AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Adèle Tariel (13)


Nadael   16 octobre 2015
Mon papi peuplier de Adèle Tariel
« Le temps passait, les peupliers grandissaient encore mais mon papi, lui, rapetissait. Son dos se courbait. L'écorce des arbres se fendillait et des lignes se creusaient sur son visage. Parfois, il me murmurait des secrets à moi aussi. Il me disait que c'était la terre qui nous avait tout donné. Et qu'un jour, elle nous reprendrait. Je souriais, mais je ne comprenais pas vraiment. »
Commenter  J’apprécie          60
Nadael   06 octobre 2016
Un air de violoncelle : 1989, la chute du mur de Berlin de Adèle Tariel
« Tout le monde voulait passer de l'autre côté parce qu'on se doutait que la vie était plus facile ici. Mais c'était très compliqué, il y avait des barbelés, des gardes, des tapis de clous entre les deux murs. La zone était même éclairée toute la nuit. Certains ont essayé de creuser des tunnels et d'autres ont même sauté en parachute. Trois de nos amis sont morts, les gardes leur ont tiré dessus... »
Commenter  J’apprécie          30
Nadael   30 juillet 2016
La Fosse aux lions de Adèle Tariel
« Léon a les dents longues et un seul rêve : être riche et célèbre. Il veut par-dessus tout être photographié, admiré, adulé, adoré. Vu, connu, reconnu. Célèbre, quoi. Et il a trouvé le moyen pour ça : passer à la télé, dans l'émission « La fosse aux lions ». Enfermé et filmé 24h/24. Célébrité garantie, mon kiki! »
Commenter  J’apprécie          30
ClioIno   02 juin 2019
Mon papi peuplier de Adèle Tariel
Puis, un matin d'hiver, il n'a plus cheminé vers la vallée. On m'a pourtant dit : "Il est parti". Je n'ai pas osé demander où ni jusqu'à quand. Peut-être avait-il tellement rapetissé qu'une petite brise l'avait emporté ? Ou peut-être s'était-il caché ? J'ai cherché mon papi farceur dans son potager et près de ses peupliers. Mais pas de papi. Alors j'ai compris : cette fois, il ne reviendrait pas.
Commenter  J’apprécie          20
Ileauxtresors   11 janvier 2019
Carnivore de Adèle Tariel
Le brave insecte à carapace
ne comprend pas ce qui passe.
Mais il accepte sans condition
d'aider le petit grillon.
Commenter  J’apprécie          20
Nadael   06 octobre 2016
Un air de violoncelle : 1989, la chute du mur de Berlin de Adèle Tariel
« Quand je jouais, je fermais les yeux et je rêvais que je volais au-dessus du mur. Un jour j'ai vu maman fermer les yeux en m'écoutant. J'étais heureux de la faire voler aussi. »
Commenter  J’apprécie          20
ClioIno   15 février 2020
La révolte des cocottes de Adèle Tariel
- Nous voulons l'égalité des poules et des poulets.
- Vous perdez la boule, les poules. Les poules doivent s'occuper du nid, un point c'est tout. C'est moi qui porte la crête ici, c'est moi qui décide.
Commenter  J’apprécie          10
bouma   06 juin 2019
Cargo de Adèle Tariel
Le navire grince,
il quitte la côte dans un grand fracas.
La proue vers le grand large, il fend maintenant la mer de son imposante carcasse.
Commenter  J’apprécie          10
Nadael   01 mars 2019
La Vie Rêvée de M. Maniac de Adèle Tariel
« Chez Jean-Jacques, il y a une place pour chaque chose et chaque chose a une place. Il y a des placards partout et pour tout, et même un placard de placards. Bien sûr, il a des sous-verre, des sous-plats, mais aussi des sous-livres, des sous-assiettes, des sous-oreillers… plutôt en un exemplaire, car Monsieur Maniac est toujours seul. »
Commenter  J’apprécie          10
ClioIno   11 avril 2018
Carnivore de Adèle Tariel
Hier encore, il vivait dans un paradis, enveloppé dans sa douce chaleur.
Mais aujourd'hui, tout le monde est parti, quelqu'un fait régner la terreur.
Commenter  J’apprécie          10
Nadael   06 octobre 2016
Un air de violoncelle : 1989, la chute du mur de Berlin de Adèle Tariel
« Ce jour-là une nouvelle vie s'est ouverte devant nous. »
Commenter  J’apprécie          10
SAKILI   03 janvier 2020
La Vie Rêvée de M. Maniac de Adèle Tariel
Il repère aussitôt la chemise un peu froissée, ses cheveux mal peignés et le petit bout de persil entre les dents. Il transpire à l'idée de voir ce nid de microbes si près de lui.
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-Flore   06 octobre 2019
Cargo de Adèle Tariel
L'homme est ailleurs déjà, du vague à l'âme.
Il fixe la mer sans ciller, comme pour mieux l'apprivoiser.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur