AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.89 /5 (sur 80 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Nashville, Tennessee , le 01/08/1957
Biographie :

Madison Smartt Bell est un romancier américain.

Il a grandi à Nashville, et a vécu à New York et Londres avant de s'installer définitivement à Baltimore, dans le Maryland.

Il est diplômé de l'Université de Princeton, où il a remporté le Prix Mathis Ward et le prix Francis Leymoyne Page, et de l'Université de Hollins, où il a remporté le prix Andrew James Purdy.

Bell a enseigné dans divers programmes d'écriture créative, dont l'atelier des écrivains d'Iowa, le Centre de Poésie de la 92nd Street Y, et le séminaire d'écriture de l''Université Johns Hopkins.

Bell est marié à la poétesse Elizabeth Spire et est professeur au College Goucher de Baltimore, dans le Maryland.

Il a en outre écrit des essais et des critiques pour Harper's, la Review of Books de New-York, la Review Times Book de New-York et pour The Village Voice.

Son roman "Doctor Sleep" (1991) a été adapté au cinéma, en 2002 (titre français "Hypnotic").
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Author Profile: Madison Smartt Bell
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
le_Bison   18 février 2018
La couleur de la nuit de Madison Smartt Bell
"Tu as l'air ennuyée", a-t-il dit, en tendant la main. Voilà pourquoi je ne lui ai pas ri au nez. Tu as des ennuis ? était la question classique pour draguer un fugueur ou une fugueuse, mais la variante, ici, avait un sens. Une façon de dire que je n'étais pas dans les ennuis mais que les ennuis étaient en moi.
Commenter  J’apprécie          260
le_Bison   11 juillet 2018
La couleur de la nuit de Madison Smartt Bell
Comme mon cœur a chanté quand les tours sont tombées ! Une telle poussée de force pure, se tordant, se désagrégeant, s'épanouissant en ce gigantesque astre de ruines avant de jeter au sol toute sa substance... Ces escarbilles semblables à des moucherons qui tournoyaient tout autour s'avéraient être des mortels jaillissant des flammes. Drapés dans le linceul de leurs cris, ils descendaient. Si j'avais su que la mort pouvait en détruire un tel nombre !... en l’espace d’un instant.
Commenter  J’apprécie          230
le_Bison   16 juillet 2018
La couleur de la nuit de Madison Smartt Bell
La montée soudaine de la peur : je la sentais palpiter, comme une grenouille dans ma gorge, ou une mite battant des ailes.
Commenter  J’apprécie          240
le_Bison   04 juillet 2018
La couleur de la nuit de Madison Smartt Bell
J’ai marché dans le désert jusqu’à ce que le monde commence à s’incurver, jusqu’à ce que les lumières de Boulder City s’affaissent derrière la ligne d’horizon. On ne peut jamais échapper complètement à la pollution visuelle de toutes ces villes, mais à l’endroit où je m’étais arrêtée, les étoiles brillaient davantage. Et, de nouveau, une nuit sans lune.
Commenter  J’apprécie          220
le_Bison   05 juillet 2018
La couleur de la nuit de Madison Smartt Bell
D’autres nuits, il n’y avait pas de lune. Les cités et les villes, toutes lointaines, étaient encore impuissantes à teinter le dôme céleste du reflet de leur lumière dilapidée. Sans lune, la couleur de la nuit était celle d’un riche velours noir, comme si on était plongé dans du chocolat, ou au cœur d’un sombre flot de sang coulant dans une veine profonde.
Commenter  J’apprécie          160
rkhettaoui   03 février 2015
La Ballade de Jesse de Madison Smartt Bell
On ne joue jamais aussi bien que chez soi dans le placard.. C’est quand on veut sortir de ce placard qu’on risque d’avoir un problème.
Commenter  J’apprécie          30
loreleirocks   07 octobre 2012
Le Soulèvement des âmes de Madison Smartt Bell
[...] Toussaint said a silent prayer of thanks to Jesus, that god who softened the hearts of white people. Sometimes softened them.
Commenter  J’apprécie          30
brigittelascombe   07 novembre 2011
La couleur de la nuit de Madison Smartt Bell
La peur est la meilleure amie de l'homme. J'en sentais le goût semblable à celui du sang dans mon arrière-gorge.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   03 février 2015
La Ballade de Jesse de Madison Smartt Bell
Elle n’avait pas de maquillage visible, ni de bijoux, et le minimum de vêtements autorisé pour sortir dans la rue. Toujours un short délavé, noir, bleu ou vieux rose, coupé dans un jean en grosse toile, porté avec un t-shirt, un haut de maillot ou une chemise dont elle nouait les pans sous ses seins. Les shorts étaient de véritables œuvres d’art, habilement usés aux bons endroits, avec çà et là des parties où ne restait qu’une trame de fils horizontaux qui s’écartaient quand elle se penchait ou s’étirait pour vous offrir de jolis aperçus sur sa chair bronzée et rebondie.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   03 février 2015
La Ballade de Jesse de Madison Smartt Bell
Quant aux gens que je ne connaissais pas mais que je croisais dans la rue, sur la plage ou au Black Cat entre les sessions, ma foi, je pouvais toujours considérer qu’ils me voyaient comme quelqu’un qui avait subi des blessures. Quand on n’a jamais été soi-même esquinté de cette façon, on peut avoir toutes sortes de réactions instinctives. Par exemple, éprouver de la sympathie, parfois beaucoup, mais en même temps ne pas vouloir que cette personne s’approche avec ses traces de sang – on ne tient pas à être présent au cas où le prédateur reviendrait.

Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Madison Smartt Bell (104)Voir plus


Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur
.. ..