AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.12/5 (sur 50 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Autrice des littératures de l'imaginaire, Siana se perd souvent à la croisée des genres, explore des thèmes psychologiques, et aime les expériences littéraires. En vrai, son objectif est de ne pas laisser les lecteurs s'en sortir indemnes...

À côté, Siana a occupé divers emplois administratifs. Puis sa véritable nature l’a poussée vers des activités plus sociales : aromathérapie et animation bien-être, soutien scolaire, coaching littéraire. Personne ne l’a jamais vue exercer une seule activité à la fois, et l’écriture est la seule qui reste ancrée depuis des années.

Page Facebook : https://www.facebook.com/sianautrice/
Instagram : https://www.instagram.com/siana_autrice/

Source : amazon
Ajouter des informations
Bibliographie de Siana   (7)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Non loin, l'ours m'apparait flou à travers la fumée. Légèrement plus petit que ses compères, cela ne l'empêche pas de transpercer la Demeure du Conseil à coup de griffes. La mante religieuse se dirige quant à elle vers la Grande académie à l'ouest, à l'ouest d'Aptenja. Quelques personnes tentent de l'escalader, sûrement des Mécanistes auxquels on a demandé de désincruster les automates de pierres qui les animent. Malheureusement, les ronces végétales implantées dans l'insecte géant les attaquent et ils tombent en hurlant. Je détourne le regard, un nouveau frisson me nouant l'estomac. Si l'on ne peut arrêter ces monstres, reste à capturer le paria qui les dirige !
Commenter  J’apprécie          70
Je fis tout ça sans même une pensée. Comme si j’étais moi-même déchargé. Depuis l’accident, je n’arrivais plus à ressentir quoi que ce soit de positif, en dehors des pensées qu’Ensio tentait de m’envoyer. Et même celles-ci s’avéraient éphémères, disparaissant sous mon amertume. J’avais l’impression d’être devenu un pantin, ou un automate de Mécanistes. J’avançais, je mangeais, je parlais, mais tout à l’intérieur de moi était vide.
Commenter  J’apprécie          50
Il était un mage, se prenant trop pour Dieu,
On le dit puissant, lettré, mais fou,
Lors, le mage se revancha de tout,
Et par sa rhodzonit, fourvoya les cieux,
Fendit la belle lune rouge d’un coup,
Émergea l’océan sur les proues,
Alors vint un grand sage envoyé de Dieu,
Descendant par la voûte ennuagée,
Il fit face au mage noir dérangé,
Effusions sanglantes, quand au coeur vint l’épieu,
Le fou en oublia tout danger,
Colère criée, rage à l’apogée,
Et les flots furieux le renvoyèrent à Dieu…
Commenter  J’apprécie          30
Je ne veux pas devenir comme tous ces cas de Folie. Je ne veux pas devenir fou ! Je dois tout faire pour éradiquer cette impression de manque, de vide, je dois tout faire pour ne pas devenir fou, et pour que personne n’ait connaissance de l’enchantement interdit.
Commenter  J’apprécie          30
Colère criée, rage à l’apogée…
Alors que j’admirai mon ami, en train de grimper plus haut, je ne pus m’empêcher de penser qu’il avait raison. Notre arbre, c’était comme un siège de grand Maître-Initiateur. Un Maître à la fois explorateur et conquérant ! Tout à coup, je me sentis mieux, détendu, comme si je n’avais plus peur de rien, et encore moins de tomber. En regardant encore mon ami, j’eus la certitude qu’un jour j’irais jusqu’aux cimes avec lui.
Et les flots furieux le renvoyèrent à Dieu.
Commenter  J’apprécie          20
Poupée vaudou entre les griffes, Luzía lorgne cette malédiction reptilienne qui lui tient lieu de main gauche. Les morsures de chimères, ça ne pardonne pas… Et bien sûr, elle a oublié son gant. L’instant couture risque de s’avérer ardu.
En quête de réconfort, la sorcière sort son smartphone.
Désolé, va falloir que tu te trouves un autre prince charmant. ;-)
Un soupir lui échappe. Ce message est clair, trop clair : Arthur, son loup-garou d’ex petit-ami, ne sera pas libre pour le réveillon. Ses doigts pianotent sur l’écran pour ouvrir une autre conversation. Pas de réponse d’Ethan, son meilleur coup du siècle. Dommage. Et le gentil Paul, lui, se fend d’un triste mot d’excuses.
Depuis le banc où elle est assise, adossée au mur d’une petite épicerie, Luzía scrute une guirlande de gui enroulée sur un réverbère, puis les autres décorations de Noël dans la rue. Sa moue redescend sur trois pieds de long. Aujourd’hui, pas de bonne compagnie ni de baiser salvateur… Nada! Même sa meilleure amie, Rose, séjourne à neuf mille kilomètres de là pour célébrer les fêtes en famille. Alibi incontestable.
Commenter  J’apprécie          10
Il était facile pour les Maîtres de prétendre que telle ou telle recherche s’avérait très importante, voire capitale pour la survie de la population. Ce qui leur permettait aussi de s’octroyer les meilleurs revenus. De se sentir supérieurs ! Et ils en tiraient leur fierté ! Ils se pavanaient dans leurs capes immaculées ! […] Les Mécanistes, les artisans-commerçants et les Initiateurs faisaient bien plus prospérer la ville que les Maîtres. Ils lui apportaient de la matière, de quoi vivre. Avec les transporteurs, la construction, les cultures, les élevages. Et qui se serait passé du commerce ? Quand les recherches des Maîtres n’apportaient qu’un plus haut niveau d’intellect et une meilleure manipulation des vibrations.
Commenter  J’apprécie          10
Un héros, un vrai, doit subir tout un tas de choses difficiles et dangereuses. Les adultes ne savent pas faire la différence entre un fou et un héros, parce qu'il y a beaucoup de choses qu'ils n'osent pas accomplir.
Commenter  J’apprécie          20
Parfois, je me demandais s'il ne s'agissait pas d'un caprice de fils de Maître. C'est comme cela que les Mécanistes appelaient les lubies des classes supérieures, je l'appris de Jesper. D'ailleurs, je me demandais aussi comment il considérait mon intérêt. Peut-être pensait-il qu'on avait tous le droit à des lubies ? Ou alors il m'aidait en espérant recevoir quelque chose en retour ?
La remarque d'Ensio sur le statut de Maître et mes réflexions qui suivirent me hantèrent longtemps.
Commenter  J’apprécie          10
Les Maîtres et leur suprématie. Les Initiateurs et leur allégeance aveugle. Les Mécanistes et leur passivité fataliste.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Siana (65)Voir plus

Quiz Voir plus

Un quiz qui prend congé (titres à compléter)

Pierre Lemaître : ".......................... là-haut"

Grimpons
Au revoir

15 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , roman , adieuCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}