AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.87 /5 (sur 115 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Arezzo , le 20/07/1304
Mort(e) à : Arquà , le 19/07/1374
Biographie :

Francesco Petrarca (en français Pétrarque) est un érudit, un poète et un humaniste italien.

Ce sont ses démêlés avec la faction des Guelfes qui poussent la famille de Pétrarque à fuir Florence pour la Provence. Elle arrive à Avignon en 1311, mais les problèmes de logement sont tels à l'époque où la présence du Pape attire une énorme population, qu'elle ne peut s'y installer et part à Carpentras.

Pétrarque effectue des études de Droit à Montpellier et à Bologne, il s'imprègne alors des textes des auteurs antiques et des poètes contemporains. En 1325, il retourne à Avignon, attiré par la cour papale, abandonne le Droit et entre dans les ordres mineurs.

Il côtoie alors des personnages éminents auprès desquels sa culture fait impression, car bien qu'il reproche aux papes d'avoir quitté Rome, la cour l'attirait. Il vit à Avignon de nombreuses années. C'est là qu'il rencontre Laure de Noves; il conçoit pour elle un amour violent, mais sans espoir; il lui consacre ses meilleurs pensées et l'immortalise par ses sonnets. Il va se retirer dans sa petite maison près de la fontaine de Vaucluse en 1341 là où habite Laure. La mort de Laure (1348) lui inspire ses plus beaux sonnets. Il dit la beauté physique de Laure, la pureté de ses pensées. Il décrit la mélancolie de leurs séparations successives et nous entretient aussi de cette nature où vit sa bien-aimée : Vaucluse. Parmi ses nombreuses œuvres, deux recueils en langue italienne (dont "Canzoniere") ont suffi pour consacrer leur auteur comme le poète par excellence de la beauté et l'âme féminines.

En 1341, il est couronné poète des poètes au Capitole, à Rome. Il est à noter que Paris lui avait offert la même distinction, remerciant ainsi celui qui permettait la renaissance des lettres, la redécouverte les textes anciens oubliés et ouvrait la voie aux humanistes.

En 1347, Cola di Rienzo, qui avait été en exil dans la cité des Papes se fait élire Tribun. Pétrarque, partisan des gouvernements populaires et de celui de di Rienzo depuis longtemps, quitte le cardinal Colonna et part pour Rome le soutenir. La mort de di Rienzo dans une émeute interrompt son voyage, en 1354. Pétrarque s'établit à Milan jusqu'à ce que la peste l'oblige à fuir. Il va successivement à Venise, Padoue puis, finalement, Arqua.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Pétrarque   (58)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Bande-annonce du livre de Jean-Christophe SaladinLes Aventuriers de la mémoire perdue. Léonard, Érasme, Michelet et les autres En librairie le 20 novembre et sur https://www.lesbelleslettres.com/livre/4357-les-aventuriers-de-la-memoire-perdue. Tournage et montage : La Caméra verte | https://www.lacameraverte.com/ Crédits audio : Doulce Mémoire – direction Denis Raisin Dadre. Musique de la Renaissance. 1 - Bransles doubles – extrait du CD « Grand Bal à la cour d'Henri IV » – K617, 2005 Crédits iconographiques (images présentes dans l'ouvrage) : Photo Léda et le cygne © RMN-Grand Palais (musée de la Renaissance, château d'Ecouen) / Adrien Didierjean Photo vitrail © Christophe Deschanel pour Les Triomphes de Pétrarque illustrés par le vitrail de l'Aube au XVIe siècle publiés aux Éditions Diane de Selliers, 2018. Nos aventuriers sont les humanistes. Jean-Christophe Saladin raconte les aventures de ces hommes et de ces femmes de la Renaissance qui surent puiser dans les immenses richesses occultées du passé pour construire leur avenir.

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (81) Voir plus Ajouter une citation
Fabinou7   01 janvier 2021
L'ascension du mont Ventoux de Pétrarque
« J'aime pourtant : contre mon gré, contraint, misérable, affligé. Malheureux que je suis, j'éprouve sur moi-même la vérité du vers fameux : « Je te haïrai si je peux; sinon, je t'aimerai malgré moi. »
Commenter  J’apprécie          380
palamede   29 juin 2019
Séjour à Vaucluse de Pétrarque
Je dispose ici de deux petits jardins. L'un d'eux est ombragé, fait pour l'étude solitaire et consacré à notre cher Apollon : il domine la fontaine de la Sorgue... L'autre se trouve à proximité de la maison, plus soigné d'apparence et cher à Bacchus : il est curieusement situé au milieu de cette rivière si belle et si vive, séparé seulement par un petit pont d'une aile de ma demeure se trouve un abri à plafond voûté construit en pierres vives qui me protège actuellement de la canicule.



