AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.29 /5 (sur 14 notes)

Nationalité : France
Biographie :

L’École des loisirs est un éditeur français de littérature d'enfance et de jeunesse.

Elle est également diffuseur des éditions Kaléidoscope et du belge Pastel.

Pour les enfants, les romans sont répartis entre la collection "Mouche" (premières lectures) et la collection "Neuf". Les adolescents se retrouvent dans les titres de la collection "Médium". Elle propose également une collection de classiques abrégés.

La plupart des titres appartiennent à la littérature francophone (française et belge essentiellement) ; quelques traductions trouvent leur place au catalogue comme les romans anglais d'Anne Fine.

L'École des loisirs édite également en direction des enseignants des ouvrages pédagogiques destinés à inciter à l'apprentissage de la lecture par les albums.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de L`Ecole des loisirs   (10)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
gill   19 mars 2018
Lire est le propre de l'homme de L'Ecole des loisirs
C'est là, à portée de main, ça ne tombe jamais en panne, ça tient au creux de la paume, c'est un miroir, une machine à remonter le temps, une porte ouverte sur l'autre, c'est un livre ...
Commenter  J’apprécie          301
OmbreetPoussiere   27 mai 2018
Lire est le propre de l'homme de L'Ecole des loisirs
Nous, êtres humains, avons cessé d’être des êtres de langage. Nous sommes devenus des êtres de force de vente et de pouvoir d’achat. Ce qui nous est inutile, voire nuisible, nous est présenté comme indispensable. Ce qui nous est vital, la splendeur de la nature, la vie de l’esprit, le temps de vivre, la curiosité intellectuelle, l’amitié avec quelques grands hommes et femmes du passé, nous est présenté comme vain, trop coûteux, non rentable, irréaliste.
Commenter  J’apprécie          230
OmbreetPoussiere   28 mai 2018
Lire est le propre de l'homme de L'Ecole des loisirs
Je rêve de salles de classe où des enfants auraient la tête penchée sur un livre, arrachés au boucan de leur cité, de leur famille, de la télé, de leurs jeux, de la pression des prédateurs de toutes sortes, ceux qui font de l’argent la seule valeur et peuvent rendre fous ceux qui n’en ont pas.

Je rêve qu’il soit donné à tous les enfants le bonheur de lire, de découvrir ce plaisir d’être apaisé au point de s’endormir en tenant encore un livre à la main.
Commenter  J’apprécie          220
blandine5674   01 juin 2020
Lire est le propre de l'homme de L'Ecole des loisirs
Le livre est une clé ; des portes s’ouvrent à l’intérieur de soi, comme à l’extérieur.

Gisèle Bienne
Commenter  J’apprécie          200
blandine5674   01 juin 2020
Lire est le propre de l'homme de L'Ecole des loisirs
Pouquoi je lis ? par Susie Morgenstern

 

1-Je lis parce que je suis souvent amenée à me trouver seule et que lire est l’un des plus grands plaisirs que la solitude puisse m’offrir.

2- Parce que lire me console de ma solitude.

3- Parce que lire me met à distance de moi-même et du monde.

4- Parce que lire me ramène à moi-même et au monde.

5- Je lis parce que je ne connais pas assez de gens et parce que l'amitié est vulnérable et susceptible de disparaître - pour cause d’espace, de temps, d’accords imparfaits et de peines de la vie.

6- je lis, conformément aux instructions de Samuel Johnson, pour prendre la mesure des choses.

6-Je lis pour connaître la différence entre les hommes et les femmes.

7-Je lis pour découvrir ce que ces choses peuvent avoir en commun avec moi et pour éprouver leur proximité.

8-Je lis pour connaître la différence entre les hommes et les femmes, et, pour savoir ce qu’est un homme.

9- Je lis pour me fortifier et apprendre ce qui m’intéresse de façon authentique.

10- Je lis pour mon plaisir, égoïstement, puisque je sais que je ne pourrai améliorer la vie

11- je lis professionnellement aussi, pour m’informer.

12- Je lis pour oublier mon corps.

13- je lis parce que je n’aime que les lecteurs et que je veux figurer parmi eux.

14- je lis pour me cultiver, pour me tenir au courant de ce qui s’écrit et pouvoir recommander des livres aux autres, notamment à mes filles et à mes petits-enfants.

15-Je lis... à cause de Shakespeare - parce que je suis toujours en quête d’un esprit plus original que le mien !

16- Je lis pour déchiffrer des sentiments humains dans la langue des humains.

17- Je lis pour essayer de me connaître mieux.

18- Je lis pour savoir davantage.

19- Je lis pour tomber amoureuse...d’un auteur, d’une phrase, d’une idée.

20- Je lis parce que, contrairement à ce qui se passe dans la vie, si on ne comprend pas une phrase ou un livre, on peut recommencer.

21- Je lis parce que, selon Kafka, « on lit afin de pouvoir poser des questions ».

22- Je lis parce qu’un ami de Kafka a dit : « Je ne crois pas que je pourrais exister sans livres. Pour moi, ils sont le monde entier. »

23- Je lis parce que Kafka répondu : « C’est une erreur. Le livre ne peut pas remplacer le monde. C’est impossible. Dans la vie, tout a un sens et un rôle auxquels rien ne peut se substituer. On ne peut pas, par exemple, confier son vécu à une doublure. Il en va de même du monde et des livres. On tente d’emprisonner la vie dans les livres, comme un oiseau chanteur dans une cage. Mais ça ne marche pas. »

24- Je lis parce que Kafka a dit : « Il me semble qu’on devrait lire que les livres qui vous mordent et vous piquent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d’un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? Pour qu’il nous rende heureux, comme tu l’écris ? Mon Dieu, nous serions tout aussi heureux si nous n’avions pas de livres, et des livres qui nous rendent heureux, nous pourrions à la rigueur en écrire nous-mêmes.

« En revanche, nous avons besoin de livres qui agissent sur nous comme un malheur dont nous souffririons beaucoup, comme la mort de quelqu’un que nous aimerions plus que nous-mêmes, comme si nous étions proscrits, condamnés à vivre dans des forêts loin de tous les hommes, comme un suicide - un livre doit être la hache qui brise la mer gelée en nous. »

25- Je lis parce que, dans Mister Pip, Lloyd Jones a écrit : « Tu ne peux pas faire semblant de lire un livre. Tes yeux vont te trahir. Ton souffle aussi. Quelqu’un qui est fasciné par un livre oublie tout bonnement de respirer. La maison peut prendre feu, le lecteur plongé dans un livre ne lèvera pas les yeux avant que le papier peint ne s’enflamme. Pour moi, Latilda, De grandes espérances est ce genre de livre. Il m’a permis de changer ma vie. »

Je ne suis encore qu’au début de ma liste qui, je l’espère, va s’allonger, longtemps, à travers des milliers de livres.

Et vous, vous lisez pourquoi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          145
blandine5674   03 juin 2020
Lire est le propre de l'homme de L'Ecole des loisirs
Quand je trouvais un roman qui m’emportait, j’aimais lire lentement, plus lentement encore sur les dernières pages, pour que ça dure encore un petit peu, pour différer le moment où je devrais fermer le livre. J’éprouvais le sentiment délicieux de ma liberté. J’étais à la fois, par ces vies fictives, loin de moi et rendue à moi-même, un moi indépendant des contingences familiales, culturelles, religieuses, politiques.



Il faut donner des livres aux enfants pour leur faire prendre conscience de tout ce qui les contraint, pour alléger leurs souffrances, pour les faire rire, pour les faire rêver, pour les aider à penser, pour les rendre libres.

Leur donner des livres comme il m’en a été donné. Pour les délivrer.

Brigitte Smadja
Commenter  J’apprécie          153
OmbreetPoussiere   27 mai 2018
Lire est le propre de l'homme de L'Ecole des loisirs
Quel être cosmique qu’un enfant, un adolescent qui lit ! C’est à la fois un être qui rêve et qui agit, un être qui joue et qui réfléchit ; il est en train de se construire, il est en train de grandir, et nous n’en avons jamais fini de grandir. Il faut le voir ouvrir son livre avec amour, le quitter avec regret, le reprendre avec gourmandise.
Commenter  J’apprécie          110
gill   24 mars 2018
Lire est le propre de l'homme de L'Ecole des loisirs
La lecture n'est pas un loisir qu'on puisse comparer au cinéma ou au jeu vidéo, c'est une nécessité de chaque jour, c'est le passeport pour l'insertion dans notre société et c'est ce qui donne accès à la liberté, liberté de parler, de penser, de circuler ...
Commenter  J’apprécie          100
fanfanouche24   12 février 2014
Madame de Sévigné vue par des écrivains de L'Ecole des loisirs
Comment trouve t-elle le moyen de nous intéresser à chaque mot de l'histoire du cuisinier qui s'est suicidé parce que le poisson n,'était pas arrivé à temps pour le dîner du roi ?[....]



Comment obtient-elle cet ordre, cette perfection dans la composition ? Travaillait-elle son art ? Il semble que non. Déchirait-elle ? Corrigeait-elle ? Nulle part il n'est fait mention d'un effort appliqué. Elle ne cesse de répéter qu'elle écrit comme elle parle. (p.202 /Virginia Woolf, 1942)
Commenter  J’apprécie          90
gill   24 mars 2018
Lire est le propre de l'homme de L'Ecole des loisirs
Ton avenir est écrit ... entre les lignes des livres que tu liras ...
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La quête d'Ewilan

Comment se nomme la taverne dans la cité d'Al Vor ?

Le serpent qui rampe
Le chat qui miaule
Le chien qui dort
Le lion qui rugit

10 questions
203 lecteurs ont répondu
Thème : La quête d'Ewilan, tome 1 : D'un monde à l'autre de Pierre BotteroCréer un quiz sur cet auteur

.. ..