AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.2 /5 (sur 23 notes)

Nationalité : Israël
Né(e) à : Saratobv , le 02/10/1890
Mort(e) à : Tel-Aviv , le 16/04/1931
Biographie :

Rachel Blaustein est née en 1890 à Saratov, au bord de la Volga, au sein de terres boisées et enneigées. Elle est d’une famille très nombreuse. Commerçant aisé, son père est un homme juste attaché à la tradition. Sa mère, fille de rabbin, est en relation avec des hommes d’esprit très connus, comme Tolstoï.
Rachel écrit ses premiers poèmes en russe à quinze ans. Avec sa sœur Suzanne, elle projette un voyage en Terre Sainte avec l’intention de revenir en Russie. Mais en 1909, c’est le départ et bientôt s’efface le désir de retour. Rachel décide de se mettre au travail agricole dans la ferme-école de Kinnéret afin de « jouer une mélodie avec la bêche et tracer un dessin sur la terre ».
Appelée en 1913 à se perfectionner en agronomie, elle part pour l’université de Toulouse, en France. Lorsque éclate la première guerre mondiale, Rachel regagne la Russie où elle vit dans le plus grand dénuement.
En 1919, elle retrouve la Terre Sainte et s’installe dans le kibboutz de Degania, au sud du lac de Tibériade. Les années d’exil et de misère l’ont marquée du sceau de la douleur, et elle se sait maintenant atteinte par la tuberculose. Ses dernières années sont marquées par le combat contre la maladie. Elle séjourne dans divers logements à Jérusalem, puis chez son frère, à Tel-Aviv. Comprenant l’issue mortelle de sa maladie, Rachel écrit avec passion des poèmes, sans se lasser.
Elle meurt à l’hôpital de Tel Aviv, en 1931. Conformément à sa volonté, elle repose à Kinnéret. Un jardin de palmiers en signe d’amitié posthume y porte son nom.
+ Voir plus
Source : http://www.arfuyen.fr/rachel.html
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Cielvariable   10 mars 2019
Love on process - Tome 3 de Rachel
Stéphane est parti quelques jours avant Noël...dans les Landes, comme prévu...pour ouvrir son restaurant italien.



Nous avons passé des moments agréables, mais je sens au fond du moi que cette n'était qu'éphémère. Il y avait quelque chose de magique dans cette relation courte et intense. Mais si ça avait dû aller plus loin, la question ne se poserait pas : nous aurions continué à nous appeler et j'aurais couru le rejoindre dans les Landes.



Ce n'est pas le cas.



Je n'en ai pas ressenti le besoin, je n'en ai pas eu envie...et lui non plus. Nous nous sommes quittés sans rien nous promettre, sans même évoquer l'éventualité de nous revoir. Malgré tout, cela me rend mélancolique.



Et si les histoires d'amour n'étaient que passagères ? Et si nous avions choisi la seule option viable pour un couple : celle de ne vivre que ces premiers instants si précieux et si fragiles en même temps ?....
Commenter  J’apprécie          20
pgremaud   21 juin 2015
De loin suivi de Nebo : Edition bilingue français-hébraïque de Rachel
Les cris que je hurlais, désespérée, souffrante,

Aux heures de détresse et d'abandon,

Se sont transmués en brûlant chapelet de mots

En blanc livre de mes chants.
Commenter  J’apprécie          30
coco4649   21 juin 2018
De loin suivi de Nebo : Edition bilingue français-hébraïque de Rachel
 

 

Non un sauveur — mais tellement proche,

Non un étranger — mais tellement lointain,

Et le toucher ténu infuse

Une vague émotion.



Te souviens-tu ? Les murs se refermaient,

Et par-delà la foule indifférente

À l’entrelacs des regards se tressaient

Un pont — un signe.



Si tu me fais souffrir – bénie la souffrance,

Il y a dans le souffrir des fenêtres claires.

Ma sente parallèle aux chemins

Et mon cœur serein.
Commenter  J’apprécie          20
xavpo   06 mai 2019
Regain : Edition bilingue français-hébreu de Rachel
Liesse fugace, joie comme traîne de lézard,

La mer jaillissant entre deux murs de la ville,

Le carreau de la fenêtre étincelant de soleil vespéral,

Tout est béni !



Tout est béni, pour tout il est un chant consolateur,

En tout des signes cachés, et tout aide

A enfiler le santal de suaves paroles

D'une main imaginaire.



Tel-Aviv, 1926



(p.61)
Commenter  J’apprécie          20
miabook   01 février 2016
Love on process - Tome 3 [Sweetness] de Rachel
pour l'instant je n'aime pas trop mes ses en cours
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur