AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.13 /5 (sur 21 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Torquay , le 19/03/1821
Mort(e) à : Trieste, Autriche-Hongrie , le 20/10/1890
Biographie :

Le capitaine Sir Richard Francis Burton, Chevalier Commandeur de l'Ordre de Saint-Michel et Saint-George (KCMG[) est un érudit et polymathe britannique. Il est tour à tour officier militaire, escrimeur, explorateur, écrivain et poète, traducteur, linguiste, orientaliste, maître soufi, ethnologue, diplomate et expérimentateur passionné de la plupart des perversions humaines.

Il mène une vie romanesque et voyage inlassablement sur tous les continents. Il parle 29 langues et 11 dialectes et, maîtrisant l'arabe, il est l'un des premiers Occidentaux à atteindre la Mecque, déguisé en pèlerin. Il en rapporte notamment des croquis et des mesures de la Kaaba.

Au cours de sa carrière militaire et diplomatique, il sert d'abord en Inde en qualité de capitaine de l'armée de la Compagnie anglaise des Indes orientales, puis brièvement durant la Guerre de Crimée. Il dirige ensuite l'expédition de la Société Royale de Géographie qui devait aboutir à la découverte du lac Tanganyika en 1858. Il devient plus tard consul de Grande-Bretagne à Fernando Po de 1861 à 1864, à Santos de 1865 à 1869, à Damas de 1869 à 1871 et enfin à Trieste de 1871 jusqu'à sa mort en 1890.

En plus de ses fonctions officielles, il est l'auteur de quantité de livres et articles consacrés aux sujets les plus divers : voyages, escrime et ethnographie. On lui doit notamment la première traduction non expurgée des Mille et Une Nuits et du Kâmasûtra. Membre de la Royal Geographical Society, cofondateur de l'Anthropological Society of London, il est fait chevalier de l'Ordre de Saint-Michel et Saint-George en 1886

En janvier 1861, Richard Burton épouse Isabel Arundell, une jeune femme issue de la haute bourgeoisie catholique, qu'il avait rencontrée pour la première fois en 1849 à Boulogne-sur-Mer. Le mariage religieux est célébré selon le rite catholique lors d'une paisible cérémonie, mais Burton ne se convertit cependant jamais à cette religion. Peu après, le couple est forcé de se séparer quelque temps au moment où Richard débute officiellement sa carrière au Service des Affaires étrangères britannique comme consul à Fernando Po, l'île actuelle de Bioko en Guinée équatoriale.

En 1890, il meurt d'une crise cardiaque à Trieste.
+ Voir plus
Source : WIKIPEDIA
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Pierre Pachet Sans amour : où Pierre Pachet tente de dire quel est le sujet de son livre "Sans amour" publié aux éditions Denoël , et quel n'est pas son sujet, et où il est question notamment de chasteté et de renoncement, de mariage et de veuvage, de "La Princesse de Clèves" et de "la Nuit de l'iguane", de Richard Burton et de Deborah Kerr, à l'occasion de la fête du livre de Nyons (Drôme) le 4 juin 2011 Les dames âgées ne sont pas nées telles. Elles furent des jeunes filles, qui attiraient le regard des hommes et le regard en général. Pour les regarder comme elles le méritent, je dois opérer une conversion de mon regard : le forcer à cesser de se tourner vers ces jeunesses attirantes, pleines de vie et de charme, dont le sourire heureux, conquérant, ravageur, s'atténuera puis s'effacera avec l'âge, sans qu'elles perdent pour autant leur beauté ou leur attrait...

+ Lire la suite

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
 Richard Francis Burton
Dionysos89   29 août 2013
Richard Francis Burton
J’ai tout essayé. Et même si vous imaginez le pire, vous serez encore loin de ce que j’ai fait.



Commenter  J’apprécie          500
Junie   25 octobre 2013
Kama Sutra de Richard Francis Burton
CHAPITRE III : examen de l'état d'esprit d'une femme.



Si un homme fait des avances à une femme et qu'elle le réprimande avec des injures, il doit y renoncer immédiatement.

Si une femme réprimande un homme tout en lui témoignant de l'affection, il faut lui faire l'amour de toutes les façons possibles.



