AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Critiques de O`Scaryne (33)
Classer par:   Titre   Date   Les plus appréciées


Dyrméa
  27 mai 2018
Dyrméa de O`Scaryne
C'est avec beaucoup de joie et des souvenirs de rencontre plein la tête que j'ai terminé ce recueil de nouvelles en seulement quelques jours. L'objet-livre est très beau et recèle quelques dédicaces dont je ne suis pas peu fière, ce qui motive d'autant plus à la lecture.

Les nouvelles explorent tous les pans de la fantasy : de la dark fantasy avec les deux nouvelles de Thomas GEHA : Des sorciers et des hommes en début et fin de recueil, l'histoire de deux mercenaires, Hent Guer et Pic Caram, guerrier et sorcier aux rubans, chaque "épisode" se cible sur l'un des deux larrons et très franchement cela donne très envie d'aller lire le roman du même auteur qui se situe sur la grand île de Colme et de découvrir d'autres aventures. J'ai adoré les caractères des deux anti-héros, cruels mais sympathiques tous de même, de bonnes brutes épaisses sans trop de morale comme on aime en suivre en dark fantasy. Hâte de les retrouver dans le roman qui file dans mon "Pense-bête" d'emblée.

J'ai beaucoup aimé également Je ferai le jour, tu feras la nuit de Fabien CLAVEL qui retrace, sur fond de légende préarthurienne, le lien originel entre ogres et fées, plein de poésie et de féérie j'ai vraiment trouvé cette nouvelle touchante.

La clé de Fah d'O'SCARYNE retrace une quête inter-mondes pour découvrir le pourquoi de l'isolement du royaume souterrain, là où vivent gnomes et lampades, deux amis s'y aventurent et la découverte de ce monde interdit va les étonner. L'idée est très originale, les créatures rencontrées tout autant, la résolution fait beaucoup penser aux contes de fées.

Une flûte d'os d'Estelle FAYE est un conte macabre d'une jeune noble chasseresse aventureuse et téméraire qui se lance dans la poursuite d'une biche vespérale mais la mélodie de la brume risque de lui coûter cher. Un conte savamment orchestré dans un décor peu courant, un atmosphère lourde de menaces, bref tous les bons ingrédients pour une légende qui se poursuivra longtemps.

Dans vos caves de Jacques FUENTALBA retrace l'histoire de Jeremy, enfant maltraité. C'est une nouvelle assez courte sur les anges gardiens, qui vous fera frissonner. L'auteur arrive en très peu de pages à nous plonger dans la situation et le dénouement laisse pantois.

Kroak de Patrick McSPARE est une suite à Aelfic, roman retraçant la première incursion de Kroak, âme damnée de la fée Morgane dans le monde des humains. Cette fois-ci, c'est dans le New-York moderne qu'il se cache dans un mercenaire, pourchassé une fois encore par les Veilleurs. Le style est très fluide, l'histoire donne envie d'aller lire le roman pour en découvrir plus sur la nature de Kroak et celle des Veilleurs, dédiés à la magie lumineuse.

L'aurore éternelle de Gary LASKI se situe à mi-chemin de la science fiction et de la fantasy puisque l'action se passe en partie sur un vaisseau spatial d'un genre particulier. Le héros d'un combat épique se retrouve dans une sortie de "Paradis" pour soldats à la retraite mais les choses ne sont pas si idylliques qu'elles le paraissent. Une longue nouvelle assez particulière par son thème d'Eden maléfique, je n'ai pas trop réussi à m'attacher aux personnages. Par contre, les descriptions des paysages sont grandioses et très parlantes.

Les nettoyeurs de Pierre BRULHET est une très courte nouvelle qui se situe sur une planète désertique où deux soleils se pourchassent et deux ennemis vont devoir s'allier pour survivre aux Nettoyeurs. Efficace, pleine d'action, ramassée dans le temps et l'espace, c'est une scène d'action particulièrement géniale puisqu'en une dizaine de pages l'auteur nous décrit l'univers, les guerres intestines avec une ébauche de description du système politique et de la "faune" locale, les personnages sont bien caractérisés et la fin est percutante. Une des meilleures nouvelles du recueil.



En bref, un nouveau recueil savouré avec beaucoup d'avidité. Je me suis régalée des nouvelles de Thomas GEHA, de celle de Pierre BRULHET, de Fabien CLAVEL. Un peu moins accroché au style de Gary LASKI, même si j'ai adoré ses descriptions. J'aime beaucoup les autres nouvelles, même si les trois auteurs cités plus haut ont été mes coups de coeur, 4 nouvelles sur 9 ce n'est déjà pas si mal me direz-vous.

Avis aux amateurs de tous les styles de fantasy, chacun y trouvera son compte, entre créatures féériques ou cauchemardesques, magie, truands et voleurs, nobles, chevaliers et sorciers, vous trouverez forcément une nouvelle qui vous conviendra.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
L'Echantillonneuse
  07 mai 2016
L'Echantillonneuse de O`Scaryne
Attention, page turner!

Je sais bien que ce terme est employé à toutes les sauces mais comment nommer autrement un livre dont vous commencez la première page à 22h30 pour en sortir quelques heures plus tard toute étonnée qu'il soit déjà terminé...et que la nuit soit déjà bien avancée?

Bien loin d'"Au-delà des dunes" (si ce n'est pour la fluidité de l'écriture et cette capacité qu'a l'auteure à nous faire plonger dans son univers), j'ai retrouvé dans ce roman ce qui fait la spécificité d'Oscaryne, et qu'on retrouve dans ses nouvelles: sa capacité à nous mener par le bout du nez, jusqu'à la dernière page, jusqu'au dernier paragraphe.

Bien malin qui saura deviner à l'avance les destins troubles et mystérieux des jumeaux aux deux M.
Commenter  J’apprécie          112
Au-delà des dunes
  14 janvier 2020
Au-delà des dunes de O`Scaryne
Avec ce premier épisode, O’Scaryne nous conte une histoire aussi magique qu’elle est brutale.



Dès les premières lignes, on plonge dans l’horreur puisque le village d’Evoria, notre héroïne, est attaqué. Celle-ci est alors amenée à Venise où elle va subir diverses souffrances avant de finir sur le bûcher. Et si le feu n’était pas le symbole de la fin mais plutôt celui de la renaissance ?



La plume d’O’Scaryne est fluide et captivante. Malgré le format très court, elle parvient à poser efficacement son décor. On imagine les différents lieux avec aisance. On s’attache à Evoria.



Cependant le personnage marquant de cet épisode reste Zéfirino qui se révèle petit à petit, en apportant son lot de surprises et de rebondissements à l’intrigue.



J’ai apprécié la mythologie mise en place que je trouve originale. J’ai rarement lu de romans à ce sujet ou bien celui était vraiment en arrière plan, voire survolé. Je suis très curieuse de voir ce que l’auteure réserve à Evoria pour la suite. Je me demande si l’on va rencontrer d’autres créatures fantastiques.



Le contexte historique de cet épisode est intéressant et sert à merveille les aventures de notre héroïne. Le résumé nous promet une épopée de siècle en siècle alors je suis curieuse de lire l’épisode 2.



La fin est mystérieuse et nous tient en haleine pour la suite.



Merci à Nutty Sheep pour leur confiance et la proposition de lecture !
Lien : https://alexlovebooks.home.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Au-delà des dunes
  03 mai 2016
Au-delà des dunes de O`Scaryne
Première lecture de cette auteure et c'est un régale on nous emporte dans le temps à travers l'histoire Evoria. C'est très bien écrit pas de coquille. Un moment fantastique que je recommande !
Commenter  J’apprécie          80
Au-delà des dunes
  21 juin 2015
Au-delà des dunes de O`Scaryne
Une quête initiatique qui nous fait traverser les siècles et les univers. Evoria, jeune-femme du peuple des sables, partira là-bas, au delà des dunes pour retrouver son peuple, et se retrouver elle-même.

