AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.25/5 (sur 308 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Adriana Kritter était initialement enseignante et formatrice.
Maintenant, elle est animatrice d’ateliers d’écriture et romancière, auteure de romance et nouvelliste.

son site : https://www.adriana-kritter.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/Adriana-Kritter-1077645172347428/

Ajouter des informations
Bibliographie de Adriana Kritter   (19)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La quatrième édition du Prix Facile à lire Bretagne démarrera en janvier 2023 dans 68 communes de la région. 8 livres seront soumis aux votes des lecteurs, dont "Qui êtes-vous Monsieur Eiffel ?" d'Adriana Kritter (Didier Fle, 2020) présenté dans cette vidéo par Céline Prompt de la Médiathèque du Morbihan. Ce prix littéraire, qui s'adresse avant tout aux personnes "éloignées" du livre, est porté par Livre et lecture en Bretagne, avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles, la Région Bretagne, la Sofia (sous réserve), les quatre départements bretons, le CLPS et l'AMISEP (organismes de formation spécialisés dans le champ de l'illettrisme), et la Ligue de l'enseignement du Morbihan. https://facilealirebretagne.wordpress.com

+ Lire la suite

Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
J'aimerais que vous toutes qui souffrez au quotidien, vous appreniez aujourd'hui qu'il existe des solutions
Commenter  J’apprécie          30
Le lendemain, je n’arrêtai pas de penser à lui. J’avais sûrement rêvé : quelqu’un d’aussi beau, d’aussi charmant et sensuel n'existait que dans les contes de fée ! Pourtant, je n’étais pas attirée que par son physique. Sa perspicacité m’avait déstabilisée. Jamais aucun homme ne s’était donné la peine de me regarder et de m’écouter ainsi. J’avais eu la sensation troublante qu’il me voyait vraiment.
Même s’il n’y avait pas grand-chose à voir.... Je n’étais, après tout, qu’une jeune femme un peu banale, ni petite ni grande, ni belle ni laide, qui travaillait dans une galerie pour payer ses études de journalisme et qui, en effet, se cachait derrière son appareil photo pour se protéger de la vie et de ses blessures.
Commenter  J’apprécie          10
Vexée, je finis par reprendre contenance et citai une phrase que Grand-Ma adorait :
– Les hommes préfèrent les belles femmes aux femmes intelligentes, car la plupart d’entre eux voient mieux qu’ils ne pensent.
Commenter  J’apprécie          20
J’adore me déguiser ! À
chaque fois, j’ai l’impression de changer de personnalité, d’acquérir une
liberté nouvelle, de m’évader… Il me semble alors que je peux vivre une autre
vie !

Ça a dégénéré l’an dernier,
lorsque je me suis présentée à la porte de la maison, travestie en drag-queen
et clamant haut et fort que j’avais rendez-vous avec Philippe Casteulane. Mon
père a frôlé l’arrêt cardiaque. J’aurais dû anticiper sa réaction, mais je
pensais qu’il me reconnaîtrait ! La sanction est tombée : les
déguisements ont été proscrits sur le territoire familial.

Je n’ai donc pas révélé à mes
parents que ma cousine organisait une soirée costumée… Pour éviter un stress
inutile, j’avais prévu de me préparer chez elle, jusqu’à ce qu’ils m’annoncent
leur sortie au théâtre avec des amis. La voie était libre ! On ne dira
jamais assez les bienfaits des activités culturelles !

Je jette un coup d’œil dans le
miroir : le maquillage est terminé. Il est temps de passer maintenant à
l’élément
Commenter  J’apprécie          00
"Je n’ai pas subi de violences physiques. En revanche, j’ai souffert des injonctions qui pèsent sur nous et notre corps. Enfant, j’étais gourmande et en surpoids. À l’adolescence, ma mère m’a mise au régime. Le début de la spirale infernale… Je suis devenue boulimique, puis anorexique. Jusqu’à ce que je rencontre mon Jean-Louis. Il m’a aimée telle que j’étais. Il est décédé il y a dix ans, mais c’est grâce à lui que j’ai réussi à m’en sortir. J’en veux beaucoup à la société. Comment s’accepter quand elle vous renvoie une image négative ?"
Commenter  J’apprécie          00
C’est Bahia, le puma que j’ai trouvé il y a deux ans, à peine plus gros que la paume de ma main, blessé et agonisant dans un buisson d'aubépines. Je savais bien que je n’avais pas le droit de m’occuper de lui. La règle des Anciens est formelle, il est interdit de domestiquer un animal. Mais je n’ai pas eu le cœur de l’abandonner à son triste sort. Je l’ai caché dans un abri au fin fond de la forêt, je l’ai soigné, nourri et aimé. Lorsqu’il a eu six mois, j’ai compris que je devais me séparer de lui pour qu’il puisse vivre sa vie.
Commenter  J’apprécie          00
Moi, je reste sur ma faim. Je
déteste ne pas savoir ! Je déteste attendre ! Je déteste
échouer ! C’est décidé, je vais lui poser directement la question !

Cependant, pour cela, il faudrait
que je le rattrape ! Avec ses jambes de deux mètres de long, il fait un
pas quand, moi, je suis obligée d’en faire trois ! Je suis tellement
essoufflée que, si je l’apostrophe maintenant, je ne réussirai pas à prononcer
un seul mot ! Dès qu’il s’arrêtera pour traverser, je lui sauterai
dessus !
Commenter  J’apprécie          00
Quand tu es arrivée au restaurant, je suis resté cloué sur place. Tu étais tellement belle : une vraie apparition ; un ange qui courait vers moi ! Pourtant, je ne voyais que les regards pleins de convoitise des autres hommes. C’était comme des coups de poignard en plein cœur… Et puis, tu t’es jetée dans mes bras. Ta douceur et ta chaleur ont fait disparaître ces affreuses sensations. Mais, quand je t’ai vue sourire au serveur, j’ai senti à nouveau cette épine de glace qui me torturait.
Commenter  J’apprécie          00
- [...] je me sens complètement perdue ! Non seulement on m’a trompée, trahie et menti mais, en plus, je viens de découvrir que toute ma vision du monde était biaisée, influencée par mon éducation. Je ne sais plus qui je suis : une femme obéissante et respectueuse ou bien une fille maladroite qui rue dans les brancards à cause de son mauvais caractère !
– Peut-être es-tu beaucoup plus que cela !
Commenter  J’apprécie          00
Vous étiez isolée, en miettes… Le terreau idéal pour un pervers narcissique ! Il a perçu votre fragilité et en a profité. Peu à peu, grâce à ses manigances, il a réussi à vous arracher votre assurance. A la place, il a semé le doute et la peur. Ne culpabilisez pas à cause de ce prétendu « manque de discernement » ! A ce moment-là, vous étiez incapable de réagir de façon logique et réfléchie.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Adriana Kritter (183)Voir plus

Quiz Voir plus

La Différence Invisible

Comment s'appelle le personnage principal ?

Marguerite
Isabelle
Béatrice

8 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : La différence invisible de Julie DachezCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}