AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Critiques de Vicq (29)
Classer par:   Titre   Date   Les plus appréciées


Lucky Luke, tome 16 : Le Magot des Dalton
  27 décembre 2013
Lucky Luke, tome 16 : Le Magot des Dalton de Vicq
Aujourd'hui, pardonnez-moi, je vais défendre une hérésie.

Contrairement à mon habitude et à ce que j'ai toujours prétendu, voici un album post Goscinny qui vaut du Goscinny. (C'est probablement le seul à pouvoir s'en targuer !) J'aurais même tendance à croire qu'il est plutôt meilleur que les Goscinny bas de gamme comme il y en eut quelques-uns au cours des années 1970. (Par exemple Western Circus, Le Cavalier Blanc, L'Empereur Smith ou Le Fil Qui Chante, pour ne citer que ces quelques-là.)

Le Magot Des Dalton est en effet le premier album paru suite au décès du regretté René Goscinny et étant totalement conçu hors du champ d'action du génial scénariste. Je ne connais pas la part respective de Morris lui-même et de Vicq dans l'élaboration du scénario et des dialogues mais force m'est de constater qu'il y a une qualité qu'on ne retrouvera plus jamais par la suite, une sorte de baroud d'honneur.

L'histoire en elle-même fait intervenir très peu d'éléments nouveaux et s'inspire de divers albums déjà parus auparavant, mais dans une mouture fort agréable.

On y retrouve des éléments de Dalton City (un lieu de perdition dédié aux seuls bandits), du Juge (un magistrat véreux qui orchestre la dépravation), d'À L'Ombre Des Derricks (des bandits qui veulent à tout prix se faire écrouer) ou de Jesse James (déraillement de trains). On pourrait encore ajouter des détails comme l'intervention de la cavalerie avec un colonel dont le flegme et le zèle rappellent celui du 20è De Cavalerie ou comme les nouvelles méthodes pour conduire à l'amendement des prisonniers comme dans Les Dalton Se Rachètent ou La Guérison Des Dalton.

Donc, bien que cette aventure s'inspire de plusieurs autres, cet assemblage me semble très réussi.

Un jour, Lucky Luke conduit les Dalton dans un nouveau pénitencier muni de méthodes persuasives toutes nouvelles pour éviter les évasions... Les quatre frères malfrats se retrouvent dans la même cellule qu'un petit détenu très sage, Buttercup, un faussaire de troisième zone qui tient à sa tranquillité. Malheureusement pour lui, les Dalton sont des garçons peu discrets, ronfleurs invétérés et l'infortuné faussaire craint pour son sommeil. Il a alors l'idée lumineuse de leur faire croire à un magot qu'il aurait enterré quelque part afin que ceux-ci tentent une évasion et que lui recouvre sa quiétude nocturne.

Ni une ni deux, les Dalton mordent à l'appât et ne tardent pas à prendre la poudre d'escampette.

Ils arrivent à Red Rock Junction et ne tardent pas à découvrir que le fameux gros rocher rouge sous lequel Buttercup prétend avoir enterré son trésor se situe au beau milieu de l'enceinte d'un pénitencier flambant neuf.

Il va donc falloir se faire coffrer pour pouvoir visiter l'intérieur de cette prison dorée...

Mais ce n'est pas une mince affaire car le magistrat de la localité, le juge Poindexter, semble extraordinairement permissif et tolérant. Pas moyen de se faire mettre derrière les barreaux pour les Dalton. Il va donc falloir retrouver les bonnes vieilles habitudes de pelles et de pioches.

Je vous laisse découvrir ce qui attend tant les Dalton que Lucky Luke à l'intérieur du pénitencier.

La marque des bons albums de la série est, selon moi, l'aptitude à faire naître des personnages secondaires intéressants et là, c'est particulièrement le cas avec le juge Poindexter, le shérif de Red Rock Junction et même, dans une moindre mesure, le faussaire Buttercup.

Bref, un bon album, pas génial mais très correct, meilleur selon moi que les deux ou trois derniers authentiquement signés Goscinny, ce qui n'est pas rien.

Mais bien évidemment, ceci n'est que mon avis, le mieux sera toujours que vous vous fassiez le vôtre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
Constant Souci : Le mystère de l'homme aux tr..
  13 mai 2020
Constant Souci : Le mystère de l'homme aux trèfles de Vicq
Le mystère de l'homme aux trèfles, unique aventure de Constant Souci, méritait amplement cette superbe réédition reliée toile sous le numéro 13 de la collection Patrimoine BD de Glénat.

Le format plus généreux et sa superbe pagination blanc-crême, met parfaitement en valeur le trait souple et bondissant d'un Greg au sommet de son graphisme.

Je retrouve, intacts, l'intérêt et la passion que je ressentais en lisant l'épisode-alors en couleurs-semaine après semaine dans l'hebdomadaire Tintin de 1967...

Le scénario (une idée du génial Vicq) était très sophistiqué dans une sorte de "pieds de la lettre" très drôle.

Le récit, en tout cas, ne manque ni de coups ni de horions distribués par les enfants de la colonie de vacance turque ou par les pièges surgis des trappes d'un périmètre interdit!

Une bd à découvrir ou à redécouvrir, donc, sans hésitation pour les admirateurs de Greg...et tous les autres!
Commenter  J’apprécie          441
Sophie, tome 2 : La bulle du silence
  30 novembre 2020
Sophie, tome 2 : La bulle du silence de Vicq
Voici l'un de ces magnifiques récits qui enchantait les pages de l' hebdomadaire Spirou des années 60!

La couverture de l'album est un exemple du soin apporté à l'illustration par Jidéhem, au service d'une histoire captivante écrite par le prolifique Vicq.

Quel calme (sic), dans cet album!

Les inventions de Monsieur Karamazout, le papa de Sophie, sont toujours étonnantes!

Une belle bande dessinée, heureusement reprise dans la superbe intégrale Dupuis!
Commenter  J’apprécie          250
La ribambelle aux galopingos
  24 juin 2019
La ribambelle aux galopingos de Vicq
La Ribambelle a gagné un superbe voyage aux Galopingos, en remportant haut la main le concours d'aviation à propulsion humaine (La ribambelle s'envole).

Accompagnée de l'indispensable James, muni d'une machine à écrire portative de reportage (dame! nous sommes au cœur des sixties...) et de Monsieur Berlingaud; voilà la joyeuse bande partie pour une aventure exotique où ne manqueront ni canailles ni rebondissements.

Roba trouvera même moyen de glisser deux hallucinations quelque-peu effrayantes dans un registre assez peu habituel.

On rencontre aussi, dans cet album malicieusement scénarisé par Vicq, des indigènes particulièrement "pops".

Une de ces belles histoires de la Ribambelle, donc, qui se relit avec plaisir et un soupçon de nostalgie.
Commenter  J’apprécie          210
Sophie, tome 3 : Les Bonheurs de Sophie
  17 avril 2019
Sophie, tome 3 : Les Bonheurs de Sophie de Vicq
Je me rappelle des numéros spéciaux de l'hebdomadaire Spirou de ces heureuses années soixante... Ces numéros, plus épais et sous des couvertures dont le dessin couvrait la face et le dos, offraient un rab d'histoires complètes en sus des séries en cours. Ces gras fascicules sortaient pour Noël, Pâque et les vacances d'été.

Ces bonheurs de Sophie, captivantes histoires superbement illustrées par un Jidéhem au mieux de sa forme graphique, ont enchantés mon enfance.

Moins célèbre que Franquin ou Roba, jidéhem et son trait souple n'avait rien à envier aux maîtres, avec le talentueux Vicq au scénario.

(soupir de...bonheur)
Commenter  J’apprécie          191
Constant Souci : Le mystère de l'homme aux tr..
  15 janvier 2016
Constant Souci : Le mystère de l'homme aux trèfles de Vicq
C'est à Mouvan-les Sables, à la colonie de vacances de la "Sublime Porte", que pour Constant Souci, les choses ont commencé à prendre une drôle de tournure !

Constant Souci est un jeune homme bien sous tout rapport.

Il est moniteur d'éducation physique et, merci papa, merci maman, il a trouvé un engagement dans un endroit absolument paradisiaque et baigné d'un bon air marin tout tonique.

Malheureusement, après avoir flanqué la démission la plus rapide de toute l'histoire de la gymnastique, il en sortira affublé d'un tour de reins compliqué d'un torticolis.

Ce qui, un malheur n'étant jamais vraiment perdu, va lui permettre de rencontrer Gédéon Pistil ... et de devenir cueilleur de trèfles à quatre feuilles !

En 1967, Greg et Vicq présentent cette petite fantaisie dans les pages du journal de Tintin.