Une écriture fluide et un point de vue narratif très intéressant que je ne dévoilerai pas pour ne pas gâcher le plaisir de ceux qui auraient envie de découvrir ce nouvel auteur. Mais ce qui est certain c'est que les événements et les rebondissements s'enchaînent, ne nous laissant jamais le temps de nous ennuyer!

Commenter  J’apprécie          70
L'Echantillonneuse
  10 mai 2016
L'Echantillonneuse de O`Scaryne
Bravo O'Scaryne, très différent du premier livre (Au delà des dunes). Je préfère cette ambiance mystérieuse mais les deux sont parfaitement écrits. Dans L'échantillonneuse la tension monte au fil des pages, que se cache-t-il derrière chaque personnage, qui sont les fourbes, les tordus, les naifs, les gentils ??? Parfois on s'identifie à certains personnages, on aurait pu penser comme eux, agir comme eux .... enfin presque ... quand même pas jusqu'à ce qui nous attend dans les dernières pages de ce très bon ouvrage .... quoi que .... allez savoir ....
Commenter  J’apprécie          60
L'Echantillonneuse
  08 avril 2016
L'Echantillonneuse de O`Scaryne
Vous connaissez Sylvie O'Scaryne par son premier livre «Au-delà des dunes» qui emportait ses lecteurs dans un roman fantastique très réussi.



Dans ce deuxième opus, elle nous embarque dans un monde totalement différent: un thriller psychologique et la magie de son écriture opère d'emblée.



Attention vous entrez dans Famille Bracelli:

Père: Mattéo

Mère: Estelle

Les zygotes: Mathilde et Mathias

Oncle: Florent



Les 2 M, comprenez Mathias et Mathilde, deux jumeaux, qui ont un passé douloureux mènent leur vie chacun à sa façon en réponse aux cicatrices d'une enfance particulière.



Mathias vit reclus avec ses peurs, il est brillant mais reste paralysé face à la vie, sa sœur lui paraît trop intrusive, elle qui au contraire exulte de vie, comme si tout était à expérimenter.

D'ailleurs l'objet de son master de sociologie en est la preuve et comporte des risques qu'elle a l'impression de maîtriser, mais est-ce le cas?

Lui va commencer une «thérapie» avec un guérisseur d'âme, le mystérieux Siméon.



Les zygotes, c'est ainsi que les appelait leur maman avant le drame, qui les en priva très tôt...Trop tôt.

Contre quoi vont-ils devoir lutter tous les deux? Mais très vite ils vont comprendre que l'union fait la force.



Après la mise en place de nos 2M, un compte à rebours commence...Vous dévoilant toute l'histoire, d'une manière subtile mais diabolique aussi.

Siméon recommande à son patient d'écrire un journal afin de faire sortir les démons qui le hantent.



Notre diariste, plante les jalons s'imbriquant comme autant d'indices semés, comme les cailloux du Petit Poucet, dans une errance inquiétante.



Le lecteur a une certitude, une seule, le 25 février, jour de leur anniversaire fera date.

Ce sera l'apothéose de cette histoire familiale...



L'auteur nous entraîne dans un narration tendue , où la simplicité apparente n'est qu'un leurre.

Comme moi le titre vous interpellera et vous en savourerez toute la subtilité.



Glaçant jusqu'à la moelle, l'auteur vous manipule majestueusement et à un quart de la fin j'ai relu le livre depuis le début pour essayer de voir les ficelles: impossible.

D'emblée nous sommes en immersion dans une angoisse latente, dont l'origine nous échappe et lorsque nous croyons avoir compris, nous avons tout faux.



J'ai été bluffée par la qualité de ce livre qui mène ce duel psychologique à son paroxysme,dans une atmosphère délétère où le réel est de plus en plus confus.

L’inquiétante étrangeté qui règne dans le quotidien des 2M, instille sa dose d'éréthisme.



Sylvie O'Scaryne est-elle la Laura Kasischke française?

Elle est éditée par Cécile Langlois.
Lien : http://chantal-lafon-12.skyr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Au-delà des dunes
  15 juillet 2015
Au-delà des dunes de O`Scaryne
Ce livre est arrivé par hasard entre mes mains, lorsque j'ai découvert le sujet je me suis dit "ouille" moi qui ne suis pas littérature de l'imaginaire "Fantasy", j'ai promis de le chroniquer ....



Pour ce premier roman, l'auteure revisite le mythe du Phénix : la mort et la renaissance.

C'est un bel oiseau majestueux et gracieux, il a de grandes ailes et détient le pouvoir de transporter un poids supérieur au sien. Il est muni d'un bec et de griffes acérées, et d'un plumage rouge, orange, jaune et or. Ses larmes ont un pouvoir de guérison et il meurt pour mieux renaître.



L'héroïne s'appelle Evoria et vient d'un pays où l'on tue et viole. Elle est séparée de sa famille en partie massacrée, et devient l'esclave d'une riche famille vénitienne, qui n'hésite pas à en faire aussi une esclave sexuelle, jusqu'où jour où elle est surprise à perpétuer les rites de son pays, comme d'autres prient...Tout ce qui n'est pas compris fait peur et elle est condamnée au bûcher comme une sorcière.



Quatre parties rythment la narration et je vous laisse le soin de découvrir le titre de ces parties et leurs correspondances, personnellement ce jeu de pistes m'a beaucoup amusée car je suis curieuse.



Une histoire fantastique qui m'a beaucoup plu, je le dis encore plus volontiers car j'ai dit au début que ce style n'était pas ma tasse de thé : il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.



Une belle écriture, fluide et imagée, une narration originale sans temps morts.



Beaucoup de maîtrise dans le texte qui alterne le récit, la narration, les dialogues, le tout allié à une belle imagination et une bonne érudition.



C'est un premier roman brillant, que j'ai eu infiniment de plaisir à lire et qui me laissera de beaux souvenirs bien que je ne partagerai jamais les repas de l'héroïne.



En conclusion c'est une lecture que je vous recommande, dépaysement garanti.



J'attends avec impatience le deuxième roman de cette auteure.



Merci pour cette belle découverte.





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
La guilde des supras
  16 février 2020
La guilde des supras de O`Scaryne
Plonger dans ce thriller d’anticipation, c’est retrouver la plume d’O’Scaryne, celle d’Au-Delà des dunes mais aussi de l’Echantillonneuse.

Une promesse d’évasion, tenue dès le premier chapitre où le lecteur découvre Ludmila, quinquagénaire, dotée d’une aptitude particulière.

« Cela dit, si la clairaudience était désormais reconnue comme l’un des supra-sens de perception, Ludmila la déclinait de façon unique : elle « entendait » des chansons, toujours en rapport avec l’état de la personne, ses pensées profondes, ses préoccupations… »

Nous sommes dans un Paris futuriste, où la Guilde composée d’être ayant des pouvoirs divers et complémentaires veillent.

Ils sont sélectionnés, formés et surtout triés sur le volet, aucun ne présente de capacités dues à des troubles mentaux. Une élite bienveillante. Ils vivent dans la Sphère A celle régie par la puissance des consciences humaines contrairement à la Sphère E qui elle soumise à l’économie, même si une charte de bonne conduite a été signée.

24 mai 2066 à 14h29 (heure de Pris) panne générale et mondiale…

Quelques heures seulement qui vont dérégler la mécanique.

L’auteur par ce biais nous montre le fonctionnement de la Sphère A, leur hyper-connexion tant humaine que technologique.

C’est d’un réalisme bluffant car rien n’est laissé au hasard, le tout est adossé à une observation fine de notre monde actuel, sur tous les plans. Ensuite il y a l’exploitation de ces données avec une intelligente extension de ce qui serait possible dans ce futur.

L’attaque, qui frappe successivement les membres A, va mettre en route un processus inéluctable.

L’enquête commence presque comme toutes les enquêtes.

Il y a du suspense, du souffle, l’équilibre est parfaitement maîtrisé entre le psychologique et l’action.

L’ensemble est très visuel, le lecteur se projette dans l’histoire, il se laisse happer, il est en confiance et puis il ne se contente plus de frémir ou vibrer il a peur des dérives de notre société, des déviances engendrées.

Rien ne filtre jusqu’au bout.

Un scénario en béton.

L’écriture est élégante comme toujours chez O’Scaryne ce qui prouve bien que l’on peut construire des histoires complexes, captivantes, sans oublier le style et le vocabulaire.

Ce qui confirme que le genre littéraire n’est pas déterminant dans un choix de lecture et que l’écriture est essentielle.

Un thriller pour tous, car il renouvelle le genre avec talent, ici tout est découverte, vibrations, émotions avec une montée inéluctable.

Une belle couv’ et une quatrième qui ne ment pas, promesses tenues, alors qu’attendez-vous ?

©Chantal Lafon-Litteratum Amor 16 février 2020.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
L'Echantillonneuse
  08 mai 2016
L'Echantillonneuse de O`Scaryne
Après au-delà des dunes, O'Scaryne nous fait revivre de nouvelles aventures dans un tout autre genre. Je viens de terminer son dernier livre, thriller psychologique : Captivant ! Tout d'abord, un tire mystérieux : "l'échantillonneuse", qu'est-ce que cela peut bien être ? Des indices par si, par là ...

Dès le début, l'auteur a su réunir tous les ingrédients pour nous retenir : on a envie de connaitre le sort réservé à Mathias et Mathilde. Des détails qui nous donnent l'impression de faire partie de leur vie, des passages que l'on relit plusieurs fois, parce que l'on a l'impression que ça pourrait être nous. Alors, chers amis lecteurs, plongez-vous dans cette histoire écrite avec fluidité et surtout avec une imagination débordante. Une fois, les premières pages lues, vous ne le lâcherez pas .

A lire sans modération .

Merci O'Scaryne, on attend le prochain avec impatiente.

Commenter  J’apprécie          50
Au-delà des dunes
  29 avril 2016
Au-delà des dunes de O`Scaryne
Deuxième livre découvert aux éditions Langlois Cécile et j'adore cette lecture médiévale, je l'ai même prêté à des amies qui l'ont également adoré !

À lire très vite !
Commenter  J’apprécie          50
Au-delà des dunes
  30 juin 2015
Au-delà des dunes de O`Scaryne
Nous voilà transportés dans le monde d'Evoria, enfant puis femme, qui au travers d'une vie exceptionnelle, irréelle, oscille entre passé et futur, réalité et magie. A la recherche d'une vie perdue, elle traversera les siècles et les lieux et fera des rencontres étonnantes, effrayantes aussi.Elle devra supporter des épreuves, faire des sacrifices…

Les rebondissements apparaissent au moment où on ne s'y attend pas.

Pour ma part, j'ai eu l'impression , au début, de plonger dans un comte oriental, lorsque ma mère me racontait des histoires d'un là-bas que je ne connaissais pas.



Au fil des pages de la magie se dégage, on s'attache aux personnages, qui parfois nous agacent aussi.

Des mots qui se laissent glisser, anciens mais aussi modernes et qui se marient très bien.

L'histoire commence loin dans le temps, et au fil des pages, j'ai eu l'impression qu'Evoria se rapprochait de nous.



En tous les cas, un roman pour les vacances qui aidera à oublier notre vie de terriens.

A emporter dans vos valises !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Dracones
  27 avril 2019
Dracones de O`Scaryne
Recueil ayant pour objet central le dragon, la majorité des nouvelles qui le compose met en conflit l’humanité et cette espèce que ce soit dans notre monde ou un autre, dans un temps proche ou lointain.

Parfois merveilleuses, la plupart du temps dramatiques et macabres, ces nouvelles sont dans l’ensemble sympathique même si parfois un peu courtes et même pour certaines expéditives.

Commenter  J’apprécie          40
L'Echantillonneuse
  05 juin 2016
L'Echantillonneuse de O`Scaryne
Je ne connaissais pas cette auteure. C’est après avoir lu les bonnes critiques à propos de ce roman sur le site, que je l’ai coché, parmi bien d’autres, lors de la dernière Masse Critique… Et c’est celui qui m’a été attribué.



Malheureusement, je ne partage pas l’avis des Babeliotes… Je l’ai terminé parce que je termine toujours un livre que je commence, même si je "n’accroche pas", je lui laisse toujours une chance car parfois malgré un début difficile, il peut offrir un intérêt, une surprise. C’est aussi respecter le travail de l’auteur et être objectif en faisant sa critique.



Vous l’avez donc compris, je n’ai pas apprécié ce livre. Pour ma part, aucune empathie pour les personnages emprisonnés dans leur folie et pas d’attrait pour l’histoire qui vire au glauque, mais ceci n’est qu’un avis personnel car d’autres l’ont aimé. Heureusement, nous ne partageons pas tous les mêmes goûts, sinon nos lectures ne seraient pas aussi variées.



Je remercie tout de même Babelio et les éditions LC Editions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Au-delà des dunes
  21 décembre 2015
Au-delà des dunes de O`Scaryne
Je remercie tout d'abord les éditions Langlois Cécile et Babelio pour ce livre reçu dans le cadre de l'opération Masse critique.



Je pense sincèrement être passée à côté de cette lecture. Je n'ai pas été sensible à l'univers d'Evoria. Il m'a semblé devoir faire de gros efforts pour arriver à terminer la première partie. Les éléments s'enchaînent de façon troublante, sans trop savoir où l'on veut en venir. Le mythe du Phénix y est revisité : Evoria, après avoir été brûlée sur un bûcher pour sorcellerie, renaît de ses cendres, sous une autre forme et avec un pouvoir d'invisibilité, après s'être piquée avec une plume de Phénix. Elle fait ensuite la rencontre d'un petit être qui semble la voir et lui réclame à tout prix une précieuse plume.



Après avoir fait une longue pause, j'ai attaqué la deuxième partie qui m'a davantage plu. L'héroïne quitte son monde, se retrouve à une autre époque, fait une rencontre plutôt attachante. C'est cette partie que j'ai préférée car il y a une vraie intrigue. Elle nous permet d'obtenir des explications sur tout l'enchaînement de faits surprenants lus durant les premières pages.



Durant la fin du roman, Evoria voyage encore et toujours pour retrouver son village ainsi que ses racines, aidée par la petite fée Ismérie. Au fil des pages, l'auteur nous offre les clés des différentes intrigues lus plus avant et on découvre des choses toujours plus complexes que celles que nous avions imaginées.



Le livre est plutôt bien écrit mais je n'ai pas particulièrement apprécié le style des dialogues qui manquent, à mon sens, de spontanéité et de naturel.

En bref, je n'ai pas été sensible à cet univers et la lecture des autres critiques élogieuses déposées sur Babelio me montre que je suis clairement passée à côté de ma lecture...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Au-delà des dunes
  18 décembre 2015
Au-delà des dunes de O`Scaryne
Une histoire facinante. On rentre dans l'histoire facilement, on tourne avidement les pages afin de comprendre ce qui va advenir Evoria. Le roman est trop court... 180 pages. Il mériterait d'être "refondu" afin d'approfondir certains passages trop ultra rapides à mon goût.



Une belle découverte, frissonante.
Lien : http://mcchipie.over-blog.co..
Commenter  J’apprécie          40
Au-delà des dunes
  06 décembre 2015
Au-delà des dunes de O`Scaryne
Au delà des dunes

O'Scarine.