Une femme qui rencontre un homme dans des lieux isolés et se laisse toucher le pied, tout en faisant semblant de ne pas s'en apercevoir, pourra être conquise si l'on use de patience et d'efforts persévérants comme suit:
Commenter  J’apprécie          166
Junie   27 octobre 2013
Kama Sutra de Richard Francis Burton
Examen de l'état d'esprit d'une femme (suite)



Si d'aventure elle s'endort près de lui, il l'enlacera de son bras gauche et, à son réveil, il verra si elle le repousse réellement, ou seulement d'une façon qui laisse à penser qu'elle désire qu'il recommence. Et ce qui se fait avec le bras peut aussi se faire avec le pied. En cas de réussite sur ce point l'homme l'étreindra de plus près; et si elle ne supporte pas l'étreinte et se lève, mais que le lendemain elle se comporte avec lui comme à l'ordinaire, il pourra considérer qu'elle n'est pas réticente à ce qu'il la possède.
Commenter  J’apprécie          1018
Kanelbulle   14 août 2012
Voyage chez les Mormons de Richard Francis Burton
Je le dis en toute sincérité, après ces dix-neuf jours de wagon et de désert, moi, qui n'avais d'autre idée religieuse que la satisfaction de voir une ville sainte tout battant neuf, je n'ai pas pu regarder ce tableau sans émotion.
Commenter  J’apprécie          90
Kanelbulle   15 août 2012
Voyage chez les Mormons de Richard Francis Burton
Quand je me trouvai dans San Francisco, je pensai que la Colombie anglaise, l'île de Vancouver et Los Angeles étaient à une proximité séduisante ; mais j'étais rassasié de voyages. Depuis huit mois, je vivais en bateaux à vapeur, en wagon, en charrette, en voiture traînée par des chevaux ou des mules ; mes yeux étaient remplis, mon cerveau bourré d'une foule d'acquisitions, et mes poches étaient vides.
Commenter  J’apprécie          60
Kanelbulle   15 août 2012
Voyage chez les Mormons de Richard Francis Burton
Il est, je crois, surabondamment prouvé que la colonie mormone est dans une situation prospère. À vrai dire, partout dans le Nouveau Monde l'étranger se demande avec surprise comment un homme pauvre se résigne à rester en Europe, et un homme riche à vivre en Amérique : il ne peut y avoir que la force d'inertie et les liens si puissants de l'habitude qui leur fasse accepter leur misérable sort.
Commenter  J’apprécie          60
gaillard1   05 août 2016
Kama Sutra de Richard Francis Burton
Il y a 2 sortes d’eunuques, les uns déguisés en hommes, les autres en femmes. Les eunuques déguisés en femmes imitent celles-ci en tout : costume, parler, gestes, gentillesse, timidité, simplicité, douceur et modestie.

Les actes qui s’opèrent sur le jaghana ou partie médiane des femmes se font dans la bouche de ces eunuques : c’est ce qu’on appelle Aupahshtaka. Ces eunuques trouvent dans le congrès buccal un plaisir d’imagination, en même temps qu’un gagne pain, et ils mènent la vie des courtisanes, surtout ceux qui sont déguisés en femmes.

Les eunuques déguisés en hommes tiennent leurs pratiques secrètes, et quand ils veulent exercer une profession, ils choisissent celle de masseur. Sous prétexte de vous masser, un eunuque de cette sorte embrasse et attire à lui les cuisses de son client, puis il lui touche les attaches des cuisses et le jaghana, ou les parties centrales du corps.

Si, alors, il trouve le Lingam en érection, il le presse de ses mains et le frotte pour le maintenir dans cet état. Si, après cela et connaissant son intention, le client ne dit pas à l’eunuque de continuer, celui-ci prend sur lui de le faire et commence le congrès. Si, au contraire, le client lui ordonne d’agir, il s’y refuse et ne consent enfin qu’avec difficulté.

Suit alors une série de 8 opérations pratiquées l’une après l’autre par l’eunuque, savoir :

Cette pratique paraît avoir été usitée très anciennement dans certaines parties de l’Inde. Le Shushnata, un ouvrage de médecine qui remonte à 2.000 ans, décrit, au nombre des maladies dont il traite, la blessure faite au Lingam par les dents. On trouve des traces de cette pratique jusque dans le VIIe siècle.

Il existe, en effet, des scènes d’Aupahshtaka dans les sculptures de plusieurs temples de Shaiva à Bhuvaneshwara, près de Kattak, dans l’Orissa, qui ont été construits vers cette époque. De telles sculptures sur de tels édifices donnent à penser que cette pratique était alors très populaire dans certaines régions. Il ne paraît pas qu’elle soit aussi en faveur aujourd’hui dans l’Hindoustan : elle a peut-être cédé la place à la sodomie, introduite depuis la période mahométane.

1. Congrès nominal

Lorsque, tenant le Lingam de l’homme avec sa main, et le plaçant entre ses lèvres, l’eunuque le frôle de sa bouche, cela s’appelle congrès nominal.

