AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.91 /5 (sur 116 notes)

Nationalité : Grèce
Biographie :

Esope aurait vécu au VIIe-VIe siècle av. J.C.- cela nous vient du témoignage du grec Hérodote (v. 484-v.420 av. J.C.). Généralement on le considère comme Phrygien, mais selon Héraclide du Pont, c'est un Thrace de naissance. Esope aurait été un esclave . Mais en réalité on ne sait pas grand chose de lui.

Selon la légende, il aurait été affranchi et aurait voyagé dans plusieurs continents. Esope, était , dit-on un être disgracieux et bègue, selon une terrible description faite de lui par Maximus Planude. Aurait été esclave de plusieurs maîtres successivement, il aurait voyagé en Afrique et en Orient après avoir été affranchi, puis envoyé dans diverses cités grecques comme émissaire de Crésus. Chargé ,par celui-ci, de porter des offrandes au temple de Delphes. Là, il dévoila les fraudes commises par les prêtres d' Apollon. Ceux-ci se vengèrent en l'accusant de vol d' une coupe en or consacrée au Dieu.

Esope fut jugé et condamné à être jeté du haut d'un précipice. Après la mort d'Esope, le malheur, dit-on, s'abattit sur Delphes et ses habitants.

Le recueil qui, aujourd'hui porte le nom d'Ésope, est une compilation, constituée de paraphrases en prose des fables de Babrias, qui fut établie au XIème siècle. Ses écrits devaient fortement influencer la littérature de l'Occident ; ils inspirèrent Jean de La Fontaine, Phèdre, Avianus et bien d'autres.
Esope serait l'auteur de fables qui faisaient partie de la tradition orale. Les fables d'Esope, recueillies par Démétrios de Phalère, font partie de la culture des peuples indo-européens et représentent sans doute le recueil de fables le plus lu de la littérature.
+ Voir plus
Source : www.shanaweb.net
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les fables d’Ésope - Le lièvre et la tortue (raconté par Jean Fontaine, sur Canal J)

Podcasts (1)


Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
LydiaB   09 avril 2013
Fables de Ésope
Une chatte, s’étant éprise d’un beau jeune homme, pria Aphrodite de la métamorphoser en femme. La déesse prenant en pitié sa passion, la changea en une gracieuse jeune fille ; et alors le jeune homme l’ayant vue s’en amouracha et l’emmena dans sa maison. Comme ils reposaient dans la chambre nuptiale, Aphrodite, voulant savoir si, en changeant de corps, la chatte avait aussi changé de caractère, lâcha une souris au milieu de la chambre. La chatte, oubliant sa condition présente, se leva du lit et poursuivit la souris pour la croquer. Alors la déesse indignée contre elle la remit dans son premier état.



Pareillement les hommes naturellement méchants ont beau changer d’état, ils ne changent point de caractère.

Commenter  J’apprécie          613
 Ésope
Piatka   05 janvier 2014
Ésope
Ne comptez pas vos poussins avant qu'ils ne soient éclos.



Commenter  J’apprécie          430
Kassuatheth   10 juin 2014
Fables - Tome II de Ésope
« Celui qui doit passer sa vie sous un tyran, même s’il est innocent, est souvent frappé comme coupable. – »

Page 126
Commenter  J’apprécie          310
 Ésope
ninoule69   25 juillet 2016
Ésope
"-Admire, disait la panthère, l'éclat varié de mon pelage.

-Chez nous autres, renards, ce n'est pas le corps qui brille, mais l'esprit."



Le Renard et la Panthère
Commenter  J’apprécie          300
Sachenka   09 février 2019
Fables de Ésope
Un renard qui n'avait jamais vu de lion finit cependant par en croiser un. À le voir pour la première fois, il fut saisi d'une telle terreur qu'il faillit en mourir. À leur deuxième rencontre, le renard eut peur, mais moins qu'à la première. Enfin, lorsqu'il l'eut vu une troisième fois, il s'enhardit au point de l'aborder pour lui causer.

La fable montre qu'avec l'habitude, même les choses choses effrayantes font moins impression.
Commenter  J’apprécie          230
Sachenka   17 février 2019
Fables de Ésope
Zeus et Apollon disputaient du tir à l'arc. Apollon banda son arc et décocha un trait ; Zeus fit alors une enjambée qui porta aussi loin que la flèche d'Apollon.

Ainsi, à rivaliser avec plus fort que soi, non seulement on ne l'égale pas, mais on fait rire à ses dépens.
Commenter  J’apprécie          200
Kassuatheth   07 juin 2014
Fables - Tome I de Ésope
« Du Renard et des Raisins. (Esope)



Un Renard ayant aperçu au haut d’un arbre quelques grappes de Raisins qui commençaient à mûrir, eut envie d’en manger, et fit tous ses efforts pour y atteindre ; mais voyant que sa peine était inutile, il dissimula son chagrin, et dit en se retirant qu’il ne voulait point manger de ces Raisins, parce qu’ils étaient encore trop verts et trop aigres. »

Page 69





Le Renard et les Raisins (La Fontaine)

Certain Renard gascon, d’autres disent normand, Mourant presque de faim, vit au haut d’une treille

Des raisins mûrs apparemment,

Et couverts d’une peau vermeille. Le galant en eût fait volontiers un repas ;

Mais comme il n’y pouvait atteindre :

« Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats. »

Fit-il pas mieux que de se plaindre ?

Tome 2 page 112
Commenter  J’apprécie          180
 Ésope
sabine59   21 septembre 2018
Ésope
Prends garde à ne pas te perdre toi-même en étreignant des ombres.
Commenter  J’apprécie          190
Taraxacum   10 septembre 2015
Fables - Tome II de Ésope
Du Vieillard qui voulait remettre sa mort à plus tard.



Un Vieillard demandait à la Mort, qui était venue pour l'arracher à cette terre, de différer un peu jusqu'à ce qu'il eut dressé son testament et qu'il eut fait tous ses préparatifs pour un si long voyage.

Alors la Mort: -Pourquoi ne les as-tu pas faits, toi que j'ai tant de fois averti? - Et comme le Vieillard disait qu'il ne l'avait jamais vue, elle ajouta: - Quand j'emportais jour par jour non seulement tes contemporains, dont pas un presque ne survit, mais encore des Hommes dans la force de l'âge, des Enfants, des Nourrissons, ne t'avertissais-je pas que tu étais Mortel? Quand tu sentais ta vue s'émousser, ton ouïe s'affaiblir, tes autres sens baisser, ton corps s'alourdir, ne te disais-je pas que j'approchais? Allons, il ne faut pas tarder davantage.

Cette fable apprend qu'il convient de vivre comme si nous voyions la Mort devant nous.
Commenter  J’apprécie          140
Sachenka   22 février 2019
Fables de Ésope
Les lièvres, obsédés par leur couardise, convinrent de se suicider. Ils se transportèrent donc sur une falaise au pied de laquelle se trouvait un étang. Les grenouilles, au bruit de leurs pas, se réfugièrent dans les profondeurs de l'étang. À ce spectacle, l'un des lièvres dit à ses camarades : «Allons, ne parlons plus de suicide! Vous voyez bien qu'il existe des animaux encore plus couards que nous!»

Ainsi des hommes : les malheureux tirent une consolation des malheurs plus graves d'autrui.
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Titres gruyère (2)

La ...... au bois dormant

Séduisante
Belle
Princesse
Magnifique

18 questions
89 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature jeunesse , contes , titresCréer un quiz sur cet auteur

.. ..