Les premiers mots que j'ai lus du livre, arrivés sous mes yeux grâce au conseil avisé d'une amie écrivaine, ont conduit ce joli conte de voyage initiatique, fantastique, et angoissant jusqu'à moi.



" le passage sur le bûcher correspondait à l'une de tes épreuves et nous avions prévu d'intervenir pour que tu en réchappes...mais sur le conseil des âmes ancestrales que tu es parvenue à consulter dans ta cellule en saignant une compagne d'infortune durant son sommeil, tu as utilisé la plume de phénix. Nous t'avons laissé faire persuadés que cela n'aurait aucune incidence. Nous nous sommes trompés. A ta renaissance nous avons pris la mesure de la symbiose qui t'unissait aux esprits. Nous avons compris que nous risquions de te perdre. Alors..."

Extrait de Au delà des dunes.



J'aurais aime que O'Scarine soit l'héroïne ...ce prénom peut-être ?

C'est en lisant " tu as utilisé la plume du Phénix...que j'ai compris ! "



Un conte scintillant venu d'autre part !!



Il nous narre en quelques "voyages" la vie romanesque d'une jeune fille, Evoria .

Venue d'un autre pays, elle grandit et devient femme sous nos yeux entre évidence, matérialité et réalité...mais qui navigue en parallèle entre "charme" occultisme ensorcellement et diablerie !

Les siècles qui passent laissent sur notre peau des marques de rencontres inquiétantes, redoutables, pendant que Evoria se débat depuis une famille et un pays où elle a été exilée...arrachée aux siens, qu'on a tués, qu'on a anéantis !

Réduite en esclavage jusqu'à profaner le plus intime de son être, elle veut se venger en utilisant ce qui lui reste de plus fort en elle les "messes et pratiques rituelles du pays de ses ancêtres "

On a toujours peur de ce qu'on ignore, elle est alors accusée de sorcellerie et conduite au bûcher.

Les émotions nous gagnent portées par les mots d'O'Scarine, gracieux mais aussi ornés, allégoriques, et les images voguent sur ses mots quand ils deviennent poétiques et les situations figurées.

Son récit Au delà des dunes est toujours teinté de merveilleux et ses mots sont ceux de la "tradition orale arrivée jusqu'à nous"

L'allégorie du Phénix, cet oiseau noble et sacré, si parfait qu'il est Unique n'appartiendra jamais à personne ! elle l'aborde et nous le partageons avec elle....

Ses explications métaphoriques du monde où elle accède avec nous et Evoria, nous le font comprendre et admettre!!!

L'"Homme" n'est-il pas devenu ce qu'il est à la suite de ces événements primordiaux dans son passé sacré ?



Evoria retrouvera-t-elle sa vie perdue ? reviendra-t-elle du pays des Dunes en se reconstruisant ?



Peut-être car au fil des pages l'image de Evoria grandit...jusqu'à nous toucher même intérieurement d'événements surnaturels en rebondissements angoissants la fin de ce très joli roman arrive...:)



C'est le premier roman que je lis de O'Sacrine, et je l'ai adoré... peut-être a-t-il trouvé sa place dans mon coeur grâce au pouvoir du Phénix qui y a lu des intentions pures ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Au-delà des dunes
  18 avril 2021
Au-delà des dunes de O`Scaryne
Un homme se raconte, il se dit aveugle et écrit un long monologue sur sa rencontre avec une femme (rêve ou réalité, il a parfois du mal à le savoir lui-même). Il parle par intermittence, de son parcours et d'autres rencontres mais le fil conducteur reste « la femme » qui emplit ses jours, ses nuits, sa vie…

Il est dans l'interrogation permanente sur sa relation à l'autre, aux autres. La femme semble secrète, auréolée d'un certain mystère, s'enfuyant lorsqu'il en demande trop, aérienne et vaporeuse. La perception qu'il ressent, à savoir qu'il a du mal à « cerner » cette femme, et pas seulement parce qu'il ne la voit pas, est remarquablement bien exprimée.