Les décors sont de Dupa.

Chez Esteban Grosobez Y Gazon, le cueilleur de trèfles est considéré, choyé, dorloté.

Pourtant qu'un seul trèfle à trois ou cinq feuilles se glisse parmi la récolte, et c'est le renvoi immédiat !

Mais à quoi servent tous ces trèfles à quatre feuilles ?

Qu'est-ce qu'il fait dans la vie Mr Grosobez ?

Que peuvent donc bien contenir tous ces colis à charger ?

Pourquoi y a-t-il in périmètre interdit ?

Contre qui sont dirigées toutes ces mesures de sécurité ?

Constant Souci n'a plus très envie de travailler comme cueilleur de trèfles chez Mr Grosobez mais il ne peut plus faire marche arrière ....

Cette seule et unique aventure de Constant Souci est un petit bijou, pétri d'humour et de poésie, qui va traverser, en 1967, le paysage de la bande-dessinée.

Sa lecture est de celle qui, sans aucune prétention, distille, encore aujourd'hui, un peu de bien-être.

Greg, Vicq et Dupa ont-ils été imbibés du lait de trèfle à quatre feuilles ?

Ou ont-ils, tous les trois, tout simplement un grand talent ?

Mystère ! ...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Taka Takata, tome 4 : Opération survie
  27 novembre 2015
Taka Takata, tome 4 : Opération survie de Vicq
Taka Takata est un brave coeur tout pétri de vaillance.

D'un mot*, sans hésiter, il s'est porté volontaire pour une opération de survie à Hokkaïdo, la plus septentrionale et la plus sauvage des îles nippones ...

Taka Takata est un honorable deuxième classe de l'armée de l'air mais il est tellement myope qu'il est incapable de distinguer un porte-avions d'un kiosque à journaux !

Heureusement Rata Hosoja, son honorable colon, est toujours avide de faire goûter, à ses vaillantes troupes, le nectar capiteux de la gloire ...

Cet honorable album est paru en 1974.

Les dessins sont réalisés par Jo-El Azara et le scénario est signé de Vicq.

L'album est constitué de deux courts récits de six et sept pages et d'un peu plus d'une vingtaine de "bévues" en une planche.

Rasant parfois les hautes altitudes de l'absurde, Taka Takata nous invite à découvrir, avec humour et malice, le Japon, un peu tel qu'il est et beaucoup tel qu'on se l'imagine.

Son univers est très militaire et pourtant si délicieusement antimilitariste.

L'adjudant Hate Jojo est une honorable baderne semblable à bien des points de vue à celles qui fleurissent dans nos casernes !

Les personnages sont savoureux :

- le vénérable Aïnos est un honorable sauvage. Vivant dans la terrible forêt du Hokkaïdo, il n'ignore pourtant rien des derniers raffinements de la civilisation ...

- Toushpa Hamamoto est l'honorable ministre des armées et l'objet d'un cruel dilemme pour le colonel Rata Hosoja ...

- le méprisable Chang Poueng, surnommé "le tigre aux crocs vénéneux, est un abominable pirate sans foi, ni loi ...

- Mâchoire d'Or est un vil espion, expert en gadgets ...

Malheureusement, l'on ne fait qu'apercevoir l'honorable demoiselle Mandarine Odorante ...

Cet album est une véritable réussite.

Il se redécouvre chaque fois avec autant de plaisir ... et peut trouver un vénérable prolongement dans la découverte du site "Takata.com" qui fête actuellement les 50 ans de l'honorable "deuxième-pompe" nippon ...



*"Hic", qu'il n'a pas pu s'empêcher de prononcer car il avait le hoquet !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Taka Takata, tome 6 : Le Caméléoscaphe
  03 août 2015
Taka Takata, tome 6 : Le Caméléoscaphe de Vicq
La base de Kikabumonkakao est devenue pareille au dépôt d'un ferrailleur en gros !

Il y règne un désordre un peu négligé !

Boursouflé de peur, le colonel Sakasaké, son commandant, s'y camoufle.

Héroïquement ainsi qu'il sied à un parachutiste, il s'y dissimule.

Une monstrueuse créature, invisible, haute de cinq mètres au moins, s'en prenant plus spécialement aux hélicoptères, s'est acharné sur les installations.

Mais, pas de panique, Taka Takata et son honorable colonel Rata Hosoja se font fort de résoudre le mystère du "caméléoscaphe" ...

Le scénario est de Vicq et les dessins sont réalisés par Jo-El Azara.

Entre 1965 et le début des années 80, Taka Takata, le petit soldat japonais malicieux, va devenir un personnage emblématique du journal de Tintin.

"Le caméléoscaphe" est une aventure contée en en trentaine de planches.

C'est du burlesque, de l'humour à grosses ficelles mais qui fait immanquablement sourire.

De plus quelques références viennent pimenter l'ensemble :

- un "Pilote" qui s'amuse, contrairement au journal du même nom, à ne pas réfléchir,

- un méchant dont la seule évocation du nom "Mâchoire d'Or*", rend friables les os des plus braves,

Le récit principal est suivi de deux plus courts à la lecture desquels l'honorable lecteur s'usera les incisives en les claquant d'effroi.

Mais il lui restera ses molaires pour rire à dents déployées aux gags en une planche qui font la fin de ce succulent album.

Le format très court est peut-être mieux adapté à ce genre d'humour mais c'est tout de même toujours avec beaucoup de plaisir que l'on retrouve Taka Takata ou les autres personnages de l'univers d'Azara.

Pour ma part, j'ai un faible pour "Mayflower", l'adjoint de Corona que l'on a pu découvrir, au début des années 60, dans le journal d'Astérix et Obélix ...



* "l'homme aux dents d'or" est Roman Orgonetz, un terrible espion se vendant au plus offrant, à qui Bob Morane a infligé plus d'une cuisante défaite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Lucky Luke, tome 16 : Le Magot des Dalton
  14 septembre 2014
Lucky Luke, tome 16 : Le Magot des Dalton de Vicq
Un Lucky Luke, un vrai , avec la clope au bec et qui boit de la bière au saloon (et pas de la limonade) !! Oui bien sur je ne m'arrête pas à ça, mais je l'ai connu comme ça dans ma lointaine jeunesse... mais la bonne séance a modifié tout cela.

Une BD tout ce qu'il y a d'agréable.. des Daltons toujours plus bêtes mais tellement drôles dans leur bêtise. Un Lucky Luke et un Jolly Jumper égaux à eux même.



Un très bon moment de détente

Commenter  J’apprécie          155
Lucky Luke, tome 16 : Le Magot des Dalton
  05 octobre 2017
Lucky Luke, tome 16 : Le Magot des Dalton de Vicq
À croire que l’esprit de Goscinny planait sur l’album car malgré sa disparition et l’apparition d’un nouveau scénariste, on ne se retrouve pas face à une daube sans goût mais devant une madeleine de Proust réunissant différents albums de Lucky Luke.



Les puristes me diront que tous les albums de Lucky Luke scénarisés par le talentueux et génialissime Goscinny étaient tous du haut de gamme… Je l’avoue, son génie s’exprimait mieux dans les Astérix ou dans les Lucky Luke publiés aux éditions Dupuis.



Paraît que ce serait la faute à Morris qui n’aimait pas trop que son scénariste face des calembours comme il avait l’art de le faire dans les aventures du petit gaulois… Donc, René Goscinny devait se retenir.



Et voilà que dans cet album post-Goscinny, je retrouve un peu de sa verve, de son humour, de ses dialogues aux petits oignons. Là, on peut dire que j’ai été plus qu’étonnée.



Les dalton sont toujours égal à eux-mêmes, creusant 4 trous pour s’évader de la prison. Par contre, les voir creuser un tunnel pour pénétrer dans une autre prison, on a de quoi être étonnée ! Ce n’est pas Averell qui me contredira !



Je vous parlais des madeleines de Proust un peu plus haut, et elles me sont venues à l’esprit en voyant le capitaine de la cavalerie, aussi flegmatique que celui de l’album "Le 20ème de cavalerie".



Bon sang, mais c’est bien sûr ! Les nouvelles méthodes appliquées aux prisonniers font penser à celles dans "Les dalton se rachètent", un lieu rassemblant tout ce que le pays compte de desperados, ça ressemble furieusement à "Dalton City" et tous ces bandits qui veulent aller en prison, on se croirait dans "À l’ombre des derricks", quand on avait trouvé un gisement de pétrole dans la prison.



Il y aussi autre chose qui m’a fait aimer cet album : Lucky Luke se roule des cigarettes, fume comme un pompier et boit de la bière ou des boissons alcoolisées, et il ne mâchouille pas un brin d’herbe tout en buvant de la limonade pour faire politiquement correct !



Bref, ce n’est pas un album pépite comme le furent certains à l’ère des éditions Dupuis, mais il est tout de même meilleur que certains que j’ai pu lire des éditions Dargaud et, ma foi, il mérite qu’on souligne son scénario original, ses rappels à d’autres albums, ainsi que la qualité de ses dialogues.



Une bonne surprise !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
La ribambelle s'envole
  14 octobre 2016
La ribambelle s'envole de Vicq
La qualité de la série "La Ribambelle" ne faiblit aucunement, dans cet épisode aux visées...aériennes.



Les Caïmans y sont toujours aussi teigneux autant que pas très malins.
Commenter  J’apprécie          70
Constant Souci : Le mystère de l'homme aux tr..
  11 septembre 2016
Constant Souci : Le mystère de l'homme aux trèfles de Vicq
Quel dommage que Greg n'ait réalisé que cette seule aventure de Constant Souci!

Le scénario est d'un humour et d'une loufoquerie rarement atteinte en bande dessinée... Dans un décor qui mêle le champêtre au futuriste.

La galerie de personnages, qui va des enfants turcs de la colonie de vacances, à la bande de cueilleurs de trèfles courbé en deux et leur patron Grosobez y Gazon, est parmi les plus drôles de la bande dessinée francophone!
Commenter  J’apprécie          70
Sophie - lntégrale 04
  18 février 2016
Sophie - lntégrale 04 de Vicq
Une integrale qui reste un des indispensables de la bande dessinée. Tout simplement.




Lien : http://www.sceneario.com/bd_..
Commenter  J’apprécie          60
Sophie, tome 17 : Sophie et cie
  16 février 2014
Sophie, tome 17 : Sophie et cie de Vicq
Toujours gaffeuse la Sophie .
Commenter  J’apprécie          60
Sophie, tome 15 : Sophie et Donald Mac Donald
  16 février 2014
Sophie, tome 15 : Sophie et Donald Mac Donald de Vicq
Merveilleuse Sophie qui veut faire du bateau .
Commenter  J’apprécie          60
Lucky Luke, tome 16 : Le Magot des Dalton
  16 août 2019
Lucky Luke, tome 16 : Le Magot des Dalton de Vicq
Les Dalton cherche un magot dont ils ont eu connaissance par l’entremise d’un co-detenus. Dommage pour eux, celui-ci se trouve dans un lieu un peu particulier.

Un album excellent notamment avec un méchant qui a trouvé une idée lucrative et malhonnête.

Un Averell toujours aussi bête mais suivi de très près par ses 2 frères et un Joe qui lui a des idées mais finissent soit par capoter ou avoir une finalité ratée.
Commenter  J’apprécie          30
Sophie, Tome 3 : L'intégrale
  16 décembre 2014
Sophie, Tome 3 : L'intégrale de Vicq
Le dessin de Jidèhem, un des collaborateurs de Franquin sur Spirou & Fantasio, est toujours aussi magnifique. Bien sûr, cela reste proche du style Franquin et Peyo, mais qu'importe, puisque c'est un dessin de grande qualité. Jidéhem est aussi à l'aise pour dessiner des enfants que des adultes, mais surtout, pour y illustrer de belles séquences de poursuites automobiles entre autres.
Lien : http://www.sceneario.com/bd_..
Commenter  J’apprécie          30
Sophie, Tome 3 : L'intégrale
  17 novembre 2014
Sophie, Tome 3 : L'intégrale de Vicq
On soulignera le magnifique travail de contextualisation des préfaciers Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault. Avec les auteurs de La Véritable Histoire de Spirou, on en apprend toujours, forcément.
Lien : http://www.actuabd.com/Sophi..
Commenter  J’apprécie          30
Sophie - lntégrale 04
  03 février 2016
Sophie - lntégrale 04 de Vicq
Cette intégrale qui reprend le "cœur" de la série dessinée par Jidéhem donne un bon aperçu de l’esprit de Spirou.
Lien : http://www.actuabd.com/Sophi..
Commenter  J’apprécie          20
Lucky Luke, tome 16 : Le Magot des Dalton
  17 janvier 2015
Lucky Luke, tome 16 : Le Magot des Dalton de Vicq
Peut mieux faire. Sans plus.
Commenter  J’apprécie          20




Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox