AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.38/5 (sur 411 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1981
Biographie :

Mère de deux garçons, Lanabellia vit dans le nord-est de la France.

Passionnée de lecture, elle a commencé à écrire vers l'âge de 15 ans pour finalement abandonner et y revenir des années plus tard, poussée par ses proches. L'histoire s'accélère lorsque ses romans connaissent un succès inattendu sur Wattpad.

page Facebook : https://www.facebook.com/Lanabellia-1635707050004833/

Ajouter des informations
Bibliographie de Lanabellia   (36)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
Extrait (Devin et Emily) :

- Eh bébé, il ne t'intéresse pas celui là?

Il devrait crier encore plus fort. Je me rapproche.

- Ne m'appelle pas "bébé" en public, s'il te plaît.
- J'en ai rien à foutre des autres!
- Dévin arrête de jouer au con. Tu as très bien compris.

Il me fourre le bouquin devant le nez.

- C'est l'histoire d'une fille qui trompe son mec avec leur coloc.

Il éclate de rire. Il abuse! J'ai le feu qui me monte au joues.

- Ce n'est vraiment pas drôle, Devin! Pose ça!
- Non je compte bien le lire.

Il est sérieux? Je l'abandonne à son délire et continue à étudier les étagères.

Commenter  J’apprécie          30
Je fais une crise de manque, je veux son sourire, son rire, la douceur de ses bras... J'ai envie de voir ses putains de dosettes de café traîner sur notre évier, ses tee-shirts abandonnés dans l'appartement... Je veux encore trébucher sur ses chaussures au milieu du salon...
Commenter  J’apprécie          30
Je retiens mon souffle quand il s’immisce doucement en moi… Aucune douleur, c’est assez étrange… Étonnant, mais agréable, très agréable. Je ne peux m’empêcher de le bouffer des yeux. Ce mec est vraiment magnifique ! Attentif à chacune de mes réactions, il recule, revient doucement en me pénétrant plus profondément et il étouffe mon petit cri de surprise, sa bouche sur la mienne. Les muscles bandés, il s’immobilise, me laissant le temps de m’habituer. Je me sens entièrement emplie. Mon ventre se contracte autour de lui, m’offrant une vague de plaisir. Mes mains hésitantes glissent sur sa nuque et je me noie au fond de ses yeux. J’en veux encore…
Commenter  J’apprécie          20
« Ne sous estimez jamais la force des mots. Certains peuvent faire beaucoup de mal. Ils peuvent démolir ou même tuer… »

« Ne souffre pas en silence de l’intimidation, car les mots peuvent également servir à te libérer ! »
Commenter  J’apprécie          32
-Tu me plais beaucoup, trop sûrement. Avec toi, je suis différent, je suis quelqu’un d’autre. Mais j’ai peur que mes excès, ma vie, mon passé, te fassent fuir. Ça fait un bon bout de temps que je n’ai pas eu de constance, pas vraiment de limites non plus… Tu es mon tourment, Rose.
Commenter  J’apprécie          20
Je m’égare avec l’image de Gabriel incrustée sous chacune de mes pensées. Je suis une façade, vide, creuse, en sursis. Mon cœur, lui, hurle en silence… Condamnée, brimée, je n’ai plus le choix : je m’occupe l’esprit au maximum, tente de faire illusion par n’importe quel moyen.
Commenter  J’apprécie          20
Le protéger est ma priorité absolue et passe avant mes propres sentiments. C'est terminé, j'ai donc décidé de ne plus jamais le revoir et de continuer ma vie comme s'il ne s'était rien passé, comme si Gabriel avait été un rêve. Le plus beau de tous les rêves.....
Commenter  J’apprécie          20
C’est trop. Pas assez. Je veux tout de lui. Ce ne sera jamais suffisant.
Mon cœur frémit. Je me languis. Je brûle. Je suis glacée. Je suis brisée. Non…
Vic, Vic, Vic.
Ses prunelles indescriptibles, aussi profondes que la noirceur de l’océan en pleine nuit, tombent dans les miennes. Putain de regard qui me torpille de l’intérieur !
Je l’aime. Terriblement !
Alors pourquoi j’étouffe ? Pourquoi j’agonise ?
J’ai besoin d’air, de son souffle, de sa bouche sur la mienne. Il me la donne. Alors, je revis, je fais le choix égoïste de respirer à nouveau, de désengorger mes poumons de cette eau glaciale qui me noie. 
Commenter  J’apprécie          10
La lueur qui brille dans ses yeux abat toutes mes défenses. Mon coeur martèle en cadence. Mes poumons oublient leur fonction vitale primaire : respirer ! Ses lèvres courent le long de ma mâchoire, jusqu'aux miennes. Leurs caresses, leurs courbures indécentes s'ajustent si proprement à chacun de ses baisers que j'ai l'impression de recevoir un choc dans la poitrine. Il m'embrasse, nos langues se trouvent, s'enroulent tandis que ses doigts se faufilent dans mes cheveux humides. Comme s'il cherchait à ce que jamais je ne me détache de son emprise.
Commenter  J’apprécie          10
Mon portable vibre dans ma poche. Si c’est encore elle, je jure que je fais un carnage. Pas loupé ! Cette nana est pire qu’une sangsue. Je ne sais pas ce qu’elle a pu s’imaginer : il n’a jamais été question de relation entre nous. Petite brune : Bébé, pourquoi tu ne me réponds pas ? Qu’est-ce que j’ai fait ? Je t’aime ! J’ai besoin de toi ! Evana glousse dans mon dos. — Dis donc, Oz, elle est désespérée. T’as encore planté ta flèche de Cupidon ? Je me retourne sur ses yeux bleu lagon où danse une lueur amusée. Elle croque dans une pomme et ses fesses fermes et rebondies se trémoussent jusqu’à la cuisine, en simple tee-shirt et vieille culotte de coton. La reine de l’anti glamour ! Je penche un instant la tête de côté, balade mon regard de ses longues jambes blanches à son sourire sardonique, à peine dissimulé par sa cascade de cheveux noirs. Ouais, elle aurait peut-être pu faire l’affaire si on n’était pas amis de longue date, et maintenant colocs. Je joue avec mon piercing que je glisse entre mes lèvres, puis me secoue mentalement. Je ne vais certainement pas m’aventurer sur ce terrain. Elle pose une main sur sa poitrine, prenant un air faussement tragique. — Oz… tu es toute ma vie… ne me laisse pas…
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Lanabellia (311)Voir plus

Quiz Voir plus

Correspondances artistiques (1)

D'une Joconde à l'autre, séparément et chacun à sa manière à des dates différentes, deux artistes français ont célébré Mona Lisa en chanson (indice : Aigle et tête de choux) :

Serge Gainsbourg et Léo Ferré
Léo Ferré et Anne Sylvestre
Barbara et Serge Gainsbourg

10 questions
279 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , musique , histoire de l'art , Instruments de musique , musiciens , art , artiste , symphonie , mer , Japonisme , impressionnisme , sécession viennoise , Abstraction , Côte d'Azur (France) , romantisme , pointillisme , symbolisme , Pique-niques , joconde , leonard de vinci , renaissance , culture généraleCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}