2. Mordillage des côtés

Lorsque, couvrant l’extrémité du Lingam avec ses doigts rassemblés en forme de bouton de fleur, l’eunuque en presse les côtés avec ses lèvres, en se servant aussi des dents, cela s’appelle Mordillage des côtés.

3. Pression extérieure

Lorsque, sollicité de continuer, l’eunuque presse le bout du Lingam avec ses lèvres serrées et l’embrasse comme s’il voulait le tirer, cela s’appelle pression extérieure.

4. Pression intérieure

Lorsque, sur une nouvelle invitation de poursuivre, il introduit le Lingam plus avant dans sa bouche, le presse avec ses lèvres et ensuite le fait sortir, cela s’appelle pression intérieure.

5. Baiser

Lorsque, tenant le Lingam dans sa main, l’eunuque l’embrasse comme s’il faisait la lèvre inférieure, cela s’appelle baiser.

6. Polissage

Lorsque, après l’avoir baisé, il le caresse partout avec sa langue, et particulièrement sur l’extrémité, cela s’appelle polissage.

7. Succion de la mangue

Lorsque, continuant de la sorte, il en introduit la moitié dans sa bouche, l’embrasse et le suce avec force, cela s’appelle succion de la mangue.

8. Absorption

Et enfin, lorsque, du consentement de l’homme, l’eunuque introduit le Lingam tout entier dans sa bouche et le presse jusqu’à la racine comme s’il allait l’avaler, cela s’appelle absorption.

Chacune de ces opérations terminée, l’eunuque exprime son désir d’en rester là. Malgré la première, le client veut la seconde, puis la troisième, et ainsi de suite.

On peut aussi, pendant cette espèce de congrès, frapper, égratigner, etc.

L’Auparishtaka est également pratiqué par des femmes dissolues et libertines, et par des servantes non mariées, qui vivent de la profession de masseuse.

Les Acharyas (anciens et vénérables auteurs) sont d’avis que cet Auparishtaka est l’affaire d’un chien et non celle d’un homme, parce que c’est une pratique basse et prohibée par la Sainte Écriture, et parce que l’homme lui-même souffre en mettant son Lingam en contact avec les bouches des eunuques et des femmes. (...)



Chapitre IX, De l’auparishtakai ou congrès buccal
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gaillard1   05 août 2016
Kama Sutra de Richard Francis Burton
Lorsqu’un homme jouit en même temps que 2 femmes, qui l’aiment également toutes 2, cela s’appelle le congrès uni.

Lorsqu’un homme jouit en même temps de plusieurs femmes, cela s’appelle le congrès du troupeau de vaches.

Les sortes de congrès suivantes, savoir : l’exercice dans l’eau, ou congrès d’un éléphant avec plusieurs éléphants femelles qu’on dit n’avoir lieu que dans l’eau, le congrès du troupeau de chèvres, le congrès du troupeau de biches, s’opèrent à l’imitation de ces animaux.

À Gramaneri, plusieurs jeunes gens jouissent d’une femme qui peut être mariée à l’un d’eux, soit l’un après l’autre, soit tous en même temps. Ainsi l’un la tient, l’autre en jouit, un troisième s’empare de sa bouche, un quatrième de son ventre ; et de cette façon ils jouissent alternativement de chacune de ses parties.

Même chose peut se faire quand plusieurs hommes se trouvent en compagnie d’une courtisane. Et les femmes du harem du Roi, de leur côté, peuvent en faire autant quand par hasard elles mettent la main sur un homme.

Les gens des contrées méridionales ont aussi un congrès dans l’anus, qui s’appelle le congrès inférieur.

Ainsi finissent les diverses sortes de congrès. Il y a aussi, sur ce sujet, 2 versets dont voici le texte : “Une personne ingénieuse doit multiplier les sortes de congrès, en imitant les différentes espèces de bêtes et d’oiseaux." "Ces différentes sortes de congrès, opérées suivant les usages de chaque pays et la fantaisie de chaque individu, engendrent l’amour, l’amitié et le respect dans le cœur des femmes.”



Chapitre VI, Des différentes manières de se coucher, et des diverses sortes de congrès, derniers paragraphes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Richard Francis Burton (44)Voir plus


Quiz Voir plus

Voyager en chanson

On commence sans surprise... Voyage voyage - Desireless Sur le Gange ou l'Amazone Chez les blacks, chez les sikhs, chez les jaunes Voyage, voyage .....

Sortir de mon home
Dans tout le royaume
Avec des fantômes
Fuir une heure mes mômes

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : voyages , confinement , chansonCréer un quiz sur cet auteur