AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.86 /5 (sur 121 notes)

Nationalité : Cuba
Né(e) à : La Havane , le 02/04/1969
Biographie :

Yoss, de son vrai nom José Miguel Sánchez, est l’un des fers de lance du renouveau science-fictionnesque cubain. Il est licencié en biologie.

Déjà publiés en Italie et en Espagne, la France l’accueille dans ses anthologies et revues avant de l’inviter aux festivals des Utopiales (2002 et 2004) et des Imaginales (2003).

« Planète à Louer » (Se Alquila una planeta) a paru en janvier 2011 chez Mnémos.

Son recueil, Interférences, publié en 2009 chez Rivière blanche, a été nominé au Grand Prix de l'imaginaire Étonnants Voyageurs 2010 et Sylvie Miller, sa traductrice, a reçu le Prix Jacques Chambon de la traduction pour ce recueil.

Il est récipiendaire du Prix UPC de l’Université de Catalogne (2010), l’un des prix espagnols les plus prestigieux pour une œuvre de SF.

Yoss est passionné d’arts martiaux, il est ceinture noire de judo et de karaté. Il est aussi chanteur dans son groupe de heavy metal, TENAZ dont il écrit la plupart des paroles.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Yoss   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Un texte de Yoss lu par Sylvain Demierre


Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
GabySensei   23 juin 2013
Planète à louer de Yoss
Artistes, sportifs, scientifiques... Tous les humains possédant des capacités physiques ou intellectuelles espèrent qu'elles leur serviront à quitter la Terre et à réussir ailleurs, quelque part dans la galaxie. Jusqu'à ce qu'ils doivent ravaler leur orgueil et boire l'amer calice de l'exil et de l'humiliation par les autres espèces.



(P210)
Commenter  J’apprécie          100
Henri-l-oiseleur   17 octobre 2018
Planète à louer de Yoss
Quelqu'un comme vous ne se sent-il pas comme ... un déserteur ? un traître à son espèce et à sa planète ?

-- Oui, j'en suis pleinement conscient.

Mais, qu'est-ce que j'y peux ?

Il faut bien vivre, non ?

p. 221
Commenter  J’apprécie          60
GabySensei   23 juin 2013
Planète à louer de Yoss
En réalité, je crois que mon problème avec les femmes est très différent. Leur odeur, la manière qu'elles ont de regarder, de bouger. Elles me rendent nerveux. Elles ne sont pas... réductibles à des paramètres logiques.



(P192)
Commenter  J’apprécie          50
GabySensei   23 juin 2013
Planète à louer de Yoss
Quel développement peut avoir une planète qui jette chaque jour son intelligence à la poubelle? De quel idéalisme absurde a-t-on besoin pour continuer la recherche si on gagne bien davantage dans le tourisme? Quel sens cela a-t-il, pour un jeune diplômé, de travailler dans un endroit qui ne l'intéresse pas, comme un esclave, durant cinq ans? Entouré de vieux qui voient ses initiatives comme une menace et l'écartent constamment sous prétexte de son "inexpérience"? Pour un salaire de misère, après sept années d'efforts intellectuels, à l'université, en rêvant d'être utile à sa planète?



(P208)
Commenter  J’apprécie          40
baladin   06 juin 2018
Planète à louer de Yoss
Seuls les futurs médecins ont le luxe de travailler dès le début avec de vrais patients, des patients humains pris en charge par l'Aide sociale et qui reçoivent des soins médicaux gratuits. On teste aussi sur eux les nouveaux médicaments. Personne ne se plaint : une vie humaine vaut bien peu face au besoin de médecins et de médicaments... C'est peut-être pour cela que la médecine et les spécialistes terriens ont si bonne réputation dans la galaxie : ils ne manquent pas d'expérience.
Commenter  J’apprécie          40
Le_chien_critique   15 avril 2019
Planète à louer de Yoss
[à propos du tigre de Sibérie] Un magnifique animal, qui n’a quasiment pas d’ennemi naturel. Et qui a été le roi indiscuté de la taïga… jusqu’à l’apparition de l’homme.
Commenter  J’apprécie          50
Sio   03 avril 2014
Planète à louer de Yoss
"[...]Notre amie va pouvoir obtenir tout ce qu'elle a toujours désiré jusqu'à ce que le Gordien sente que le moment est venu de s'occuper de la continuité de son espèce. Je ne voudrais pas être à sa place à ce moment-là..."

Buca n'y tint plus. Se détachant précipitamment de Selshaliman, elle fit demi-tour pour toiser le sergent.

L'homme avait ôté son casque.

Ses traits, comme taillés à la serpe...

Buca déglutit en le reconnaissant.

Ce yeux fatigués de voir toute la misère de l'univers la regardaient de telle façon qu'elle ne put que bredouiller, confuse, mais avec un calme dont elle ne se serait jamais crue capable :

"C'est vrai. Mais je pars, et vous restez".
Commenter  J’apprécie          20
benleb   19 janvier 2015
Interférences de Yoss
Dans le grand pays, les gens de la rue avaient tant besoin de croire et croyaient en tant de choses pour ne pas se suicider, que leur foi en la vie extraterrestre était quasiment absolue. Ils croyaient que et/ou le danger viendraient de l'espace, aussi fort qu'il croyaient en la démocratie, en la publicité, aux fast-foods et au droit de chaque homme à détenir et à porter une arme pour se défendre. Ils croyaient au Père Noël et aux Rois Mages, et à la virginité des jeunes stars féminines de cinéma.
Commenter  J’apprécie          20
l-ourse-bibliophile   16 mai 2014
Interférences de Yoss
Dans le grand pays, gouvernait depuis plusieurs décennies une poignée de riches blasés, grâce à un système simple et efficace : l’achat des voix d’un peuple éduqué dans le principe que l’argent guide le monde et habitué au fait que tout a un prix. C’était, bien évidemment, une démocratie.

Dans le petit pays, gouvernait depuis plusieurs décennies son affable dictateur (Grand Timonier du Destin National), élu chaque année par son peuple lors d’élections où, de manière simple et efficace, il était le seul candidat autorisé à se présenter. C’était, ne vous en déplaise, une démocratie.
Commenter  J’apprécie          10
Le_chien_critique   15 avril 2019
Planète à louer de Yoss
Pour certains sociologues, le meilleur indicateur du degré de civilisation d’une culture est la distance à laquelle elle est capable d’éloigner ses propres excréments.

Pour certains écologistes, le meilleur indicateur du degré de civilisation d’une culture est le recyclage qu’elle est capable d’appliquer à ses propres excréments.

Pour certains individus, le meilleur indicateur du degré de civilisation d’une culture est la capacité à tirer profit des excréments qu’elle produit
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Personnages 🧑‍🤝‍🧑

Accro à sa cassette chez Molière dans "L'Avare"

Sganarelle
Harpagon
Scapin
Trissotin

14 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , théâtre , personnagesCréer un quiz sur cet auteur