AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Limoux , le 06/03/1898
Mort(e) le : 05/02/1986
Biographie :

Jeanne Élisabeth Marie Joséphine Philbert dite Magali est une écrivaine qui écrit principalement des romans sentimentaux.

Elle a également publié sous différents pseudonymes: Claude Desvalliers, Michel Cerdan, Michel de Surty, Sylvaine.

Après la mort de sa mère, son père, négociant en vins, la confie à des tantes qui tiennent un commerce de confection. Élève au lycée de Carcassonne, elle écrit une lettre au poète Frédéric Mistral dans laquelle elle lui avoue son admiration.

Celui-ci lui répond et une longue correspondance s'installe jusqu'à sa mort en 1914. Dans ses lettres, Frédéric Mistral la surnomme "Magali".

En 1915, sans terminer ses études, elle s'installe en Algérie où elle devient institutrice. Quelques années plus tard, elle revient en France pour s'occuper d'une ferme qui appartenait à son père. Elle y vit avec sa fille, née hors mariage des suites d'une liaison avec un aviateur.

En 1947, elle épouse Joseph Corradot, un ancien combattant, écrivain et musicien et le couple déménage à Rueil-la-Gadelière, dans l'Eure-et-Loir.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (468) Voir plus Ajouter une citation
LiliGalipette   08 novembre 2013
L'Homme que j'ai épousé de Magali
« J’ai besoin de douceur… d’une présence tiède et discrète… d’une femme calme et patiente qui accueille un simple bonheur aussi simplement que je le lui offre. » (p. 80)
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaoui   03 juin 2017
Le passager du "Bonaventure" de Magali
La pêche ne nourrit pas son homme. L’état de bûcheron n’apporte guère de profits. Les garçons sont de plus en plus attirés par les emplois de la ville. Les filles les suivent. Être femme de ménage ou travailler dans les pêcheries, c’étaient les seules activités possibles pour elles. Alors, elles se font infirmières ou entrent dans l’enseignement.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   13 février 2016
L'absente de Magali
Remettre, toujours remettre... Et les contretemps !... Je connais la chanson. Nous ne pourrons plus faire un projet qui tienne debout tant qu’il y aura un téléphone dans la maison et des gens installés devant leur poste de T.V. Parbleu ! ils sont tranquilles, eux, incrustés dans de bons fauteuils et échangeant des commentaires en famille entre les séquences du programme. D’autres regardent l’écran de leur lit, couchés côte à côte et se tenant la main. Et moi, explosa-t-elle, je suis une marionnette dont on agite les ficelles, au gré et à la fantaisie d’un directeur d’émission... Je n’ai aucune vie intime, je ne sais jamais quand mon mari va rentrer et, lorsque par hasard il veut bien me consacrer une soirée, pan !
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   11 janvier 2018
Mon royaume en kabylie de Magali
— Voyez-vous, Edith, le grand point, c’est d’être d’accord avec soi-même… et de garder intacte sa foi.

Je n’ai plus envie de pleurer. Je ne sens plus sur ma poitrine le poids qui l’oppressait et je suis délivrée de la griffe amère de la solitude. Mon cœur a trouvé sa voie et ma vie son sens…

Et c’est en définitive, sur la route de Bruges, que j’ai découvert… mon royaume en Kabylie.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   07 septembre 2017
Un amour comme le notre de Magali
J’erre dans la maison comme un corps privé de son âme… Les bêtes ne m’amusent plus, les fleurs pas davantage, et je ne cherche plus l’occasion de descendre chez Jeannette… pour les commissions. Quelque chose m’oppresse et j’ai envie de pleurer… Mais dès qu’il est près de moi, tout se transforme, tout redevient clair… J’éprouve le besoin de rire, de chanter, de danser…
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   10 novembre 2017
La dernière parade de Magali
Elle sait que tout la sépare de celui qu’elle aima toujours, elle sait qu’elle est destinée à être, plus que jamais, une femme sans bonheur, puisque Dieu lui refuse de pouvoir devenir la femme de Michel… Mais elle sait aussi, pour l’avoir appris récemment, qu’il y a de la grandeur à accepter l’apparente injustice des choses…

Elle sait encore qu’à travers le temps, l’éloignement et le silence, elle restera l’indéfectible épouse de son âme… puisque tous deux, librement, ont consenti le sacrifice.

Les scrupules, le devoir, la fidélité à un souvenir, le nom qu’ils portent… frêle barrière qui, si elle a réussi à séparer leurs existences dans ce misérable royaume terrestre, n’a point dénoué leurs cœurs.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   01 septembre 2017
Castel Pirate de Magali
Pourquoi fallait-il qu’il y ait eu cette horreur de guerre pour les empêcher d’être heureux ? Ils s’étaient mariés à la veille des hostilités, Géraldine n’avait même pas pu étrenner le beau mobilier retenu à Rennes et qui devait orner leur futur appartement. Au lendemain de leur mariage, la guerre les avait séparés. Pendant de longues et déchirantes années, ce qui restait de jeunesse à la presque vieille fille qu’elle était alors – elle avait près de trente ans lorsque Jean et elle s’étaient connus –  s’était effrité au long des jours sans couleur – les jours et les nuits d’attente et de désespoir.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   03 mai 2018
Le Bonheur est pour demain de Magali
Alors, l’amour ? Aimer, ce n’est rien ? On partage l’existence et le destin d’un être à qui l’on a tout donné, absolument, totalement. On s’est habitué aux lignes de son visage, à la forme de son corps, à ses manières, à ses habitudes. On a partagé avec lui le lit, l’enfant, les occupations quotidiennes, l’angoisse et l’espoir du futur. On l’a regardé dormir, fumer, sourire, s’enfiévrer pour des causes et désespérer pour d’autres. On a cru le rendre heureux. On croit être au cœur de sa vie… Et on s’aperçoit tout à coup que ce n’est qu’une grande illusion. Le bonheur est ailleurs.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   01 septembre 2017
Castel Pirate de Magali
Au fond, les choses ne se passent jamais comme on les prévoit… Lorsque Stella imaginait son mariage, elle se voyait revêtue de flots de satin blanc et de voiles arachnéens, avançant le long d’une nef toute vibrante de sons et de chants triomphaux, jusqu’à l’autel où l’attendait son futur époux. Il serait fier et souriant, elle, grave et fervente, les joues roses de son émoi secret, les lèvres un peu tremblantes. Autour d’eux, un cortège d’apparat, des visages ravis, des mains chaleureuses, les demoiselles d’honneur en robes claires, des bouquets, des voitures…
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   08 juin 2018
Ariane mon amour de Magali
A les voir ainsi, inertes sous leur couverture lisse, on dirait de petits cercueils qui emprisonneraient une âme. Et c’est bien leur âme, en effet, leur âme ailée et subtile qui s’en ira, de par le monde, éparpiller au gré des vents divers la semence bonne ou mauvaise.

Car les livres sont comme la fleur de la légende qui distillait du parfum ou du venin selon les visages qui se penchaient sur elle. Et nous ne saurons jamais ce qui naîtra des idées sorties de nous, mais qui font leur chemin sur mille routes différentes…
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur

.. ..