AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.2 /5 (sur 5 notes)

Né(e) à : Stridon , le vers 347
Mort(e) à : Bethléem , le 30/09/420
Biographie :

Jérôme de Stridon, saint Jérôme ou, en latin, « Eusebius Sophronius Hieronymus Stridonensis », né vers 347 à Stridon, à la frontière entre la Pannonie et la Dalmatie (actuelle Croatie), est un moine, traducteur de la Bible, docteur de l'Église et l'un des quatre pères de l'Église latine, avec Ambroise de Milan, Augustin d'Hippone et Grégoire Ier.

L'ordre des hiéronymites (ou « ermites de saint Jérôme ») se réfère à lui.

Les catholiques le considèrent comme un des Pères de l'Église et, avec les orthodoxes, le vénèrent comme saint. Depuis Boniface VIII, en 1298, il est qualifié de docteur de l'Église.

Sa traduction de la Bible constitue la pièce maîtresse de la Vulgate, traduction latine officiellement reconnue par l'Église catholique. Il est considéré comme le patron des traducteurs en raison de sa révision critique du texte de la Bible en latin qui a été utilisée jusqu'au XXe siècle comme texte officiel de la Bible en Occident.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Saint Jérôme   (16)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Danieljean   14 mai 2021
Trois vies de moines de Saint Jérôme
D'autres peuvent admirer d'Hilarion les miracles et les prodiges qu'il a faits, ils peuvent admirer chez lui une abstinence, une science, une humilité incroyables. Pour ma part, rien ne me stupéfie tant chez lui que d'avoir pu fouler aux pieds la gloire et l'honneur. 2. On accourait en foule vers lui : évêques, prêtres, troupes de clercs et de moines, de matrones chrétiennes aussi – grande tentation –, et ainsi de suite jusqu'au petit peuple des villes et des campagnes, mais aussi des personnalités, des magistrats, pour recevoir du pain ou de l'huile bénis par lui. 3. Mais lui ne songeait qu'à la solitude, au point qu'un jour il décida de partir et, s'étant fait amener un âne – épuisé qu'il était par les jeûnes, il pouvait à peine marcher –, il entreprit de se mettre en route. Cette nouvelle s'était répandue ; comme si l'on décidait la ruine et la perte de la Palestine, plus de dix mille personnes de tous âges, hommes et femmes, se rassemblèrent pour le retenir.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Saint Jérôme (3)Voir plus


Quiz Voir plus

Répliques célèbres de cinéma

« Les cons ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnait »

Le dîner de cons
Les valseuses
Le salaire de la peur
Les tontons flingueurs

12 questions
120 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur