AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.44 /5 (sur 6 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Le Musée de la vie romantique est situé dans le quartier de la « Nouvelle Athènes » du 9e arrondissement à Paris.

Il est installé dans l'ancienne demeure du peintre d'origine hollandaise Ary Scheffer (1795 - 1858).

En prenant ses quartiers dans cette « nouvelle république des arts et des lettres », Ary Scheffer, professeur de dessin des enfants du duc d’Orléans depuis 1822, digne représentant de l’école romantique, affirme sa réussite. Sa demeure connaît durant trente années une intense activité artistique, politique et littéraire.

En 1956, la maison est vendue à l’Etat pour un montant symbolique, afin qu’y soit établie une institution culturelle. Après avoir accueilli un centre universitaire d’enseignement et de recherche consacré à l’étude des sons et des couleurs sous la direction de leur cousin Olivier Revault ds’Alonnes, les époux Siohan entreprennent en 1980 des démarches afin de créer dans l’ancienne demeure du peintre « une institution culturelle à dominante muséographique ». L’Etat remet alors la gestion de l’immeuble à la ville de Paris en 1982 pour une durée de 18 ans.

Ouverte en 1982, cette annexe du musée Carnavalet prend ainsi brièvement le nom de « Musée Renan-Scheffer ». Peu après, une nouvelle muséographie est lancée, mettant en valeur dans les bâtiments rénovés sous la conduite de Jacques Garcia, de nombreux souvenirs de George Sand. Le musée prend en 1987 l’appellation de « Musée de la Vie Romantique ».
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Musée de la vie romantique   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Exposition "Tempêtes et naufrages, de Vernet à Courbet" Musée de la Vie Romantique Le musée de la Vie romantique invite à découvrir une thématique emblématique et fascinante de la première moitié du XIXe siècle et l'une des plus puissantes sources d'inspiration de l'univers romantique : les tempêtes et les naufrages. La mer, par sa démesure et sa violence, fait écho aux tourments intérieurs des artistes qui s'emparent des motifs de coups de vents, de nuages menaçants, de vagues se brisant sur des récifs, de navires en perdition et de personnages en danger afin de créer de véritables mises en scène sublimes et dramatiques. Ce véritable spectacle des éléments déchaînés dévoile aussi toute une palette de sentiments exacerbés comme la terreur, le courage ou l'admiration devant la force et la beauté de la nature. À travers une sélection d'une soixantaine d'oeuvres – peintures, dessins, estampes, manuscrits – de plus de trente artistes des XVIIIe et XIXe siècles, cette exposition embarque le visiteur dans un récit vivant et illustré de la tempête maritime, depuis le déchaînement des éléments jusqu'aux conséquences souvent dramatiques du naufrage et de la perte avant le retour au calme en mer et sur terre. Grâce à une scénographie immersive, le parcours s'organise en trois parties chrono-thématiques, correspondant aux trois espaces du musée dévolus aux expositions temporaires : Aux sources de la représentation de la tempête – le spectacle de la tempête en pleine mer, au coeur du romantisme – Après la tempête : épaves et naufragés. Au côté de tableaux et dessins de Joseph Vernet, Joseph Mallord William Turner, Théodore Géricault, Théodore Gudin, Eugène Isabey, Eugène Boudin ou Gustave Courbet, résonnent les écrits tempétueux de René Diderot, Henri Bernardin de Saint-Pierre, Alphonse de Lamartine, Victor Hugo et Jules Michelet ainsi que les créations musicales de Ludwig van Beethoven, Franz Liszt ou Richard Wagner. En écho aux oeuvres présentées, une sélection de textes littéraires avec la voix de Guillaume Gallienne de la Comédie-Française et une bande sonore élaborée par la Médiathèque musicale de Paris viennent compléter le parcours. Cette exposition s'accompagne également d'une riche programmation culturelle, d'animations et de dispositifs de médiation comme un voyage olfactif conté, un parcours de visite pour les enfants, des visites guidées et des ateliers thématiques qui inviteront le public du musée de la Vie romantique à explorer cet imaginaire de la tempête à la fois effrayant et sublime. Plus d'informations sur : https://museevieromantique.paris.fr/fr/expo_tempetes_et_naufrages #TempetesEtNaufrages Retrouvez-nous également sur Instagram (@museedelevieromantique), Facebook (@museevieromantique) et Twitter (@MVRParis)

+ Lire la suite

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MurielT   02 août 2016
William Blake (1757-1827) : Le Génie visionnaire du romantisme anglais de Musée de la vie romantique
Dans ces nouveaux livres d'images et de paroles mêlées le trait ne cesse de gagner en indépendance, en hardiesse, il impose des rythmes, il tranche dans l'apparence, il lui imprime souvent des horizontales, des verticales qui ne disent que la pensée : le regard qui allait aux choses dehors a cédé à un regard du dedans, un filet où ce sont d'étranges visions qui son prisent. C'est comme si, entrainant les mots des poèmes, la main qui traçait le trait, qui en fait cette ligne omniprésente et dominatrice, plongeait bien plus bas qu'eux dans d’ignorées profondeurs de la vie psychique, mettant à découvert une extraordinaire cosa mentale.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura