AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 14 notes)

Nationalité : Maroc
Né(e) à : Rabat , le 10/04/1945
Biographie :

Abdelfattah Kilito est un universitaire et un écrivain marocain.

Spécialiste des littératures arabes anciennes, professeur à la faculté de lettres de Rabat (Université Mohammed V), il a enseigné aussi à Paris, Princeton et Harvard.

Abdelfattah Kilito est l'auteur d'une dizaine d'essais, dont "Les Séances : récits et codes culturels chez Hamadhânî et Harîrî" (1983), "L'Auteur et ses doubles" (1985), "L’Œil et l'Aiguille" (1982), "Tu ne parleras pas ma langue" (2008), "Je parle toutes les langues, mais en arabe" (2013), ainsi que de romans, "La Querelle des images" (1985) et de recueils de nouvelles comme "En quête" (1999). Il écrit en arabe et en français.

Il a obtenu, en 1989, le Grand prix du Maroc et, en 1996, le prix du Rayonnement de la langue française attribué par l'Académie française.

Il est marié avec l'écrivaine allemande Sabine Kilito-Wollbrecht.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Communication Kilito et Borges au colloque international "le legs de Jorge Luis Borges"
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   13 mars 2015
La querelle des images de Abdelfattah Kilito
Le vieil Abdelmalek était sceptique sur les saints dont les prouesses ne provoquaient chez lui,lorsqu'on lui faisait part,qu'un froncement de sourcils ou une moue dédaigneuse.Quand aux médecins ,tous des"nazaréens",il refusait obstinément de traiter avec eux.Il affirmait que s'il n'y avait pas de médecins ,il y aurait moins de malades:on ne compterait plus que sur soi-même et on éviterait les excès,source de tous les maux.Sur ce point il était,sans le savoir,platonicien;il s'arrangea du reste pour ne jamais tomber malade.p44
Commenter  J’apprécie          130
JacobBenayoune   16 août 2016
Tu ne parleras pas ma langue de Abdelfattah Kilito
Qui est celui qui peut être à l'abri de l'erreur lorsqu'il discute longuement les erreurs de ses prédécesseurs?

(trad. personnelle)
Commenter  J’apprécie          140
born2fly   29 novembre 2012
Le cheval de Nietzsche de Abdelfattah Kilito
Un écrivain qui venait de recevoir un exemplaire de son nouveau livre, un exemplaire tout frais, tout neuf, le montra fièrement à sa petite fille. « Regarde, c’est moi qui l’ai écrit », lui dit-il. Pour l’impressionner davantage, il lui indiqua son nom sur la couverture, au-dessus du titre. Fronçant les sourcils, elle s’écria, indignée : « Tu as copié tout ça ?» Il s’attendait à être admiré, il dut en rabattre.



Sa fille niait sa qualité d’auteur en assimilant son travail à une vulgaire copie, à une punition analogue à celle qu’on impose aux élèves turbulents.



Pire encore, il aurait subi une sanction bien plus grave : copier tout un livre, au lieu d’une ou deux pages. Mais ce qui paraissait le plus scandaleux à la petite élève, c’était de constater qu’il s’était prêté à ce jeu inepte de lui-même, par un acte volontaire et délibéré.
Commenter  J’apprécie          90
najlaa   21 novembre 2012
Le cheval de Nietzsche de Abdelfattah Kilito
Que l'amour se mue en son contraire, qu'il devienne aversion, dégoût, voilà ce qu'il n'était pas prêt à comprendre, et encore moins à admettre.
Commenter  J’apprécie          100
born2fly   29 novembre 2012
Le cheval de Nietzsche de Abdelfattah Kilito
La seule façon pour moi de lire était de recopier...

Il est vrai que j'attendais le moment où je passerais naturellement à la rédaction de mes propres livres.

Je situais cependant dans un avenir lointain la réalisation de ce projet. J'avais l'impression que je ne méritais pas d'écrire, et l'idée de prétendre à l'originalité m'effrayait, comme si j'allais commettre une action condamnable tout ce qui se présentait à moi, c'étaient des phrases de livres que j'avais recopiés. J'étais habité par des paroles d'autrui. Incrustées dans ma mémoire, elles constituaient une richesse encombrante dont je n'arrivais pas à me débarrasser.

Commenter  J’apprécie          70
JacobBenayoune   30 septembre 2016
Je parle toutes les langues, mais en arabe de Abdelfattah Kilito
Aussi tout locuteur s’exprime-t-il dans les langues étrangères à partir de la sienne, reconnaissable par un accent, un vocable ou une construction insolites, mais également par le regard et les traits du visage (oui, la langue a un visage). Quels que soient les mots étrangers que je profère, mon arabe demeure audible, marque indélébile.
Commenter  J’apprécie          70
Bookycooky   13 mars 2015
La querelle des images de Abdelfattah Kilito
Quand je demandais à mon grand-père de me dire comment est Dieu,de me décrire Son visage,il souriait et estimant que je risquais de me perdre dans le labyrinthe des explications théologiques,se contentait de me répondre par une citation du Coran:"Rien ne lui ressemble;il entend et voit tout".P.39
Commenter  J’apprécie          70
JacobBenayoune   06 septembre 2016
Dites-moi le songe de Abdelfattah Kilito
Comment peut-on (...) deviner le contenu d’un livre qu’on n’a pas lu et dont on ignore le titre et l’auteur?
Commenter  J’apprécie          60
JacobBenayoune   30 septembre 2016
Je parle toutes les langues, mais en arabe de Abdelfattah Kilito
Nous ne savions rien de la littérature marocaine, ancienne ou moderne, rien de ce monde parallèle, réfléchissant, duplicateur, qu’est d’ordinaire une littérature. Nous vivions sur l’idée que notre langue natale était abâtardie, dégénérée, indigne de la littérature, de l’écriture.
Commenter  J’apprécie          50
JacobBenayoune   06 septembre 2016
Dites-moi le songe de Abdelfattah Kilito
N’est digne d’interpréter une œuvre, les Nuits en l’occurrence, que celui qui peut l’écrire.
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Petit quiz sur la littérature arabe

Quel est l'unique auteur arabe à avoir obtenu le Prix Nobel de littérature ?

Gibran Khalil Gibran
Al-Mutannabbi
Naghib Mahfouz
Adonis

7 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : arabe , littérature arabeCréer un quiz sur cet auteur
.. ..