(p. 104)
Commenter  J’apprécie          273
PhilippeCastellain   21 septembre 2017
Canzoniere de Pétrarque
J'ai rempli de soupirs tout l'air environnant

Du haut des âpres monts en regardant la plaine

Où naquit celle qui ayant dans ses mains

Mon coeur quand il fleurit puis qu'il donna des fruits,



En s'en allant au ciel m'a mis en tel état

Par son départ soudain, qu'au lointain

Mes yeux las la recherchant en vain

Ne laissent auprès d'eux nul endroit qui soit sec.



Il n'est pas de buisson, de rocher dans ces monts

De branche ou de ramée verte parmi ces plaines

Pas de fleur dans ces vals, pas le moindre brin d'herbe,



Goutte d'eau ne s'en vient coulant de ces fontaines

Et de fauves n'ont point ces forêts si sauvages,

Qui ne sachent combien ma douleur est aigüe.
Commenter  J’apprécie          261
PhilippeCastellain   20 avril 2017
Canzoniere de Pétrarque
Oh comme notre vie, si belle en apparence,

En une matinée perd bien facilement

Ce qu'en nombre d'années à grand-peine on acquiert !
Commenter  J’apprécie          271
PhilippeCastellain   01 novembre 2018
Canzoniere de Pétrarque
Me revient à l'esprit, ou plutôt y demeure

celle que le Léthé ne pourra en bannir,

telle que je la vis en son âge fleuri

toute embrasée par les rayons de son étoile.



Si belle et si honnête à la prime rencontre

je la vois, absorbée en elle et solitaire

que je crie : "c'est bien elle, elle est encore en vie"

sollicitant le don de sa douce parole.



Parfois elle répond, et parfois ne dit mot.

Comme qui se fourvoie et après voit plus droit

Je dis à mon esprit : "Tu es en grande erreur.



Tu sais qu'en mille trois cent quarante huit

le six du mois d'avril, et à l'heure de prime

de son corps est sortie cette âme bienheureuse".
Commenter  J’apprécie          242
 Pétrarque
gavarneur   03 octobre 2017
Pétrarque
Ce caduc et fragile trésor de notre monde, qui n'est qu'un souffle et qu'une ombre, et qu'on nomme Beauté, ne fut jamais, excepté dans cet âge, tout entier dans un seul corps ; et cela arriva pour mon malheur.



Canzoniere

Cité par Éric Laurrent dans Ne pas toucher
Commenter  J’apprécie          180
mcd30   10 mai 2019
Canzoniere de Pétrarque
Sonnet CXXI



Il pense dans sa douleur qu'il vaut mieux souffrir par Laure, qu'être heureux par une autre dame.



Ce fut une cruelle étoile _ si le ciel a sur nous l'influence que quelques uns croient _ que celle sous laquelle je naquis. Cruel fut le berceau où l'on me coucha, et cruelle la terre où je fis ensuite mes premiers pas.



Cruelle aussi la dame qui, avec ses yeux et avec l'arc dont j'étais l'unique cible, me fît une blessure que je ne t'ai pas cachée, ô Amour, car tu peux la guérir avec ses mêmes armes.
Commenter  J’apprécie          170
 Pétrarque
sabine59   08 août 2016
Pétrarque
Un soir, quand le soleil se couche, être avec elle,

Et seules, les étoiles nous verraient,

Rien qu'une nuit mais sans que jamais vienne l'aube...
Commenter  J’apprécie          160
PhilippeCastellain   04 janvier 2017
Canzoniere de Pétrarque
O seigneur de ma fin, et aussi de ma vie,

Avant que j'ai brisé mon esquif aux écueils

Oriente à bon port mon anxieuse voile.
Commenter  J’apprécie          160
Baldrico   19 juillet 2020
Canzoniere de Pétrarque
Je suis vanné d'avoir tant attendu,

La guerre des soupirs était trop longue.

Je hais l'espoir et je hais les désirs,

Et tous les liens qui entourent mon coeur.



Mais le charmant visage que je porte

Peint dans mon coeur et que je vois partout

Me fait violence, et malgré moi je suis

Réentraîné vers mes premiers martyres.



Je vagabondais quand ma vieille route

De liberté m'a été obstruée.

Le plaisir des yeux est un mauvais guide.



L'âme qui pécha une seule fois

Court à son malheur quand elle est trop libre,

Mieux vaut qu'elle suive un autre conseil.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Jeu(x)🎲🎲

Miss Jane Marple séjourne chez son amie d'enfance Ruth Van Rydock. Ruth s'inquiète de la santé de sa sœur, Carrie Louise, qui vit à Stonygates, un manoir victorien transformé en centre de détention pour délinquants juvéniles, avec son époux, Lewis Serrocold, et sa famille. Miss Marple se laisse convaincre d'aller la voir.... Quel est le titre de ce polar d'Agatha Christie ?

Jeux victoriens
Jeux de glaces
Jeux de jeunesse
Jeux de miroirs

14 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , jeux , musique , charadesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..