On peut se questionner, le personnage principal est-il l'homme qui se raconte ou la femme qui le hante ? Je pense que les deux sont intimement liés, l'un ne pouvant pas exister sans l'autre.



Une très belle écriture, « racée » et poétique, forte, toute en ressentis. Les pensées de cet homme, son cheminement dans sa relation à cette femme, ses questions, sont très bien formulées. Je crois qu'il faut avoir une âme de poète pour en apprécier la saveur, aimer les mots et ce qu'ils expriment pour que le style, très particulier, « nous parle ».



Une lecture qui ne trouvera pas forcément beaucoup d'échos, tant le sujet est original mais un texte à découvrir si on a le souhait d'un récit qui se « démarque ».



Je critique "Un carrousel sur la mer, du sang et des coqulicots", couverture bonne, titre faux et les autres critiques ne sont pas en lien avec ce livre, que faire?


Lien : https://wcassiopee.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
L'échantillonneuse
  23 juin 2016
L'échantillonneuse de O`Scaryne
Quelle très agréable surprise de découvrir la belle plume de Sylvie O'Scaryne qui mérite d'être découverte ! L'échantillonneuse est sont 2ème roman (je n'ai pas lu le 1er "Au-delà des dunes" mais je vais y remédier, même s'il est dans un tout autre genre). Ici c'est un thriller psychologique où le mystère plane et s'amplifie au fil des pages... Il nous donne envie de vite les tourner pour en connaître l'issue... plutôt noire. 310 pages qui se lisent trop vite ! Une auteure française à l'écriture fluide de qualité, très très prometteuse !
Commenter  J’apprécie          21
L'Echantillonneuse
  07 juin 2016
L'Echantillonneuse de O`Scaryne
L’échantillonneuse de O’Scaryne est un roman noir qui aborde la psychologie de deux personnages unis par leur gémellité mais aussi par les drames vécus dans leur enfance. Essayant chacun de vivre avec leur traumatisme ancien, ils évoluent côte à côte, proches mais lointains, jusqu’à la date fatidique de leur 25 ans, date à laquelle Mathilde a prévu une surprise pour son frère. En effet, c’est là, peut-être, l’occasion de tourner la page et de vivre, enfin. La surprise est de taille et le lecteur se laisse prendre au piège par la plume habile d’Oscaryne.

Difficile d’en dire plus sans révéler la fin ! Je vous laisse donc découvrir ce roman qui, pour ma part, m’a fait passer un agréable moment de lecture.

Quelques faiblesses sont à déplorer, à mon sens. Ce texte aurait mérité à être retravaillé, encore un peu, afin de mieux lier les événements et les personnages secondaires. Il m’a semblé en effet que les surprises et coup de théâtre ne sont pas si bien annoncés qu’il devrait l’être, et il m’a fallu pour ma part un temps avant de me laisser entraîner dans la chute. A l’inverse, d’autres (courts) passages ont du mal à su justifier dans l’économie du texte, l’auteure aurait pu éviter certains effets de style inutiles, surtout dans les premières pages. Mais, très rapidement, O’Scaryne reprend son style habituel travaillé mais jamais précieux, et chaque effet retrouve sa place pour véritablement raconter quelque chose, et non pour orner le texte.

Ce roman reste malgré cela un texte intéressant, et O’Scaryne est une auteure à découvrir pour son analyse des personnages et sa belle écriture.

En ce qui concerne le livre en lui-même, en tant qu’objet, je dois exprimer ma surprise quant à la mise en page choisie par la maison d’édition... Quel est l’intérêt d’un interligne si important ? Pour faire plus de pages, peut-être… Dans ce cas, c’est prendre les lecteurs pour des bêtes…

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20




Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La littérature en plein cœur

Chez qui s'emballe "La mécanique du cœur" ?

Guillaume Musso
Marc Levy
Anna Gavalda
Mathias Malzieu

10 questions
243 lecteurs ont répondu
Thèmes : coeurCréer un quiz sur cet auteur