance, lui donnait l’impression d’être pompé de l’intérieur.

Jamais personne ne lui avait taillé une pipe pareille, songea-t-il alors que son corps se trémoussait. Inconsciemment, il se mit à gémir. Le plaisir montait en vague et il n’était pas sûr de pouvoir se retenir après tous ses mois de sevrages.

Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   20 mars 2016
Dans tes yeux de Jijisub
Son regard froid contrastait avec son attitude sensuelle. En fait, l’artiste n’avait jamais vu cette femme sourire. Des esquisses parfois… et encore, c’était souvent lorsqu’elle avait quelque chose à demander. Pourtant, les lèvres purpurines minutieusement peintes étaient une invite, tentantes comme un fruit défendu.
Commenter  J’apprécie          30
archi19   21 mai 2016
1ère Pleines Lunes de Jijisub
Certains vivaient un printemps où la découverte de l’autre et de ses sentiments donnait des ailes. L’été passait et les sentiments s’épanouissaient, puissants et s’enracinant dans les cœurs des amants. L’automne ressemblait aux bourrasques des premières disputes, des premiers obstacles et l’hiver apparaissaient si l’amour ne résistait pas aux bourrasques automnales. Le jeune homme constata que leur printemps avait à peine éclot que déjà l’hiver s’était installé.
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Triangles amoureux: on recherche le troisième point.

Carmen, Don José, ...

Almaviva
Catherine
Christian
Escamillo
Forcheville
Lancelot
Mathilde de La Mole
Santos Iturria

16 questions
54 lecteurs ont répondu
Thèmes : triangle amoureux , littérature , théâtre , opéra , cinemaCréer un quiz sur cet auteur